Commentaires en ligne 


28 évaluations
5 étoiles:
 (19)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 This is Rhythm N' Blues
Rénovateurs consciencieux du blues-rock à la White Stripes (avec lesquels ils partagent le caractère de duo et l'aversion pour les sons trop léchés), les Black Keys nous avaient offert quelques magnifiques albums dépouillés, sales et beaux comme doit l'être le blues. Ici, changement de modèle : une magnifique touche...
Publié le 15 février 2011 par zybine, amateur éclairé

versus
6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Chef-d'oeuvre !!
Comme beaucoup d'autres l'ont déjà dit et écrit, "Brothers" est l'album absolument incontournable de 2010, il mérite amplement 5 étoiles. Ma critique s'adresse à cette édition limitée. Comme tout fan hardcore qui se respecte, j'ai acheté également cette édition. Il faut bien le dire, le CD de 6...
Publié le 17 février 2011 par jAm


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 This is Rhythm N' Blues, 15 février 2011
Par 
zybine, amateur éclairé (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brothers (CD)
Rénovateurs consciencieux du blues-rock à la White Stripes (avec lesquels ils partagent le caractère de duo et l'aversion pour les sons trop léchés), les Black Keys nous avaient offert quelques magnifiques albums dépouillés, sales et beaux comme doit l'être le blues. Ici, changement de modèle : une magnifique touche soul et pop imprègne cet album délicieusement passéiste et mélodique. Les Black Keys ont enregistré à Muscle Shoals, studio mythique de l'Alabama où, dans les années 1960, les fleurons d'Atlantic ou de Stax venaient enregistrer auprès d'une troupe de musiciens de studio sans équivalent(l'histoire de ce sudio est brillamment racontée par Peter Guralnick dans son classique Sweet Soul Music). Imprégnation des légendes passées par ces murs ou choix délibéré d'évoluer vers des dimensions plus pop, ce 'Brothers' nous livre quelques admirables compositions (Tighten Up,Too Afraid To Love You, Ten Cent Pistol) qui devraient leur mériter l'éternité auprès des amateurs de rock et de rythm n' blues. Remarquable aussi est l'instrumental 'Black mud' (tout un programme) qui ferait iune admirable bande son d'un film criminel de Scorsese ou des frères Coen.

Les Black Keys ont été touchés par la grâce, cet album est d'ores et déjà un classique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Des Frêres de sons, 22 juillet 2014
Par 
ecce.om - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brothers (CD)
Cet album met à mal au moins 2 adages :
- la musique est morte à la fin des années 70.
- on ne trouve que des bouses dans les bacs à promo.

Pourtant, peu de temps avant de se lancer dans la composition de cet album, les faux frères avaient quand même du plomb dans l'aile et tout laissait penser que les Black Keys allaient mettre les leurs sous la porte.

En effet, suite à des problèmes sentimentaux, Patrick Carney* perdait un peu les pédales et s'éloignait du duo, pour tenter une brève aventure avec le groupe "Drummer", tandis que Dan Auerbach* lui, privé du régime Carney, enregistrait un bel effort solo.

Heureusement, fin 2009, tout rentre dans l'ordre pour les 2 complices et voici "Brothers" qui marque, sinon une rupture avec leurs disques précédents très bluesy garage, du moins un franc déplacement de curseur de la Note Bleue.

La base reste blues-rock, mais cède souvent la place à de la Pop (en particulier "Tighten Up") ou de la soul comme sur "Never Gonna Give You Up", "The Only One" ou "Everlsating Light".
Est-ce vraiment étonnant quand on sait que le groupe a enregistré pour partie au mythique Muscle Shoald Sound Studio, d'où décidément, rien de mauvais ne sort ?

Mais si le son diffère des albums précédents, la facilité à amalgamer les styles demeure et cette fois, leur Blues/Rock et Soul donc, est formidablement mis en valeur par la production de Danger Mouse qui, entre le controversé "Grey Album" et sa collaboration avec l'excellent leader des Shins, fait preuve de beaucoup de goût (cette partie s'autodétruira s'il collabore à l'album " 10 Reasons To Exist" de U2 qui finira bien hélas, par sortir un jour).

Pour le reste, on retrouve le talent des Black Keys avec cette basse proéminente, ces guitares puissantes et la voix d'auerbach en constante progression.
C'est noir, dans tous les sens du terme, rugueux, à cheval sur les styles et les années et ça fait un bien fou, dès que le bouton de volume commence à atteindre le point de non retour.

Du très bon boulot.

* à noter que le destin facétieux a joué avec les patronymes en rapprochant à une lettre près, Carney, du divin gaucher de Liverpool et Auerbach, d'un assemblage improbable entre la crécelle des PTT et le Maître de chapelle de Leipzig)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 DU BLUES MARTIEN, 6 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brothers [VINYL] (Album vinyle)
Belle pochette, minimaliste, avec en bonus un poster dépliant, comme à l'époque où j'achetais "Best" tous les mois.
Je pensais avoir tout écouté et que plus rien ne me surprendrais. Et pourtant.
2 musiciens. Guitare et batterie. Et un son énorme, à faire passer le vrombissement d'un réacteur pour de la daube.
Du blues saturé, grinçant. Black and red, comme la pochette. La fantôme de Jimi Hendrix flotte parfois sur cette musique à la fois moderne et vintage.
J'ai hâte d'écouter le tout dernier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Black soul, 22 août 2011
Par 
Barclau "bâtard sablé" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brothers (CD)
J'ai acheté l'album à sa sortie, mais j'ai mis du temps à rentrer dedans, me remettant difficilement de la claque d'Attack & Release. Du coup, au lieu de chercher à creuser le même sillon, sans pour autant rien changer à leur identité, The Black Keys offrent ici une nouvelle facette de leur musique qui sent toujours le bon voyage rétro. Le son est moins lourd, moins saturé, et tout de suite, le mixage rend un effet soul. La pochette sobre, avec une police d'écriture très 60's met déjà la puce à l'oreille. 15 morceaux, une belle livraison! Entrons dans le vif, il y en a bien trois ou quatre qui ne me semblent pas indispensables, mais je ne vais pas me plaindre non plus! Après ça, une fois qu'on entre bien dans l'atmosphère du disque (ce qui m'a pris du moment de sa sortie à il y a environ deux semaines), il se dévoile. Le son est excellent, les arrangements sont rares et toujours bien sentis, une voix sur laquelle je n'ai rein à redire, tout comme ce duo si complet. The Black Keys explorent plusieurs sonorités, certains morceaux font penser à une B.O pour un film de Tarantino. Mes gros coups de cœur: 'I'm not the one', magnifique, le très soul (avec cuivre excellent et attaque de guitare typiques soul) 'Never gonna Give you up', et l'entrée en matière 'Everlasting light'. J'aime beaucoup d'autres morceaux, mais ceux-là m'ont accroché et permi d'apprécier pleinement ce disque qui m'avait pourtant déçu au début. Comme quoi, des fois un peu de temps et une ambiance particulière ouvrent les oreilles!
Dans le livret, un joli petit poster (mais qui irait accrocher son livret?) pose bien l'ambiance du disque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du Blues dans mon Garage, 2 août 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brothers (CD)
Si je sais bien encore compter, il s'agit du sixième album de ces deux gars de l'Ohio. Pas de tube interplanétaire qui transfigurerait notre paysage musical au quotidien mais plutôt une atmosphère suffocante à vous dresser les cheveux sur la tête, ou les poils sur la crinière.

Du Blues, du Bon Blues.
Du Rock, du Bon Blues Rock.
Du Garage, du Bon Garage Blues.
Du Heavy, du Bon Heavy Blues.

Heavy mais point trop, juste ce qu'il faut pour passer dans le coté obscur de l'Amérique. Garage, aussi, un peu, mais point trop, juste ce qu'il en faut. Amérique Profonde, te voilà ! Moins rock que les White Stripes auxquels ils sont immanquablement comparés, mais ils ont une véritable patte, une empreinte qui se distille sur tout l'album suintant de tristesse, de mélancolie, de vie, donc de blues en somme. Mélodies rétro et groove ambiant, style sixties - seventies, au début de la grande révolution Led Zepellin, « Brothers » doit être l'une des belles réussites de ces cow-boys bouseux des profondeurs de l'Amérique. Un blues à vous râper la gorge, un blues lourd à plomber votre âme, un blues, au final, qui fait mal là où ça fait mal...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une bombe !, 18 octobre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brothers (Téléchargement MP3)
Cet album est à découvrir d'urgence, ça claque, ça déchire, ça groove, ça... ça transporte ! De beaux arrangements et des surprises. Un mélange des genres teinté de blues, de rock, de trip hop, j'adopte !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Une nouvelle pierre à l'édifice !", 1 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brothers (CD)
Les Black Keys sont de retour après une courte pause solo pour Dan Auerbach. Vous me direz ce n'est pas trop difficile, ils ne sont que deux !

Alors quoi de neuf ? ont-ils perdu la foi, ou sont-ils toujours comme deux anges déchus s'évertuant à chanter et jouer de leur instrument tripes à l'air et cœur sur la main ?

Et bien je dirai que ce sont les mêmes "loosers" qu'avant (un peu moins quand même, car maintenant ils sont reconnus!), mais qui ont ajouté à leur blues brut de décoffrage, un grand côté soul vintage. Les morceaux chavirent donc souvent vers un son 60's, avec ligne de basse envoutante et clavier léger.

Certains sont tristes, car ils voudraient comme AC/DC que leur groupe joue toujours le même style. Je peux le comprendre. Mais tout évolue, et même John Lee Hooker et B.B King ont tentés parfois de varier (très légèrement certes) leur approche musicale. Et avant tout il faut écouter ce qu'ils proposent. Et force est de constater que les morceaux possèdent toujours une qualité mélodique incroyable, et que le chant de Dan est toujours incroyable.

Alors, oui, cet album est moins rentre dedans. Peut-être un peu moins typé blues. Mais il possède une force mélodique et une sincérité artistique incontestable. Parfois un peu de douceur ne fait pas de mal !!!
Et comme ses prédécesseurs cet album tourne en boucle sur mes platines. Alors longue vie aux Black Keys car comme Left lane cruiser et quelques autres "they still got the feeling"! Et pas qu'un peu !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 The black Keys enrobent leur blues-rock de soul, 19 juin 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brothers (CD)
The black Keys évoluent. Ils ont débuté leur carrière avec du blues-rock un peu rugueux, et assez classique. Je les ai découverts avec les albums 'Thickfreakness' et 'Rubber factory' chez Fat Possum en 2003 et 2004. Ma lassitude et l'évolution de leur style m'ont ensuite éloigné d'eux pendant quelques années. Je les retrouve avec grand plaisir aujourd'hui avec ce très bon album dans lequel leur blues est plus enrobé, et vire clairement vers la soul. Leur musique en devient ainsi plus accessible.

D'aucuns pourraient être tentés de reprocher au duo de chercher une plus large reconnaissance du public avec cet album nettement plus accessible que les précédents. Mais, même si le grand public s'oriente souvent vers la musique formatée et mainstream sans réel intérêt avouons-le (par ignorance, parce que c'est la seule chose que proposent les médias dominants, ou par facilité, en partie parce que la France est à la traîne quant à l'éducation musicale), qualité ne rime pas toujours avec underground (l'inverse est vrai également). Et la recherche d'un plus large public n'est pas blâmable (et est même légitime) pourvu que cette démarche n'influe pas négativement sur l'exigence et la qualité des productions. Fin de digression.

Même si plusieurs morceaux restent clairement blues-rock, en particulier au début de l'album, le tournant soul se manifeste sur de nombreux autres. The black Keys savent d'ailleurs marier les deux styles avec aisance. Ils maîtrisent leur évolution, évitant la lourdeur et la grandiloquence (contrairement à Cat power qui, en suivant une évolution comparable, s'y est engluée). Ce qui ne signifie pas qu'ils en réchappent toujours (le dernier morceau 'These days' est limite).
Album très recommandable donc. Sans doute leur meilleur en date.

(Krik, amazon.fr, 19/06/10)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enrorme, 4 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brothers [VINYL] (Album vinyle)
Cet album est tout simplement énorme.
Un vrai son rock - blues.
On se croirait en pleine époque du vieux rock années 70.
ça dépote grave, mais ça reste frais.
Des airs entrainants (tighten up).

Bref, à écouter absolument. Encore plus en vinyl.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La confirmation, 23 juillet 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brothers (CD)
La consécration pour les deux bluesmen de l'Ohio semble enfin arrivée! Sauf que de blues, il n'est quasiment plus question ici. Déjà sur Attack & Relase, Dan Auerbach et Patrick Carney avaient bien élargi le spectre restrictif par définition du duo blues guitare-batterie en injectant cassures de rythme et claviers.
Désormais, difficile de définir précisément ce qui caractérise le style Black Keys. La base blues est bien entendu toujours présente mais le groupe semble avoir pour but de proposer des morceaux dansants et instantanément accessibles. Brothers propose donc de nouveaux apports essentiels : une basse bien grasse et groovy, des choeurs pour appuyer les lalalas communicatifs et quelque claviers par-ci par-là pour éviter le dessèchement des morceaux. Pas grand-chose finalement mais une révolution toute relative dans ce style trop souvent obtu. Et ça fonctionne. Et très bien même! Ca ronronne dès "Everlasting Light", excellente entrée en matière mi-tempo, fiévreuse et suave comme Brothers en regorge. Mais ce n'est rien à côté de l'avalanche de tubes qui vient. Car oui, désormais les Black Keys nous pondent des tubes! "Tighten Up", "Unkown Brother" mais surtout "The Only One" énorme tube soul chaloupé qui reste vissé des heures durant dans le crâne. L'aspect soul se retrouve également sur deux ballades à tomber : la reprise du classique phillysoul "Never Gonna Give You Up" ainsi que "Too Afraid To Love You", terrible morceau où un clavecin et des nappes de clavier inquiétantes font écho au chant habité de Dan Auerbach.
Car c'est aussi un des aspects les plus notables de Brothers : une noirceur et une lourdeur pessimiste. Jamais les Black Keys n'avaient produit de telles ambiances nocturnes et plombées. Les arrangements soul apportent également un côté urbain inédit. Un tout nouveau style s'échafaude ici.
Difficile de tout assimiler ça. Les premières écoutes s'avèrent plutôt déroutantes. On ne parvient à comprendre la teneur de Brothers qu'après avoir mis de côté l'univers du groupe qui semblait bien ancré et si familier. En faisant table rase du passé, le duo livre ici son meilleur album depuis le quasi chef d'oeuvre Rubber Factory.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Brothers
Brothers de The Black Keys (CD - 2010)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit