undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles30
4,5 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

50 PREMIERS REVISEURSle 22 juillet 2014
Cet album met à mal au moins 2 adages :
- la musique est morte à la fin des années 70.
- on ne trouve que des bouses dans les bacs à promo.

Pourtant, peu de temps avant de se lancer dans la composition de cet album, les faux frères avaient quand même du plomb dans l'aile et tout laissait penser que les Black Keys allaient mettre les leurs sous la porte.

En effet, suite à des problèmes sentimentaux, Patrick Carney* perdait un peu les pédales et s'éloignait du duo, pour tenter une brève aventure avec le groupe "Drummer", tandis que Dan Auerbach* lui, privé du régime Carney, enregistrait un bel effort solo.

Heureusement, fin 2009, tout rentre dans l'ordre pour les 2 complices et voici "Brothers" qui marque, sinon une rupture avec leurs disques précédents très bluesy garage, du moins un franc déplacement de curseur de la Note Bleue.

La base reste blues-rock, mais cède souvent la place à de la Pop (en particulier "Tighten Up") ou de la soul comme sur "Never Gonna Give You Up", "The Only One" ou "Everlsating Light".
Est-ce vraiment étonnant quand on sait que le groupe a enregistré pour partie au mythique Muscle Shoald Sound Studio, d'où décidément, rien de mauvais ne sort ?

Mais si le son diffère des albums précédents, la facilité à amalgamer les styles demeure et cette fois, leur Blues/Rock et Soul donc, est formidablement mis en valeur par la production de Danger Mouse qui, entre le controversé "Grey Album" et sa collaboration avec l'excellent leader des Shins, fait preuve de beaucoup de goût (cette partie s'autodétruira s'il collabore à l'album " 10 Reasons To Exist" de U2 qui finira bien hélas, par sortir un jour).

Pour le reste, on retrouve le talent des Black Keys avec cette basse proéminente, ces guitares puissantes et la voix d'auerbach en constante progression.
C'est noir, dans tous les sens du terme, rugueux, à cheval sur les styles et les années et ça fait un bien fou, dès que le bouton de volume commence à atteindre le point de non retour.

Du très bon boulot.

* à noter que le destin facétieux a joué avec les patronymes en rapprochant à une lettre près, Carney, du divin gaucher de Liverpool et Auerbach, d'un assemblage improbable entre la crécelle des PTT et le Maître de chapelle de Leipzig)
55 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2011
Belle pochette, minimaliste, avec en bonus un poster dépliant, comme à l'époque où j'achetais "Best" tous les mois.
Je pensais avoir tout écouté et que plus rien ne me surprendrais. Et pourtant.
2 musiciens. Guitare et batterie. Et un son énorme, à faire passer le vrombissement d'un réacteur pour de la daube.
Du blues saturé, grinçant. Black and red, comme la pochette. La fantôme de Jimi Hendrix flotte parfois sur cette musique à la fois moderne et vintage.
J'ai hâte d'écouter le tout dernier.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2016
Album ayant permis l'accession des Black Keys au succès international, "Brothers" peut souffrir a posteriori de sa position "entre deux" : plus tout-à-fait la rugosité lo-fi et la crédibilité blues des débuts mal peignés du duo, mais pas encore la brillance pop de l'enthousiasmant "El Camino". Il faudra donc plusieurs écoutes à qui le découvre a posteriori pour tomber sous le charme d'un album un peu trop long (cinq titres de moins, et on pouvait parler de véritable "classique"), mais quand même bourré jusqu'à la gueule de morceaux brûlants, funky, blues ou soul régulièrement irrésistibles : "Everlasting Light", "Next Girl", "Tighten Up", "The Only One", "Sinister Kid", etc., les Black Keys enfilent les perles dans la boue et sous le soleil éternel d'un Sud qui semble tout droit sorti de nos souvenirs des sixties. Bien sûr, un peu d'attention permet de déceler très vite ce qui, derrière l'apparence rugueuse, brute, des chansons, relève d'une production excessivement maligne et surtout diablement efficace. Cet album qui dispense tant de plaisirs en apparence simples est en fait une machine de guerre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2011
Cet album est tout simplement énorme.
Un vrai son rock - blues.
On se croirait en pleine époque du vieux rock années 70.
ça dépote grave, mais ça reste frais.
Des airs entrainants (tighten up).

Bref, à écouter absolument. Encore plus en vinyl.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
The Black Keys est un groupe américain fondé à Akron, Ohio, il y a 10 ans (2001). Il se compose du chanteur/guitariste Dan Auerbach et du batteur/producteur Patrick Carney. Lorsqu'ils sont apparus dans les bacs de disques en France, c'est avec leur deuxième LP, 'Thickfreakness' (2003), et ils se sont retouvés classés dans la rubrique des blues revivalistes, quelque peu à la remorque des White Stripes et en bien moins sexy. Le 3ème LP, 'Rubber Factory' (2004), n'apportant rien de neuf à la formule, je dois dire que j'ai un peu perdu de vue le groupe. Jusqu'à entendre parler de 'Blakroc' puis jusqu'à acheter pour pas cher (moins de risque) ce 'Brothers' aux multiples récompenses, dont 3 Grammy Awards. Au blues chicagoan fidèlement reproduit ou religieusement interprété mais finalement assez compassé, succède ici un album résolument pop-rock trempé d'esprit blues. Instrumentalement, cela groove comme dans les meilleurs albums des Beastie Boys des années 1990. Il y a des refrains, des gimmicks (cf. les sifflotements qui avaient déjà si bien réussi à Peter, Björn & John), de la variété (je n'ai pas dit de la varièt' !) et une qualité globale qui font de cet album un classique en devenir. Autant The Black Keys ont su se régénérer et se réinventer, autant The White Stripes y ont échoué. Qui aurait prévu en 2004 qu'il en serait ainsi ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2011
Je ne me lasse pas d'écouter The Black Keys qui est, à mon humble avis, l'un des meilleurs groupes du moment.
Le timbre de voix du chanteur est très particulier et se démarque vraiment de tout ce qu'on a l'habitude d'entendre. Et en plus ils ont le sens de l'humour! Ce qui ne gâche rien... (il n'y a qu'à voir le clip de Next Girl ou encore de Tighten up).

Un album très diversifié qui en séduira plus d'un : on peut passer de la musique "calme" avec Too afraid to love you à de la bonne musique qui nous fait involontairement hocher de la tête en rythme avec Howlin' for you.

Ne s'écoute que le volume à fond!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mai 2013
Brothers....un chef-d'oeuvre artistique, il est, sans conteste, l'un de mes préférés!!! Album incontournable à inclure absolument dans ses "classiques". Ils ont le don de nous faire vibrer des pieds à la tête...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2013
De la bonne musique pop-rock assez rétro, voire "hipster", mais à vrai dire pas de vrai coup de cœur pour ma part, sauf peut-être pour le titre "The only one" et sa mélodie à l'harmonica.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2010
Bon ok, les Black Keys avaient déjà marqué les esprits avec leurs 1ers albums, notamment l'excellent et puriste "rubber factory", puis il y a eu le plus expérimental "attack & release"... Avec "Brothers", on voit bien les compères évoluer et saupoudrer leur musique de soul, en gardant une racine de blues/rock toujours aussi vivante et des mélodies toujours aussi simples et efficaces ! Perso, voilà un groupe qui change sans se perdre, cet album est pour moi une réussite ! (par exemple "Next Girl" ou "Tighten'up" un tube en puissance) Vivement leur prestation live au bataclan le 09/11 avec une grande soirée R'n'R qui s'annonce... D'ici là, bonne écoute
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2016
Groupe que j'ai découvert avec cet album et depuis l'achat, je l'écoute en boucle !! Très bonne qualité de composition et de réalisation. A consommer surtout sans modération.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
5,66 €
8,76 €
24,03 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)