Commentaires en ligne 


8 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Documentaire exceptionnel!
Cela faisait longtemps que l'on attendait un documentaire sur le "plus grand disque de rock de tous les temps" : exile on main street!
Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on n'est pas déçu, le film est exceptionnel déja de par sa réalisation et biensur par son contenu!
La mise en scène est trés belle avec de...
Publié le 27 juin 2010 par fred2808

versus
29 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 MES (BELLES) PHOTOS DE VACANCES AVEC DE LA (TRES BONNE) MUSIQUE DESSUS
L'histoire de l'enregistrement d'EXILE ON MAIN STREET était connue. Imaginé à Londres, enregistré dans le sud de la France, réalisé à Los Angeles, cet album sorti en 1972 fait aujourd'hui figure de classique. Harcelé par le fisc et les stups, les Stones s'expatrient sur la Côte d'Azur, à Villefranche sur Mer,...
Publié le 18 juin 2010 par Luc B.


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

29 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 MES (BELLES) PHOTOS DE VACANCES AVEC DE LA (TRES BONNE) MUSIQUE DESSUS, 18 juin 2010
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The rolling stones/stones in exile (The French Connection) (DVD)
L'histoire de l'enregistrement d'EXILE ON MAIN STREET était connue. Imaginé à Londres, enregistré dans le sud de la France, réalisé à Los Angeles, cet album sorti en 1972 fait aujourd'hui figure de classique. Harcelé par le fisc et les stups, les Stones s'expatrient sur la Côte d'Azur, à Villefranche sur Mer, dans la villa louée par Keith Richard. Ne trouvant de lieu adapté pour enregistrer, les Stones finissent par aménager la cave de la Villa Nellcote, et pendant près de six mois, y enregistrent des kilomètres de bandes.

L'annonce que des archives audio et visuelles avaient donné naissance à un documentaire (majoritairement des photos de Dominique Tarlé, magnifisues, le tout réalisé par Stephen Kijak) faisait saliver de joie les fans que nous sommes. Voilà donc EXILE ON MAIN STREET, le film. Et on allait en voir des choses ! Il y a des choses passionnantes dans ce film. L'aspect logistique de l'enregistrement regorge d'anecdotes. L'humidité des lieux qui fait sauter les plombs sans arrêts, les kilomètres de câbles qui serpentent jusqu'au camion régie, la maîtrise de l'acoustique (les sax dans un couloir, telle guitare dans une salle de bain...). On y voit le producteur commençait à s'inquiéter des retards, pendu au téléphone avec la maison de disque. On y entend aussi (parfois) les Stones parler entre eux, chercher, réfléchir, essayer, recommencer... Bref, travailler ! Le tout accompagné de témoignages d'époque, ou contemporains, sur leur escapade azuréenne.

Ce qui fascine en premier lieu, c'est ce sentiment d'être là en invité, de participer à la fête, de regarder ces « monstres » au travail, avec cette ribambelle d'invités, femmes, enfants, copains, journalistes, venus pour quelques jours, qui sont restés des mois, partageant séances d'enregistrement et banquets copieusement arrosés. C'est de découvrir des Stones sereins, un Keith Richard avec sa guitare greffée aux mains, torse nu, qui se ballade au soleil, Charlie Watts qui préfère son hôtel, loin de la pagaille ambiante, mais trop éloigné justement, avec ses allers-retours quotidiens.

Une fois heureux de voir ses images, on commence à se dire que le temps passe, et qu'on aimerait en arriver à l'essentiel : la musique. Le savoir-faire de ces anglais à reproduire si merveilleusement le son du vieux blues du Sud, les secrets de composition. (Il y a bien l'explication de l'origine de « Tumbling dice » du à une femme de chambre accro au jeu). Mais le film va trop vite pour cela. Et pointe un sentiment d'agacement devant ces images trop courtes, sans cesse coupées, sans suite, devant ces bribes de conversation juxtaposées. Il n'y a pas une chanson entière. Quand on entend un titre, il est tirée de l'album achevé, mais pas issu des séances de Nellcote. On n'entend pas de chanson se construire, évoluer, depuis l'ébauche d'un riff à la production finale. (Pourquoi des cuivres ici ? Un harmonica là-bas ? Pourquoi ce tempo ? Pourquoi ces accords ?) Comme si les fameux kilomètres de bandes, mythiques, n'étaient en fait que quelques centimètres filmés un peu chaque soir, sans logique, et sans possible continuité au montage. Et tout simplement aussi parce que ce film est avant tout un montage de photographies. Et les photos, ça ne bouge pas, et c'est muet ! Les photos, c'est très bien dans un livre, mais ça passe moins bien à la télé... Le documentaire ne se concentre pas sur l'enregistrement de EXILE, mais raconte six mois de la vie des Stones, pendant lesquels ils ont enregistré cet album. Nuance.

Six mois d'enregistrement de son, d'images, de photographies, finalement collées les uns aux autres, comme un film souvenir, un diaporama, que l'on regarde émerveillé parce qu'ils témoignent du Rock'n'Roll way of life dans toute sa splendeur. Parce que ces gars-là, on les adore, parce qu'il sont libres, beaux, sauvages, géniaux, et pour ce qu'ils ont fait, créé, pour la joie et l'excitation qu'ils nous ont apportée. Et particulièrement pour ce disque-là. Un film que l'on feuillette avidement comme un magazine people, avec stars en bikini se gavant sur un yacht de luxe, avec clichés volés de quelques mannequins sniffant une ligne entre deux rasades de Cognac. Mais un film qui ne témoigne pas, à mon sens, du réel travail de musiciens des Stones. C'est cet aspect-là aussi que j'attendais, et qui est peu montré, faute à un matériel (finalement défaillant?) ou mal exploité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Documentaire exceptionnel!, 27 juin 2010
Par 
fred2808 (Marseille) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The rolling stones/stones in exile (The French Connection) (DVD)
Cela faisait longtemps que l'on attendait un documentaire sur le "plus grand disque de rock de tous les temps" : exile on main street!
Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on n'est pas déçu, le film est exceptionnel déja de par sa réalisation et biensur par son contenu!
La mise en scène est trés belle avec de nombreuses scènes filmés et photos inédites de l'époque! On y voit les stones travaillés mais aussi "vivrent" tout simplement. Tous les morceaux passent en revue mais malheureusement, on n'y entend que les versions de l'album et pas de versions de travail mais heureusement des versions live. De nombreux témoignages de personnes présentent à l'époque figurent dans le film, mais pas assez des stones eux mêmes! Le seul gros problème de ce film, c'est sa durée, une petite heure. On peu court tant il y a dire sur 18 titres mythiques! Peut être une version intégrale de ce film sortira plus tard, espérons! Achat hautement recommendable pour tous les fans des stones ou les fans de rock tout court. Un bon complément à l'album. Reste plus qu'a espérer la sortie d'un album live officiel de l'époque!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Etrange, et fabuleux..., 2 juillet 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The rolling stones/stones in exile (The French Connection) (DVD)
D'abord, un grand bravo à Amazon, pour la qualité de leur prestation! Livré en 2 jours, au lieu de 3, p... j'adore!! Quand au DVD, revoir les images de 71, entre autres, ça fait bizarre. Parce que ces mecs m'ont fascinés, leurs disques attendus comme le désert attend la pluie, et ce disque m'a secoué, et me pose toujours question! Le reportage est très bien fait, la musique, claque à chaque fois qu'on l'entend, ces clodos de luxe furent absolument magnifiques. A l'époque, on avait que Best et Rock n'folk(merci à eux pour les photos), pour imaginer cette vie de rock star. Puis il y eut les articles de Manoeuvre, pour nous vivre les concerts comme si on y était, mais on y était pas!!! D'ou la joie de voir ces images, pour se remettre à rêver, sans nostalgie, et appéciant le fait d'avoir un peu vécu ces moments là. DVD très bien fait, avec bonus interessants des diverses parties, producteurs, musicos, photographe, ladies et j'en passe... 10/10, passez pas à côté, et remettez-vous Exile, fort, avec un bon verre de Bourbon, pour le fun!!! Bonne ballade...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 On dirait le Sud !, 6 décembre 2013
Par 
Bruce Tringale (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The rolling stones/stones in exile (The French Connection) (DVD)
Parfois l'exil fiscal a du bon ! La bande à Jagger menacée par les taxes se barrent dans le sud de la France pour enregistre un double album qui restera dans les mémoires .
Contrairement aux copains du Floyd , ce making of est vivant , joyeux, minutieusement découpé , illustré par d'innombrables photos et vidéos de l'époque . On y retrouve une ambiance de fête avec copains ,drogues et tout le toutim mais on y apprend que les Stones étaient d’incroyables bosseurs qui avant de se détendre enchaînaient des sessions de 12 heures éprouvantes, aux conditions techniques desastreuses, sans pause dans un sous sol puant la sueur et mal insonorisé !
La décontraction de Jagger , la cool attitude de Richards et l'élégance de Watts font mouche . Ce dernier revient avec Mick sur les lieux du crime 40 ans après ; l'émotion est palpable même si les deux briscards trouvent le moyen de s’engueuler gentiment devant la caméra .
Egalement au menu , les témoignages du producteur Jimmy Miller , du saxo Bobby Keyes , d'Anita Pallenberg et puis tiens ! on les avait oublié ! Bill Wyman et Mick Taylor .
Un Rockumentaire très attachant que l'on aurait aimé un peu plus long ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 J'adore, 9 juin 2013
Par 
Delaporte Pascale (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The rolling stones/stones in exile (The French Connection) (DVD)
Un excellent DVD pour les fans absolus d'Exile !
Images d'archive, morceaux, tout est bon. J'ai adoré ce film, mon fils de 19 ans aussi !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Impeccable, 10 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The rolling stones/stones in exile (The French Connection) (DVD)
Très bon dvd et documentaire.
Je ne suis pas déçu de mon achat.
bla bla bla bla bla bla bla bla
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Les Stones dans le Sud...de la France !, 25 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : The rolling stones/stones in exile (The French Connection) (DVD)
Un documentaire avant tout...un film sur le périple des Stones en 1971; du côté de Nice (CapeCod)...sur l'enregistrement de leur album : "Exile on a Main Street"! (DISQUE MAJEUR)!!!
Lisez plutôt; à propos; les "mémoires" de Keith...dans son récent bouquin autobiographique !
ceci-dit; çà reste un complément du livre !...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 exile on main street, 16 juin 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The rolling stones/stones in exile (The French Connection) (DVD)
même film que documentaire passé sur France 5 ("french connection")le 10 juin 2010
seul le titre du film est différent
bon docu sur l'enregistrement dans la villa Nellcote de Keith à Villefranche sur mer
stonement votre
Bodidier
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Stones in Exile [Import USA Zone 1]
Stones in Exile [Import USA Zone 1] de Rolling Stones (DVD - 2010)
EUR 10,59
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit