Commentaires en ligne


5 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un texte d'inspiration philosophique et théologique …, 29 octobre 2014
Par 
Finity's end "Forteresse des etoiles" (Paris France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Speaker for the Dead (Poche)
La voix des morts ...

Le second tome de la Stratégie Ender , est un bon roman grandement , un texte d'inspiration philosophique et théologique .

L'humanité découvre une nouvelle espèce dans l'espace , c'est un peu agaçant car à leur propos , on parle au long du texte de » cochons « ( les Piggies ) .
Je trouve cela suprêmement gonflant et improbable . Ils sont une métaphore en partie mais bon c'est gonflant quand même ...

Leur cycle de vie et de reproduction créé par l'auteur est par contre fabuleusement inventif , de même pour ce qui est de coucher sur le papier , leur extrême altérité .
Donc un univers globalement solide et attractif malgré des mots malheureux ( un vocabulaire en partie hispanique qui arrive un peu comme un cheveu sur la soupe ) ......

Avec les Doryphores un Xénocide a été commis par Ender ( vraiment ? ) , un second sera-t-il mis en oeuvre de manière préventive avec les Piggies ?
L'exploration de cette culture et de cette espèce se fait sur un mode : Las Casas donc avec un petit côté : « , Brevísima relación de la destrucción de las Indias « , avec la mobilisation du scandale autour du massacre potentiel de ce qui n'est pas « humain « ou humanisable , et qui est opposable par nature , avec ce qui est humain . Les questionnements éthiques que cette situation , cette tension pose et réclame , dans la pensée comme dans l'acte sont le corpus thématique principal de ce texte .

Cependant les thèmes « humanistes « souvent universels, évoqués dans le roman sont bien enracinés dans la culture mormone de l'auteur : le bien / le mal opposables sur un mode dramatisé , l'ombre du caractère vivant de la mort et des morts , la défiance toute particulière envers l'église catholique , le caractère spontanée des révélations divines individuelles , le caractère fondamental du mariage ( sur terre comme au ciel et dans l'au-delà ) , un certain gout pour le martyr , et les thématiques « Jobiennes « et une valorisation quasi ontologique de la culpabilité .
En fait beaucoup de la théologie des Saints Des Derniers Jours , inspire ou bien colore , éclaire assez vivement ce roman et ses propositions , depuis le titre , jusque les propositions philosophiques , autour du bien et du mal et de la nature humaine , avec ses nombreux travers et manquements ...

C'est au final , une vision un rien eschatologique , une vision laborieuse , compliquée et périlleuse , de la cohabitation de deux altérités , extrêmes voire opposables ...
Finalement , des thèmes bien présents dans la culture ainsi que dans l'imaginaire Mormon .

Une ballade sur un monde bien diffèrent du notre , assez mystérieux avec des enjeux dramatiques . J'aime bien mais cela peut casser les pieds , mais c'est un texte riche et vivant néanmoins .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Great book but so many typos!, 20 janvier 2012
Par 
E. J. Edwards "Lloer" (Brittany, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Speaker For The Dead: Ender Series, book 2 (Format Kindle)
I would have given this book the full five stars if it weren't for the fact that the Kindle edition is littered with typos.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Almost as good as thé classic Ender's Game, 20 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Speaker for the Dead (Format Kindle)
Well written sequel. Some Nice twists and turns. A good read. I'll certainly read thé next in thé séries. Not quite à classic in thé same way, but i recommend it.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 We shall never cease from exploration, 5 février 2014
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Speaker for the Dead (Format Kindle)
We shall never cease from exploration
And the end of all our exploring
Will be to arrive where we started
And know the place for the first time. - T. S. Eliot

We start off where the last book ended. Now Ender the writer of "The Hive Queen and the Hegemon", after traveling three thousand years of penance as a Speaker for the Dead is summoned to a planet where there is a new race and an opportunity to put things right.

Even though the author says that you can read this book as a complete story without reading the first novel it is actually part of a five book series. True the essential background will be repeated or contemplated in this volume it is still not as complete as reading the first volume.

Once again you can bypass the introduction but then you will have missed crucial information on the author and his intent. The introduction can also be used as part of a good writing course.

The first book was thinly veiled as a version of "Starship Troopers" and you can see that somewhere the author must have read some field manuals. In "Speaker for the Dead" you can see that Orson Scott Card knows his Catechism. I used to teach RCIA so he could not fake it. I also come from a strong LDS background. I suspect he spiced it up with a little "Tony Hillerman." Our main character may have changed focus a tad form the first book but people change, authors change, and we change.

The only part of the writing the did not go too smoothly was the inclusion of references to "The Tempest" it seemed a tad forced where other authors such as Dorothy Sayers for example with "stale flat and unprofitable" would not be spotted if one had not read "Hamlet" but it fits her story like a glove.

I can see why this book has a problem with being pigeonholed as sci-fi or space opera, etc. as it has all the elements needed to thinly veil a message. What is the message you ask? Read the book.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Card dépasse carrément ses promesses, 2 novembre 2000
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Speaker for the Dead (Relié)
Après Ender's Game, Card apporte la rédemption, la maturité, la question de la survie de l'espèce et une perspective novatrice du respect des morts et des hommages qu'on leur rend. Sur Lusithania, Ender préfère qu'on l'appelle Andrew, et déchire les barrières qu'une famille s'est imposée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Speaker for the Dead
Speaker for the Dead de Orson Scott Card
EUR 5,30
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit