undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles5
4,2 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:17,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Je me suis intéressé à ce groupe principalement parce qu'il a fait la première partie de la dernière tournée de Nightwish et que ces demoiselles sont parrainées par le leader du mégagroupe finlandais, Tuomas Holopainen (et accessoirement, producteur de l'album).
Mais ne cherchez pas dans Indica un Nightwish-bis. Ce groupe ne joue pas dans la même cour (même si le mot symphonique peut être utilisé pour qualifier leur musique) et de plus, possède une véritable identité.

Déjà, Indica n'en est pas à son premier essai. En revanche, c'est le premier album enregistré entièrement en langue anglaise et on se doute que la volonté est d'exploser au niveau international. D'ailleurs, ce nouvel album n'en est pas vraiment un puisque les titres sont d'anciens morceaux réarrangés et chantés en anglais. Signature avec le gros label Metal indépendant Nuclear Blast (merci Tuomas) et un album qui sort sous différents format, de l'album tout simple au collector avec agenda, un autre avec bracelet, etc... L'opération marketing parfaite !

Parlons musique. Indica joue un Rock romantique et symphonique bien sympathique.
Le titre d'ouverture, "Islands of light" est vraiment excellent mais il trompe un peu l'auditeur car c'est sans aucun doute le titre le plus énervé de l'album. Ca démarre presque comme un titre de... Nightwish. Vous allez me dire que c'est en parfaite contradiction avec ce que j'annonçais plus haut.
On ne peut pas passer sous silence le parrainage de Tuomas Holopainen tant il semble évident que les touches symphoniques, inexistantes ou presque sur les albums précédents du groupe, doivent lui être attribuées. La première collaboration entre Nightwish et Jonsu, la chanteuse d'Indica, date de l'enregistrement d'une version chantée en finnois de l'instrumental "Last of the wilds". Depuis, les deux groupes semblent ne plus vouloir se quitter. Cette collaboration, donc, bat son plein ici car les orchestrations sont bien présentes ("Islands of light", "As if", "Lilja's lament", "Eerie eden"). Le son est excellent également et merci encore à Tuomas qui a emmené tout ce beau monde aux studios Finnvox et a fait mixer l'album par Mikko Karmila, responsable du son monstreux des derniers Nightwish.
Mais malgré tout cela, Indica garde sa personnalité et suit son propre chemin. Les morceaux les plus rock sont ce premier titre, "As if", "Straight and arrow" et "Scissor, paper, rock". Le reste oscille entre des titres assez softs mais sans tomber dans la guimauve pop goth et des ballades. Pour les amateurs de grosses guitares, passez votre chemin ! Je ne suis pas sûr que Indica plaise beaucoup aux metalleux les plus endurcis (c'est plus soft que Within Temptation, pour vous donner une idée). Par contre, ces filles ont une véritable carte à jouer au niveau Rock international.
La voix de Jonsu est assez spéciale et me fait penser par moment à celle de Bjork ("Lilja's lament"). Les morceaux sont bien écrits. La mélodie, le plus souvent amenée par le piano ("A way away", "Eerie eden", "In passing", "Lilja's lament"), est simple mais accrocheuse.
Au final, un album bien agréable même s'il ne s'agit pas, je le répète, de Metal. On leur souhaite de cartonner !

Un petit mot sur cette édition qui contient un titre bonus ("Outside in") et un DVD intéressant qui regroupe les trois vidéos de l'album, un petit set acoustique, deux titres live, un studio report, des interviews, un petit reportage de tournée... bref, un bonus bien rempli qui, pour une fois, ne se moque pas de l'acheteur et vaut le petit investissement supplémentaire.
33 commentaires|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est en suivant les traces de Tuomas Holopainen, le leader et compositeur de la plupart des chansons du groupe Nightwhish, que j'ai (récemment) rencontré Indica. Le talentueux Tuomas a en effet pris en main, depuis quelques années, la carrière des cinq jeunes femmes. Une collaboration qui se concrétise notamment par la production de ce premier album du groupe en langue anglaise.

Le fait qu'il s'agisse d'un pot-pourri de leurs succès finlandais, traduits dans la langue de Shakespeare, est d'ailleurs le seul reproche que je peux adresser au disque. Non pas parce qu'il y aurait une impression de déjà-vu, puisque c'est grâce à cet opus que j'ai découvert le girls band, non pas parce que les titres seraient mal choisis, mais simplement parce qu'il manque au CD l'unicité de ton et d'ambiance qu'on retrouve lorque toutes les chansons sont composées en une fois. Ainsi, on peut globalement diviser les titres en deux catégories. La première rassemble des morceaux punchy, très agréables mais peut-être encore un peu trop mainstream pour se démarquer réellement ("As if", "Scissor, paper, rock"). La seconde regroupe les chansons aux ambiances plus étranges, un peu mystiques. Et c'est dans ce registre, à mon avis, que le groupe brille le plus, que l'influence d'Holopainen sur l'orchestration se fait le plus sentir, que la voix de la belle Jonsu transporte le plus, une voix protéiforme mais qui par moment évoque agréablement Kate Bush... Les pistes les plus représentatives de ce style sont, à mes yeux, la féerique "Eerie Eden", la planante "Lilja's lament" et surtout "Children of frost", étonnant et détonnant mélange de rock, de world music, de choeurs d'enfants et de bien d'autres choses encore, qui à elle seule pourrait justifier l'écoute de cet album, qui gagnerait à être plus connu.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Vu le nom du producteur, je m'attendais à quelque chose de plus "metal", j'ai donc été assez surpris lors de la première écoute, voire déçu. Néanmoins, j'ai trouvé ça pas mal, plutôt bien ficelé, bien chanté, bref agréable... Trois écoutes plus tard, j'aimais tout simplement !
Tout ça pour dire que les cinq finlandaises nous offre un album pop-rock bien produit, agréable à écouter qui a un petit goût de reviens-y pas mal du tout. A déguster sans modération !
11 commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2015
Un groupe qui vient du froid mais qui souffle ici une chaleur qui va bien au delà de leur belle frimousse.
Un groupe féminin qui joue des morceaux enjoués
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2011
cet album est très bien, mais je pensais qu'il bougeait un peu plus que ça. mais plus j'écoute et plus je trouve sympa.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles