undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles
2
3,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:15,88 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 janvier 2011
C'est le plus bel enregistrement du Samson et Dalila de Saint Saëns que je connaisse. Mon opinion est claire, la stéréo a été inventé pour les mauvais artistes, qui camouffle leurs mauvaises dictions. Une bonne qualité d'enregistrement ne donnera à personne un talent comme les artistes de cette époque (José Luccioni, Hélène Bouvier, Paul Cabanel, Henri Médus). Avec une distribution pareille, on est servit. En 1946, on pouvait enregistrer un opéra de cet acabit avec une véritable qualité sonore (j'insiste) et artistique. En voici la preuve.

Une petite leçon à l'attention de ceux qui pensent que la diction n'est-pas importante.

Au XIXème siècle, quand un opéra s'imposait, on le traduisait dans toutes les langues d'Europe (hongrois, slovène, roumain ...) Il ne faut pas oublier qu'à cette époque, certains pays n'existaient-pas officiellement sur les cartes d'Europe. Saviez-vous que pour faire rire dans une opérette, on demandait au chanteur d'imiter l'accent étranger du personnage pour faire rire? Donc, lorsque vous entendrez, à l'avenir un opéra français, chanté en français par des stars internationales, vous exigerez une bonne diction (ou prononciation) sous peine de siffler les mauvais artistes chanteurs. On ne peut-pas vous prendre au sérieux avec une mauvaise diction. Un drame biblique est un drame biblique.

Une dernière remarque à l'attention des "experts musicologues", Camille Saint-Saëns était le Tchaïkovski des français. Ce qui veut dire que Saint-Saëns était capable de mauvais gout lui aussi. Pourtant, il n'y pas de mauvais gout dans Samson et Dalila.

Si vous croyez ne pas aimer l'opéra, essayez donc cet enregistrement; là, vous saurez.

André
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2015
Des chanteurs,si bons soient-ils, ne font pas un opéra...Ici,en effet,ils sont excellents,mais quel son !! quel orchestre !!..on ne distingue pas une flûte d'un trombone... Un enregistrement d'opéra où l'orchestre n'est pas omniprésent ne vaut rien.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,69 €
17,57 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)