undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles24
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
21
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: DVD|Modifier
Prix:11,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 avril 2014
French cancan de Jean Renoir ( 1954 ) avec
Gabin ( henri danglard )
Françoise Arnoul ( nini la sainte nitouche )
Maria Felix ( lola de castro ) ... cette femme a vraiment existé ? Whaoh ! Notre Ava Gardner !
Philippe Clay ( casimir le désossé )
Caussimon , Gianni Esposito , Dora Doll ...

De la futilité ... mais grandiose ! couleurs exceptionnelles ( le film se veut "hommagier" pour le père ) et plein de trucs de filles : corsets , robes et jupons fantastiques ! Miam miam ... On sait que Renoir aimait beaucoup cela , même quand il n'y avait pas de femmes il fallait qu'il y en ait quand même ( cf , les scènes de travestissement dans la Grande Illusion , pour "la bonne cause" ) .
Gabin est loin de ses rôles habituels de père la teigne , de flic , de truand à la mie de pain , mais très proche de ce qu'il était finalement : un gars de la balle , un saltimbanque , un homme de spectacle .
Faut le voir esquisser , à l'oreille , des pas de gambille sur sa chaise alors que le spectacle qu'il a tant eu de mal à monter bat son plein ... et puis la plus belle chanson française de tous les temps : la complainte de la butte par la grande Cora Vauquaire : moment magique !
Un film de joie ! Un de mes films préférés de Gabin .

( Pour plus de renseignements et d'analyse , si vous n'avez pas encore vu ce film , lisez le très bon commentaire qu'en a fait my dear good friend Hervé "Horne" , spécialiste de gab et du "môme" delon comme disait le dabe ) .
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pour ce premier film en couleur avec Gabin, Jean Renoir nous offre une œuvre mêlant romance et comédie musicale en explorant le Paris de la belle époque... Mais avant tout, il rend hommage au monde du spectacle, s'amusant à recréer à sa guise le Paris des impressionnistes en jouant avec l'éclat des couleurs comme son père Auguste le faisait déjà sur ses toiles. On pense aussi à Toulouse Lautrec ou encore à Edgar Degas... Quant à Gabin, le film lui permet de replonger dans l'univers de ses débuts lorsqu'il dansait sur la scène du Moulin Rouge au bras de Mistinguett.
A l'origine, le rôle de Danglard était destiné à l'acteur Charles Boyer qui menait alors une double carrière en France et aux États-Unis. Ses prétentions financières trop élevées ont permis à Gabin d'obtenir le rôle. Ce dernier venait de renouer avec le succès dans "Touchez pas au Grisbi". De plus, il avait déjà tourné à trois reprises sous la direction de Renoir.
Soucieux de donner au film une touche d'authenticité, ce dernier fait appel aux vedettes de l'époque pour donner de la voix dans les séquences musicales. Ainsi, on reconnait Édith Piaf et Patachou. Mais le morceau le plus célèbre du film, c'est bien sûr "La complainte de la Butte", écrite spécialement par Jean Renoir et chantée par Cora Vaucaire.
Rarement, le cinéma français ne fût aussi éclatant, admirable, rythmé, à l'enthousiasme presque palpable...! et l'on sent bien la réelle bonne humeur qui devait régner pendant le tournage du film, l'un des plus maîtrisé de Renoir... Le montage y est remarquable, notamment dans l'époustouflante séquence finale qui reste aujourd'hui encore, un modèle du genre. Aussi, voir Gabin battre la mesure sur la musique avec ses jambes tout en restant assis, est un moment inoubliable dont Renoir était très fier. Il racontait ensuite avec quel plaisir il avait retrouvé son vieil ami avec lequel il était fâché depuis la seconde guerre mondiale. Gabin reprochant à son ancien complice d'avoir trahi ses idéaux de jeunesse en prenant la nationalité américaine, à une époque où la chasse aux sorcières faisait rage à Hollywood. Ce projet leur offre donc le moyen de dépasser les vieilles querelles en signant une quatrième collaboration qui viendra s'ajouter aux trois des films les plus importants des années trente (Les bas-fonds, La grande illusion et La bête humaine).
Enfin, Gabin sent une forte similitude avec le héros Danglard du film : entrepreneur de spectacle mûrissant qui retrouve un second souffle en remettant à la mode une danse ayant fait jadis les beaux jours des music-halls parisiens. L'acteur ne pouvait manquer de voir dans ce rôle, comme une métaphore de sa propre renaissance.
11 commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 24 octobre 2014
Pas tout à fait une comédie musicale, en dehors de 2 chansons interprétées par Philippe Clay, mais proche du genre, cependant, par certains côtés.

Une mise en scène appliquée mais discrète, une superbe musique d'époque, des couleurs magnifiquement rénovées (sur le Blu-ray) qui restituent superbement toute la splendeur du Technicolor trichrome, l'ambiance joyeuse du milieu des variétés populaires, le Paris de la Belle époque, une distribution de très haute volée ( dont la délicieuse Françoise Arnoul, la volcanique Maria Felix, le tendre Giani Esposito, le désopilant Philippe Clay, Jean-Roger Caussimon, Gaston Modot, Dora Doll - la gagneuse du pickpocket Savate-, Valentine Tessier...) menée par un Gabin qui entamait (en couleurs svp!) une seconde carrière, au moins aussi brillante que la première, celle d'avant guerre. En prime (mais quelles primes !) , la voix de Cora Vaucaire, les apparitions de Patachou , André Claveau et Edith Piaf, et les premiers pas d'acteurs qui allaient devenir célèbres: Jacques Jouanneau, Jean Paredès, Michel Piccoli, Jean-Marc Tennberg, Jean Raymond, Rosy Varte...

Tout cela donne un véritable régal, un festin, une fête pour les yeux et les oreilles.

Impossible, en voyant la qualité des images, de ne pas évoquer Auguste Renoir auquel son fils a forcement pensé. Les analogies sont d'ailleurs à la fois bien plus subtiles et bien plus éclatantes que dans ''Le déjeuner sur l'herbe'', film mineur en réalité.

C'est vrai aussi que Renoir nous devait bien cela après sa longue absence de France et son soporifique ''le Fleuve'', ce film interminable tourné aux Indes.

"French Cancan " est une oeuvre éblouissante, à la fois virtuose et endiablée, qui rend un vibrant hommage à la Belle époque ...

NB: Le Blu ray a bénéficié d'une restauration de très haute qualité. Le gain par rapport au DVD est énorme.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2010
Je suis du même avis que mon collègue concernant ce petit bijou de Renoir donc je ne vais pas en rajouter....mais simplement dire que l'image du Blu-ray Gaumont est tout simplement merveilleuse (magnifiques couleurs, finesses des détails) et la piste audio est claire. Un pur bonheur en full HD !
22 commentaires|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2014
un film pour avoir des idées de costumes de début de siècles à voir et à revoir à plusieurs personnes
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2016
exellent filmavec unjean gabin tenace a realiser son reve mettre sur piedson moulin rouge.magnifiques costumes.un fond d'amour et de jalousieset une magnifique maria felix et un pauvre et bave prince.tres bonne soiree.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce film de Jean Renoir (le fils) est un magnifique hommage à Auguste Renoir (le père). La chatoyance des couleurs, les costumes, l'ambiance de folle gaieté, de joie de vivre, de jouissance sensuelle retrouvent toute la chaleur, tout le ton, tout l'éblouissement procurés par les toiles de ce maître de la Période Impressioniste.
Jean Gabin, en créateur du Moulin Rouge et du French Cancan, est bourré d'allant, d'énergie et d'enthousiasme. On voit défiler tous les acteurs de cette Vie Parisienne avec un très bon Philippe Clay en Valentin le Désossé.
Participent aussi à cette réussite Maria Felix, Françoise Arnoul, Jean Parèdes, Jean-Roger Caussimon et Gianni Esposito.
N'hésitez pas à vous lancer dans ce bain de bulles de champagne.
22 commentaires|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2015
pas de chance le dvd ne passe pas! d'habitu de aucun probleme avec les dvd chez amazon mais celui la il passe pas! domage c'est mon film preferer
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2015
Je ne pouvais pas mettre une autre note, étant donné que je suis très satisfaite de tout : le film que j'ai adoré, il rend très bien l'atmosphère de l'époque ; l'envoi qui était conforme en tous points à sa description et arrivé à temps. Merci.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2015
Quelle histoire fantastique ! Le génie de Renoir n'est plus a démontrer. Et Gabin est époustouflant dans ce rôle. Formidable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,99 €
11,29 €
10,24 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)