undrgrnd Cliquez ici Baby ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes cliquez_ici Soldes Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:44,98 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dmitry Badiarov a bien gagné le droit d'enregistrer les suites pour violoncelle de BACH après en avoir à force de persévérance reconstruit, sur commande et avec la complicité de Sigiswald Kuijken, l'instrument qui a probablement été le destinataire principal de ces suites: le violoncelle d'épaule.

Cette version prend finalement un peu le contre-pied du son très "baroque" voire rugueux et dérangeant de la version pionnière de Sigiswald Kuijken avec cette fois un phrasé doux, presque sentimental et une prise de son qui est tout sauf rugueuse (peut-être au contraire un peu floue).

Finalement, cette vision très personnelle, à fleur de peau et romantique me dérange plus que celle de Kuijken dans la mesure où elle semble se rapprocher des grandes versions sur violoncelle moderne avec ce style legato qui ne refuse pas au vibrato. Comble du paradoxe pour le résultat d'une démarche baroque par excellence mais qui n'est pas si absurde qu'on pourrait le croire...

Malgré l'honnêteté, la sensibilité de cet artiste et son intimité évidente avec ces suites, j'ai eu du mal à vraiment accrocher à ce discours un peu trop gentil et naïf par rapport à l'idée que je me fais de cette musique de BACH.

Ce n'est évidemment qu'une impression subjective et peut-être injuste mais je vous conseille plutot la version de Sigiswald Kuijken mais aussi et surtout celle de Ryo Terakado.

A noter une notice très bien faite qui vous expliquera par A+B et de A à Z pourquoi tout porte à croire que c'est au violoncelle d'épaule que l'on jouait ces suites à Koethen.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2011
Un bel et original enregistrement des suites de Bach sur un instrument inusité, mi-violoncelle, mi-alto. L'interprète est aussi le découvreur de cet oublié de l'histoire, le Violoncello da Spala. Un bémol : l'article,' certes dans une présentation luxueuse', est un peu cher.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus