undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Rentrée scolaire Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
130
4,6 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:14,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

NB: Amazon met souvent sur la même page "Produit" des commentaires de Films en mêlant les éditions DVD et Blu-Ray sans tenir compte des différences de contenu et de support de ces différentes éditions. Difficile de comprendre les raisons de ce mélange...

Cette Edition Simple du Blu-Ray de Braveheart se différencie de celle sortie le 04 novembre 2009 par l'absence du Disque de Bonus et une Jaquette différente.

Le passage au Blu-Ray de "Braveheart" est une splendide réussite, sans doute car l'éditeur n'a pas voulu pousser la restauration trop loin de façon artificielle pour en mettre plein les yeux, ce qui se serait peut-être fait au détriment du naturel de l'image. Le Film date, déjà, de 1995 mais le travail de restauration effectué nous permet de profiter d'un rajeunissement de l'image étonnant. Du coté des défauts on peut remarquer quelques baisses légères de la Définition lors de certains plans sombres et nocturnes et voir que le niveau de Détail baisse un peu sur quelques arrière-plans.

La Définition se montre donc globalement excellente sur l'ensemble du Film, à l'exception de quelques plans, avec un très beau Piqué. Le niveau de détail est très élevé, on voit les détails des visages, les textures des tissus, les reliefs des accessoires. Les décors, qu'il s'agisse des magnifiques extérieurs ou bien des constructions, laissent eux aussi transparaitre les moindres détails. Les plans Filmés en intérieurs offrant des plans très bien détaillés. La palette colorimétrique délivre des couleurs vives très riches et bien saturées et les teintes restent naturelles. Un léger grain argentique d'origine est présent, mais loin de gêner il donne à l'image un cachet particulier. Les contrastes sont parfaitement gérés et les Noirs sont profonds. Dès les premières images on profite d'une belle profondeur de champ comme permet d'en offrir le support Blu-Ray.

Du côté du Son, la Piste Audio Anglais est en DTS-HD Master Audio 5.1 tandis que la Piste Audio Français est en DTS 5.1.

Bonus:

Commentaire du réalisateur Mel Gibson. (Sous-Titré)

"Le monde de William Wallace." Un Bonus qui permet de faire apparaitre en Mode Picture-in-Picture des informations sur William Wallace. (Sous-Titré)
22 commentaires| 41 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Inutile de s'étendre outre mesure sur le film en lui même que la majorité connait. Peut-être pourrait-on préciser que l'on aurait tort de considérer Braveheart comme un autre film à grand spectacle de plus. Tout d'abord parce que Braveheart est l'un des précurseurs de ce "nouveau" genre de production épique brutale. Ensuite le propos est en tout cas engagé et milite pour les droits des hommes très chèrement gagnés. A ce titre, les Anglais (un peu caricaturaux) sont dépeints comme de véritables tyrans (peut-être était-ce le cas) mais certains Ecossais sont également gagnés par la cupidité et la soif de pouvoir. Il ne s'agit pas non plus simplement d'un film d'action et d'aventures. Mel Gibson prend son temps pour planter le décor, installer ses personnages et compter cette tragique idylle qui va déboucher sur le gros morceau de l'oeuvre : une aventure guerrière réalisée magistralement. Tout y est : batailles de masse avec cavalerie et fantassins, prise de place forte le tout de jour comme de nuit. Du très grand spectacle en effet. Les scènes de combat sont filmées avec un réalisme époustouflant desquelles les plus jeunes seront tenus à l'écart. En effet, Mel Gibson ne s'encombre pas de la crainte de la censure, son style est brutal. Cette violence graphique que l'on retrouvera ensuite dans La Passion du Christ et le terrible Apocalypto apporte une fureur authentique et nous transporte littéralement dans l'action.
Apport HD : Vraiment satisfaisant. Disons le d'emblée, cette édition Blu ray rencontre réellement mes espérances. Voici un encodage AVC de très bonne qualité qui rend hommage à la splendide photographie du film. Quelques petites faiblesses subsistent cependant : Si la remasterisation est excellente de bout en bout, quelques plans souffrent de certaines caractéristiques sans doute dues à l'emploi de filtres et de réducteurs de bruits : Des arrières plans, quelques portions d'images et des bordures d'écran se floutent de manière variable. Absolument rien de grave, car souvent furtives et très partielles, ses faiblesses ne viennent jamais ternir l'impression générale de grande netteté. Le piqué général est très bon voire même saisissant sur certains gros plans et sur la majorité des plans larges (le village écossais est de toute beauté comme les fortifications anglaises et tous les magnifiques paysages). La profondeur de champ est souvent impressionnante ce qui permet de découvrir des détails inconnus jusque là. La définition générale est donc très généreuse et ne faiblira que très rarement. Notons également l'absence totale de bruit image même sur les scènes sombres parfaitement éclairées et traitées avec le plus grand soin (la prise nocturne du château est magnifique). Les couleurs sont très belles et très naturelles. Le grain argentique est d'une discrétion absolue et pratiquement invisible même sur les brumes et fumées pourtant habituellement difficiles à gérer. Cette édition devient donc instantanément l'édition de référence techniquement nettement supérieure au DVD qui oblige quiconque aime ce film ou quiconque aime les grands films à se le procurer dans ce format de toute urgence. Terminons par préciser que le son est HD en VO mais DTS en VF (tout de même très bon). Le second disque fait le plein de bonus très intéressants. Cette édition bénéficie en outre une fois n'est pas coutume d'un fourreau cartonné avec image quadri et titre en relief d'un très bel effet. Un must !
0Commentaire| 34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 6 février 2014
« Vous avez combattu avec Wallace. Vous combattrez avec moi ! » Et à chaque fois que je visionne ce film, bientôt cent fois, je combats avec William Wallace et ses compagnons en soif de liberté, que ce soit à Falkirk, à Stirling, où à travers les magnifiques paysages de cette Ecosse sauvage.
Braveheart, c’est MON film tout autant que l’Irlande est L’île de Stephen ! Je l’ai découvert ado, mon père m’ayant loué le film à vidéo futur un jour où j’étais malade. (Sans doute l’une des rares belles choses qu’il ait faites…). Et dès que j’ai vu ce film, j’ai été happé dedans, j’ai été contaminé, je buvais littéralement chaque paroles, vibrait à chaque coups d’épée, chaque coups de hache, hurlait à chaque trahison, voyageait à chaque note de musique, et pleurait d’émotion. Aujourd’hui encore, je vis, traverse toujours toutes ces émotions. J’ai toujours les poils qui se dressent.
Braveheart, ce n’est pas qu’un film, ce sont des musiques d’anthologie, des musiques qui nous prennent à la gorge, des musiques qui nous transmettent des émotions à nous en faire frissonner l’échine. Toujours justes, toujours en adéquation avec les scènes du film.
Braveheart, ce n’est pas que des musiques, ce sont des paysages, on voyage littéralement lorsque la légende Wallace se met en marche à travers les highlands.
Braveheart, ce n’est pas que des paysages, ce sont des scènes de combats épiques et sanglantes. On ressent la violence rien que lorsque les deux armées se rentrent dedans en plein champs de bataille ! Les membres volent, le sang gicle ! C’est violent certes, mais c’est surtout la guerre. Retranscrite dans sa vision globale. Et l’on attend qu’une chose, prendre son épée et se jeter sur l’oppresseur anglais !
Braveheart, ce n’est pas que des scènes de combats, ce sont des personnages emblématiques, des personnages qui marquent. Edouard le Sec transpire la cruauté autant que son fils représente la niaiserie fadasse à l’excellence. Murron incarne la pureté, les aides de camps de William sont fidèles et charismatiques, un peu dérangé comme avec Stephen mais tellement marrant, Robert Lebrousse joue parfaitement le prétendant au trône d’Ecosse pris entre deux feux, entre les convictions de William et les ordres de son père « lépreux ignoble ». Rien que par son regard on sent qu’il est tiraillé, on sent sa rage lorsqu’il découvre qu’il est manipulé pour atteindre William, puis son dégoût face à son père. Et que dire de William Wallace, ce Mel Gibson, absolument fantastique de bout en bout. Une force de conviction dans la voix, un regard parlant encore davantage, et des répliques qui peuvent aiguiller la vie de n’importe quel homme.
Braveheart, ce n’est pas que des personnages, c’est un mot, une idée ! Le seul mot pour lequel tout homme est capable de prendre les armes pour le défendre, pour l’obtenir. La liberté ! Et à travers une révolte qui commence par un acte de vengeance, William Wallace est littéralement habité par cette recherche de liberté, non pas pour lui, mais pour tous les habitants de l’Ecosse. Et rien, ni personne ne réussira à le faire dévier de sa route, à le faire oublier ce pour quoi il se bat. Ni la défaite, ni la torture, rien ne peut le mettre en cage !
Braveheart, c’est un tout, un film parfait et maitrisé de bout en bout. Un film qui m’a fait découvrir un homme : William Wallace ! Un film qui m’a fait adorer un pays : l’Ecosse. Un film qui me transporte, m’émeut et me parle à chaque fois que je le vois. Un film qui me fait envier et admirer une telle force de conviction. Un film qui me fait réaliser, que la liberté que j’ai aujourd’hui, et qui me paraît normale, ne m’est possible que grâce aux sacrifices d’hommes et de femmes par le passé.
Je vais m’arrêter là, car je pourrais continuer des heures à parler de Braveheart, tant ce film me parle. Mais plus que des mots, il vous faut voir ce film, découvrir cet homme se battre par amour et pour la liberté.
Bref, c’est chef d’œuvre !
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2004
Un film de 3 heures epoustouflante qui vous laisse sans voix chaque fois que vous le regardez. A aucun moment l'on ne s'en lasse! Tout simplement bouleversant. Une musique de James Horner qui ne fait que vous envoutez. Incroyables acteurs qui le sont autant que les scènes de batailles hyper-réalistes. Une
histoire d'amour poignante entre William Wallace et Murron au sein d'un combat passionnel pour la liberté. Un chef-d'oeuvre à posséder dans toute "dvdéthéque" qui se respecte.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2003
Quel deception...
Fan de version collector, avec une multitude de bonus, j'avoue avoir été un peu désabusé par cette version qui à de collector que le nom.
Un 2° DVD avec en tout et pour tout un seul et unique reportage de 28 minutes.... C'est bien maigre pour un film de cette qualité.
Car le film est quand a lui vraiment génial. Epique, beau, on ne voit pas le temps passer en le visionnant et on est presque déçu qu'il se termine. Mais cette version collector est indigne du film.
Acheté plutot la version simple sauf si vous tenez à avoir une belle jaquette cartonnée et noire et un 2° DVD quasiment vide..
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2004
Mel Gibson, nominé aux oscars, signe ici un merveilleux film, melant drâme et romance, courage et amour, décors superbes (notamment les magnifiques paysages d'Ecosse) et costumes somptueux. Plus qu'un film, c'est un véritable chef-d'oeuvre, digne des grands classiques hollywoodiens tels que Spartacus, qui mérite bien ses 5 oscars.
Le film raconte l'histoire de William Wallace, patriote écossais du 13ème siècle qui s'est battu pour la liberté de son pays. Bien que l'histoire reste assez fidèle à la réalité (du moins pour ce qu'on en sait), certaines erreurs apparaissent dans le film, le but de Mel Gibson n'étant pas de faire un documentaire.
Cette Edition Collector est, il faut bien le dire, très décevante pour un film de cette qualité. Les menus ne sont pas animés, option pas nécessaire mais agréable. Du point de vue qualité, bien que l'image soit excellente, le son, quant à lui, l'est beaucoup moins : de temps à autre (pour la bataille de Stirling notamment), la musique (surtout) et les bruitages donnent un résultat de son médiocre, genre mp3 de bas débits. Une honte quand on entend le son de la bande originale en CD (qui est envoûtante) ! Question bonus, aussi une grande déception : le 1er DVD (soit le DVD sur lequel est gravé le film) ne contient que la bande-annonce soit-disant originale (soit-disant parce qu'il y a eu des dizaines de bande-annonces différentes sur le film) et le commentaire (de qualité sonore incroyablement médiocre) de Mel Gibson. Sur le 2ème DVD, on trouve un petit documentaire (genre "Making-Of") de 30 minutes, certes interressant mais très peu pour une édition collector.
En conclusion, une édition collector bien en-dessous de ce qu'on pouvait attendre pour un film de cette envergure et de la part de la Fox qui nous a déjà offert de merveilleux coffrets collectors (d'où le 3/5 pour un film qui mérite 5/5). Achetez plutôt l'édition normale sauf si vous souhaitez vraiment avoir un banal carton noir entourant le DVD et un documentaire sur le film en plus.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2009
Le transfert HD du film de Mel Gibson est une réussite totale (et le terme est encore un euphémisme !).

Le transfert HD de " Braveheart [Blu-ray] " a été réalisé sous la supervision du réalisateur Mel Gibson himself. Le travail de définition HD du chef d'oeuvre de Mel Gibson répond aux attentes de tout fan de Haute Définition et de l'oeuvre elle-même.
Ce Blu-Ray Disc nous offre une image HD qui rend encore plus honneur à la photographie du film avec des paysages encore plus riches dans leurs profondeurs, ... Nous est proposée une Version Originale (et pardonnez du peu) 5.1 DTS HD Master audio qui permet de redécouvrir toute la richesse sonore du film et des paroles. Malheureusement, la VF n'est qu'en 5.1 DTS (point négatif pour ceux qui regardent le film dans la version française car il s'agit là du son d'un simple DVD).

Je ne peux que vous conseiller de regarder la Version Originale, car, au bilan de tout cela, nous avons là, un BRD de référence pour la HD. Une grande oeuvre ! Un petit prix pour un BRD !

Juste pour signaler, nous avons la présence de 2 BRD (un contenant le film et quelques bonus dont le commentaire du film par Mel Gibson + un autre avec d'autres bonus).
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2014
Ce film est un de mes films préférés, il est absolument beau et magnifique.
Il fait écho à la période guerrière entre royaumes d'Ecosse et d'Angleterre.
C'est un film captivant qui nous conte les aventures d'un guerrier valeureux.
Avec le beau Mel Gibson et la belle Sophie Marceau dans les rôles principaux
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
LE BLU-RAY :
Fruit d'une savante restauration en 2009 ce Blu-ray a fière allure! Définition au taquet, étalonnage des couleurs admirable et niveau de détail frisant l'extase lors des grandes scènes de baston. Voilà William Wallace dignement immortalisé !
LE FILM :
Mel, en kilt, dévalant les montagnes d'Écosse, déboulant sur le champ de bataille le visage peint en bleu en roulant les "r", c'était pas gagné. On peut même dire qu'à l'époque le projet en faisait trembler plus d'un. D'autant que le film en costumes était un genre considéré alors comme désuet, voir limite ringard. Surtout en tapant dans le médiéval. Il fallait tout l'élan et la fougue de Mad Mel pour t'emballer tout cela bien velu.
Foin de dentelles et de nuances, Braveheart fonctionne à la pure testostérone. Un sens de l'héroïsme guerrier particulièrement galvanisant et un mythe ressuscité pour toujours. Qui, hormis le vaillant peuple d'Ecosse, avait entendu parler de William Wallace avant de voir ce film? ... Ok, on est bien d'accord. L'homme qui, entre la fin du treizième siècle et le début du quatorzième (autant être précis) fit trembler le cruel roi d'Angleterre, Edouard the first (type du genre odieux, campé avec délice par un Patrick McGoohan ignoble à souhait) William Wallace appartient à la catégorie des titans. Le genre de mec qui n'hésite pas a trucider le shérif qui a assassiné sa bien-aimée avant d'affronter le gouvernement malfaisant et toute son armée responsable de tout cette injustice. Aujourd'hui un rebelle se contenterait de publier un message rageur contre la cruauté des hommes ou une pensée de Gandhi sur son profil Facebook voir de twitter courageusement son dégout pour l'injustice dans le monde. William Wallace, lui, a clairement fait trembler un roi et s'est sacrifié pour la liberté. Il a défié un empire. Méga respect, man.
Alors donc, rien que pour avoir ramené William Wallace au premier plan, j'apprécierai grandement que vous reconnaissiez que Mel Gibson n'est pas venu sur terre pour rien. Et ce n'est pas tout. Cinq ans après ce gigantesque morceau de bravoure Ridley Scott allait d'ailleurs redonner vie au Peplum avec son énormissime Gladiator. Et le succés de Braveheart ne fut pas étranger à la mise en chantier de ce genre de production ou des acteurs bien carrés se baladaient de nouveau en jupe avec de grosses épées. On peut donc considérer que Mel est le grand magicien qui a réveillé l'épique bien sanglant et les grandes plaines où ça se découpe sévère, à une époque ou il fallait encore se contenter de revoir les bons vieux classiques du genre. C'est aussi ça l'effet Braveheart. C'est bien simple, on n'avait pas vu pareille boucherie depuis le Conan de John Milius (1982)
20 ans après la sortie en salles je revois ainsi Braveheart avec le même bonheur. Comme pour Ben-Hur. Pareil. Le bonheur de taper dans le "jamais décevant" : le bon vieux classique. Ouais, l'ensemble a forcément prit un petit coup de vieux mais foin ici de CGI, la plupart des décors sont vrais et les figurants bien présents (plus de 1500 pour les plus grosses embrassades). Ces scènes de bataille ou la caméra plonge au coeur de l'action font encore leur petit effet et il y a Sophie Marceau, présence discrète mais franchement adorable dans ce monde de brutes. Et le tout de s'envoler sur une musique instantanément inoubliable du regretté James Horner (Titanic, Avatar, Légendes d'automne)
Meilleur film, meilleur réalisateur, Mel "Coeur Vaillant" Gibson décrocha pas moins de cinq oscars pour sa rugissante épopée. Parfois les récompenses tombent au bon endroit. Tiens, dans l'euphorie ambiante, j'ai même oublié de mentionner la superbe photographie de sir John Toll (La ligne rouge, Presque célèbre, Gone baby gone). Il y aura toujours quelques historiens pour gloser ou chipoter sur les libertés prises par le scénariste, le bien-nommé Randall Wallace, quant à la véracité des faits. Je ne peux hélas pas me prononcer la-dessus, n'ayant pas pu être là au moment ou tout cela est arrivé. De toute façon, je me connais, je n'aurais rien pu faire. Non, tout ce que je retiens aujourd'hui, c'est que Braveheart reste, 20 ans après sa sortie, un grand moment de cinéma.
Mel, William... Merci.
- Your heart is free. Have the courage to follow it.

également sur le blog Les chroniques ciné de Francisco
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
NB: Amazon met souvent sur la même page "Produit" des commentaires de Films en mêlant les éditions DVD et Blu-Ray sans tenir compte des différences de contenu et de support de ces différentes éditions. Difficile de comprendre les raisons de ce mélange... Ce commentaire fait référence à cette édition: "Braveheart - - Digibook Collector 2 Blu-ray + Livret [Blu-ray].

Cette édition Collector Digibook reprend à l'identique les 2 Blu-Ray de l'édition Collector 2 DVD sortie chez le même éditeur en 2009. La première édition Collector était présentée dans un "traditionnel" Boitier Amaray bleu en plastique avec un Fourreau, le Digibook de cette nouvelle édition est un petit plus agréable.

Le passage au Blu-Ray de "Braveheart" est une splendide réussite, sans doute car l'éditeur n'a pas voulu pousser la restauration trop loin de façon artificielle pour en mettre plein les yeux, ce qui se serait peut-être fait au détriment du naturel de l'image. Le Film date, déjà, de 1995 mais le travail de restauration effectué nous permet de profiter d'un rajeunissement de l'image étonnant. Du coté des défauts on peut remarquer quelques baisses légères de la Définition lors de certains plans sombres et nocturnes et voir que le niveau de Détail baisse un peu sur quelques arrière-plans.

La Définition se montre donc globalement excellente sur l'ensemble du Film, à l'exception de quelques plans, avec un très beau Piqué. Le niveau de détail est très élevé, on voit les détails des visages, les textures des tissus, les reliefs des accessoires. Les décors, qu'il s'agisse des magnifiques extérieurs ou bien des constructions, laissent eux aussi transparaître les moindres détails. Les plans Filmés en intérieurs offrant des plans très bien détaillés. La palette colorimétrique délivre des couleurs vives très riches et bien saturées et les teintes restent naturelles. Un léger grain argentique d'origine est présent, mais loin de gêner il donne à l'image un cachet particulier. Les contrastes sont parfaitement gérés et les Noirs sont profonds. Dès les premières images on profite d'une belle profondeur de champ comme permet d'en offrir le support Blu-Ray.

La Piste Audio Anglais est en DTS-HD Master Audio 5.1 se montre particulièrement agréable, elle est à la fois enveloppante (bien répartie sur les 5 canaux et le caisson) et dynamique tandis que la Piste Au. La Piste Audio Français en DTS 5.1 tire bien son épingle du jeu avec un excellent mixage alliant finesse et puissance.

Bonus du Disque 1:

Commentaire Audio du réalisateur Mel Gibson. (Sous-Titré)

"Le monde de William Wallace." Un Bonus qui permet de faire apparaître pendant le visionnage du Film des informations sur William Wallace en Mode Picture-in-Picture. (Sous-Titré)

Bonus du Disque 2:

"Les champs de bataille de la rébellion écossaise." Une carte interactive des 5 grandes batailles qui ont opposé l'Ecosse et l'Angleterre, certaines offrant un accès à un champ de bataille virtuel.

"William Wallace, le plus grand héros d'Ecosse." En HD. (29 mn 59 s)

"Le travail du scénariste." En HD. (21 mn 30 s)

"Alba Gu Brath! Le making Of Braveheart." (49 mn 55 s)

"Interviews d'archives." (15 mn)

"Galerie Photos." En HD. (6 mn 30s)
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)