undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles29
3,8 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:12,26 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Nicolas Vanier, le célèbre "voyageur du froid" français, rompu aux multiples aventures, expéditions, courses dans le Grand Nord, nous présente un film hors normes. L'histoire est celle d'un clan d'Evène, éleveurs-nomades de rennes en Sibérie. Sergueï âgé de 16 ans se voit confier par la tribu la responsabilité de garder seul la harde. Son père chef du clan est naturellement fier des nouvelles responsabilités de son fils qui constituent un passage de l'enfance à l'âge adulte.

Les rennes n'ont qu'un seul ennemi, le loup. Tuer sans état d'âme les loups est une nécessité pour protéger le troupeau. Sergueï ne va pas l'entendre de cette manière là, se laissant apprivoiser par une famille de loups. Les images de ce film sont saisissantes. L'histoire est simple, conduisant le spectateur à l'essentiel des relations entre un homme et l'animal, entre un homme et les autres, dans le délicat équilibre d'une vie spartiate de clan.

Le site officiel de Nicolas Vanier précise :

"L'histoire de ce film est née de la rencontre de Nicolas avec une famille de nomades éleveurs de rennes. Au cours de sa longue traversée de la Sibérie en 1990, Nicolas a partagé la vie de ces nomades et de leur grande harde, il a vécu comme l'un des leurs pendant près d'un an, se déplaçant avec eux d'un alpage à un autre, à dos de rennes ou juché sur un traîneau. Il a alors pu constater le lien très fort unissant ces hommes à leur territoire, avec lequel ils vivent en parfaite harmonie et qu'ils partagent avec les loups, qu'ils haïssent et vénèrent à la fois."

La découverte de ce film, cet été, en cinéma de plein air en Ardèche méridionale a été un vrai régal des sens.
66 commentaires|32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2010
Le dur combat de ce garçon qui doit protéger la harde de rennes qu'ils élèvent avec sa famille pour subsister et la rencontre de louveteaux qui deviennent grands et qui se prend d'amitié avec eux. Le dur choix que ce garçon doit faire pour ne pas les tuer au risque qu'ils viennent s'attaquer à leurs rennes est très poignant.
A voir et revoir.
22 commentaires|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2010
"Coffret Noël Loup" : inclus le dvd, le livre, la peluche, le calendrier.
Nicolas Vanier a d'abord écrit le livre, et le film est sorti par la suite.
Lorsque vous écrivez que LE LIVRE est inclus, cela suppose LE ROMAN.
Or, il ne s'agit que d'un livre illustré du film !
Je ne me suis rendue compte de la supercherie que lorsque j'ai ouvert le coffret.
En effet, ce n'est que sur l'emballage en plastique transparent qu'est stipulé "Livre ILLUSTRE" !
Avant cet achat, j'avais fait des comparaisons de prix.
Evidemment, je me suis fait avoir, étant donné que je ne possédais toujours pas le roman (que j'ai dû acheter séparément par la suite !)
En fin de compte, j'ai payé très cher pour un dvd ... (+ quelques photos du film, une minuscule peluche et un petit calendrier) ...
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2011
SYNOPSIS: Sergueï est un jeune berger de 16 ans, issu d'une tribu nomade de Sibérie orientale les Evènes qui se voit confié la conduite & la protection du troupeau de sa communauté. Coupé des siens pour remplir sa tache, de gardien de la grande harde de son clan, les Batagaï, et très vite, il est confronté à la présence des loups; Jusqu'au jour où sa rencontre avec une louve et ses 4 louveteaux change la donne: il ne peut plus tuer ceux qui le fascine. Le fragile compromis territorial ne peut durer longtemps, l'arrivée de l'hiver approchant, (donc le garde manger commun se raréfiant,) et du fait de la suspicion des autres membres de la communauté, qui pensent qu'il n'a pas encore les épaules et le mental pour protéger les siens. Donc, le film s'articule autour de ce dilemne: garder secrètement une fascination pour les Loups, et protéger ses rennes, quitte à devoir tuer ceux que l'on aime.
IMPRESSIONS:le film est un exploit cinématographique relevé par Nicolas Vanier, qui a tenu a faire un tournage de 3 mois de janvier à mars en Sibérie orientale, faisant installer ex nihilo un mini-camp pouvant nourrir plus de 60 personnes, par des températures oscillant entre -30 et -50°C. Il a tenu, soutenu par son producteur, a faire partager le visuel de ces grandes étendues sans effets spéciaux ni trucage, et cela malgré les tracasseries administratives russes, et les retards divers inévitables ; je dois reconnaitre que sur ce plan, c'est plutôt une réussite, votre écran plat profitera pleinement de l'effet HD de votre bluray. et pourtant cette réalisation m'a laissé plus que perplexe; Autant j'avais apprécié les interprétations ciné de the call of the Wild, l'appel de la forêt de Jack London, autant ici, quelque chose n'a pas marché concernant le ressort affectif; Si Nicolas Vanier plaide l'authenticité, il a décidé que un film avec et par des avènes aurait été trop difficile à réaliser du fait des problèmes de traduction, aussi, il avoue avec candeur, le mode de recrutement des 2 jeunes acteurs débutants français Nicolas Brioudes, Pom Klementieff, censés nous impliquer dans ce rapport au monde sauvage. Il précise que le casting a simplement demandé des acteurs "de type asiatique"; or d'entrée de jeu, en voyant Nicolas Brioudes, j'ai plus pensé au Cambodge, voire à certaines ethnies de Chine du sud, qu'à un mongol ( ce serait un peu comme recruter une irlandaise pour jouer la provençale dans un film de Pagnol...), ensuite, leur diction française en version originale (pouvant être aisément suivie par le mouvement des lèvres) ="très urbaine francilienne", m'a plus que perturbé...bien sur tout ceci est suggestif, mais donne un certain goût d'amateurisme alors même que le thème comme le pays sont si prometteurs. donc en fin de compte, un goût d'inachevé côté fiction cinéma.
BLURAY: en revanche, que de bonus interessants! en + du bêtisier, Nicolas Vanier fait une synthèse audacieuse par l'apport de minireportages sur la situation des Loups en Europe: du Loup du Mercantour, en passant par ceux des Abruzzes, en Italie,ou ceux vivant en Espagne; chaque fois, il ne se contente pas d'observer les loups mais il collecte le point de vue des hommes locaux, bergers, autorités, chasseurs, scientifiques, dans le but de nous offrir une perspective axée vers le futur; Il aime le Loup, mais pour le protéger admet sa régulation nécessaire; c'est en donnant un peu à chacun des acteurs antagonistes qui occupent les même réserves et parcs que les projets de protection animale s'assurent la meilleure pérennité. Et pour reprendre mes impressions, les intervenants soulignent une notable différence de perception du problème Loup selon les pays et les parcs naturels, aussi puisque l'auteur se place du point de vue de l'humain, une enquête ethnographique sur les avis partagés par les populations de l'Est de Oural, aurait été du plus grand intérêt. Car on ne sait dans le making of, si le retournement de situation de la fin du film correspond à un consensus réel local ou n'est que pure fiction?.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mai 2014
Je viens de voir ce film à la télévision (Ushuaïa TV) et j'ai vraiment apprécié le scénario, alors que le seul résumé du film ne m'aurait peut-être pas donné envie. En réalité, ça vaut le coup ! D'autant plus que c'est un film français et que la qualité de prestation des acteurs est réelle ; ils sont pour certains francophones, bien que de type sibérien, et donc non doublés. Paysages enneigés magnifiques, grand froid au rendez-vous et conditions de vie rudes qui nous rappellent de quoi l'homme est capable.

Sergeï, jeune homme vivant au sein d'une tribu du peuple Evène, apprivoise une petite meute de jeunes loups. Ces animaux sauvages prédateurs sont normalement les ennemis de ce peuple de bergers, il doit donc cacher ce secret à sa famille, jusqu'au jour où ses loups attaquent le troupeau de famille...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2014
Film émouvant, avec de superbes images. Pour ceux qui aiment retrouver les joies simples des grands espaces silencieux, le contact avec la nature sauvage, un rythme de vie apaisé, loin des trépidations et des agitations de notre époque moderne. Et bien sûr le loup : ennemi fidèle et intelligent, formidable chasseur, capable de cruauté et de tendresse, solitaire ou grégaire... Le loup, qui par bien des aspects révèle si bien la nature de l'homme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 janvier 2011
C'est un film que je recommande vivement. Les images sont magnifiques, l'atmosphère bien décrite on rentre facilement dans l'histoire de la troupe et du jeune héros(j'ai visité une partie de la mongolie) . Mes filles de 7 ans adorent ce film, elles l'ont regardé plus de 10 fois en 2 mois.
Bravo au créateur
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les réactions à ce film semblent assez contrastées. Certains reconnaissent les qualités exceptionnelles du film et d'autres restent davantage sur leur faim, surtout s'ils ont lu le livre.

Certes, l'histoire paraît relativement simple et la réalisation sans fioritures. Mais les images sont belles, les décors naturels magnifiques et, surtout, la réalisation impressionnante si on imagine un instant les difficultés qu'il a dû falloir pour tourner de telles scènes avec les loups. Tout simplement prodigieux.

Sur l'idée elle-même, commune donc au livre comme au film, il apparaît que Nicolas Vanier, faisant partager l'expérience qu'on lui connaît sur le Grand Nord, restitue à merveille le message qu'il entend faire passer lorsqu'il présente le loup non comme un ennemi de l'homme mais tout à la fois comme un animal qui dispose d'un instinct naturel qui ne doit pas non plus faire oublier qui il est et à ne pas confondre avec le chien.
Une idée splendidement servie par un scénario qui met en avant le courage de l'homme et la notion de cohésion de groupe, rendue nécessaire par les conditions de vie difficiles des peuples nomades.

Au total, une belle réalisation, à laquelle on peut rendre hommage.
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
N'ayant pas lu le livre, je ne peux comparer comme certains internautes. Le loup se méfie des hommes depuis toujours et il a bien raison. Aussi l'histoire de ce jeune évène qui se prend d'affection pour des louveteaux, quelle surprise ! Et cette louve qui accepte si facilement que son ennemi mortel tienne dans ses bras ses petits, j'ai de la peine à y croire. Le gamin est forcé d'en tuer un , il se rachète en en sauvant un autre de la noyade, fort bien , c'est un beau conte. Ce film a fasciné mes petits enfants , après tout celà leur a permis de voir de belles images de neige et démythifier le méchant loup.
A noter qu'un couple de ces animaux est toujours d'une fidèlité exemplaire, c'est pour la vie vraiment, pas comme nous les humains. Il faut reconnaitre à Nicolas Vannier et son équipe le courage d'avoir tourné ce film par des températures sibériennes. Les deux jeunes Sergueï (Nicolas Brioudes) et sa compagne Nastasia (Pom Klementieff) sont bien mignons.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2012
j'ai adoré ce film qui est d'une fraicheur vivifiante en ces temps sombres et glauques.
L'acceptation à l'autre qui fait peur car il peut nuire à nos biens est une grande leçon de tolérance.Le loup fait partie du grand tout et nous devons apprendre à vivre avec.Dans le monde, il y a des créatures inquiétantes que nous devrons apprivoiser pour qu'une cohabitation soit possible dans l'harmonie.
Quelle leçon de sagesse!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)