Commentaires en ligne


5 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 excellent
un des meilleurs de Robinson! L'évolution de chacun des personnages est captivante. La construction de récit, comme toujours, comporte de nombreux rebondissements et crée un fort suspense.
Publié le 4 mai 2012 par MM

versus
9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 déception pour une fan d'Alan Banks
Suite à ma lecture en version originale (en anglais), mon commentaire se veut une mise en garde pour les fans de Peter ROBINSON et son formidable inspecteur BANKS qui m'a déçue dans ce dernier opus pour les raisons suivantes :

- intrigue assez maigre qui met en scène la fille de Banks, Tracy, qui se comporte en adolescente paumée et...
Publié le 23 février 2011 par Evelyne Nehls


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 déception pour une fan d'Alan Banks, 23 février 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bad Boy (Broché)
Suite à ma lecture en version originale (en anglais), mon commentaire se veut une mise en garde pour les fans de Peter ROBINSON et son formidable inspecteur BANKS qui m'a déçue dans ce dernier opus pour les raisons suivantes :

- intrigue assez maigre qui met en scène la fille de Banks, Tracy, qui se comporte en adolescente paumée et capricieuse (à 25 ans passés) et qui a succombé au charme d'un "mauvais garçon" aussi beau que cynique et dangereux

- Banks est en vacances au début et n'apparaît (en sauveur évidemment !) qu'au tiers du récit après une aventure amoureuse qui nous est relatée de façon plutôt superficielle

- une action molle et peu de réflexions, peu d'introspection, peu de tous ces tourments et pensées intimes dont on s'était épris

- un style de "hall de gare" avec énormément de dialogues, donc forcément simplificateur

L'histoire commence avec un fait divers qui tourne au drame suite à un enchaînement de mauvaises initiatives, c'est un peu frustrant car les faits ne nécessitent pas la finesse d'investigation nourrie de moult cogitation à laquelle ce talentueux écrivain nous avait habitués.

Il ne reste plus qu'à attendre que l'auteur se reprenne dans la prochaine "livraison" de la carrière de BANKS, et d'ici là ne pas hésiter à se replonger dans tous les titres précédents, tous de bien meilleure facture que celui-ci.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 UN ROMAN PRESQUE PLUS PSYCHOLOGIQUE QUE POLICIER, 8 janvier 2014
Par 
PHIL007 "ANACHRONIC JAZZ FAN" (france) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bad Boy: An Inspector Banks Novel (Format Kindle)
"Bad Boy" est le 16ème (et pour l'instant dernier) roman de la saga (assez inégale) des "Alan BANKS" écrite par Peter ROBINSON.

Dès le début du roman, on entre dans le vif du sujet. Juliet DOYLE, une ancienne voisine d'Alan BANKS, vient le voir au commissariat. BANKS étant en vacances, c'est sa collègue (et ancienne amie très proche) Annie CABBOT qui va la recevoir, ce qui ne va pas être sans conséquences. Après des hésitations, Juliet accepte de confier son problème.

Sa fille Erin, qui n'habite plus chez ses parents, est revenue provisoirement chez eux sans donner la moindre explication. Alors qu'elle faisait le ménage, Juliet a trouvé dans la chambre d'Erin un pistolet. Déboussolée et inquiète, elle a décidé de venir en parler à son ami BANKS pour qu'il la conseille. BANKS étant absent, c'est toute la procédure normale de recherche de l'arme à feu qui va être entreprise.

Au cours de cette enquête, les choses vont aller s'accélérant. Erin habite avec deux colocataires dont Tracy qui n'est autre que la fille de BANKS mais qui ne tient pas à le révéler et se fait même appeler Francesca. Cette enquête inquiète le petit copain d'Erin, Jaff, plutôt joli garçon, charmeur, mais dont la véritable nature est plus que dangereuse. En effet, le pistolet retrouvé a été dérobé par Erin à Jaff et a servi à tuer. Tracy, attirée par Jaff, lui propose une planque de quelques jours dans la maison de son père. Seulement voilà : Jaff ignore qui est le père de Tracy et Tracy ignore que le pistolet fut le sien. C'est dans ses conditions qu'ils partent ensemble.

Je ne révélerai la suite des événements, sinon par allusions nécessaires.

Si les fils de l'intrigue sont bien noués (avec parfois quelques longueurs), c'est le déroulement de l'intrique qui est le gros point faible du roman. BANKS n'apparaît dans le livre que vers la page 100 alors que c'est d'habitude son personnage qui participe à la réussite d'autres romans de Peter ROBINSON. Le déroulement de "Bad Boy" est trop explicatif pour surprendre ou émouvoir. Il n'y a que peu de rebondissements et le scénario est trop prévisible pour nous tenir en haleine. Tout cela manque de "tension" et de suspense, on ne palpite pas.

Pourtant, tous les personnages ne manquent pas d'intérêt. Certes, certains sont stéréotypés mais d'autres son très attachant.

On a le plaisir d'assister aux retrouvailles de BANKS et Annie ABBOT. BANKS n'est pas un "héros" mais son originalité est réelle. Très indépendant, il est presque toujours sur le fil du rasoir mais avec finesse. On peut aimer, par exemple, sa méditation très humaine mais sans prétention quand il songe au bonheur et à la destinée (chapitre 6).

Son absence pendant près de la moitié du livre présente un avantage, celui de pouvoir se focaliser sur la psychologie de Tracy. Se croyant moins aimée que son frère, elle souhaite elle aussi "se distinguer", vivre une aventure, connaître l'inattendu. Et, jeune femme modèle, elle fonce tout d'un coup, par exemple en prévenant Jaff quand elle voit la police le rechercher. Elle ne vit plus que dans l'instant. Elle s'exalte avec Jaff, ce garçon plein de charme qui l'entraîne. Je pense que le fait de lui ouvrir la maison de son père est inconsciemment un défi. Il y a beaucoup d'intérêt à assister à sa prise de conscience progressive, puis à sa tentative de résister à ce début de folie et enfin à sa tentative de mettre un terme à une situation devenue hélas incontrôlable. Mais elle ne le pourra pas seule, car la peur sera pour elle la plus solide des paires de menottes. Il y aurait plus à dire sur elle mais le plaisir à venir du lecteur sera de la faire, à sa manière et selon sa lecture.

La fin du roman est ratée : elle ne clôt pas suffisamment l'intrigue. De plus, les dernières pages sont trop marquées de sensiblerie gratuite.

Même si ce roman se lit aisément, Peter ROBINSON ne donne pas là, et de loin, sa meilleure oeuvre. A ceux qui voudraient le découvrir, je conseillerais plutôt, par exemple, Saison seche ou La vallée des ténèbres.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 excellent, 4 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bad Boy (Poche)
un des meilleurs de Robinson! L'évolution de chacun des personnages est captivante. La construction de récit, comme toujours, comporte de nombreux rebondissements et crée un fort suspense.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Le moins bon des Banks (et j'ai tout lu), 29 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bad Boy (Poche)
Un tiers de livre à effacer. Le suivi de la fille de Banks m'a ennuyée... Le rythme du livre y perd. Connaître des solutions avant le DI est à éviter (à mon sens). Heureusement dès que Banks entre en scène (y compris ses vacances) le mouvement s'accélère. Mais cet écart est pardonné car tout le reste de la série m'a rendue fan. à mon palmares Banks est encore deuxième ex aequo.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Bon livre, 29 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bad Boy: An Inspector Banks Novel (Format Kindle)
Beaucoup de plaisir à lire ce livre . Intrigue bien menée,personnages intéressants . Mais pourquoi les héros agissent ils en cow boys solitaires sans respect des règles?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Bad Boy: An Inspector Banks Novel
EUR 4,71
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit