Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ROBIN DES CASBAH
PEPE LE MOKO est un des plus fameux films de Julien Duvivier. Il n'appartient pas au Réalisme Poétique, cher à Carné et Prévert. Duvivier, comme Autant-Lara, ou plus tard Clouzot, donnait dans le Réalisme Noir. L'action se situe dans la casbah d'Alger, à la fin des années trente. Pépé le Moko est un...
Publié le 1 mars 2008 par Luc B.

versus
1.0 étoiles sur 5 très mauvaise édition DVD
Pour l'image disons que peut être on ne pouvait faire mieux même si je pense que cela est possible mais pour le son, il est vraiment très mauvais et surtout sur cette édition, il n'est pas synchronisé et cela devient vite très pénible. Pour le film, il s'agit d'un classique ayant influencé nombre de films noirs et notamment aux...
Publié il y a 2 jours par Claude Philippe


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ROBIN DES CASBAH, 1 mars 2008
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pépé le Moko (DVD)
PEPE LE MOKO est un des plus fameux films de Julien Duvivier. Il n'appartient pas au Réalisme Poétique, cher à Carné et Prévert. Duvivier, comme Autant-Lara, ou plus tard Clouzot, donnait dans le Réalisme Noir. L'action se situe dans la casbah d'Alger, à la fin des années trente. Pépé le Moko est un célèbre gangster, qui échappe à la police, grâce à un réseau d'amis et de complices, soucieux de protéger ce "Robin des Bois", ce grand frère, ce père protecteur. Mais l'inspecteur Slimane, de la police locale, est un homme patient, qui attend le faux pas de Pépé, pour lui mettre la main dessus...

Le film commence par une visite accélérée de la casbah, faite de ruelles étroites, terrasses communicantes, porches sombres, et passages secrets. C'est le repère de Pépé, avec sa bande. Duvivier débute son film comme un documentaire, avant de bifurquer vers le film policier. Trahison, fusillades, poursuites, le tout est rondement mené. La mise en scène de Duvivier est rapide, et l'image s'inspire de l'expressionnisme allemand des années 30, avec contre plongées, clairs-obscurs. Cet esthétique préfigure le Film Noir américain.

Mais que serait Pépé sans Gabin ? Il domine de film, en chef charismatique. Lorsqu'il rencontre Gaby, une parisienne oisive venue s'encanailler auprès des voyous, Duvivier nous fait le coup de la lumière tamisée sur les yeux bleus de Gabin. Classique. Mais le metteur en scène détourne cette figure de style, pour nous montrer que le regard clair de Pépé glisse rapidement des yeux de la belle, à ses bijoux ! Nous avons droit aussi à la scène de colère, inhérente aux films avec Gabin, comme dans LES BAS FONDS ou LE JOUR SE LEVE. Classique, encore une fois. On retrouve la bande à Gabin, comme Gaston Modot, Charpin (admirable en indic fielleux) et Dalio, grimé en Algérien !

PEPE LE MOKO est un grand classique, un grand numéro d'acteur, truffé de seconds rôles, de mots d'auteur (Henri Jeanson aux dialogues en fait d'ailleurs un peu beaucoup...), grande tragédie amoureuse, doublée d'un polar haletant.

Un mot de cette édition DVD : le résumé de la jaquette raconte la fin de film, attention de ne pas le lire ! L'image, prétendument remasterisée, est bonne, mais souvent floue sur les côtés.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ROBIN DE LA CASBAH, 1 mars 2008
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pépé le Moko (DVD)
PEPE LE MOKO est un des plus fameux films de Julien Duvivier. Il n'appartient pas au Réalisme Poétique, cher à Carné et Prévert. Duvivier, comme Autant-Lara, ou plus tard Clouzot, donnait dans le Réalisme Noir. L'action se situe dans la casbah d'Alger, à la fin des années trente. Pépé le Moko est un célèbre gangster, qui échappe à la police, grâce à un réseau d'amis et de complices, soucieux de protéger ce "Robin des Bois", ce grand frère, ce père protecteur. Mais l'inspecteur Slimane, de la police locale, est un homme patient, qui attend le faux pas de Pépé, pour lui mettre la main dessus...

Le film commence par une visite accélérée de la casbah, faite de ruelles étroites, terrasses communicantes, porches sombres, et passages secrets. C'est le repère de Pépé, avec sa bande. Duvivier débute son film comme un documentaire, avant de bifurquer vers le film policier. Trahison, fusillades, poursuites, le tout est rondement mené. La mise en scène de Duvivier est rapide, et l'image s'inspire de l'expressionnisme allemand des années 30, avec contre plongées, clairs-obscurs. Cet esthétique préfigure le Film Noir américain.

Mais que serait Pépé sans Gabin ? Il domine de film, en chef charismatique. Lorsqu'il rencontre Gaby, une parisienne oisive venue s'encanailler auprès des voyous, Duvivier nous fait le coup de la lumière tamisée sur les yeux bleus de Gabin. Classique. Mais le metteur en scène détourne cette figure de style, pour nous montrer que le regard clair de Pépé glisse rapidement des yeux de la belle, à ses bijoux ! Nous avons droit aussi à la scène de colère, inhérente aux films avec Gabin, comme dans LES BAS FONDS ou LE JOUR SE LEVE. Classique, encore une fois. On retrouve la bande à Gabin, comme Gaston Modot, Charpin (admirable en indic fielleux) et Dalio, grimé en Algérien ! Le film regorge de morceaux de bravoure, et culmine avec cette scène où Pierrot, le jeune de la bande, blessé, n'a pas assez de force pour abattre celui qui l'a trahi. Ses amis le soutiennent, et guident son bras armé vers le traître. Admirable !

Je ne dirai rien de la fin du film, évidemment, de ce qui causera la perte de ce caîd au grand coeur. PEPE LE MOKO est un grand classique, un grand numéro d'acteur, truffé de seconds rôles, de mots d'auteur (Henri Jeanson aux dialogues en fait d'ailleurs un peu beaucoup...), grande tragédie amoureuse, doublée d'un polar haletant.

Un mot de cette édition DVD : le résumé de la jaquette raconte la fin de film, attention de ne pas le lire ! L'image, prétendue remasterisée, est bonne, mais souvent floue sur les côtés.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 L'un des grands Gabins d'avant guerre., 2 octobre 2014
Par 
Amazon clientèle "stronibein" (Conflans Ste Honorine) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pépé le Moko (DVD)
Amour et exotisme, bandit au grand coeur, inspecteur fourbe, police peu compétente, compagne fidèle et soumise, femme fatale, nostalgie du pays : tous les ingrédients traditionnels du film d'aventure sont réunis dans cette production qui met en valeur la casbah d'Alger.

Si l'on accepte d'entrer dans cet univers un rien factice et théâtralisé, le plaisir est constant. Les dialogues d'Henri Jeanson font mouche, la composition de Gabin est sans reproche, Mireille Balin (Gaby, la femme fatale) est belle à damner, l'inspecteur Slimane (Lucas Gridoux) est savoureux, Inès (Line Noro) émouvante, et les personnages secondaires tous bien choisis ( l'incontournable Dalio, Charpin en indic gluant, bien loin de Panisse !). Quant à Frehel qui vient nous pousser la chansonnette, elle réussit à nous émouvoir !

Bien que l'essentiel des scènes soit tourné en intérieur, Duvivier sait mettre en valeur la casbah reconstituée, (fameuse séquence de la descente des escaliers), avec son ambivalence de convivialité et d'enfermement dans une atmosphère aussi étouffante que sa chaleur. Le milieu interlope qui en a pris possession est décrit avec justesse, le reste de la population qui l'occupe est réduit à de la figuration. Comme dans toutes les productions de l'époque, les personnages sont trop typés, l'exotisme est de pacotille, et les lieux communs abondent, mais il suffit de se laisser emporter par le cours du film pour oublier ces travers.

Le grand Duvivier (quoi qu'en dise la médiocre et envieuse Josée Dayan) réalise ici un magnifique film populaire, ancré dans son époque.

A quand une parution en DVD de "La Belle équipe" ??? C'est le dernier des grands Gabins qui manque encore à l'appel !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 * VRAI CLASSIQUE *, 31 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pépé le Moko (DVD)
Revoir Pépé le Moko, c'est toujours du billard! GABIN Magnifique est remarquablement bien entouré, Lucas Gridoux en inspecteur doucereux étant particulièrement inoubliable; mais l'ensemble est dans la haute norme! et les dialogues de Jeanson fameux: Nous sommes ici en présence d'un film phare tout simplement, l'histoire elle même étant éternelle, de tout age et de toute époque ..

[La qualité de ce DVD récent est fort correcte, avec une image de belle facture et un son un peu "carré"(fluidité moyenne) mais très honnête; niveau bonus c'est bien pauvre hélas malgré ce qui nous est promis sur le site et qui est erroné... ATTENTION: Ce DVD ne comporte que la bande annonce en bonus vidéo!..]
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 super film, 23 octobre 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pépé le Moko (DVD)
Pour les amateurs de ce genre de film on ne regrette pas son achat, c'est du grand gabin.
C'est vieux film ne perde pas de leur cachet
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1.0 étoiles sur 5 très mauvaise édition DVD, 26 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pépé le Moko (DVD)
Pour l'image disons que peut être on ne pouvait faire mieux même si je pense que cela est possible mais pour le son, il est vraiment très mauvais et surtout sur cette édition, il n'est pas synchronisé et cela devient vite très pénible. Pour le film, il s'agit d'un classique ayant influencé nombre de films noirs et notamment aux USA. J'adore le film mais évitez cette édition Canal +.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 GABIN, 3 juin 2012
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pépé le Moko (DVD)
Meme Gabin contre le Gendarme de St Tropez, Gabin contre Ursus, Gabin et les Bronzés...Gabin, c'est tout simplement l'Acteur...dialogues d'Henri Jeanson
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Super Gabin, 27 août 2001
Par 
Elvis (St-Etienne-les-Remiremonts, Vosges) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pépé le Moko (DVD)
Dès que je vois un film avec Gabin, c'est incroyable mais le résultat est génial ! Son personnage de Pépé le Moko est exceptionnel. L'image en n&b est superbe. Excellent dvd.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Pépé le Moko
Pépé le Moko de Julien Duvivier (DVD - 2010)
EUR 11,99
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit