undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles3
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:13,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 mars 2014
La Belle Meunière que Graham Johnson avait confiée à Ian Bostridge avait fait l'objet d'une interprétation inhabituelle. Ce n'est pas le cas de ce Voyage d'Hiver, qui est plus consensuel.
C''est loin d'être un défaut à ce niveau de réussite. Il n'y a pas de recherche d'originalité à tout prix, mais un très beau timbre de baryton, un soin accordé aux détails conjoint à une musicalité sans défaillance, une sensibilité très humaine, jamais pleurnicheuse ni théâtrale.
Le Voyage d'hiver du duo Goerne/Johnson n'est pas un traité philosophique ou sociologique, pas une psychanalyse ni un pamphlet. C'est tout simplement l'un des plus beaux cycles de lieder du monde superbement interprété. On est plus proche de la conception d'Hermann Prey que de celle de Fischer-Dieskau ici. La Winterreise de Prey/Sawallisch a été ma toute première (d'une longue longue liste) et je recommanderais volontiers celle-ci à qui veut découvrir le cycle. On sentira peut-être le besoin d'une interprétation plus "engagée" (et celle que Goerne va nous livrer avec Eschenbach promet beaucoup en ce sens), mais on reviendra souvent à celle-ci.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 31 octobre 2013
Bis repetita: un an après avoir confié à l'inconnu Matthias Goerne le volume 27 de son intégrale des lieder de Schubert (The Hyperion Schubert Edition Vol. 27), Graham Johnson récidive et en fait l'interprète du Voyage d'Hiver (volume 30).

Comme pour le volume précédent, c'est un coup de maître. À moins de 30 ans, celui qui deviendra le premier chanteur de lied de sa génération est déjà un grand, un très grand. On l'a beaucoup comparé, surtout à l'époque, à Dietrich Fischer-Dieskau. C'est, d'une certaine manière, pertinent, car il y a un je ne sais quoi dans le frémissement, dans la sensibilité, qui sont assez proches de son grand aîné. Le timbre, la technique vocale, l'univers poétique et musical sont cependant déjà très personnels et saisissants. Ce Winterreise était, à l'époque, un des plus beaux, un des plus douloureux et humains jamais publiés. Cela n'a pas changé aujourd'hui, même si Goerne a lui-même donné un autre enregistrement du cycle (Schubert : Le Voyage d'hiver (Winterreise)), version plus mûre de voix, mais pas plus aboutie.

L'admirable livret d'accompagnement, incroyablement érudit et abondant, est à mettre au crédit de Graham Johnson, tout comme son jeu pianistique humble, pétri d'humanité, parfait.
c
33 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 octobre 2015
La voix est superbe et c'est sans doute un des plus beaux enregistrements des lieder de Schubert.
En revanche le livret est décevant car intégralement et exclusivement rédigé en anglais et ce non seulement pour les commentaires musicologiques mais même pour la traduction des lieder eux mêmes.
Le service minimum aurait été de fournir à l'acheteur au moins la traduction française des lieder pour pourvoir en suivre l'exécution avec plaisir
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)