undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 mai 2013
Un premier album incroyable de talent, maturité, densité; normal Gregg Giuffria, né en 1951 (donc 33 ans à l'époque) avait roulé sa bosse dans Angel au début des seventies.

Acheté sur un vague souvenir d'une chronique d'Hervé Picart dans Best, comment ais je pu passé à côté aussi longtemps. Voici certainement un sommet du heavy FM des 80s avec des parties de clavier incroyables (jouant le rôle de deuxième lead guitar, pas d'ornement bip bip comme dans tant de groupes de l'époque). Le chanteur DG Ensley est énaurme. Une palette allant de Foreigner ("call to the heart" à Judas Priest "turn me on"!

Dire qu'ils n'ont fait que deux albums sous ce line up!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2008
probablement le meilleur album de Giuffria/House of Lords, une merveille de hard-rock/pomp-rock, pour l'anecdote le groupe tournait aux USA en première partie de Deep Purple, parait que Blackmore avait piqué sa crise en regardant Craig Goldie (le guitariste de giuffria) faire son numéro! 20 minutes de show au lieu de 35, plus de rappels, plus de solo de guitare, c'était la punition de cette teigne de Blackmore.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles