undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles26
4,5 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 mars 2011
Satch est de retour parmi nous. Ses compositions ont retrouvé (depuis Super Colossal inclus) du punch. Il avait tendance à faire des musiques un peu 'vaines', et certains morceaux tombaient un peu 'à plat'. Des morceaux un peu bâclés dirons nous . Ici, on sait où on va. Ses mélodies et ses arrangements sont toujours un bonheur. Son jeu, inimitable.
A retenir surtout, 'Dream Song', 'The Golden Room' et le trés beau 'Wind in the tree' langoureux au début puis montant en régime pour revenir, comme le vent, vous bercer (si ça c'est pas de la poésie...). Seul 'Littleworth Lane' me semble un peu en retrait, blues un peu gentillet, même s'il reste tout à fait honorable. En résumé, tout est bon.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Eh oui , comment pourrions nous résister , ou rester insensible devant autant de talent , de désir constant qu'il y a chez Satriani de toujours donner le meilleur de lui meme ! .. Oui, un Album du grand Joe !!! , cela s'écoute toujours attentivement .. et se savoure et c' est en tous cas toujours un évènement tant musical que guitaristique ..!!! Jamais avare de sa personne , Quand Satriani déccroche son Ibanez JS1 tous les matins , c'est pour aller à la découverte de nouvelles mélodies , et continuer toujours et encore à perpétuer une certaine idée, du "FUN" en guitare , et imaginer des horizons tel un peintre ou partir à la d écouverte de quelques merveilles harmoniques ou savantes alchimies de sons guitaristiques .
Musicien au jeu précis , appliqué , nuancé ,raffiné et puissant, il maintient un niveau d'intensité imaginative et de concentration au service de sa musique qui ne laisse aucun doute sur la sincérité musicale du "génie" qu'est Satriani .
Depuis son jeune age , ( Prof de Guitare de M. Steve Vai , Himself!)il ne cesse de s'étonner des possibilités infinies d'expression qu'un instrument comme la guitare peut offrir .
Satriani est un très grand ! et ce n'est pas le superbe travail de recherche sur les compositions, ni l'énergie extraordinnaire , ni les très belles emotions dont nous bénéficions à l'écoute de ce "Black Swans and Wormhole Wizards" qui diront le contraire .
Il se dégage de cet Opus qui présente "Notre Grand Joe" en pleine forme, jouant avec une J.S. "ROUGE" sur fond "BLANC" ; une superbe maturité et les horizons qu'il nous fait visiter sont ni plus ni moins qu'absolument magnifiques.

Oui ,Mr Joe Satriani a déja bel et bien prouvé depuis bien longtemps ,qu'il est bien plus qu'un très grand guitariste . Il est un homme de haute science musicale , compositeur de mélodies enchanteresses, "Joe the Giant" nous emporte vers de lointains voyages sonores et mélodiques depuis près de 25 ans dejà ,souvent , là ou d'autres n'ont pas encore commencés de nous étonner et bien Joe n'en finit plus de nous émouvoir d'un zeste de quelque chose d'extraordinnaire !!!!
..... Chacune des compositions de "Black Swans and wormhole wizards" est savamment orchestrée et Satriani va encore une fois vers de nouvelles contrées auquelles il ne nous avait pas encore habitué et toujours et encore ce "FUN" fantastique qui se dégage de chaque titre !!!! Ce plaisir de jouer , très perceptible , cette passion que l'on ressent au détour de chaque note !!!!!
OUI, Joe Satriani est un Prince parmis les Princes du son de la guitare , et il a su rester simple , sans se prendre pour ceci ou pour celà , arborant toujours ce sourire si sympathique quand il monte sur scène !

OUI, Satriani , est bien plus qu'un archétype de musicien déchainé sur sa guitare , ou bien un savant et théoricien un peu lointain, distant , ou un musicien de METAL pur et dur ne balançant des Riffs ravageurs que pour faire encore plus de gros son .... C'est un Artiste toujours enthousiaste et chaleureux sur scène !!!! Et en studio, ou dans son travail de compositeur, nous le trouvons, heureusement bien loin de l'idée simpliste de faire l'album miraculeux que tout le monde attend peut etre de lui et qui fera parler de lui . Avec le temps et les années , sa musique nous parle de grands sentiments .. et pas seulement d'un album , par ci ou par là , pour faire trois ou quatre "tubes".
Chez lui il y a des oeuvres ! Aussi un désir d'entrevoir sa musique sur plusieurs anées d'évolution !
Car ceux sont tout d'abord , la passion de travailler l'instrument et la musique qui ont toujours été des moteurs très fort chez lui ...!!!
Nous retrouvons , aussi , toujours chez joe ,cette immense sincérité qui s 'est caractérisée très tot chez lui par des compositions très personnelles et sensibles et des albums laissant apparaitre des titres très fort émotionnellement !
Aussi , Les titres de ses musiques nous parlent tout autant que les notes qu'il joue.
Exemple: "Flying in a Blue dream" dès 1991 , ou bien le très parlant "Surfing with the Alien" 1986, ou encore le sublime titre "Crying" sur The extremist 1992 .

Aussi , il est interessant de noter que Joe demeure à distance raisonnable des futilités et se préfère toujours au plus près du "FUN FACTOR" ,"le facteur "Fun" de jouer" ,Joe , désire toujours partir à la recherche d'airs nouveaux , de virtuosités innatendues et après des centaines de compositions très abouties, il continue dans cette voie très fine et belle qui est la sienne , de toujours vouloir explorer et nous étonner .
Dans un Interview donné il y a près de vingt ans .. je me rapelle qu'il disait à propos de beaucoups de personnes qui s'intérrogeaient sur les composantes de son style et de ses quetes musicales ; qu'il était non seulement passionné par toutes les formes d'expressions musicales et par les alchimies de sons mais surtout qu'il y avait a peu près sans doute peu de personnes , qui comprenait à quel point le Fun de jouer était sa première source de motivation .
Si Satriani avait été Alpiniste il est fort à parier qu'il aurait tenté les challenges parmis les plus audacieux ,téméraires !!!!
Ainsi , certains considèrent parfois , qu'ils ont devant eux un artiste qui n'est grandement intéressé que par la performance pure ...Dommage .
Lui, leur répondrait peut etre en subtance :( peut etre encore aujourd'hui , comme il le fit devant des détracteurs de son style au début des années 90 , à l' époque du "Grunge"! Et voilà , pour mémoire, à peu près ce que j'en compris à l'époque de la sortie de "The Extremist" 1992:

"Vous ne pouvez pas savoir tout le FUN qu'il peut y avoir à virvolter très loin , très haut , a jouer autant de notes dans des gammes si hardus et sur des térritoires sonores aventureux .."

"Black Swans and Wormhole Wizards": Un disque absolument magnifique !!! AARRGHH ! Encore une pépite du Grand Grand Grand Joe satriani !!! à écouter sans la moindre modération et à fort volume !!! Oh comme c'est du tout bon !!! .. et en plus les photos sont superbes..! Les arrangements sont riches , les rythmes variés et bien sentis , et aussi de superbes envolées .. On a l'impression qu'il nous parle , qu'il pense aussi , le temps a passé , et Joe est tout en réflexion , beauté , force sonore, maturité .

MERCI JOE SATRIANI ! FOREVER ......
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 26 octobre 2010
Face à la forte déconvenue de ses derniers travaux (excepté Chickenfoot), c'est avec beaucoup de réserves et presque autant d'à priori que je déposais ce quatorzième album de Joe sur ma platine.

- Dès l'entame de son morceau d'ouverture, "Black swans..." se veut plutôt rassurant. Car si "Premonition" n'a rien de révolutionnaire en soit, il a au moins un mérite: Celui de me mettre en joie.
- "Dream song", sur un mid tempo bien Rock, confirme d'évidence ce retour à l'inspiration quant à la capacité de Joe a délivrer de belles et vraies mélodies.
- Sur le même mode, "Pyrrhic victoria" a pourtant du mal à accrocher instantanément. En d'autres termes: Sa ronronne gentillement. Il faut ainsi attendre les quasis 2 minutes pour que ce titre décolle enfin véritablement. Nuls démonstrations guitaristiques pour autant, juste une de ces mélodies qui ne vous quittent plus.

A ce stade de l'album, et si ces 3 premiers morceaux s'avèrent tous de très bonnes factures, je suis tout de même en droit de penser que l'évolution que j'attendais ne sera pas encore pour cette fois. C'est alors que déboule "Light years away". Une grosse nappe de clavier fait aussitôt place à une Guitare nerveuse, soutenue par un Basse/Batterie groovy à souhait, le tout saupoudré de quelques jolies touches de Piano. Attention sur la route ! Surveillez bien l'aiguille de votre compteur, sinon...

"Solitude" fait aussitôt retomber le soufflé. 50 petites secondes d'une mélodie épurée (minimaliste ?), tout juste soutenue par le tintement de timides grelots. Ce que l'on qualifiera aussitôt d'interlude (qui rime avec solitude), annonce la plénitude (pas fait exprès !) des morceaux qui vont suivre.

- "Little Worth Lane" est un Slow. Pas une ballade !! Un Slow. Une ballade c'est pour l'apéro, un Slow c'est (c'était) fait pour emballer, bras dessus, bras dessous. A cet exercice plutôt inattendu de la part de Joe, celui ci réussit parfaitement. Une fois encore, la mélodie, dans son beau phrasé Blues au relents de Jazz feutré, emporte bien vite mon adhésion. Quand c'est beau, c'est beau... Point.
- Avec "The golden room", Satriani délaisse de nouveau les sentiers du Rock en nous conviant à un voyage aux portes de l'orient. Avec ses Tablas, ses clochettes, ce morceau n'est pas sans me rappeler fortement le génial "Banana mongo" de l'album "Time machine". Sauf qu'à l'inverse de ce dernier, Joe ne fait ici guère évoluer son thème tout au long du morceau. Pas désagréable pour autant, "The golden door" est tout de même assez transparent.

Au registre des nouveautés, on aura remarqué que Satriani c'est pour la première fois octroyé les services d'un véritable Clavier.
- Avec "To sides to every story", Joe lui accorde une place de choix. Sur une tonalité Swing très légère, le Piano "Fender Rhodes" joue ainsi presque à armes égales avec la guitare nuancée de Joe. Ce beau Duo à la forte tonalité Jazz est tout simplement un pur moment de plaisir auditif.

3 morceaux plus tard, la quiètude, la tranquilité dans laquelle nous nous étions envelopper peu à peu est alors violemment interrompue par une introduction des plus menaçante. Le rock est alors de retour pour un voyage en direction des étoiles. Les notes épurées (presque une constante sur cet album) de Joe cohabitent avec un gimmick Clavier des plus obsédant. "Wormhole Wizard" est assurément un morceau fantastique. L'émotion est là.
- "Wind in the tree" est tout aussi sublime. Dans un registre également lié à la sérénité et à la douceur, Joe laisse une nouvelle fois ses nouveaux musiciens s'exprimer avec brio. Tandis que la basse ronronne comme un gros chat sur son coussin, le Piano s'envole dans des arabesques, évoquant immanquablement un changement de saison. Derrières nos fenêtres, nous en sommes soudains les témoins: L'automne est là. La aussi la tonalité du morceau est à chercher du côté du Jazz. Plus surprenant encore, Joe a même eu l'intelligence de s'effacer totalement, laissant ainsi libre court à son Clavier de finir le morceau de la plus belle façon.
"Black swans and Wormhole wizards" aurait presque gagné à en rester ici. Au lieu de ça...

- Satriani clos cet album là ou il l'avait commencé. ""God is crying" est un titre sympa (sans plus) et bien Rock. Joe se lâche ici d'avantage. C"est d'ailleurs peut être ce qu'attendait tous ceux pour qui "album instrumental" ne se conjugue qu'à coup de longues et fastidieuses descentes de manches. Un conseil à leur attention: Passez votre chemin. Par les temps qui courts, il n'y a pas de petites économies.

Finalement, son illustration est à l'image de ce qu'a sans doute chercher à nous faire passer le Guitariste: L'élégance tranquille et apaisé d'un musicien qui ne s'encombre pas d'artifices (d'effets de manches) pour épater la galerie. Personnellement j'adhère... Et je continu. 15/20

Retrouver d'autres chroniques sur "le deblocnot": Des passionnés de musiques, pour d'autres passionnés de musiques (et plus encore).

A bientôt !
44 commentaires|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2011
Satch n'a plus rien à prouver. Il est l'un des meilleurs guitaristes mondiaux de sa génération ( le meilleur?...).
Alors, au diable l'esbrouffe technique, Satriani livre ici un album tout en nuance et surtout en musicalité. L'inspiration est toujours là. Certes, le son et la construction des morceaux ressemble souvent aux précédents albums du maître mais Satriani a "sa" griffe personnelle et on ne peut pas vraiment reprocher à Satriani de faire du....Satriani.
Au contraire, ce dernier avance toujours plus loin dans ses explorations musicales. S'adjoignant l'aide d'un véritable clavier ses morceaux gagnent en épaisseur. Une véritable coloration jazz-rock marque tout cet album véritablement groove, planant et rock tout à la fois. C'est une véritable réussite, une belle évolution intelligente et sensible pour un grand , trés grand musicien.
Je recommande tout particulièrement le morceau "wormhole wizards" à écouter encore et encore et encore......
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2010
Quelque peu refroidi par les dernières prestations solo de Satch, mais requinqué par l'épisode CHICKENFOOT, je me suis laissé tenté par son dernier opus au libellé toujours à rallonge. Et là ! la belle surprise. La sensation de revenir aux sources du satchisme époque "EXTREMIST" avec ses ambiances mystiques aériennes, le son inimitable de son fidèle batteur CAMPITELLI (manquerais plus que STU HAMM...) et bien sûr le maestro qui caresse son manche (de guitare, je précise...)avec doigté et perfection. De beaux titres heavy, bluesy ou jazzy, selon les MORCEAUX, un vrai organiste qui tient sa place ; de la vrai nouveauté, donc, teinté de vintage 90,s. Les fidèles du divin chauve, et les autres nostalgiques d'une époque qu'ils croyaient révolus seront donc aux anges.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2013
Excellente surprise que cet album. Evidemment les esprits grognons diront que Satch ne prend pas trop de risque, mais disons qu'il a tellement apporté à la guitare et à la musique qu'il ne va pas réinventer la poudre à chaque fois. Alors il nous pond un album juste excellent, avec de nombreuses sonorités et sensibilités comme à chaque fois. Tout y est, le rock, le blues, la touche jazzy, le feeling, le son, bref... du Satriani en grande forme. Que du bonheur pour les oreilles ;)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2010
Après l'experience Chikenfoot ce CD est une synthèse du style Satriani avec un zeste de rock Chikenfoot, c'est excellent parce que cela renouvelle le style de Joe tout en restant fidèle à ce qu'il a déjà entrepris!
C'est super bien construit sans hésitation, super efficace, innovant puisqu'il tourne avec un organiste maintenant
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2011
He ben ça fait longtemps que le Joe nous avait pas sorti pareil album !! rien à jeter dommage qu'il n'y ai pas un peu plus d'aigue dans le son de la prod sinon c'est 20/20 Merci Joe tu es comme le bon vin tu vieillis bien avec le temps...succulent !!

Vince
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2010
J'ai écouté l'album sous tous les angles. J'avoue que plusieurs titres ont reveillé en moi le guitariste (Dream Song reste ma préféré pour le refrain danstesque d'ailleurs cette chanson mérite d'etre retravaillée au niveau des effets trop lourds autour au debut surtout et de la reverb trop seche). Bref du tres grand Joe Satriani même si j'avoue que je m'attendais à plus. C'est ainsi avec Joe il est tellement monté haut au cours de sa carriere qu'on attend de lui à chaque fois l'impossible presque.Chapeau bas Satch.
J'espere qu'au prochain album je cracherai ma cinquieme etoile.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2011
J'ai abordé l'album avec beaucoup d'à priori ... et j'ai eu raison, l'album est au dessus de tout espérance !
C'est une très bonne surprise que de parcourir ce bel album.

Je me suis pas mal détaché de ses dernières compositions avec des fils conducteurs qui ne me sont pas très accrocheurs (Professor Satchafunkylus, Is there Love in Space) avec des compositions très inégales.
Seul, Super Colossal m'a bien plu.

Et pourtant, on retrouve dans cet album, un univers riche. Les mélodies sont très accrocheuses, et l'émotion prime sur la technique. Les compositions sont toutes intéressantes.
Pour ces quelques raisons, c'est pour moi, un album très réussi que je vais beaucoup continuer à écouter.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)