undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 mai 2011
Sur le film :
« Enter The Void » a été une claque pour moi au cinéma lorsque je suis allé le voir (pourtant à reculons, j'avais de bêtes a prioris sur le cinéma de Gaspar Noé). Résultat : une claque artistique totale, comme on espère en avoir de temps à autre (malheureusement, c'est extrêmement rare en ce qui me concerne). Un choc visuel, artistique et philosophique pour moi. C'est le film que je rêvais de voir un jour au cinéma : un film qui dépasse le cadre du sempiternel récit balzacien pour tenter de toucher à des émotions et des réflexions plus complexes. Un film ambitieux, profond et intelligent, du cinéma qui s'éloigne (enfin) du théatre comme a su le faire « 2001 l'Odyssée de l'Espace », abandonnant le verbe pour la démonstration. Il y a beaucoup de choses dans « Enter The Void » : le drame du caractère éphémère de l'existence, l'expression du néant, la manifestation des pulsions humaines, la fluctuation des pensées, l'influence des événements de l'existence sur notre rapport aux choses. « Enter The Void » c'est aussi la cartographie psychique d'un individu. Elle réussit à nous faire toucher à l'essence d'émotions très complexes comme le traumatisme, les désirs pulsionnels, en nous les faisant quasiment éprouver physiquement. Rajoutez à cela le style, l'esthétique, la liberté de mise en scène, le fun, le plaisir jubilatoire, les jolies filles à poil...

Bref, c'est un film inépuisable. « Enter The Void » est un film profond et qui en plus a de la gueule, choses qui vont malheureusement rarement ensemble. Et merci à Gaspar Noé de nous montrer qu'il reste encore beaucoup de choses à faire au Cinéma, ce dont on pourrait parfois douter.

Sur le blu-ray :
Rien à redire sur l'image et le son. Deux regrets cependant :
- L'impossibilité d'enlever les sous-titres lorsque l'on choisit la version originale.
- La pauvreté des bonus : un making of de 10 minutes, des bande-annonces, 3 courts-métrages musicaux et en gros c'est tout. Je n'aurais pas voulu un plus long making of, j'aime autant que le film garde un peu de son mystère. Mais j'aurais aimé avoir d'autres choses pour un film de cette envergure : par exemple, des courts-métrages de Gaspar Noé, un entretien avec lui pour connaître de manière plus large sa conception du cinéma, ses influences, les films qui l'ont le plus marqué dans sa vie, ce qu'il déteste, etc. J'aurais aimé un documentaire sur ce réalisateur trop méconnu avec des extraits de ses oeuvres (cinéma, courts-métrages, clips, etc). Ca aurait pu être intéressant d'avoir aussi une compilation de réactions des spectateurs en bien comme en mal, tant ce film a divisé. egalement un recueil des différentes critiques écrites que le film a pu recevoir à sa sortie. Parce qu'il y a eu beaucoup de choses, et cela aurait été un entrée en la matière intéressante pour débattre sur le film après l'avoir regardé quand on est accompagné. « Enter The Void » est un film immense qui mérite beaucoup de choses.

Sur le coffret « édition ultime » :
Le coffret est plutôt décevant.
- Le fait d'avoir le film en blu-ray ET en DVD est un point positif.
- Le petit poster est sympathique et de bonne qualité.
- Le livre : 44 pages, ça ne fait pas beaucoup compte tenu de sa taille et de son épaisseur. Cela commence avec un texte d'intro de Gaspar Noé qui est intéressant (c'est un des points forts du coffret, ce qui fait quand même peu de choses). Ensuite, ce n'est qu'une suite de photogrammes du film : une image par page. Et les photos sont vraiment de mauvaise qualité, assez floues. On dirait qu'elles ont été tirées du DVD (trop juste, niveau définition). J'ai comparé avec le blu-ray et je confirme que ça ne reflète pas la qualité originale des images. Ces photos ne sont pas agréables à regarder, ça ne rend pas hommage au film.

Alors, est-ce que ça vaut la peine d'acheter le coffret plutôt que le blu-ray ? Pour l'objet en lui-même, oui. Pour l'avantage d'avoir le film en blu-ray et en DVD. Pour le petit plaisir de feuilleter le livre vite fait. Mais ça s'arrête là.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
17 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 mars 2011
Mystique, sexuel, dérangeant, hallucinogène, magique, flippant, intriguant, mystérieux, imprévisible, subjuguant, poétique, "Enter the Void" de Gaspar Noé est un OVNI cinématographique bluffant. C'est LE film de 2010 qui accompagne encore mes pensées, bien au-delà de films primés plus consensuels.
Classé 10ème dans le Top 20 des films préférés en 2010 du réalisateur Quentin Tarantino, ce film français boudé par les Césars, alternant jeu d'acteurs et effets spéciaux, vaut le détour. À voir et à revoir !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le cinéma est un Art. Un espace de création sans limites. Certains réalisateurs en ont conscience et n'hésitent pas à explorer des territoirs inconnus. L'année 2010 aura été marqué par deux oeuvres expérimentales majeures qui devraient laisser une empreinte indélébile dans l'histoire du cinéma. Valhalla Rising et Enter the Void. Deux parcours mystiques sans concessions mais porté par le même amour de l'expérience. Le cinéphile passionné, fatigué des sentiers balisés, trouvera ici un nouveau souffle. Bravo à Wild Side, éditeur courageux qui aprés un sublime transfert Blu Ray pour Valhalla Rising transforme l'essai avec un Enter The Void littéralement hypnotisant en HD. Un geste artistique admirable pour des oeuvres au succés confidentiel. Mais quel catalogue au final!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 31 juillet 2013
Attention, Enter The Void a beau être pour un public toujours aussi averti, c'est clairement le film le plus travaillé de son auteur Gaspar Noé et pas forcément le plus accessible mais ici les scènes dites "dures" sont largement plus supportables que dans ses précèdents opus.

Ce qui m'avait bluffé dans Irréversible (effets de caméra affranchie de toute contrainte) est poussé à son paroxysme et exploité de fort belle manière... On survole une ville de Tokyo de façon inédite et jubilatoire !

L'expérience de shoot DMT est également bluffante et l'histoire bien plus intéressante qu'il n'y parait d'autant plus que Noé dispose de clés plus ou moins évidentes pour une compréhension globale du film... Tout au plus aurais-je préféré une bonne heure de moins pour accélérer le rythme mais ce film est un petit bijou inestimable et unique en son genre !

Par contre l'édition dite ultime n'est clairement pas indispensable, l'objet est joli en soi mais contredit toutes les intentions de son auteur qui en profite pour prendre sa plume et nous recommander de visionner le film plutôt que les images fixes sans sens qui parsèment pourtant l'intégralité de ce coffret (sic).

Noé nous recommande aussi de visionner le film de préférence en anglais (dans lequel il a été tourné) sans sous titres ou éventuellement en français pour ne pas altérer notre vision et resic : Wild Side impose les sous titres sur la langue anglaise !!!!!

Par chance, les sous titres sont calés sur la bande noire inférieure mais il faut avouer que Noé n'encourage personne d'acquérir cette édition !!!

Les bonus sont plutôt anecdotiques mais l'intérêt n'est pas là et la très belle édition en boitier slim noir comportant la magnifique affiche du film en jaquette suffira amplement à étayer votre curiosité....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 mai 2011
Une claque... UNE CLAQUE ! Je trouve que ça donne vraiment un nouveau souffle au cinéma du genre ! Bien que quelques longueurs quand même (peut-être 25mn au total si on additionne tout, d'ou mon étoile en moins), mais c'est excellent : sacrée expérience !!! 2h40 sans dire un mot, scotché. Je recommencerai très vite ! Thomas Bangalter a fait du sacré bon boulot sur la bande son, qui se fond dans la beauté visuelle du film (là aussi c'est indiscutable), c'est très très beau ! "Parfait, c'est parfait" comme dirait l'autre ! La fin est magnifique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 août 2011
Jamais rien vu d'aussi puissant ! Une expérience visuelle hypnotisante, envoutante. Je ne me souviens pas avoir ressenti un autre film de manière aussi forte, physique, sans pourtant avoir consommé quoi que ce soit comme psychotropes avant sa visualisation.
Alors bien sûr ce n'est pas pour tous publics car le film mélange sexe, drogues et violence extrême mais je trouve que c'est un réel chef d'Oeuvre, David Lynch n'a plus qu'à aller se rhabiller.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
L'argentin Gaspar Noé a une façon très expérimentale d'aborder le cinéma. C'était déjà le cas avec "Irréversible", ses longs douze plans-séquences et son histoire à rebours. Ici, nous sommes dans une toute autre ambiance. Il est totalement certain que Gaspar Noé ne carbure pas qu'à l'eau de source. Au LSD et autres amphétamines aussi. Très belle image et très bonne bande-son.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 mars 2011
Gaspar Noé a son style: on adore ou on déteste. J'ai choisis mon camp...

Ce film bleufe soit on accroche soit pas et faut rester accroché (perché? ;)) pour l'apprécier jusqu'au bout. Je l'ai déjà vu 3 fois en 3 mois...

A voir sur projecteur HD + 5.1 et pas à "jeun" si possible ;)

Dans le même genre, mais plus accessible, je conseille vivement: Mister Nobody
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 septembre 2013
Oscar (20) and his sister Linda (18) - visitors, new residents of Tokyo. While Oscar trades in drugs, Linda striptease dancing in a nightclub. One day, during a police raid on a local bar, Oscar gets shot and while he dies, his soul, faithful promise never to leave his sister refuses to leave the world of the living. The restless spirit of Oscar wanders through the city, pursued by unbearable nightmares. Past, present, and future are intertwined in a hallucinogenic swirl....

Disadvantages release! : French subtitles can not be disabled (((
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 mai 2011
Sur le film :
« Enter The Void » a été une claque pour moi au cinéma lorsque je suis allé le voir (pourtant à reculons, j'avais de bêtes a prioris sur le cinéma de Gaspar Noé). Résultat : une claque artistique totale, comme on espère en avoir de temps à autre (malheureusement, c'est extrêmement rare en ce qui me concerne). Un choc visuel, artistique et philosophique pour moi. C'est le film que je rêvais de voir un jour au cinéma : un film qui dépasse le cadre du sempiternel récit balzacien pour tenter de toucher à des émotions et des réflexions plus complexes. Un film ambitieux, profond et intelligent, du cinéma qui s'éloigne (enfin) du théatre comme a su le faire « 2001 l'Odyssée de l'Espace », abandonnant le verbe pour la démonstration. Il y a beaucoup de choses dans « Enter The Void » : le drame du caractère éphémère de l'existence, l'expression du néant, la manifestation des pulsions humaines, la fluctuation des pensées, l'influence des événements de l'existence sur notre rapport aux choses. « Enter The Void » c'est aussi la cartographie psychique d'un individu. Elle réussit à nous faire toucher à l'essence d'émotions très complexes comme le traumatisme, les désirs pulsionnels, en nous les faisant quasiment éprouver physiquement. Rajoutez à cela le style, l'esthétique, la liberté de mise en scène, le fun, le plaisir jubilatoire, les jolies filles à poil...

Bref, c'est un film inépuisable. « Enter The Void » est un film profond et qui en plus a de la gueule, choses qui vont malheureusement rarement ensemble. Et merci à Gaspar Noé de nous montrer qu'il reste encore beaucoup de choses à faire au Cinéma, ce dont on pourrait parfois douter.

Sur le blu-ray :
Rien à redire sur l'image et le son. Deux regrets cependant :
- L'impossibilité d'enlever les sous-titres lorsque l'on choisit la version originale.
- La pauvreté des bonus : un making of de 10 minutes, des bande-annonces, 3 courts-métrages musicaux et en gros c'est tout. Je n'aurais pas voulu un plus long making of, j'aime autant que le film garde un peu de son mystère. Mais j'aurais aimé avoir d'autres choses pour un film de cette envergure : par exemple, des courts-métrages de Gaspar Noé, un entretien avec lui pour connaître de manière plus large sa conception du cinéma, ses influences, les films qui l'ont le plus marqué dans sa vie, ce qu'il déteste, etc. J'aurais aimé un documentaire sur ce réalisateur trop méconnu avec des extraits de ses oeuvres (cinéma, courts-métrages, clips, etc). Ca aurait pu être intéressant d'avoir aussi une compilation de réactions des spectateurs en bien comme en mal, tant ce film a divisé. egalement un recueil des différentes critiques écrites que le film a pu recevoir à sa sortie. Parce qu'il y a eu beaucoup de choses, et cela aurait été un entrée en la matière intéressante pour débattre sur le film après l'avoir regardé quand on est accompagné. « Enter The Void » est un film immense qui mérite beaucoup de choses.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Irréversible
Irréversible de Monica Bellucci (DVD - 2003)
EUR 8,99

Seul contre tous
Seul contre tous de Philippe Nahon (DVD - 2004)

Cashback
Cashback de Sean Biggerstaff (DVD - 2008)
EUR 10,87