undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

14
4,4 sur 5 étoiles
Darkly Darkly Venus Aversa
Format: CDModifier
Prix:12,71 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
PHENOMENAL
ON EN FAIT PLUS DES ALBUMS PAREILS
DES MORCEAUX ENORMES
LA VOIX SUPERBE AVEC UNE EQUIPE DE MUSICIENS QUI ASSURENT
JE CONSEILLE ECOUTEZ CETTE GRANDE BOMBE DE HARD ROCK
POUR CONNAISSEUR
BONNE ECOUTE
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 18 mai 2015
Cruelty restera tjs le meilleur pour moi, mais il reste quand même, n'étant pas un fan de ce genre
de musique au départ (d'habitude plutôt Noise/Indus), que ce groupe est vraiment a découvrir!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 octobre 2001
La production est fantastique, le son est monstrueux, les compositions sont magnifiques.
2 français font partie de ce quatuor magique, c'est donc possible pour nous aussi !!!
Réellement, si vous aimez le métal à la Dokken, Steelheart, etc... JETEZ VOUS DESSUS, C'EST GRAND.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
A peine remis du dernier album de KROKUS, les fans impatients d’AC/DC vont pouvoir se ruer sur ce premier album de DYNAMITE. A vrai dire, le mimétisme entre nos jeunes Suédois et le gang australien à l’époque où Bon SCOTT était encore parmi nous est proprement sidérant. La plupart des compositions pourraient faire penser à un album perdu des frères YOUNG, quelque part entre Let There Be Rock, Powerage et Highway To Hell.

Tout y est ou presque. En premier lieu, le timbre de voix du guitariste et chanteur Mattis est aigu, éraillé et gouailleur comme celui de son illustre inspirateur. Mattis a même repris à son compte les jappements et autres hey you dont Bon SCOTT avait le secret ! Ensuite, les riffs de guitares arrachent tout sur leur passage, du genre fil de fer barbelé, et les solos incisifs émargent au registre bluesy. La basse est quant à elle aussi énorme que chez Cliff WILLIAMS. Le batteur de DYNAMITE est carré au possible mais il ne parvient pas tout à fait à reproduire ce damné groove propre à Phil RUDD.

Face à un tel exercice de reproduction, les auditeurs ont le choix entre deux attitudes : tourner le dos en hurlant au plagiat ou prendre leur pied en connaissance de cause. Pour ma part, j’ai choisi la seconde option, en partant du principe que DYNAMITE sait à quoi s’en tenir et ne prétend pas être autre chose que ce qu’il a choisi d’être : un cover band d’AC/DC qui joue ses propres compositions !
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 juin 2009
XYZ sort son premier opus en 1989 (décidement quelle belle année!) avec 2 français à sa tête. L'album, bien servi par la production de D. Dokken, a un son trés puissant; les musiciens sont d'un bon niveau (mention spéciale au guitariste M.R. Diglio) et l'ensemble sonne Hard US heavy/FM. Certains titres ont des riffs tonitruants et des refrains titanesques comme "Maggie" "Take what you can" "Come on 'n love me" et le monumental "Nice day to die". Les 3 ballades sont réussies notamment l'acoustique et émouvant "After the rain".
Le second album "Hungry" dans un style identique est aussi bon.
Essentiel pour les amateurs de DOKKEN, WARRANT, STEELHEART ou SKID ROW.
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 janvier 2011
Possèdant plusieurs albums de ce groupe de black métal, je retrouve bien leur style et la voix de Dani qui est toujours aussi surprenante.Comme les autres albums, le livret est superbe et esthétique.Un bon album.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Voici la réédition agrémentée de trois titres bonus de la toute première démo de Marduk, initialement auto-produite en 1990 à l'époque où le black metal seconde génération en était encore au stade embryonnaire.
La pochette culte qui a fait tant de bruit date en fait de 1995 lors de la première réédition par Osmose.

Le line-up de l'époque comprenait Morgan à la guitare, Joakim af Grave à la batterie (qui assurerait aussi le chant par la suite), Richard Kalm à la basse et Andreas Axelsson au chant (pendant longtemps guitariste chez Edge of Sanity, groupe de Dan Swanö).
Commençant sur les chapeaux de roue par une scène de viol avec la phrase que tout le monde connaît, ce mini-CD s'avère cru et primitif, doté d'un son crasseux et épais, à l'époque où Marduk privilégiait encore largement les mid tempo et cultivait son côté doom. Toutes les compos présentes ont été reprises sur les albums et EP suivants, y compris l'outro "Shut up and suffer" qui a été refait à la gratte et à la batterie pour donner "Opus nocturne" sur l'album du même nom.
Quant aux bonus de l'édition de 1999, on retrouve la meilleure version de "Dark endless", réenregistré lors des sessions d'"Opus nocturne", ainsi que deux reprises de Bathory issues des sessions de "Nightwing", avec les chanteurs et productions correspondantes.

A mes yeux, il s'agit plus d'un objet pour les fans absolus qu'un disque culte, tant la musique est primitive et la production approximative. Mais bon, ne serait-ce que pour la pochette... Un peu plus d'une vingtaine de minutes de pure haine anti-chrétienne que Morgan cultive depuis lors, des compos limite simplistes mais qui annoncent déjà le potentiel de ce groupe à la longévité et à la discographie peu communes dans ce milieu exigeant du black metal.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 novembre 2010
Nouvelle galette de COF qui risque de ne pas plaire à ceux qui ont aimé Nymphetamine et Thornography. C'est un album plus travaillé que les précédents et si on pouvait rapidement retenir une mélodie dans les 4 derniers albums (plus heavy), ce n'est pas forcément le cas dans celui-ci qui nécessite plusieurs écoutes. La qualité de prod est très correcte.
c'est un album moins "commercial" qui nous est proposé et assez homogène comparativement à Godspeed on the Devil Thunder.
Ce n'est pas le meilleur album de COF mais pas le moins bon non plus.
Bonne écoute!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 juillet 2001
Sous un nom étrange, XYZ cache deux Français qui se sont expatriés aux U.S.A. Ils ont bien faits car ils ont signé sur Enigma (un label d'EMI) et que leur premier disque a été produit par Don Dokken. Et il est géant : des envolées de guitares et un chant splendide ont placé le groupe parmi les grands noms du metal: Dokken, Helix, Fate... Ne le ratez surtout pas
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 janvier 2011
Excellent album. Comme tous ceux de CoF il nécessite de multiples écoutes afin d'en pénétrer complètement la personnalité. Pour ma part je l'ai appréciés dès le début, il a quelque chose de bien à lui, un charme qui lui est propre ; n'en sont pas innocent les paroles et musiques sombre sur le thème plus que séducteur de la charismatique Lilith. L'album est comme sa pochette : noir, esthétique, véritablement gothique alors que ce terme est étouffé par toutes les minettes en mal d'amour ; un album à l'âme d'ébène sans aseptisation commerciale, un plaisir impie et délectable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Hammer of the Witches
Hammer of the Witches de Cradle of Filth (CD - 2015)

Cruelty & The Beast
Cruelty & The Beast de Cradle Of Filth (CD - 2006)

Dusk and Her Embrace
Dusk and Her Embrace de Cradle Of Filth (CD - 2006)