Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Welcome to the Groove Machine
King's X, est un groupe assez atypique, comme peut l'être un autre trio célèbre qu'est Rush. Leurs musiques ont peu de choses en commun, mais pourtant pas mal d'autres choses les rapprochent. A commencer par une carrière impressionnante, un line up inchangé, une fan base des plus loyales (jetez un aeil au site des fans français pour comprendre)...
Publié le 29 novembre 2010 par Didier Lalli

versus
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Musicalement, oui. Vocalement, non.
Il y a une évidence qui saute à l'oreille à l'écoute de ce Live Love in London : c'est d'un vrai live dont il s'agit. Finasseries de studio, remixes à gogo et re-re en-veux-tu-en-voilà n'ont pas eu cours ici. C'est tout à l'honneur du groupe et du label et tout à l'horreur de l'auditeur...

Attention,...
Publié le 30 janvier 2012 par Stefan


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Welcome to the Groove Machine, 29 novembre 2010
Par 
Didier Lalli - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Love In London (CD)
King's X, est un groupe assez atypique, comme peut l'être un autre trio célèbre qu'est Rush. Leurs musiques ont peu de choses en commun, mais pourtant pas mal d'autres choses les rapprochent. A commencer par une carrière impressionnante, un line up inchangé, une fan base des plus loyales (jetez un aeil au site des fans français pour comprendre) et surtout des choix musicaux sans aucune concession, et c'est ça que j'adore dans ces deux groupes. Si quelque chose, par contre, diffère vraiment, entre Rush et King's X c'est le fait que Rush a depuis longtemps adopté la vidéo et le DVD comme véhicule pour transmettre sa musique, alors que King's X sort ici avec ce Live Love in London, un double CD et un DVD qui est leur premier DVD live, tout simplement. Je n'ai pas encore réussi à me dégoter le DVD et donc je me contente ici, de décrire le double CD. Je sais que pas mal d'entre vous n'arrivent pas à accrocher au style King's X, alors je vais faire de mon mieux pour vous convaincre que cet album live est une petite pépite. Dès les premières notes de Groove, et de l'énormissime son de la basse de Doug Pinnick c'est "Welcome to the Groove Machine". Et du groove il y en a, dans cet album, du concentré de groove même. Les Texans vont enchainer des morceaux de leur excellent dernier album XV, et bien sûr, un grand nombre de leurs hymnes extraits des albums précédents, le tout servi par un son brut de fonderie, naturel, avec de fabuleux moments de communion avec leur public. Les meilleurs moments sont nombreux, car juste après Groove ils enchainent le super Alright où Doug manque un peu le début des paroles, mais peu importe, ce morceau est génial. Ty Tabor (guitare) et Jerry Gaskill (batterie) assurent les chaeurs. On retrouve aussi Ty au chant sur le lancinant et lourd Pleiade, planant à souhait. Dans le style groovy j'adore cet autre morceau de XV, Move, franchement une réussite en live, la voix de Doug, les harmonies de Ty, le top, et ce refrain, impossible à oublier. Mêmes remarques pour le Black Flag, tout aussi magique. Nouvelle séquence frisson avec Pray, monumental, sorte de gospel musclé, chanté par Doug, plombé par sa basse saturée et les délires de Ty à la guitare qui suit la voix de Doug. Comment résister à l'imparable Go Tell ? Déjà une tuerie sur le dernier album, en live il est grandiose. Toujours extrait de XV, on trouve aussi cette jolie ballade chantée par Jerry, Julie qui termine le premier CD.
Dans la catégorie des vieilleries réussies il ya Dogman, aux lourdes rythmiques, harmonies de voix et refrain sympa. Looking for sert de support à un bon gros solo de guitare de Ty plutôt pas mal du tout. Le top c'est quand même la célèbre Over My Head (version longue de plus de dix minutes) où Doug part dans une petite tirade géniale sur les pasteurs qu'ils sont tous les trois, sur scène, pour délivrer leurs prêches musicaux. Ca sort du coeur, c'est assez génial. A la manière de Bruce Springsteen il raconte une histoire de quand il était petit et que sa tante, entre deux prières, lui avait conseillé de réaliser ses rêves et faire ce dont il avait envie, de sa vie. Enrichissant ! Le solo de Ty est aussi superbe, tout aussi fort en émotion alors que la salle bat la mesure doucement en tapant des mains (on se croirait vraiment dans "l'église du rock'n'roll" dont Doug et ses potes se font les représentants). Sur Visions, ils partent en délire speedé qui sert de support à un autre bon solo de guitare.
Le truc incroyable sur ce CD, c'est le chant du public, d'abord sur Summerland, où sans qu'on ne lui demande rien, le public reprend les paroles; c'est assez incroyable et fort en émotion. On comprend que les Anglais soient bons à chanter dans les stades de rugby. Doug les fait ensuite chanter sur Over My Head; là encore c'est un refrain emprunté au Gospel, fait pour être chanté par une foule de gens en tapant des mains. Ca doit être saisissant pour le groupe de voir ça à leurs pieds. Le dernier morceau sur lequel le public se déchaine c'est Goldilox, et là, c'est fou, mais c'est le public qui chante tout le morceau, carrément ! C'est magnifique, parfaitement juste, et dans le timing. Ca donne des frissons. Franchement le public de Londres est phénoménal sur ce live, c'est un bel hommage que d'y avoir enregistré ce concert.

Un futur live mythique ? Ben oui, sans aucun doute, dix-neuf morceaux, un pur pied, que les sceptiques du groupe devraient essayer, comme dernière tentative pour adopter King's X et sa musique subtile. Pour moi c'est beaucoup plus simple : ce sera un double CD + DVD Edition Collector pour Noël (euh ! J'aurai le droit de l'ouvrir avant m'sieur le père noël ?)

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Musicalement, oui. Vocalement, non., 30 janvier 2012
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Love in London (CD)
Il y a une évidence qui saute à l'oreille à l'écoute de ce Live Love in London : c'est d'un vrai live dont il s'agit. Finasseries de studio, remixes à gogo et re-re en-veux-tu-en-voilà n'ont pas eu cours ici. C'est tout à l'honneur du groupe et du label et tout à l'horreur de l'auditeur...

Attention, musicalement, on est très proche de la perfection. Entendre le trio aussi à son aise est une preuve de leur maîtrise instrumentale individuelle et de leur cohésion (osmose) collective. Mais il y a le chant... Et Doug Pinnick surtout - 59 ans (!) au moment de l'enregistrement -qui est loin de ses prouesses d'antan et qui, s'il s'en sort plutôt bien dans les médiums et les morceaux récents (composés pour ses nouvelles capacités), souffre atrocement (et nous avec) dès que le ton s'élève et semble trop souvent manquer de souffle. Il parvient toutefois à nous pousser quelques vocalises risquées (notamment sur What Is This ?) histoire de nous rappeler ce dont il fut naguère capable. Ty Tabor et Jerry Gaskill (le premier faisant office de second lead vocaliste en soutien de Doug) s'en sortent eux plutôt mieux mais il faut dire qu'ils ont respectivement 11 et 6 ans de moins que Doug et un registre moins "à l'arraché" qui a donc moins souffert du poids des ans.

En définitive, ce qui aurait pu (dû) être un excellent live n'est qu'un objet de peine et de consternation d'autant plus douloureux qu'il fut un temps où ce groupe maudit - précurseur involontaire du grunge et du metal alternatif (sans jamais en retirer le moindre bénéfice) - eût mérité une colossale reconnaissance. Ces temps semblent hélas révolus (en tout cas sur ce live).

Reste une belle brochette d'albums cultes (du premier à Ear Candy) dans lesquels ont se replongera pour évacuer le léger traumatisme de ce Live Love in London pas sauvé quelques moments de grâce comme sur un Goldilox intégralement chanté par un public fidèle et enthousiaste.

Porté par l'efficacité instrumentale implacable du groupe, Live Love in London s'écoute, il faudra le recommander en priorité aux fans de la formation et le déconseiller aux nouveaux-venus qui seraient bien avisés de débuter par un Gretchen Goes to Nebraska ou un Faith Hope Love présentant le groupe au sommet de leur art.

Tracklist:
- CD 1
1. Groove Machine 4:00
2. Alright 3:08
3. Pleiades 5:19
4. Move 4:29
5. What Is This? 4:05
6. Lost in Germany 4:56
7. Black Flag 4:45
8. Pray 4:36
9. Dogman 4:34
10. Go Tell Somebody 3:29
11. Julie 2:53
- CD 2
1. Looking for Love 3:55
2. Summerland 4:02
3. Over My Head 12:48
4. It's Love 4:53
5. We Were Born to Be Loved 6:17
6. Goldilox 5:45
7. Visions 7:56
8. Moanjam 7:50
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Live Love In London
Live Love In London de King's X (CD - 2010)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit