undrgrnd Cliquez ici Baby ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles13
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
10
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 novembre 2010
Fan depuis 20 ans de Ronnie James Dio j'attendais avec impatience ce live pour faire mon deuil de la disparition du chanteur. Je n'ai pas été déçu : ce concert est fabuleux ! Supérieur en tout points à ces prédecesseurs enregistrés en 2007 et même au Rockpalast 2009 qui circule sur internet. Le son est très bon (merci le DTS) et surtout les chansons sont balancées avec une énergie et un applomb qui font oublier la moyenne d'age du quatuor. Très émouvant en même temps, car nul doute que RJD se savait déjà malade, raison pour laquelle il chante comme si sa vie en dépendait ! Iommi balance des riffs insensés et le tamdem Buttler/Appice assure au maximum.

Ces 4 "fantastiques" vont bien nous manquer...
0Commentaire19 sur 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les fans de Dio n'ont pas fini de se régaler car, comme l'on pouvait y s'attendre, la disparition du maître laisse place à un certain nombre de sorties... Deux rien que pour ce mois de novembre: ce concert de Heaven & Hell donné au Wacken Open Air Festival en 2009, et un double live de Dio enregistré aux Monsters Of Rock de Donington en 1983 et 1987. Et ce n'est pas fini... Prévisible certes, mais pas forcément choquant... tant que les produits mis sur le marché sont de qualité et font honneur à Ronnie James Dio. Il serait en effet mal venu d'arnaquer le fan (ou de ternir la réputation de cet immense chanteur) en commercialisant de la médiocrité. Heureusement, ce n'est (pour l'instant) pas le cas, et ce "Neon Nights: Live At Wacken" est une belle réussite.

Premier constat : quel son ! La guitare est énorme. Je le répète : E-NORME ! La puissance ou la lourdeur des riffs pondus par Tony Iommi impressionnent. La basse de Geezer Butler est, elle aussi, superbement mise en valeur. Ecoutez notamment ce passage d'une vingtaine de secondes sur "Time Machine" (qui intervient vers les deux minutes) où la section rythmique avance toute seule pendant que le guitariste et le chanteur font une pause... la grosse claque ! Vinnie Appice livre une prestation également solide, même si le rendu n'est pas aussi impressionnant. Et puis, bien sûr, il y a Dio. Le chanteur livre (sans que personne ne le sache à l'époque) une de ses dernières prestations... et il a soixante-sept ans !! Allez me trouver d'autres artistes capables de chanter d'une telle façon à cet âge-là, après une si longue carrière et autant d'années (on parle de décennies, là) passées sur la route ! Je vous attends...
Bien sûr, il serait facile de tomber dans l'hommage un peu facile, excessif et subjectif en clamant que Ronnie est incroyable, merveilleux, qu'il n'a rien perdu de ses capacités... Je ne le ferai donc pas. Dio chante bien, il est puissant et charismatique... mais il a tout de même soixante-sept ans. Alors on ne va pas raconter d'histoires : il a forcément des petits moments de faiblesse. Il monte moins haut que par le passé, et semble parfois un peu essoufflé (sur "Time Machine", notamment). La fin de l'intro de "Falling Off The Edge Of The World" me paraît également un peu poussive (et pas très "jolie") au niveau de l'interprétation... Mais peu importe, il reste un vocaliste incroyable et intense. Je ne sais pas comment il fait pour être aussi bon sur Mob Rules... Et vous avez entendu comme il entonne le fameux "Sing me a song, you're a singer" au début de "Heaven And Hell" ? Non ? Je vous le jure, ça donne des frissons !

A part cela, que dire ? Que le disque contient 74 minutes de musique qui passent bien vite ! A l'écoute de ce concert, on sent bien que certaines coupes franches ont eu lieu (j'attends de me procurer le DVD pour mieux le comparer avec le CD). Les titres sont enchaînés, il n'y a pas de longs discours entre les pistes, l'intro de "Country Girl" jouée juste avant "Neon Knights" n'apparaît pas sur le disque, et à la fin de "Time Machine", Ronnie James Dio nous annonce que Vinnie Appice va nous exécuter une petite démonstration : "Ladies and Gentlemen, let me introduce to you: Mr. Vinnie Appice. Vinniiiiiiie !!!"... Quelques secondes plus tard, il crie le nom du batteur à nouveau: "Vinnie Appice, Yeah !!!", sauf que le solo de batterie n'a pas eu lieu ! Pas grave, c'est même plutôt marrant, en fait...
Et sinon... doit-on encore parler du répertoire ? Les classiques de la grande époque ("Neon Knights", "Die Young" sublime, "Heaven And Hell" dans une version de 17 minutes, "Children Of The Sea", "Mob Rules", "Falling Off The Edge Of The World") et 2 extraits de "Dehumanizer" ("I" et "Time Machine") sont ici rejoints par 3 chansons tirées de "The Devil You Know". Parmi ces nouveautés, "Bible Black" et "Follow The Tears" sont celles qui rendent le mieux. "Fear" est sympathique mais rivalise difficilement avec le reste des compos présentes sur cet enregistrement.

N'empêche qu'on sort un peu ému de l'écoute de ce témoignage live qui réunit quatre musiciens de légende... pour la dernière fois. En 2009, ces messieurs ont toujours la classe et ne paraissent absolument pas déplacés ou obsolètes dans le paysage metal. Pour cette raison et parce que la plupart des chansons présentes sur ce disque sont des classiques intemporels interprétés avec force et conviction, parce que la production est soignée, parce que Dio nous a quittés et qu'il s'agit d'une de ses dernières apparitions sur scène, il serait malvenu de faire la fine bouche. Même si la version audio de ce concert comporte d'évidentes coupures, même si Ronnie est parfois un peu fatigué, même si "Heaven And Hell" est un peu longuette avec ses 17 minutes (hé les gars, en étant un peu plus raisonnables, vous auriez pu placer une compo supplémentaire !), même si le live sorti en 2007 ("Live From Radio City Music Hall") était plus exhaustif...
Bref, on pourra toujours trouver des choses à redire mais le féru de metal lourd, l'aficionado de Black Sabbath ou le fan de Dio ne sauraient refuser cet ultime voyage qui nous convie à célébrer la carrière d'un des créateurs et plus grands groupes de Heavy Metal au monde. Messieurs, merci pour tout.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
22 commentaires13 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2010
J'ai vu Heaven & Hell lors d'un de leurs derniers concert (Casino de Paris en octobre 2009). Ce concert est un des meilleurs que j'ai jamais vu et il était étonnant de voir que RJ. Dio assurait toujours autant à 67 ans même si sa voix était devenue plus grave. Quand au reste du groupe, on les sentait heureux d'être là (surtout Tony Iommi) alors qu'ils n'en étaient pas à leur premier concert et que la salle était plutôt petite.

Lorsque j'ai vu qu'un concert de cette formation avait été enregistré, je l'ai précommandé sans hésiter et je ne le regrette pas car il est à la hauteur de la très bonne prestation que j'ai pu apprécier au Casino de Paris.

Les titres sont tous issus de la période "Dio" de Black Sabbath et constituent un ensemble cohérent et représentatif de la qualité des concerts que ce groupe a donné jusqu'à ce que RJ. Dio soit obligé d'arrêter. RIP.
0Commentaire11 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2010
Suivant Ronnie James Dio depuis une trentaine d'années en passant par Rainbow, Black Sabbath ainsi que sa carrière solo, ça a été une certaine tristesse que j'ai appris son décès d'un cancer à l'estomac au mois de mai dernier.
J'ai été ravi quand en 2007, Ronnie décide de renouveler son association avec Tommy Iommi pour ressuciter le Black Sabbath du début des années 8O sous le nom d'Heaven and Hell. Celui qui rivalisait avec les nouveaux venus du Metal à l'époque c'est à dire Iron Maiden, Saxon et Judas Priest.
Que dire de mon énorme frustration et de ma colère quand Heaven and Hell était annoncé dans ma ville et que le concert a été annulé ( impensable!!! ) pour vente insuffisante de billets, c'était la tournée de 2009 qui a recueilli d'excellents témoignages concernant les prestations de Ronnie James Dio et de ses acolytes.
Ce "Live at Wacken" restrancrit fidélement ce que j'ai loupé. C'est excellent, non seulement les incontournables "Mob rules", "Children of the sea" et "Neon Knights" sont supérieurs par rapport aux différents live sortis antérieurement, je trouve les morceaux proposés sur ce concert témoignage reflètent bien l'épopée du groupe avec Ronnie. Je pense notamment aux titres comme "I", "Falling the edge of the world" ou "Time machine".
Les nouveaux morceaux comme "Fear", "Bible Black" et "Follow the tears" se fondent bien avec les titres plus anciens.
Le moreceau éponyme "Heaven and Hell" se bonifie au fil des années où Tony Iommi se lance dans des impros avec sa fameuse Gibson SG.
Le groupe est tout bonnement formidable, écoutez la section rythmique beaucoup de jeunots pourraient en prendre de la graine, quelle alchimie entre Geezer Butler et Vinnie Appice (pour une fois bien mis en avant).
Et cette voix de Ronnie James Dio, impressionnant quelques mois avant sa mort. Un grand bonhomme qui laisse un grand vide! Rest in Peace Ronnie!!!
11 commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 16 juillet 2012
Il est certain que sans la tragique disparition de Ronnie James Dio, il n'y aurait pas eu d'extraits officiels de la tournée promotionnant l'album "The Devil You Know" aussi rapidement. C'eut été dommage, vu la qualité de ce groupe qui va briller pour la dernière fois.
Leur show débute de la meilleure des manières avec "Mob Rules", un titre bien rentre-dedans qui en fait une introduction plus agressive que sur le CD/DVD "Live from Radio City", publié en 2007. La formule est la même que sur le live précité, un best-of des albums de Black Sabbath (car c'est bien de ce "monstre" qu'il s'agit), auquel Ronnie James Dio, puis Vinnie Appice ont participé. La set-list est moins étoffée (festival oblige), mais les quatre albums du quatuor sont quand même représentés. "Dehumanizer" avec "I" et "Time Machine", la véritable nouveauté de ce live étant les interprétations de trois des meilleurs titres de "The Devil You Know". L'envoûtant "Fear", l'oppressant "Follow The Tears" ponctués d'ambiances sombres à l'aide des Keyboards du discret Scott Warren (emprunté au groupe Dio), et plombés par les riffs pachydermiques de Tony Iommi, comme sur le déjà classique et redoutable "Bible Black". Les standards des albums "Heaven And Hell" et "Mob Rules" sont bien présents, avec au début du concert "Children Of The Sea", mais aussi "Falling Off The Edge Of The World", puis un final imparable puisque s'enchaînent "Die Young", un dantesque "Heaven and Hell", puis "Neon Knigths". Malheureusement sur le support CD, des coupures ont été effectuées par rapport au DVD du même nom, l'intro "E5150" ainsi qu'un solo de batterie, mais surtout un extrait en rappel de "Country Girl", ont été gommés.
"Neon Nights Live At Wacken" est le dernier témoignage live exécuté par Heaven & Hell. Un concert de géants, donné par un groupe réellement impressionnant.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 16 novembre 2010
Enregistré au dernier Festival de Wacken, juste avant le décès du maître Ronnie J. Dio, ce témoignage live d'une formation mythique concentre 30 ans de métier et d'expérience scénique en 11 titres imparables. Il est peu probable que ce Live ait vu le jour si le chanteur était encore vivant. L'opus a donc un goût de précipité... sans préméditation.

Cependant, là encore l'on peut s'interroger sur le bien-fondé de la démarche : ce live est-il l'hommage d'un groupe à un artiste planétaire, ou bien un coup marketing de la maison de disque pour faire du cash ?

Ceci reste un débat sans fin. L'important est de savoir si l'objet offre une qualité décente et vaut le détour ?

Sans hésitation : oui ! Il faut se souvenir que le dernier album live de la formation est sorti en 2007 ("Live at Hammersmith Odeon" - enregistré en 1981-1982), et que la prestation live enregistrée la plus récente remonte à 1998 : "Reunion" - enregistré en 1997 avec Ozzy Osbourne, Tony Iommi, Geoff Nicholls, Geezer Butler, Bill Ward. Il est donc parfaitement bienvenu, ce live au line-up mythique et récent de surcroît.

L'on peut y jouir de toute l'étendue technique moderne au service de la qualité sonore. En effet, si un live reste un live, celui-ci a bénéficié d'une production très fine... bien évidemment, étant donné la dimension de l'évènement. Le live restitue donc aussi parfaitement l'interprétation de haut vol de la bande à Toni Iommi (qui époustoufle par son jeu virtuose), mais aussi l'atmosphère dans le public, que l'on sent massivement acclamer la bande de british, et cela confère réellement à l'ensemble un coté "larger than life" qui lui sied à merveille, décuplant l'aura du groupe.

Coté tracklisting, pas de grande surprise... le groupe déroule ses (très grands) classiques devant un parterre acquis à sa cause, et même si les détracteurs déploreront une set list "trop facile", il est néanmoins jouissif de la prendre de plein fouet en version 2009.

La set-list :

1. Mob Rules
2. Children Of The Sea
3. I
4. Bible Black
5. Time Machine
6. Fear
7. Falling Off The Edge Of The World
8. Follow The Tears
9. Die Young
10. Heaven And Hell
11. Neon Knights

Heaven & Hell livre donc un vibrant hommage à Dio, nous les remercions chaudement.
11 commentaire4 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2016
Reformation de Black Sabbath version R J Dio, Heaven & Hell live au festival de Wacken 2009 est un bon album. Dio est en forme, sa voix précise et puissante. Joli son et bonne prestation de Iommy, Buttler et Appice. Sabbath donne un concert énergique, plutôt chaleureux, ce qui n'est pas toujours leur habitude ( je garde un souvenir froid du double live de 1982 Live evil ). Set list extraite de Heaven & Hell, Mob rules, Deshumanizer et The devil you know. Concert incomplet (1 seul CD) mais de très bons moments.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2014
Dernier live du Maitre réalisé peu de temps avant sa mort.A acheter si vous êtes fan de DIO, alors certes, il n'a plus sa voix d'autrefois, on sent bien que la maladie est là, mais cela reste une perf. compte tenu de son âge et du fait qu'il était malade. On retrouve des morceaux de Black sabbath avec tony Iommi, geezer Butler et vinnie appice, un grand moment.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2014
Ronnie James DIO nous livre un ensemble de vocalises étonnant venant d'un petit bonhomme tout maigre mais décuplé en force. C'est le dernier album avant son décès en 2010 et c'est à la fois un honneur de l'écouter et émouvant de le voir se déchaîner ainsi. BRAVO encore!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2011
que ça fait du bien aux oreilles! que dire a part que ces types sont au sommet de leurs art tout est bon,bulter nous livre des lignes de basse au top, dio eblouissant!,appice idem,iommi the maestro! le seul bemol c d avoir supprime le solo de batterie;
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,68 €