undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

8
4,5 sur 5 étoiles
L'idiot.
Format: ReliéModifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

33 sur 34 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Voilà, j'ai terminé L'Idiot de Dostoïevski.
J'ai un mal fou à structurer ce que je comprends et la façon dont je vois ce livre.
Pour commencer, L'Idiot n'a pas de structure, ou plutôt une structure explosée, un peu comme un peintre qui aurait projeté à l'aide de son pinceau des coups de peintures sur une toile... De fait, L'Idiot a certes un début et une fin, mais il serait très difficile de définir le plan du livre. Même carrément impossible. C'est un roman de la contingence, en ce sens que, au gré de ses rencontres et des évènements qu'il vit, le prince Mychkine donne au récit le visage de ses préoccupations actuelles. En fait, comme dans la vie, on met en sourdine une histoire, un drame, des soucis, et on rencontre d'autres gens, on vit d'autres choses, on croise d'autres personnes, même si le drame n'est jamais très loin.
L'Idiot, c'est le prince Mychkine, traité pour ses crises d'idiotisme en Suisse et revenu en Russie pour y chercher son héritage.
Le prince Mychkine, c'est pour Dostoïevski le Christ revenu sur terre. A ce titre, les premiers chapitres du livre sont parmi les plus beaux que j'ai eu entre les mains. L'auteur joue d'ailleurs, à travers le livre, avec les motifs du Nouveau Testament, faisant intervenir l'âne de l'étable, Marie Madeleine, Judas, ou encore les enfant du « laissez les enfants venir à moi. »
Enfin, il faut bien qu'il y ait une histoire. De loin en loin, la figure de la pécheresse Nastassia (mais l'est-elle réellement ?) structure le récit autour de sa personne, bien qu'elle n'apparaisse pratiquement pas. Plus belle femme de Petersbourg, elle déchire deux hommes : Mychkine et Rogojine, un homme frustre et violent.
Fresque sur l'amour, fresque sur la rédemption, l'amour de son prochain, L'Idiot est un roman balzacien, traversé de fulgurances incroyables, de personnages brisés par la vie (d' « humiliés et d'offensés ») et parcouru par une ligne de fuite, un souffle d'épileptique, celui du prince Mychkine, figure christique, incarnation de la gentillesse et de l'amour, perdu dans une Russie qui ne raconte plus que sa souffrance.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 octobre 2006
Rapport très net entre L'Idiot et Crime et Chatiment : ces deux romans sont comme deux développements autour de deux aspects opposés d'une idée, l'homme-orgueil théorique et l'homme dénué de tout orgueil. Explorations de deux facettes d'une même attitude.

Ecoutons donc le prince Léon Nicolaïevitch Muichkine :
"Ne faites pas attention, Elizabeth Prokofievna, ce n'est pas un accès, je vais m'en aller tout de suite. Je sais... que je suis déshérité par la nature. J'ai été malade 24 ans, depuis ma naissance jusqu'à l'âge de 24 ans. Considérez-moi encore comme un malade. Je vais partir, je vais partir tout de suite, soyez-en certaine. Je ne rougis pas, parce qu'il est étrange de rougir de ces choses là, n'est-il pas ? Mais je suis de trop dans une société... Je ne dis pas cela par amour-propre..."

Beaucoup d'analyses voient en l'idiot (le prince Muichkine, ou tout simplement "le prince") la figure du Christ. On ne peut presque qu'être sceptique avant de lire l'oeuvre ; on se dit "Encore des commentateurs qui sont payés à la ligne", mais finalement on pense "Oui, ceci est vrai. Absolument vrai.", et c'est peut-être le plus surprenant. Rien que pour ça on pourrait lire le livre. Malgré tout, ce n'est pas sa seule qualité. J'avoue avoir longtemps été presque effrayé par l'épaisseur du livre, j'ai d'ailleurs hésité à l'acheter. N'ayez pas peur de sa taille (plus de 900 pages), on n'en reste pas bloqué. Fortement conseillé pour tous les amateurs de bonne littérature, de démesure russe, du 19ème siècle ou de développements forts et originaux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 octobre 2012
Dans cette édition, les prénoms des personnages ont été francisés, ce qui donne l'impression de sortir du contexte russe à chaque fois. Je trouve cette perte dommageable. J'avais lu le tome 1 dans une autre édition & les prénoms & diminutifs d'origine avaient été conservés ce qui permettait de plonger vraiment dans l'ambiance de l'univers de l'auteur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
L'idiot est sans conteste, l'un des romans les plus complexes et psychologiques de Dostoïevski. En effet, le récit met en scène une quarantaine de personnages qui ont tous des caractères bien distincts.

L'enchevêtrement d'intrigues entre ces personnages donne lieu à des rebondissements permanents et imprévisibles. L'écriture de Dostoïevski parvient avec virtuosité à rendre le lecteur anxieux dans l'attente de la réaction de chaque personnage.

En plus d'un portrait fidèle de la bourgeoisie russe de cette époque, récurrent dans les ouvrages de Dostoïevski, cet ouvrage expose les difficultés de la vérité et de la sincérité dans les cercles mondains. En effet, le prince bouleverse les conventions car il s'exprime avec clarté, sincérité et spontanéité. Ses contemporains se montreront tour à tour outrés et fascinés par cette caractéristique du prince. Il ne tarde pas en outre à déchainer les passions et se crée des ennemis malgré son caractère débonnaire et angélique.

Les non-dits, les coups bas, le profit sur le compte d'une certaine "bonté" n'a jamais,me semble-il, eu sa place en société. L'auteur est maître pour nous le transmettre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 février 2009
Un roman à rebondissements, une analyse psychologique fine, un style simple. A chaque fois que l'on ouvre le livre,on retrouve avec plaisir les personnages et on se glisse tranquillement à nouveau dans leur vie.
Les quelques 750 pages ne sont pas un problème.
Un vrai bonheur de lecture qui donne envie de découvrir les autres oeuvres de Dostoïevski et aussi toute la littérature russe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 février 2009
tout a déjà été dit sur ce livre. Il n'en reste pas moins qu'il est très agréable de se laisser porter par l'histoire. Un livre qui n'a pas pris une ride et dont les thèmes s'inscrivent toujours en creux dans la pensée contemporaine. A lire. A relire. A consommer sans modération.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 mai 2009
L'Idiot un chef d'oeuvre de la littérature, une puisssance descriptive, émotionnelle, littéraire........que dire le lire..et, lire tout Dostoievski ............Ah la littérature Russe quelle beautée
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 janvier 2008
si vous hésitez entre plusieurs livres de l'auteur ,n'hesitez pas choisissez celui-là vous ne serez pas déçu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
L'Idiot
L'Idiot de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski (Poche - 1 juin 1994)
EUR 8,10

Crime et châtiment
Crime et châtiment de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski (Poche - 24 janvier 1995)
EUR 9,50

L'Idiot, volume 1, livres 1 et 2
L'Idiot, volume 1, livres 1 et 2 de Fédor Dostoïevski (Poche - 30 novembre 2001)
EUR 10,70