undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Glory of Chaos
Format: CDModifier
Prix:19,24 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
TEMPLE DE LA RENOMMEE #1le 15 décembre 2010
Je dois bien le reconnaître, jusqu'à ce jour je ne connaissais Helstar que de nom. La sortie du nouvel album, "Glory Of Chaos", leur huitième, est donc pour moi l'opportunité de faire connaissance avec ce groupe américain fondé en 1982, qui fait donc partie des vétérans du Metal, et dont le style navigue dans des eaux liées au Heavy, au Speed et au Thrash.
Par contre, James Rivera, le chanteur de Helstar, ne m'est pas inconnu. Il a notamment officié au sein de Seven Witches, Vicious Rumors ou Destiny's End (dont je vous recommande l'excellent Breathe Deep The Dark), datant de 1998).

La première écoute a été très convaincante, les suivantes également. Je me suis d'ailleurs demandé pourquoi je ne m'étais jamais intéressé à ce groupe. Helstar nous offre une musique puissante, agressive, mélodique et technique (on peut même déceler une fibre Prog par moment), avec un formidable chanteur et, cerise sur le gâteau, une production de qualité.
"Glory Of Chaos" a immédiatement retenu mon attention, je l'ai trouvé très accrocheur. Même si on ne peut pas parler d'originalité, j'estime qu'il a tout pour plaire, la diversité des tempi, les excellents soli, la qualité générale font que l'intérêt est constamment présent.

J'ai ressenti certaines influences tout au long de "Glory Of Chaos". Je pense en particulier à Helloween (époque Kai Hansen au chant), notamment sur le très heavy "Pandemonium" ou le rapide "Bone Crusher", quelques passages me rappellent Nevermore ("Monarch Of Bloodshed") et l'ombre de Rob Halford (Judas Priest), voire de Kai Hansen, plane lorsque James part dans les aigus ("Angels Fall To Hell", "Anger").

Diversité et intensité sont deux mots qui correspondent bien à Helstar avec cet album. Les titres les plus directs et speed ("Dethtrap", "Anger") cotoyant des compositions plus riches et nuancées (l'imposant et sombre "Summer Of Hate").
L'une des forces de Helstar est donc de proposer une musique plutôt diversifiée, avec son lot de moments particulièrement réjouissants. On citera l'excellent "Trinity Of Heresy" et son passage très mélodique, relayé par un solo ébouriffant, "Alma Negra" avec son début rapide et violent (que n'aurait pas renié Strapping Young Lad) suivi d'un ralentissement de tempo qui ne l'empêche pas de conserver sa puissance ou "Zero One", ballade bien agréable (de cinquante-six secondes !) qui vient clore l'album en douceur.

En définitive, avec "Glory Of Chaos", Helstar nous propose un album qui, certes, ne révolutionnera pas le Metal, mais qui s'avère réussi, efficace, solide à tous les niveaux et parfaitement produit. Je vous le recommande donc chaudement !

Tracklist de Glory Of Chaos :

01. Angels Fall To Hell
02. Pandemonium
03. Monarch Of Bloodshed
04. Bone Crusher
05. Summer Of Hate
06. Dethtrap
07. Anger
08. Trinity Of Heresy
09. Alma Negra
10. Zero One

Bonus :

11. Heavy Metal Thunder (reprise de Saxon)
12. Animal Magnetism (reprise de Scorpions)

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus