undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 Rentrée scolaire cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Jascha Heifetz : The Complete Album Collection
Format: CDModifier
Prix:320,76 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

36 sur 37 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
D'origine Lituanienne, Jasha Heifetz est né en février 1900, pour ainsi dire avec l'invention de l'enregistrement sonore. A 20 ans, il avait déjà concquis son status de phénomène mondial; très vite il deviendrait un mythe vivant. L'archange du violon raffiné et élégant, le chantre de la perfection technique, l'idéal absolu dans le monde du violon.
Dans la plus grande collection au monde jamais consacrée à un même interprête, RCA nous propose son héritage; il est inestimable. Voici pas moins de 103 CD (et un DVD !) qui couvrent les 55 années (!) de carrière du grand maître, depuis ses premières captations en 1917 au sortir de son triomphe historique à Carnegie Hall, jusqu'à ses derniers enregistrements en 1972 (certaines oeuvres sont donc présentées deux ou même trois fois, selon les versions enregistrées durant ce demi-siècle de captations).
Il est évidemment impossible de tout détailler ici, mais on peut commencer par citer les compositeurs les plus représentés, tels Beethoven (le Concerto évidemment, mais aussi l'intégrale des Sonates pour violon et piano, plusieurs Trios avec piano, les Trios à cordes, les 2 romances), Brahms (le Concerto bien sûr, le Double Concerto, 2 Trios, Sonates, Quatuor avec piano, Quintette op.111, Danses hongroises), Mozart (les Concertos 1, 4 et 5, la Symphonies concertante, plusieurs Sonates, Divertimenti, Quintettes, Duos), Schubert (le Quintette à cordes, les Trios avec piano, Sonate, Fantaisie), Bach (les 2 Concertos et le double, les 6 Sonates et Partitas pour violon seul (une merveille !), Sinfonias)...
Bien entendu un large éventail des concertos pour violon, outre ceux déjà cités : évidemment les inénarrables Tchaikovsky, Sibelius ou Mendelssohn, mais aussi les Bruch, Prokofiev (n°2), Vieuxtemps (n°5), Glazounov, Elgar, Korngold, ou encore Wienawski (N°2), Walton, Chausson, Castelnuovo-Tedesco (n°2), Gruenberg, Rozsa, Conus...
Parmi le leg de musique de chambre, une part belle est faite à la sonate pour violon et piano, outre les Beethoven, Mozart ou Brahms déjà évoqués, on retrouvera avec délectation les fameuses Franck, Strauss, Fauré, Debussy, Saint-Saens, Grieg, Katchaturian, Fergusson... La musique de chambre avec piano reprend également d'autres Trios avec piano (Mendelssohn, Dvorak, Ravel, Tchaikovsky, Turina, Arensky), Quintettes avec piano (Franck, Dvorak), sans oublier l'Octuor de Mendelssohn et autre Double quatuor de Spohr. Il faut encore ajouter nombre d'oeuvres d'autres compositeurs : Haydn, Paganini, Bloch, Martinu, Roza , Boccherini, Toch, Castelnuovo-Tedesco, Vitali, Chausson, Dohnanyi, Françaix, Stravinsky, Glière, Handel, Gershwin, Benjamin, Respighi, Tchaikovsky, Sinding, Ravel... Des enregistrements de concerts, des disques de pièces brèves, et même 3 heures d'enregistrements totalement inédits (captés entre 1934 et 1964).
Heifetz est bien entendu entouré de partenaires exceptionnels, dont on citera Arthur Rubinstein, Gregor Piatigorsky, Erik Friedman, William Primrose, Emmanuel Feuermann (et d'autres, parfois moins connus), sans oublier l'accompagnement de quelques-uns des plus grands chefs de la première moitié du XXème siècle : Fritz Reiner ou Charles Munch bien sûr, mais encore le trop rare Sir Malcolm Sargent, Alfred Wallenstein, Walter Hendl...
Comme d'habitude pour la collection Original Jacket, ces enregistrements soigneusement restaurés sont présentés fidèlement à leur édition vinyle (ce qui nous vaut quelquefois des minutages très courts pour un cd !), dans des pochettes en carton reproduisant la couverture originale. Ce coffret est également accompagné d'un livret de 260 pages, qui contient notamment un essai original de John & John Anthony Maltese, ainsi que de nombreuses photographies et une discographie complète.
Dans le monde de l'archet, Jasha Heifetz est un modèle, historique, admiré par tous les grands violonistes, d'Oistrach à Menuhin, de Stern à Perlmann, de Kogan à Szeryng, et auquel se réfèrent encore les musiciens d'aujourd'hui (et à n'en en pas douter, ceux de demain).
Cette édition est donc plus qu'une somme incomparable : c'est un véritable monument, érigé à la mémoire d'un musicien absolument hors norme, qui occupe une place unique dans le patrimoine artistique de l'humanité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Sony classic vient donc de produire ce magnifique coffret consacré à Jascha Heifetz qui, s'il ne figure peut-être pas parmi les violonistes les plus connus du grand public, n'en est pas moins baigné de cette aura de légende qui nimbe les artistes les plus illustres de l'histoire de la musique, comme Paganini à qui il est parfois comparé à ce titre. La technique, le son, le vibrato, et l'art de Jascha Heifetz ne sont plus démontrer. Il suffit d'écouter n'importe lequel de ces 103 CD que comporte l'intégrale des enregistrements parus chez RCA pour s'en persuader.
On admire d'ailleurs également la diversité de ces choix. S'il a manifesté tout au long de sa carrière une prédilection particulière pour certains compositeurs très célèbres comme Bach, Beethoven ou Brahms (les trois B), on se rend compte qu'il avait également un goût pour de nombreux autres, parfois beaucoup moins célèbres (ainsi Joseph Achron, Ernest Bloch, Moritz Moszokowski ou Alexandre Tasman, mais les exemples sont très nombreux). On remarque de même, qu'on trouve assez peu de réenregistrements de la même œuvre, même s'il en existe cependant certains, comme les concertos de Max Bruch, le concerto n°5 de Mozart ou le concerto de Sibelius. Et on voit également qu'il n'hésitait pas à interpréter les compositeurs les plus modernes de son temps : que l'on pense à Prokofiev, Poulenc, Milhaud, Martin ou Gerschwin.
Il y a bien sûr beaucoup de musique de chambre où Heifetz est accompagné de partenaires fidèles comme William Primrose à l'alto, Gregor Piatigorsky au violoncelle (on découvre d'ailleurs toute une série d'albums intitulés "the Heifetz-Piatigorsky concerts" parus dans les années 60), ou Emmanuel Bay au piano.
Ce coffret est en effet monumental, l'éditeur annonçant qu'il s'agit de l'édition la plus importante jamais consacrée à un interprète. Il est à la croisée du coffret Horowitz (Horowitz : The Original Jacket Collection (Coffret 70 CD)) et du coffret Miles Davis (The Complete Columbia Album Collection (Coffret 70 CD + 1DVD)). La présentation est identique, et c'est ce qui en fait tout l'attrait en tant qu'objet de collection : tous les albums sont reproduits dans leur pochette d'origine, avec les notes au dos. Le raffinement a été porté jusqu'à maquillé les cd en noir comme des albums vinyle, avec un sillon fictif et une vignette centrale où sont reproduites les indications discographique d'origine. On y trouve d'ailleurs la reproduction de 6 coffrets qui avait été réalisés en 1975, intitulés the Heifetz collection et qui constituaient une rétrospective allant de 1917 à 1955 et contenant de nombreux enregistrement gravés en 78 tours et inédits, à l'époque, en format 33 tours. Sans compter que l'intégrale comprend trois CD d'enregistrements véritablement inédits jusqu'à ce jour, allant de 1934 à 1964.
Les enregistrements, remasterisés, sont évidemment de qualité diverses, certains étant très anciens. Mais il y a quelque chose d'extrêmement émouvant à écouter par exemple les premiers enregistrements de Jascha Heifetz datant de 1917 ! Ils montrent la précocité du génie, mais il ne faut guère s'en étonner : il avait donné son premier concert à l'âge de cinq ans.
On peut accorder une mention spéciale au livret (à manipuler cependant avec précaution car il semble un peu gragile) qui est très bien conçu : outre un essai sur le violoniste, et un texte expliquant la manière dont l'intégrale a été conçue, on y trouve une présentation détaillée de chaque CD, mais aussi une discographie par ordre alphabétique des compositeurs interprétés, ainsi que par date d'enregistrement.
Il y a donc trois entrées possibles pour partir à la découverte de cette œuvre immense - dont on n’est pas près d'avoir fait le tour.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Stylistiquement c’est d’avant, mais quel jeu, quelle saveur de subjectivité ! C’était l’époque de la prise de risques ; aujourd’hui, l’artiste protège ses fesses ; on gagne en tout ce que l’on veut, mais on y perd ce sel d’esprit qui faisait les musiciens à la fois effervescents et élégants et surtout prodigieusement personnels – et quel jeu d’archet !!!! Même si il est celui de son temps, il fait quand même de Heifetz l’homme à l’archet volant !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 juin 2011
Ce coffret est remarquable ! Il m'a fait découvrir un violoniste à la technique irréprochable, un virtuose incomparable, c'est un vrai régal.

Ce coffret risque de devenir rapidement une légende.

Il ne faut pas s'étonner de la durée de certains CD, ils respectent le découpage imposé par les anciens vinyles. Prévoyez une loupe pour lire la face arrière des pochettes qui reproduisent en réduction les pochettes originales !

Un must.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 janvier 2013
Je n'écoute pas tout. Sans doute suis-je trop néophyte pour apprécier tout. Mais c'est quand même un produit exceptionnel pour les passionnés de musique classique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé