undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles29
3,7 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:14,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 30 novembre 2010
Ce film de Bertrand Tavernier, auquel j'attribue 5 étoiles, c'est :
-Une belle reconstitution historique que les amateurs de "films d'époques" apprécieront.
-Une adaptation fignolée d'une oeuvre littéraire éponyme de Madame de Lafayette.
-Un plaidoyer contre les guerres de religions.
-Une histoire d'amour et de passion à la hauteur du rang de la princesse.

Que dire sur les aspects techniques ?
-Que la musique de Philippe Sarde est particulièrement belle et adaptée aux scènes de combats, aux fracas des armes et des cavalcades.
-que les combats violents sont d'un réalisme à soulever le coeur et même celui d'un des huguenots du film le comte de Chabanne (Lambert Wilson)... du sang plein ses mains et de la charité plein ses yeux qui me rappelle l'extraordinaire interprète de Des hommes et des dieux [Blu-ray]
-que les costumes sont soignés, les coiffures simples, les décors intérieurs flamboyants...
-que l'on y trouve des duels dignes des meilleurs "capes et épées"

C'est surtout une émotion que j'ai ressentie, tout au long (2H20) de ce film, une émotion que j'attribue au portrait fait de la femme, la princesse de Montpensier (Mélanie Thierry). A travers l'histoire de sa passion pour un seul homme, le duc de Guise (Gaspar Ulliel), elle, mariée contre son gré au prince de Montpensier, homme extrême, d'une jalousie violente, homme qu'elle fuit mais à qui elle obéit, à qui elle restera obéissante jusqu'à l'épreuve. Belle femme courtisée par les hommes de Cour, le duc d'Anjou (Raphaël Personnaz) et surtout liée à son précepteur, le comte de Chabanne d'un lien qu'elle découvrira en elle, à la toute fin , comme Roxanne auprès de Cyrano...

Le film dit, par elle, que l'Amour est un sentiment bien embarrassant mais auquel on ne peut résister.

achat de DVD à prévoir
2222 commentaires|34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 12 novembre 2010
En adaptant une nouvelle de Madame de LAFAYETTE, Bertrand TAVERNIER raconte la jeunesse de Marie de MÉZIERES (Mélanie THIERRY, lumineuse), amoureuse du duc de GUISE (Gaspar ULLIEL) mais promise au prince de MONTPENSIER (Grégoire LEPRINCE-RINGUET). Elle sera également courtisée par le comte de CHABANNES (Lambert WILSON qui interprète le plus beau rôle masculin du film) et par le duc d'ANJOU (Raphaël PERSONNAZ).
On se retrouve ainsi en 1562, et le dépaysement est total: les décors, les costumes (superbes), la musique et les dialogues nous plongent dans cette période dominée par la guerre entre catholiques et protestants et les passions amoureuses.
La réalisation est classique, sans aucun effets spéciaux, en phase avec l'époque et l'histoire de ce long-métrage. Celui-ci a beau durer 2h20, on ne s'ennuie pas une seconde.
Drame intemporel, `La princesse de MONTPENSIER' est un film qui se distingue du paysage cinématographique actuel.
0Commentaire|32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mai 2011
Librement adapté de la nouvelle éponyme de Mme de La Fayette, ce filme brille d'une pléiade d'acteurs que je ne connaissais pas, que je goûtais peu, ou que je soupçonnais fort de ne jamais parvenir à jouer correctement... Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant une réalisation soignée (qui se ressent des expérimentations anglo-saxonnes du réalisateur), des acteurs dirigés admirablement et une tension progressive qui se résout de manière chaotique. La présence de personnages historiques dramatise cette fiction qui prend place au cœur des guerres de religion. Ceux qui ont lu "La Princesse de Clèves", ou qui connaissent la préciosité et le jansénisme de Mme de La Fayette, ne seront pas étonnés de suivre ici une histoire d'amour sans " happy-end " : car, lorsque les moralistes du Grand Siècle décident de s'attaquer à l'Amour, il n'en reste jamais grand-chose... Porter à l'écran une œuvre dont le premier mérite est l'analyse psychologique: tel est le pari risqué de Bertrand Tavernier. La merveille est d'avoir réussi à étoffer cette petite nouvelle (écrite un siècle après l'époque mise en scène), en offrant au spectateur une fresque violente et romanesque.
Tout commence en 1567, par le portrait d'une très belle jeune fille, Marie de Mézières, que l'on marie contre son gré au prince de Montpensier. Elle aime le jeune duc de Guise et en est passionnément aimée. Ce Guise est le futur héros des catholiques, connu par la postérité (comme son père) sous le surnom du Balafré. La jeune princesse fait fondre les cœurs de tous ceux qui l'approchent : Guise, son époux, son précepteur, et même le frère du roi. L'unique passion de la jeune femme pour le Duc de Guise résiste au temps et aux prétendants. Mais elle veut sincèrement être une épouse modèle et fidèle. Or, ses admirateurs, qui font d'elle la femme la plus désirée et, virtuellement, la plus heureuse, ont surtout le pouvoir de faire d'elle la femme la plus misérable. Tel est le drame de cette femme: son destin est entre les mains de ceux qui prétendent mettre leurs vies à ses pieds ... telle "une biche au milieu du brame"...
La force du film ne réside pas tant dans son intrigue que dans la qualité des thèmes abordés : l'amour , différemment vécu selon la personnalité qui le ressent (passion, amour de rivalité, amour désintéressé), l'orgueil, la bêtise, la jalousie, la rédemption. Les traits d'esprit fusent et enchantent le spectateur, découvrant un XVIe siècle qui sonne l'heure de la Modernité. Cette époque où le raffinement le plus exquis côtoie la pire des barbaries... Le film dévoile en outre, avec une singularité notable, la face obscure de la passion amoureuse, loin des fantasmes et idéalisations modernes, et s'offre le luxe d'aborder l'Histoire de France sans parti-pris affiché (au contraire de Patrice Chéreau avec la Reine Margot). Il faut enfin rendre justice au jeu incroyable de Lambert Wilson dans le rôle du précepteur, comte de Chabannes fort et courageux, crevant l'écran et nous changeant de ses rôles dans Palais Royal!, Jet-Set et autres billevesées.
La Princesse de Montpensier, donc, est un film à voir et à recommander ! Rares sont les films français qui trouvent grâce à mes yeux (rendus impitoyables par la concurrence hollywoodienne), plus rares encore les films qui ne déforment pas l'esprit de l'œuvre qu'ils transposent... Infiniment plus rares les chefs-d'œuvre!
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2014
Mon titre est un résumé
L'histoire est comme recoupée. Aucun lien entre les plans. Je pense qu'il devait y avoir eu commande pour une mini série en quatre épisodes TV puis la maquette n'a pas plu et qu'on a recoupé le tout pour en faire un film de cinéma, pour preuve la qualité infecte : on dirait de la DV gonflée comme dans les "Deux Frères" ou de la HDV amateur montée en format DVD sur iMovie.
Les pires Blu Ray de film anciens sont meilleurs : aucune définition, couleurs délavées et même pas de grain argentique : c'est sans appel : le premier Blu Ray 0,8 K de l'histoire de ce format. Honteux.
Dialogues incompréhensibles très mauvaise diction et comme souvent les voix sont écrasées par une musique pas d'époque façon Sophie Coppola ou Gatsby/DiCaprio.
Le bide technique.
Je suis critiqué en famille pour ne pas acheter des films français … pas étonnant. Rien à déclarer, supercondriaque
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« La princesse de Montpensier » est un vrai film historique en costumes (un film de genre), traité de manière très classique et très aboutie. La photo est superbe, les acteurs - très jeunes, comme leurs personnages - sont tous très bons, voir excellents et la bande son est très convaincante.

Il ne s'agit pas d'un film sur les guerres de Religion ni sur l'histoire du XVIe siècle en général - même si le rapport que Tavernier entretien avec l'Histoire de France est toujours aussi intéressant -, mais un film centré sur des sujets universels : l'amour et la passion, le devoir et la liberté, la jeunesse face à la sagesse, l'engagement (guerre) et le détachement. Tavernier restitue les sujets abordés de façon neutre : il dépeint très bien l'époque, avec rigueur et précision, sans chercher non plus à en faire un documentaire. Le scénario est marqué par l'époque, tout en étant « intemporelle ».

Du côté des batailles, les scènes sont spectaculaires, tout en ne restituant pas la façon exacte dont se déroulaient les batailles de l'époque : on y voit surtout - comme souvent au cinéma - des combats d'escrime individuels entre les principaux protagonistes. Côté Histoire, j'ai trouvé que la France de la fin du XVIe siècle était très bien représentée, entre les campagnes (les paysans parlant patois, la chasse, le silence) et Paris (la cour et son univers impitoyable). Les dialogues sont par ailleurs particulièrement bien ciselés.

« La princesse de Montpensier » est ainsi une véritable oeuvre de cinéma : un scénario solide et cohérent, des personnages creusés avec profondeur, une très belle réalisation. Un propos véritable, travaillé au corps, une vraie histoire (un début, une histoire, un « moment », une fin).

Tavernier demeure l'un des rares réalisateurs français dont j'ai aimé (presque) tous les films historiques, celui-ci ne déroge pas à la règle. C'est sans doute un de ses meilleurs (avec « Capitaine Conan »). Il ne fait pas de « relativisme », il ne transpose pas notre époque au XVIe siècle. Il montre la dureté (pour nous) de ce siècle sans le juger. Il raconte une petite histoire (et avec elle la Grande Histoire).
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 août 2013
J'ai passé un excellent moment en visionnant ce film dont la qualité des dialogues, costumes et décors ne laissent aucun doute sur celle du film. Une belle histoire d'amour et de guerre, triste, mais très bien interprétée par des acteurs de premier plan, tel que Lambert Wilson dont le jeu est impeccable et Raphaël Personnaz en duc d'Anjou très convaincant. Seul bémol, l'intérprétation un peu froide de Mélanie Thierry en princesse de Montpensier, qui manque de chaleur pour être un peu plus en harmonie avec les émotions qu'elle veut nous transmettre à l'écran et surtout l'interprétation de Grégoire Le Prince-Ringuet qui, pour moi, est en-dessous du niveau des autres acteurs, car il débite un texte appris,mais sans jouer son rôle. Grand dommage !

Le fait que le film qui dure un peu plus de deux heures ne soit pas totalement fidèle à une nouvelle très courte, 60 pages, je crois, ne m'a pas du tout dérangée. Les libertés qui ont été prises pour le scénario étaient totalement justifiées dans le film.

Un très bon film à voir et je dirai même à revoir, sans aucune hésitation !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2014
La Princesse de Montpensier est assurément un joli film. Sans plus.
Les costumes et les décors sont très soignés, mais malheureusement, les dialogues qui les accompagnent ne sont pas à leur hauteur. En ce qui concerne les acteurs, hormis Lambert Wilson et Gaspard Ulliel qui jouent très efficacement leurs rôles, on pourrait dire : "peut mieux faire" et en particulier pour Leprince-Ringuet, à qui j'ai trouvé une mauvaise diction, Au point qu'à certains moments j'en ai été gênée. Ar-ti-cu-ler, c'est le premier boulot d'un acteur, bon sang ! D'ailleurs, d'une manière générale, je n'ai pas trouvé la bande son bien terrible ; je ne sais pas si c'est côté ingénieur du son ou table de mixage qu'il faut se tourner, mais ils ne donnent pas l'impression de s'être trop foulés tous.
Pour finir, je n'ai pas vu dans ce film l'histoire d'une passion, mais celle d'une amourette sans grande saveur, capable de provoquer à certains moments un réel ennui.
Quel dommage pour les spectateurs que de voir un film qui, au bout du compte, n'a réalisé que la moitié de ses ambitions.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
LE PLUS BEAU FILM du cinéma Français depuis bien longtemps ,
Il y a Tavernier , Bertrand ! Homme de Cinéma , amoureux du et des cinémas , connaisseur et réalisateur .

Il y a L'Art et la manière !
Il y a une très fine perception des nécessités ,
Il y a le désir , le désir de faire du cinéma , et cela se perçoit très très bien , ce désir ,cette envie de Tavernier de nous raconter , de bâtir un film de la plus belle des façon .

Il y a , ce point de vue très ouvert , cette ouverture d'esprit ,
cette énorme envie de sincérité , il y a les sentiments du réalisateur qui font que ce film , exprime énormément ... de quoi ?... Eh bien de générosité !!!
Cela peut paraitre simple , dit comme cela , dans la tiédeur d'un commentaire , mais cela , ... cette générosité de tous les instants, ... ce désir de laisser un message porteur et réellement me semble t'il personnel de la part de Tavernier , est éminemment courageux . Eh oui , Tavernier fait dans cette réalisation , réellement preuve de Maestria , comme certains grands créateurs savent en laisser dans leur œuvres ,( Je pense à Martin Scorsese et à tant d'autres grands réalisateurs , ou même volontiers à certains grands acteurs , en pensant en particulier à Pacino ( Al) bien sûr ...), et tout cela se fait , se réalise , au travers d'une histoire qui appartient bel et bien à une remarquable mais très courte nouvelle de Mme de Lafayette.

Bertrand Tavernier , REALISE !!! , au sens le plus juste du terme , il prend les tenants et les aboutissants pour ce qu'ils sont , et ... contrairement à bien des novices ou ennuyeux conteurs , se réjouit de chaque instant de son sujet !!! Cette histoire , il la prend à bras le corps et comme une étreinte de beauté , il la dévoile complètement , ... Comme l'on presse la précieuse pulpe d'une orange ...( notez que la couleur orange est pleine d'une noble passion ..., ensoleillée et puissante).

LAMBERT , eh oui !!! il est bel et bien honnête, intellectuellement , et sans aucun désir d'apparaitre inutilement flatteur , de dire que LAMBERT WILSON , est sans aucun doute le plus grand acteur Français actuel , ... Pourquoi une telle affirmation ?
Et bien Lambert Wilson a une qualité remarquable . Il possède cette qualité remarquable pour un acteur de cinéma , et qui est qu'il ne prétend pas être ce qu'il n'est pas et est juste ce qu'il faut être ,quand il faut !!! et quand il joue !!!
LAMBERT WILSON est FORMIDABLE ... Que ce soit au travers de rôle ou la tonalité du personnage exige de lui une certaine attitude , un jeu une composition,( je pense notamment à son rôle dans "The Matrix Reloaded" )... ou bien encore ,quand il compose avec une noble et juste humilité , abordant son rôle très ardu , dans le film de Xavier Beauvois, "Les Moines de Tibhirine" , ou encore , dans ce film de Tavernier , "La Princesse de Montpensier" , quand il interprête le Comte de Chabanes .

Autant le dire très simplement , la prestation de Lambert Wilson , n' est pas sans rappeler les très grandes prestations des plus grands !!! , Jeremy Irons , Robert de Niro , comme une tonalité , très précise très intensément véritable , dans un jeu d'acteur de très haute volée. Oui , Lambert Wilson , compose et joue un de ses plus beau rôle , ... éminemment remarquable et exceptionnel.

Nous pensons , tout de même que Lambert Wilson, qui a déjà un certain âge et toute l'expérience requise , est en quelque sorte , LA VOIX !!! du narrateur ,( en l'occurrence , ici le réalisateur !!),le héro par lequel Tavernier exprime beaucoup !!! Le Comte de Chabanes est un peu ce fil d'Ariane , qui permet à Tavernier de construire au mieux !!! ... ainsi ,le comte de Chabanes , est ce héro , celui qui délivre la philosophie globale de l'aventure ,ou par lequel , disons, le réalisateur questionne "la morale de cette histoire" qui s'écrit au fil des scènes du film .
A toute fable ,... sa morale dit t'on... Quelle est la morale de cette histoire ?
A chacun de se faire une idée :
-Ainsi, Tavernier laisse énormément de liberté !!! : Tavernier ne moralise point ! ne juge personne , grande sagesse , il narre , il raconte la vie , et ses tourments et turpitudes et beautés et joies et souffrances .
-Mais Tavernier nous offre des pistes :
AMOUR ,PASSIONS , AMOUR TOUJOURS EST UNE CHOSE QUI DONNE UNE FORCE D'AME et UNE NOBLESSE PEU COMMUNE , LA VERITE , LE VERITABLE AMOUR EST UNE CHOSE D'UNE INTENSITE ELEVE ,
et LA PASSION au sens vif , ... ,... souvent plus communément partagée ... QUE L'AMOUR PUISSANT INTENSE !!! ,... OR LA PASSION , souvent plus temporelle , plus primitive( ce n'est évidemment pas péjoratif),la fougue et la testostérone , ... "la passion"( qu'est ce ...), une affaire variable à plusieurs échelons .
LA PASSION ,... tout dépend des personnes ... une passion qui reste forte !!! ou s'évanouie pour certaines personnes ou caractères ..., tout Dépend , ... des individus , ... TAVERNIER a évidemment compris tout cela ...

La fougue !!!...l'impulsivité , les émotions précipitées , les besoins de satisfaire , d' "assouvir"...
Tout ces enjeux vivaces et vigoureux ,semble t'il , s'expriment très bien au travers du personnage excellemment joué par le talentueux Gaspard Ulliel.

La réalisation est somptueuse de bout en bout , de part en part ,
et que ceux qui se plaigne que ce film soit trop long ??? qu'ils se refassent une culture cinéma ... car , 2h10 , pour un long métrage de cette qualité , de cette tenue , et pour que les dialogues se tiennent et les intrigues se dévoilent dand toute leur élégance , c'est à mon point de vue , un temps raisonnablement minimum .
Alors Grincheux de tous bords , soyez , patients. ( ou bien soignez vôtre désir d'abréger les longueurs du temps qui passe , en lisant des abrégés ou des "Diggests" ... Les histoires épiques , ou les romances éternelles méritent des pages et des pages et des films longs !!!
"Danse avec les Loups" de COSTNER dure longtemps , Laurence D'Arabie de LEAN dure tout aussi longtemps alors , de grâce , il nous fait tellement plaisir de voir un Tavernier durer , un peu , longtemps.

-La mise en scène est de tres tres grande classe !!!
-Les dialogues sont d'une grande finesse !!!
-Les plans sont régulièrement d'une beauté ABSOLUE !!!

Les chevauchées des cavaliers et cavalières sont des moments d'une splendeur inouïe et nous sommes éblouis , par la perception visuelle de Tavernier !
Tavernier en VIRTUOSE !!! de la caméra , ne démérite jamais !!!
Tavernier au sommet , autant dans les plans d'intérieurs que dans les grands espaces ou les scènes de bataille !!! Quelle mise en scène quelle crédibilité , ... aucune bataille, n'est moindre ,...
avec relativement peu de figurants , le réalisateur fait des merveilles, aucune approximation.

Comme nous sommes loin des approximations souvent bien malheureuses des Luc Besson "Wannabe" et là je ne parle aucunement de LUC ! mais des légions de "Wannabe" ! ... une expression anglaise qui veut dire , en résumé:
"vouloir faire comme ou vouloir être comme ! Mais en tellement moins bien !" .

TOUS les acteurs jouent leur partition sous l'excellente baguette affectueuse d'un TAVERNIER au sommet de son ART !!! LA CLASSE !!!

-Mélanie thierry est une Princesse de Montpensier , tout en délicatesse et nous percevons toute la subtilité de l'actrice ! ( BRAVO !!!)pour sa très juste et très véritable compréhension du personnage de la Princesse , d'autant plus qu'entre passé et temps présent , Mélanie thierry parvient à donner à son personnage une tonalité très contemporaine , tout en préservant les aspérités et inclinations des femmes de cette époques , ...Féminité et Belle Intelligence !!!

- LES CHEVAUX SONT ADMIRABLEMENT DRESSES ...point de détail ? non ! tout le film est ainsi fait , avec un constant souci d'élégance , "de tenue" ! et ça tient !
- Les COSTUMES SONT EXTRAORDINAIRES !!!
- Reconstitution de l'époque et des usages !!!
- LA TRES GRANDE CLASSE !!!
- UN Film MAGNIFIQUE !!!
- DES DECORS qui en dehors d'être sublimes SONT FILMES AVEC ART !
- Aucune mièvrerie ,
- Aucune maigreur de vue ,
- Aucun radinnisme intellectuel ,
- Aucune sécheresse ,
- Un PLAISIR pour nos sens !
- Un travail évident de tous les acteurs ,participants et techniciens et participants!

- ENFIN !!! , aucun "ésotérisme" ou aucune considération du genre ,"exception culturelle" "aléatoire", "circonstanciée", "circonstancielle",
.... aucunes illusions .... la nature des choses , s'exprime.
-Tavernier Fait Corps , avec son film !!! et en avant ... ...
-Un Tavernier qui ose son sujet , et affirme ce qu'il souhaite.

- Nous percevons de sa part une grande liberté de vue ,
et c'est par la liberté de faire le cinéma comme il le sent , avec profondeur et humanité ,qu'il parvient à aller au delà des considérations secondaires ,du genre : "ai je fait ce qu'il faut ?"

- la maturité !!! "La Vision" , pour un cinéaste c'est aussi être capable de se mettre dans son sujet et , de l'aimer , tel , "un" John Ford , "un" Clint Eastwood , "un" Michael Mann , ou pourquoi pas "un" Ben Affleck , Tavernier s'offre , tel quel , avec une profonde générosité , une sincérité et tout ce qu'il a , et parvient suffisamment à se désintéresser de considérations annexes !!! (du genre : vont t'ils aimer ??? , vais je avoir une palme ??? ),....,il connait trop le cinéma , pour ne pas,déjà se voir monter des marches alors que c'est typiquement ce genre de film qui mériterait des palmes ... ( Rappelez vous du film , "Mission" ,de Roland joffé...Palme d'OR 1986 à Cannes... , et qui fût accueillie froidement à l'époque ...par la critique ... AIE . Alors qu'il aurait dû être acclamé par une critique boudeuse et ridicule , car frileuse , pour des raisons équivoques et sans teneur ... et oui , la teneur !!! véritable des contenus ... c'est bien ce qui manque parfois... au vide crucial de films vain et prétendument ... ...). Heureusement, pas ICI.
ICI il y a de LA VIE ... en ce film .
En tant que réalisateur ,"Tavernier pour nôtre bonheur , fait ce qu'il veut" , dans le sens qu'il fait ce qu'il croit être le mieux et de son mieux pour que le film tienne la route .

-Une vrai ambition de réalisateur et les chevauchées grandioses jalonnent ce superbe moment de cinéma , Bravo !!!

Un Beau Film ,
Un film intelligent,
Un GRAND FILM !

BRAVO M. TAVERNIER
66 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La princesse de Montpensier ,

Au milieu du 16EM siècle la France est déchirée par les guerres de religions ...
La fracture passe au milieu des familles , des régions et concerne toutes les classes sociales et environ le quart de la population de la France adhère au protestantisme ...

Les factions sont armées et c'est une fracture intensément violente qui divise le pays et l'Europe ...

Ce métrage est tiré d'une courte nouvelle écrite par madame de Lafayette au 18E siècle .

Bertrand Tavernier rend superbement ce chassé-croisé historique d'un siècle révolu se penchant sur un autre non moins révolu !
Dans le même temps et assez subtilement il procure à cette fiction un ton suffisamment contemporain pour être plus facilement lisible sans dénaturer le 16E siècle et la lecture très 18E de la nouvelle , qui est le fond du script et qui est comme une ombre qui plane autour du personnage de madame de Montpensier principalement .

De superbes images des mots choisis et donc des images tissées de façons millimétrées ..

J'ai apprécié la réhabilitation du duc de Guise qui est lavé subtilement de la plus grande partie des clichés qui desservent trop souvent les fictions le concernant ...
On sent délicieusement le reste de transition entre le moyen âge et les 16e et 17e siècle .

Les mots sont choisis ... la langue est délicieuse ... les réparties subtiles et exquises ..

Dans le même temps , les temps sont durs et les personnages pâtissent des maux de leur siècle qui sont souvent aussi des douleurs de toujours et qui de ce fait nous concernent et nous touchent au même titre que les personnages .

Par ailleurs un casting assez jeune qui n'est pas là que pour séduire le public , mais qui nous rappelles très justement également , que la vie commençait tôt et finissait tôt !

Un délice de film d'époque ... un incontournable !
55 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2013
Evidemment, il n'y a pas la même force, ni la même intensité, que dans la Reine Margot de Chéreau. Mais bien que plongé dans la même période des Guerres de Religion, la Princesse de Montpensier version Tavernier se veut une œuvre sobre, presque huguenote, même si paradoxalement c'est surtout le camp catholique dont il est question.

Une fois ce cadre posé, il faut reconnaître à ce film une belle réussite. Dans la photo d'abord : les costumes comme les décors sont splendides. Dans la distribution ensuite : Mélanie Thierry y incarne une bien jolie Princesse de Montpensier. Mais la distribution masculine n'est pas en reste : ce film rassemble de belles gueules, et non pas des bellâtres, pour camper leurs personnages historiques.

Au final, même si le film est long (plus de 2h), on entre de plein pied dans les marivaudages futiles de la Cour de France de Charles IX alors que le pays s'entre-déchire.

Une œuvre fidèle historiquement et honnête intellectuellement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,99 €
9,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)