Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Attention, chef-d'oeuvre
L'Homme qui en savait trop... ou quand un banal coup de cymbales devient l'un des gimmicks les plus puissants du cinéma hitchcockien ! Redouté depuis le début du long-métrage, l'artifice n'a rien perdu de son efficacité, point d'orgue d'une séquence muette de neuf minutes durant lesquelles les chœurs du Royal Albert Hall...
Publié le 11 mars 2012 par Black Screen

versus
3.0 étoiles sur 5 Pas un des meilleurs Hitchcock
On comprend que Hitchcock ait eu envie de réaliser une seconde version de "L’Homme qui en savait trop", car la première, de 1934, était vraiment médiocre. On s’étonne toutefois que le nouveau scénario ne soit pas plus resserré, avec notamment deux séquences finales (à l’Albert Hall et...
Publié il y a 8 mois par Philomèle


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Attention, chef-d'oeuvre, 11 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme qui en savait trop (DVD)
L'Homme qui en savait trop... ou quand un banal coup de cymbales devient l'un des gimmicks les plus puissants du cinéma hitchcockien ! Redouté depuis le début du long-métrage, l'artifice n'a rien perdu de son efficacité, point d'orgue d'une séquence muette de neuf minutes durant lesquelles les chœurs du Royal Albert Hall (dirigés par Bernard Herrmann, le compositeur attitré d'Hitchcock) se mêlent au suspense le plus insoutenable ; apothéose de la projection en même temps que l'un des sommets de la carrière du maestro anglais. Mais comment en est-on arrivé là au juste ? Un petit retour en arrière s'impose. Tout a commencé par un assassinat à Marrakech, dernier coin à la mode pour les espions et les kidnappeurs. S'ils avaient su ce qui les attendait, le couple des McKenna (James Stewart et Doris Day) aurait choisi une autre destination pour leurs vacances, pourquoi pas un lieu un peu moins agité où les touristes peuvent s'adonner tranquillement à leurs occupations et où les gamins ne sont pas pris à la gorge par des malfaiteurs !

Hitchcock et les complots, c'est une histoire d'amour qui dure depuis belle lurette et qui n'est pas encore prête de s'arrêter. D'ailleurs, qui aurait l'idée de s'en plaindre ? Fidèle à sa réputation d'entertainer, le cinéaste nous invite une nouvelle fois à une farandole de péripéties rocambolesques où le plaisir immédiat importe davantage que la vraisemblance et où le suspense règne en maître de A à Z, choyé comme un prince. Porté par un duo d'acteurs d'exception capable de nous faire passer du rire aux larmes en un claquement de doigts, L'Homme qui en savait trop frappe plus fort que son grand frère éponyme de 1934 (toujours signé Hitchcock), donnant un blanc-seing à l'émotion, présente au point de devenir l'un des personnages centraux du long-métrage. La raison de cette sentimentalité pas forcément si courante que ça dans l'œuvre du réalisateur : un petit bout de chou d'à peine dix ans retenu prisonnier on ne sait où... Avouons que cela rebrasse quelque peu les cartes et booste copieusement le suspense ! Faire mieux que le film précédent : tel était le credo du metteur en scène dans les années 50, son âge d'or, celui qui a permis à son génie de s'exprimer à la mesure de sa créativité. L'Homme qui en savait trop est un donc objet précieux à bien des égards, précieux car il incarne à lui seul la rencontre ultime entre le divertissement pur et l'art. Un chef-d'œuvre, évidemment !

Retrouvez toutes mes critiques sur [...])
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Hitch" le grand !, 11 décembre 2010
Par 
David Waléra (Châlons-en-Champagne) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme qui en savait trop (DVD)
Il est fascinant de se trouver à nouveau saisi par ce film de plus d'un demi-siècle !
Outre qu'il a gagné avec le temps un charme suranné, il demeure toujours aussi percutant et impressionnant, même sur petit écran, et ce, dès le générique, fort original, qui nous montre, filmé en prise directe, l'orchestre symphonique de Londres jouant la superbe musique du génial Bernard Herrmann.
Je me contenterai de souligner le charme de Doris Day (quelle belle femme !) et son magnifique jeu d'actrice (superbe scène avec James Stewart, lorsqu'elle apprend la disparition de leur jeune fils).
Enfin, comment ne pas évoquer la scène du concert au Royal Albert Hall : quelle virtuosité inégalée dans la mise en scène !
Je pense à ces gros plans sur la partition lorsque la musique (magnifique, d'Arthur Benjamin) s'accélère : la caméra suit l'ombre de la baguette du chef d'orchestre qui marque chaque note juste sous l'indication "crescendo", laquelle exprime bien la montée d'adrénaline que ressentent Doris Day et les spectateurs !
Puis ce plan qui nous montre le visage émacié du tueur qui regarde sa future victime à l'aide d'une mini paire de jumelles noires qui lui masque les yeux les transformant en deux orbites vides : on dirait vraiment une tête de mort, comme si la mort elle-même salivait en admirant son prochain cadavre... Glaçant !
Et avec quel art Hitchcock terrifie ses spectateurs par la simple image du canon du pistolet apparaissant de derrière le rideau rouge (sang) de la loge : génialement sinistre !
Enfin, la tension paroxystique qui atteint son comble entre ces deux simples cymbales brandies avant le coup fatidique : GRANDIOSE !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Pas un des meilleurs Hitchcock, 19 novembre 2013
Par 
Philomèle (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme qui en savait trop (DVD)
On comprend que Hitchcock ait eu envie de réaliser une seconde version de "L’Homme qui en savait trop", car la première, de 1934, était vraiment médiocre. On s’étonne toutefois que le nouveau scénario ne soit pas plus resserré, avec notamment deux séquences finales (à l’Albert Hall et à l’ambassade) beaucoup trop longues. Sur le sujet scabreux de l’enlèvement d’enfant, le film évite l’écueil majeur du mélodrame larmoyant. Mais c’est pour passer les trois quarts du temps à la poursuite des ravisseurs, nous privant du même coup de séquences qui permettraient d’approfondir et de mieux décrire la relation qu’on sent très forte entre les deux parents. Les meilleures séquences, qui se suivent, sont dans les trois premiers quarts d’heure, à Marrakech : la scène du restaurant, pleine d’humour, celle du meurtre au marché, celle de l’interrogatoire au commissariat avec le coup de téléphone qui apprend à Ben l’enlèvement, et surtout celle, très émouvante, dans la chambre d’hôtel où Ben entreprend de révéler à Jo la disparition de leur fils en essayant de la ménager. Malheureusement, la lourdeur domine dans le reste du film : folklore touristique marocain, gags insistants (les plaisanteries sur les opérations des malades qui financent le voyage) ou laborieux (la bagarre avec les animaux féroces empaillés chez le taxidermiste), interminables séquences musicales à l’Albert Hall, puis à l’ambassade…

Le suspense lui-même est géré maladroitement : réussi dans des micro-séquences (l’arrivée chez le taxidermiste, le visage inquiétant de son fils, la quête pendant le culte à la chapelle, le départ de la police juste avant la fuite des ravisseurs…) il devient ennuyeux à force de s’étirer en longueur dans les scènes de concert finales. La musique ne laisse d’ailleurs pas de décevoir : on se demande pourquoi Bernard Herrmann, plutôt que de composer une nouvelle musique pour l’Albert Hall, a préféré reprendre et diriger l’épouvantable cantate d’Arthur Benjamin qui avait servi pour la version de 1934, avec cet innombrable chœur pachydermique ! Quant au « tube » de Doris Day, "Che sera sera", c’est une rengaine qu'il est permis de juger pesante elle aussi. Pourtant, les acteurs sont bons : Doris Day est rayonnante et sait émouvoir avec simplicité. Son personnage est particulièrement valorisé : dès le début par son intuition qu’il y a quelque chose de louche dans la situation, puis par ses initiatives solitaires à l’Ambrose chapel et à l’Albert Hall. James Stewart quant à lui exprime avec dextérité à la fois l’embarras et la décision, la préoccupation et le sang-froid. Les « méchants » sont aussi très bien servis : le couple des ravisseurs (Bernard Miles et Brenda De Banzie), et surtout le tueur (français) à tête de momie souriante (Reggie Nalder) sont parfaits. Finalement, c’est autant le manque d’intérêt psychologique que la lourdeur de la réalisation qui font que ce film n'a pas très bien vieilli.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 QUE SERA, SERA, 7 avril 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme qui en savait trop [Blu-ray] (Blu-ray)
C'est toujours un plaisir de revoir ce film un peu kitsch (et qui a bien vieilli) avec l'excellent James Stewart et la ravissante Doris Day surtout pour sa chanson "que sera, sera" qui nous rappelle de bons et beaux souvenirs de notre jeunesse.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Très bon film de suspense!, 29 juin 2012
Par 
Dany "Dany" (Niederbronn, France) - Voir tous mes commentaires
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme qui en savait trop (DVD)
Du Hitchcock avec du suspense du début jusqu'à la fin, époustouflant sans parler deJames Stewart et Doris Day magnifique! Très bon film avec de superbes photos! A voir et à revoir!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

L'Homme qui en savait trop
L'Homme qui en savait trop de Alfred Hitchcock (DVD - 2011)
EUR 13,00
Habituellement expédié sous 10 à 13 jours
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit