Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 « Jochum est en effet le seul des grands chefs à avoir apporté son irremplaçable connaissance du style brucknérien..., 3 septembre 2011
Par 
Mélomaniac (France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bruckner : Te Deum - Motets - Psaume 150 (CD)
...à la musique sacrée. Nul comme lui n'a su à la fois traduire le recueillement orant des brefs motets a cappella et l'intensité jubilatoire du célèbre "Te Deum", ou le flamboiement grandiose de l'ultime "Psaume 150" » écrivait le magazine Diapason en mars 1988. Certes mais n'oublions pas les témoignages de Daniel Barenboïm (Emi puis Deutsche Grammophon).
Voilà « ...autant de versions de référence. Jochum ménage les aspects liturgiques et symphoniques avec un art consommé » vantait pour sa part le Guide Fayard des Indispensables du CD au sujet de cette quasi intégrale du corpus religieux du Maître de Saint Florian, enregistrée entre juillet 1962 et janvier 1972 (voyez aussi cet autre album consacré aux trois Messes, réédité dans la même collection).
Outre un live munichois capté en mai 1954 (réédité par Orfeo), le chef souabe avait déjà gravé le "Te Deum" pour les micros de DG en 1948, également avec les choeurs et orchestre de la radio bavaroise. Selon Francis Drésel (auteur de la notice du présent CD), la session berlinoise de juillet 1965 dépasse les deux versions antérieures : « l'interprétation s'avère la plus équilibrée, la plus recueillie et la mieux enregistrée ».
En comparaison de Daniel Barenboïm, puissant et massif, ce qui frappe ici reste en tout cas la fulgurante prestation du choeur allemand, son immédiate réactivité au texte qui se traduit par une diction et une dynamique sur la brèche, qui nous éclabousse d'une foudroyante lumière -le Berliner Philharmoniker darde aussi d'aveuglants éclairs (sidérant "Aeterna fac" !) En réponse : une idéale correspondance vocale dans le timbre chamarré de la soprano Maria Stader.
On retrouve cette cantatrice helvète comme soliste du Psaume que le maestro embrase jusqu'à l'incandescence dans cette glorieuse célébration alléluïatique.

Les dix motets tels que chantés par le Chor des bayerischen Rundfunks se distinguent par une rigueur sobre voire sévère, pourtant pénétrée de vocation liturgique, heureusement animée par la jaillissante inspiration de Jochum, et parée de couleurs vives et pures -parfois rehaussées par orgue et trombones.
On imaginerait exécution moins stricte, plus chaleureuse, enveloppante, mais l'ardeur des paroles ne saurait jamais être prise en défaut d'indifférence : le verbe rayonne de ferveur (écoutez le "Vexilla Regis" !)

Quant aux acoustiques (Jesus Kristus Kirche et HerkulesSaal), « les enregistrements originaux tendaient à la distance ; en rendant le son plus présent et plus clair, le remastering est indubitablement plus frais et éclatant » signale le Penguin Guide. Avouons néanmoins : l'épanouissement sonore ne se situe pas exactement au niveau de la plénitude spirituelle que diffuse cette interprétation gravée dans le marbre de la foi.
Granit et vitraux, construction implacable et sensibilité édificatrice, solidité de l'architecture et rayonnement du message doxologique : les témoignages de Jochum offrent à l'oreille autant de cathédrales au for desquelles l'art du compositeur autrichien trouve autel à sa mesure.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Bruckner: Te Deum; Motetten; 150. Psalm
Bruckner: Te Deum; Motetten; 150. Psalm de Berliner Philharmoniker and Chor der Deutschen Oper Berlin and Chor des Bayerischen Rundfunks and Ernst Haefliger and Eugen Jochum and Hedwig Bilgram and Maria Stader and Peter Lagger and Richard Holm
Acheter l'album MP3EUR 6,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit