Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

25 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tension et austérité, 24 décembre 2010
Par 
Pèire Cotó (Occitània) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mozart : Les Quatuors à cordes (Coffret 6 CD) (CD)
Parlons un peu des aspects pratiques. On est surpris de constater que l'intégrale des quatuors tient en 6 CD, avec en plus les trois divertimenti K.136, 137 et 138 (qu'on peut jouer aussi avec les cordes seules d'un orchestre), alors que Philips a eu besoin de 8 disques avec les Italiano. Il y a deux raisons : la première est que les Amadeus ne font pas la reprise dans les formes sonate, la deuxième est que l'ordre des quatuors est bousculé. Sur ce dernier point, très secondaire, on se demande comment Deutsche Grammophon ne s'est pas aperçu qu'il aurait pu presque toujours présenter les oeuvres dans l'ordre des numéros de Koechel en restant dans le cadre des six disques, alors qu'on est toujours obligé de consulter la notice (assez brève pour les commentaires) tant l'ordre est inutilement compliqué. La couverture du coffret (poste aérienne) est aussi de celles dont on se lasse vite...

Musicalement, en constatant que les internautes en restent presque toujours à deux lignes pour présenter les interprétations des quatuors de Mozart, on se dit que l'expression "mystère mozartien" doit avoir un sens ! J'ai pas mal réfléchi avant de pouvoir dire quelque chose de cette intégrale...

Surtout par comparaison avec les Italiano, mais aussi quelques autres, j'ai failli ne mettre que quatre étoiles. La maîtrise du jeu, plus secondairement la qualité du son pour les premiers quatuors enregistrés, dès 1963, malheureusement la série la plus appréciée, ceux dédiés à Haydn, n'atteignent pas le niveau des Italiano et des Alban Berg (Teldec et EMI). J'ai comparé plusieurs mouvements ou quatuors entiers, les Amadeus en seront rarement sortis vainqueurs. Même s'il y a un peu trop de recherche ou le coeur sur la main avec les Italiano, ils parviennent à donner l'impression de couler de source, alors que les Amadeus semblent parfois dans un déséquilibre inconfortable. Et le premier violon, Norbert Brainin, souvent admirable, en fait parfois trop dans un lyrisme qui bouscule la pulsation et l'oblige à des sortes de rattrapages en urgence, alors qu'on est en studio. Globalement, les Amadeus sont un cran en dessous de ce qu'ils ont fait dans Brahms et Haydn, ou dans les quintettes de Mozart.

Cette version est donc imparfaite, elle est irrégulière aussi, ce qui n'est pas le cas de leurs contemporains les Italiano, qui n'ont raté qu'un seul des grands quatuors, le 14e, K. 387 en sol majeur, par manque de rigueur rythmique. Les Amadeus sont au moins plutôt austères. Il y a de beaux passages, comme dans la troisième variation de l'andante de K. 464, ou comme le premier mouvement du quatuor "Hoffmeister", K. 499 en ré majeur, où ils triomphent par la sobriété et l'absence de lyrisme purement extérieur. Surtout, par comparaison avec des quatuors un peu hédonistes voire "symphoniques" comme les Alban Berg, ils réussissent par la clarté, par la mise en valeur des contre-chants, si bien que j'ai eu à certains moments l'impression qu'il y avait plus de notes dans la partition. Il y a souvent beaucoup de tension avec les Amadeus et une tension qui ne trouve pas toujours de sortie. Je dirais que c'est une version exigeante mais toujours digne de respect.

Si je devais acheter une intégrale et une seule, sans tenir compte du prix, je préfèrerais cependant les Italiano, malgré l'absence des trois divertimenti. Les Mosaïques sont admirables dans le 18e quatuor, ailleurs je ne sais pas et d'ailleurs ils n'ont pas fait d'intégrale, sauf erreur. Ce qu'ont fait les Hagen est très bien, mais il y a toujours un côté confort bourgeois avec eux, les Alban Berg dans leurs deux versions des "grands" quatuors développent une véhémence ou un lyrisme un peu systématiques, ce qui fait que rien n'est mis en valeur plus qu'autre chose et qu'on a de la peine à se concentrer durablement, tout en admirant la perfection technique (un peu comme à l'orchestre avec beaucoup de disques de Karajan). Bref, les Amadeus seraient une excellente deuxième version, mais comme version unique on sait au moins que Mozart ne sera pas trahi. Et puis, dans Mozart plus qu'ailleurs peut-être, la subjectivité a une grande part. Alors, ce que je dis...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La référence, 11 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mozart : Les Quatuors à cordes (Coffret 6 CD) (CD)
A ranger tout en haut. Parmi leurs héritiers figure le Quatuor Alban Berg, viennois jusqu'au bout dees ongles, qui compte parmi les rares à respirer à la même hauteur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit