Commentaires en ligne 


26 évaluations
5 étoiles:
 (13)
4 étoiles:
 (9)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (3)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Changement de cap
Lorsqu'on y réfléchi un peu, cet album là n'est pas à proprement parlé une surprise. Non, pas vraiment, parce que lorsqu'on connaît les goûts de MIKAEL AKERFELDT pour le rock psychédélique, le blues ou le jazz, on s'étonne même que cette évolution n'ait pas eu lieu plus tôt.
Heritage est un...
Publié le 20 septembre 2011 par BVelvet

versus
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Surprenant et intéressant
J'ai mis trois étoiles parce qu'on ne peut pas proposer deux évaluations... Pourtant, j'en aurai eu besoin! En gros, si je ne connaissais pas Opeth, j'aurais sans doute écouté cet album et je le l'aurais trouvé très bien. Très intéressant, assez intime aussi, des compositions originales, une intro piano plutôt...
Publié le 23 octobre 2011 par Galilyn


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Changement de cap, 20 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heritage (Edition Limitée inclus DVD) (CD)
Lorsqu'on y réfléchi un peu, cet album là n'est pas à proprement parlé une surprise. Non, pas vraiment, parce que lorsqu'on connaît les goûts de MIKAEL AKERFELDT pour le rock psychédélique, le blues ou le jazz, on s'étonne même que cette évolution n'ait pas eu lieu plus tôt.
Heritage est un véritable challenge en revanche. Il bouscule, en effet, les traditions établies en ôtant de sa musique tout ce qui la rattachait au Metal dit extrême, et par là même, relance sa carrière. Chacun sera libre d'apprécier ou non cette nouvelle orientation, même si, objectivement, ce disque là est des plus réussis.
Déjà, il est doté d'un son magnifique mais ce n'est pas là l'unique satisfaction de ce nouvel album qui débute par une séquence de piano (Joué par JOAKIM SVALBERG, YNGWIE MALMSTEEN) avant que ne démarre The devil's orchard, très old school, accrocheur et au break surprenant. On reconnait bien la patte d'OPETH malgré le changement de cap.
L'album est volontiers joueur, subtil, expérimental, libre et il s'apprivoise sur la longueur. I feel the dark en est une bonne illustration je trouve, un titre aux effluves mélancoliques qui ne cesse de progresser pendant six minutes, jusqu'à devenir épique, avant un final acoustique. La classe !
La troupe de M.AKERFELDT rend hommage à des groupes assez anciens tout en prenant bien soin de se les approprier, de les moderniser. Ce n'est pas un simple copier/coller mais une création personnelle et ambitieuse, flirtant avec le jazz sur le magnifique Neperthe, voir même avec la pop sur le léger the lines in my sand ou avec le folk : le lumineux Häxprocess, un grand bonheur musical. Quant à la voix d'AKERFELDT, elle n'a jamais été aussi contrastée et mélodique que sur ce disque.
Bref, vous l'aurez compris, OPETH a décidé de n'en faire qu'à sa tête, quitte à ne pas être récompensé par un élan de joie unanime, mais vu la qualité de l'ensemble, ce souci du détail, ces dix pépites musicales typées 70's, cette lancinante fusion prog, rock, jazz, il m'est bien difficile de ne pas être emballé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Si Opeth était né il y a 40 ans..., 25 septembre 2011
Par 
Barclau "bâtard sablé" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heritage (Edition Limitée inclus DVD) (CD)
Un nouvel Opeth, pour un fan, c'est une attente tout en sécurité. J'écoute depuis 'Still Life' (les 3 albums d'avant était déjà excellents). Chaque nouvelle sortie a été une combinaison de surprise et d'émerveillement, du coup, je ne craint pas la déception de leur part. Pour une surprise on peut dire qu'Opeth avait un peu préparé le terrain du "soft" avec le magnifique "Damnation", qui sonnait un peu dans le sillage d'Anathema. Heritage est calme par opposition au côté death que le groupe affectionne d'habitude. Mais le rapprochement avec Damnation s'arrête là.
Heritage, un titre emblématique, nous envoie dans un univers très 70's, on y croisera les spectres de King Crimson par moment, de Jethro Tull (flûte oblige) etc etc j'vais pas faire une liste...Mais Opeth n'offre pas une collection d'influence. En fait ça reste du Opeth, on reconnaît entre mille leur style, leurs breaks (la batterie est incroyable, comme tout), leur sensibilité. En fait, cet album, c'est un peu comme un hommage à tout ceux qui les ont influencé, l'héritage de leurs anciens, mais c'est aussi un héritage qu'ils laissent à l'avenir, modernisant le vintage. Pas de nostalgie, de "c'était mieux avant", ils font du neuf avec du vieux pour résumer...Et le gros du boulot se fait dans l'interprétation et le son. Ah le son, pas de mastering abusif, des captations naturelles, et un matos magnifique (c'est le guitariste en moi qui parle). Collection de Strato, de Gibson, de modèles rares, toutes 70's. Pas étonnant qu'on croit parfois entendre Ritchie Blackmore, ou Robert Fripp. Côté ampli, pareil, du magnifique, on croise aussi le beau space echo à bande qui a rendu le son de Gilmour (et d'autres) si particulier.
Le chant est sublime, l'artwork vous rappellera quelques vinyles mythiques, les textes toujours excellents.
Je conseille la version limitée, qui offre deux beaux titres en plus, "pyre" et "face in the snow", très calmes. Le dvd offre aussi l'album en haute résolution (comme pour le copain Steven Wilson), et un making of sympa. On y voit tout ce matos, mais aussi des moments assez marrants, comme quand un des guitaristes pousse le riff avec un gros son et entend Akerfeldt lui dire "stop, c'est trop heavy metal".
Heritage est un effort stylistique.
En fait, on a l'impression d'écouter ce qu'ils auraient fait si le groupe était né fin 60. Il aurait eu cette identité forte, aurait foncé en chef de file, et laissé un héritage immense, qui sort aujourd'hui comme un des plus beaux disque anachronique.
En une semaine j'en suis à près de 15 écoutes, j'ai toujours adoré leurs albums, mais celui-là me bouleverse carrément, car il fait référence à une grosse partie de ma culture musicale tout en gardant cette magnifique identité qui a fait d'Opeth un groupe qui m'est indispensable depuis 12 ans.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Géant, 9 octobre 2011
Par 
Dany VH (Metz, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heritage (Edition Limitée inclus DVD) (CD)
Je tiens à le préciser tout de suite, je découvre Opeth avec cet album, je ne suis pas en mesure d'établir de comparaison avec ce qu'ils ont fait avant. Je ne suis pas un fan absolu de death ou de black metal, mais plutôt de classic rock et de métal progressif.
C'est la curiosité qui m'a poussé à tendre une (deux) oreille(s) vers cet album.
Et bien m'en a pris, car voilà un excellent album, extremement intéressant à découvrir. C'est retour vers le futur, en effet en écoutant cet album on retrouve une multitude d'influences prises dans les 70's 80's (Uriah Heep, Black Sabbath, Deep Purple, Rainbow, Pink Floyd), du psychédélique au jazz, le tout avec une production extrêmement moderne bien ancrée dans les 2010's.
Cet album, avec de longues parties non chantées n'est jamais pénible à écouter, les changements de rythmes sont fréquents, les ambiances sont magnifiques.
Pas de titre par titre, simplement parce que rien n'est à jeter, tout est intéressant.
Indéniablement un des tous meilleurs disques de l'année.
Je ne regrette pas de m'être laissé influencé par les commentaires positifs de cet album et encourage vivement d'autres amateurs à faire de même. Pour ceux qui le craignent ou le souhaitent: pas de chant death sur ce CD.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 RETROPROG., 15 octobre 2011
Par 
S. Jacques "topprogr" (frqnce) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heritage (CD)
Voici un groupe bien surprenant ! Après avoir produit nombre de disques de metal/prog/death d'excellente facture, sort en 2003 un Damnation plutôt tranquille et moelleux (voire mellotroneux !!) et en 2008 un Watershed magnifiquement éclectique et décoiffant. Mikael Akerfelt le leader maximo du groupe est très pote avec Steven Wilson le leader maximo de Porcupine Tree qui a récemment déclaré avoir fait le tour du genre Heavy Metal lequel genre se trouverait actuellement dans une impasse (trop de groupes qui font la même chose avec le même son....).... Déclaration qui laisse peut-être entrevoir une nouvelle orientation pour Porcupine Tree, sauf si SW va jusqu'au bout de son raisonnement et nous propose une recréation de ce style.... Un challenge ?!
Donc pour l'opus qui nous intéresse on a un parti-pris seventies assumé par les musiciens (même la pochette donne envie d'acquérir le disque au format 33 T et le style chevelu/moustachu/barbu des musiciens colle à l'époque de façon troublante !).objectif : un son « Hérité » du début des années 70. On peut dire que l'objectif est totalement atteint : jamais un groupe n'a sonné aussi « analogique » depuis ces années-là ! Un excellent travail de mixage sur tous les instruments de la part du duo MA/SW.
Bon la démarche n'est pas franchement nouvelle. Des groupes comme Anekdoten, The Flower Kings, The Tangent, Elbow et plus récemment Pain of Salvation sont habitués de sonorités vintage. Opeth a d'ailleurs souvent inclus du mellotron, du farfisa, du wurtlizer et du hammond dans ses tueries metal.
En l'espèce on pourrait se demander si ce qui est pratiquement indispensable dans des styles plus « roots » (blues, blues rock qui ne peuvent être authentiques qu'avec des amplis à lampes et des instruments « d'époque » n'est pas un non-sens dans la musique progressive, voire une négation de ce style, qui par nature va de l'avant ?
Ma génération (la cinquantaine/soixantaine) a été élevée à ce genre de sonorités et la plupart d'entre ceux qui écoutaient de la bonne musique en 1970 (Deep Purple, Les Zeppelin, King Crimson, Gentle Giant, Uriah Heep, Jethro Tull, The Doors, Blue Oyster Cult, Black Sabbath....etc...), celle dont se prévaut ici Opeth en terme d' »Heritage », et bien ces vieux bougres ont conservé ces aeuvres en 33 tours et ils se les repassent souvent !! Donc voilà : acquérir un disque comme celui-ci nous fait baigner dans un univers sonore qu'on aime bien sûr, mais qui finalement ne nous surprend pas vraiment. C'est très évident pour Anekdoten avec une certaine monochromie de leurs disques malgré une créativité indiscutable, mais c'est le cas là aussi : rien de neuf vient chatouiller une vieille oreille !
Ceci n'empêche bien évidemment pas la créativité de s `exprimer et j'affirme d'emblée que ce disque est excellent. Il évoque seulement les groupes sus-cités sans les plagier d'aucune façon. Mais le contexte sonore est forcément d'emblée limité par le concept vintage.
Ensuite, est-ce qu'un public plus jeune va adhérer à cette démarche ? Public qui a un peu de mal avec le prog mais qui suit Dream Theater et Porcupine Tree... Espérons que oui, pour l'avenir de ce fabuleux groupe qui a probablement ici définitivement perdu son public « metallisant ».
Voilà pour la philosophie musicologique, à mon humble niveau ! La discussion est ouverte...

La touche Opeth est immédiatement reconnaissable dès les premières mesures de piano. MA est à n'en pas douter un génie créateur qui a sa marque de fabrique, ce n'est pas donné à tout le monde. On retrouve donc les accords d'enfer, les harmonies parfois dissonantes et la belle voix de MA qui font l'empreinte unique d'Opeth. La musique est belle et respire dans des passages atmosphériques et acoustiques folklo/médiévo/gothiques, l'empreinte du groupe encore. Des musiciens excellents qui ne se perdent pas dans des soli interminables. Sans entrer dans le détail il y a aussi des passages qui décoiffent bien, style bon vieux hard-rock comme on disait quand j'avais encore des cheveux sur le crâne... Vintage oblige, finis le chant death, la double pédale, les chinese et le shredding, l'esprit seventies est ressuscité du début à la fin de l'aeuvre. Aucun ennui dans ce disque le propos est cohérent, le discours musical est sombre comme les paroles. Tout se laisse déguster dans un bon vieux fauteuil en osier en fumant de l'afghane (non là je déconne !!!).
Je mets quand même cet opus un cran au-dessous de Watershed qui par sa densité m'a vraiment transporté (nonobstant les passages de chant death qui sont pas ma tasse de thé). Ici aussi tout est de facture excellente et certains passages me mettent en lévitation comme la sauvage intro de The devil's occhard, celle furieuse de Slither et le finale sublime de Folklore.
Bien, voici un excellent disque malgré mes réserves sur l'avenir d'une telle démarche que je qualifierai de « retroprog » et gageons que Mister Akerfelt saura encore nous surprendre dans le prochain opus. Opeth, un groupe passionnant quand même !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un fort goût Vintage., 24 septembre 2011
Par 
orion (Vinland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heritage (CD)
Chaque album d'Opeth est un univers mystérieux. Le groupe suédois n'a jamais joué la carte de la simplicité et sait prendre des risques.
Ce "Heritage" ne déroge pas à la règle et se propose d'emmener l'auditeur dans des contrées lointaines, en tout cas à des années lumières du Doom Death des débuts. Et même assez loin du dernier album en date, Watershed, même si celui-ci montrait déjà par moments ce besoin de calmer le jeu.

"Heritage", le morceau qui donne son titre à l'album, est une intro au piano. Sobre et déroutante déjà. Car évidemment, on se pose tout de suite la question : Qu'est ce qui nous attend après ça ?
C'est alors que débute vraiment l'album, avec "The Devil's Orchard". Premier constat : le son des guitares a vachement évolué, pour sonner encore plus seventies qu'avant. Deep Purple n'est pas loin, d'autant que les synthés de Per Wiberg rappellent bien les sonorités de l'orgue d'un certain Jon Lord. C'est flagrant sur le break de ce premier morceau. Le chant de Mikael Akerfeldt est fluide. Alors attention si vous n'écoutez que ce premier morceau avant d'acheter l'album car il s'agit presque du morceau le plus Metal.
"I Feel the Dark" est introduit par une guitare acoustique. Le chant arrive. Le morceau évolue tout en douceur avant un break tragique qui intervient après environ trois minutes. Sur cette première partie, on n'est pas loin des morceaux de l'album Damnation ou du morceau introductif de "Watershed". On alterne ensuite des passages calmes et électriques avec la voix d'Akerfeldt au dessus, impériale.
"Slither" renvoie le combo suédois sur un terrain plus Metal. Ce qui n'empêche pas le morceau de se terminer sur une bonne minute de guitare acoustique. Ce morceau est un hommage à Ronnie James Dio nous apprend-on dans le livret.
Nepenthe est encore un morceau qui peut rappeler l'album "Damnation" dans sa première partie avant de partir dans quelque chose d'assez barré. Là, c'est une certitude, Mikael Akerfeldt, responsable de la composition de tous les morceaux de cet album, ne s'est posé aucune limite.
"Haxprocess" va flirter sur les terres de Pink Floyd, avec un côté un peu Rock expérimental. "Famine" est introduit à la flûte suivie de percussions puis enfin du piano. La voix arrive là-dessus et il faut attendre près de trois minutes pour entendre la première guitare électrique. Le morceau s'anime alors. La flûte réapparait en milieu de titre. Un morceau teinté Rock psyché.
"The Lines in my Hand" est un morceau bien typé Hard Rock seventies, assez psyché également par moments. Ca sent le patchoulis et les chemises à fleurs. Ceci dit, la pochette annonçait la couleur, il n'y a pas tromperie sur la marchandise de ce côté-là.
"Folklore" est encore dans cet esprit. Un long morceau qui s'anime dans sa deuxième partie avec un final somptueux (très old Pink Floyd). Encore une fois, la voix d'Akerfeldt se combine merveilleusement bien à ce type de musique. On notera que pas une seule fois au long de cet album il aura poussé ses grognements Death Metal (déjà peu présents sur l'album précédent, ceci dit).
L'album se termine sur "Marrow of the Earth", un instrumental très cool à la gratte que rejoignent percussion et synthé discret en fin de titre. Voilà. L'héritage dont il est question semble bien être celui des groupes de Rock psyché et progressifs des années soixante-dix. Les guitares sont vraiment à l'honneur sur ce disque, qu'elles soient acoustiques ou électriques.
Verdict : après une première écoute, on peut être partagé entre deux sentiments. Celui d'être un peu déçu par le côté globalement soft des compos de cet album si l'on avait à l'idée d'écouter quelque chose de plus méchant. Mais aussi celui de sentir que l'on tient là une aeuvre sincère, dotée de morceaux magnifiques et qui a encore pas mal de choses à révéler.

Ce "Heritage" risque donc de ne pas plaire à tout le monde.
Ceux qui attendaient un album dans la lignée de "Watershed", bien Heavy, avec des morceaux qui arrachent, en seront pour leurs frais. Opeth a encore une fois fait ce qu'on n'attendait pas. Et même si le groupe nous a déjà habitués à de pareilles surprises, certains risquent d'être un peu déstabilisés par cette nouvelle direction artistique.
Pour les autres et pour ceux qui découvriraient Opeth avec cet album, Heritage mérite plusieurs écoutes afin de rentrer complètement dans la nouvelle oeuvre des suédois. C'est un album varié, extrêmement riche musicalement qui réussit la prouesse de pouvoir être aussi bien apprécié par les amateurs de Rock au sens large que par les fans d'Opeth qui n'ont jamais été rebutés par l'importante évolution musicale du combo.
Et qui sait, le prochain album pourrait bien prendre de nouveau tout le monde à contre-pied par un retour à une musique plus agressive. Avec Opeth, tout est possible...
Pour ma part, je ne mets que 4 étoiles car je le trouve en deça de mes préférés, Blackwater Park et Deliverance.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine "auxportesdumetal.com"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magistral !!, 29 novembre 2011
Par 
Bianchimani Michel (le luc , France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heritage (CD)
Au delà du fait que cet album est radicalement différent de ce que le groupe à fait jusqu'ici et surtout de leur dernière bombe "Watershed", et si l'on ne tient pas compte de "Damnation " bien sûr , on ne peut que souligner le fabuleux travail de composition de Mikael Akerfeldt qui a su trouver une harmonie parfaite entre une multitudes de sonorités différentes pour finalement parvenir à présever le "son Opeth" , puisque celui ci est reconnaissable entre mille .La voila la force de créativité du combo ( pour ne pas dire QUE de son leader ) , c'est d'avoir su garder son identité en changeant certaines composantes de sa musique et en explorant de nouveaux horizons. Alors effectivement , exit les voix gutturales et les morceaux purement "métal" mais quelles ambiances , quel climat magnifiquement mélancolique et glauque le groupe nous propose au travers des 10 titres de cet album . Nul doute que les plus "métalleux" risquent d'être quelque peu désorienté par ce changement de cap du vaisseau Opeth puisque seuls les excellents "The devil's orchard" et "Slither" leur apporteront une bonne dose de guitares saturées et de riffs dont le groupe à le secret .
Pour ma part ,ayant toujours apprécié les productions du groupe , j'adore vraiment cet album à la musique profonde et complexe et à la sombre beauté mélancolique et je conseille vivement d'y apporter une oreille attentive et ouverte , sans a - priori afin d'en apprécier toute la richesse au delà de toute classification de style . Opeth a osé et comme on dit souvent , l'essai est magnifiquement transformé !! Un travail d'orfèvre !!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Surprenant et intéressant, 23 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heritage (CD)
J'ai mis trois étoiles parce qu'on ne peut pas proposer deux évaluations... Pourtant, j'en aurai eu besoin! En gros, si je ne connaissais pas Opeth, j'aurais sans doute écouté cet album et je le l'aurais trouvé très bien. Très intéressant, assez intime aussi, des compositions originales, une intro piano plutôt sympathique quoi qu'un peu facile. Le deuxième morceau, The Devil's Orchad est vraiment bon. Mais voilà, je connaissais Opeth. Le Opeth de Still Life et de Deliverance surtout. Deux albums que j'aime beaucoup. Pour Heritage, Opeth regarde un peu trop du côté du rock; c'est donc un bon album rock, mais ce n'est pas ce que j'attendais.
Après, ne boudons pas notre plaisir. Et si vous trouviez que d'autres albums d'Opeth étaient trop violents (déliverance, notamment - mais ce n'est pas mon cas!) et que vous préférez le Opeth de "face of melinda", vous allez aimer. Si c'est Opeth version métal métal qui vous plait, à mon avis, vous serez déçu.
Il n'en reste pas moins que le travail de Mickael Akerfeldt est fantastique, par sa curiosité musicale, par son audace et son éclectisme. Donc rien que pour ça, il faut y aller.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Changement!, 21 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heritage (Edition Limitée inclus DVD) (CD)
Opeth, toujours là pour nous impressionner à chaque album! Et si les changements étaient biens visibles sur le dernier Watershed, on assiste ici à un changement total!
A noter que les 2 pistes bonus de l'édition limitée sont sympathiques et moins complexes que celles de l'album.

Ça reste du Opeth et du bon. Vu la prise de risque on ne va pas dire qu'Opeth c'est loupé! Oh non! Il est dur pour un groupe de rester à un si bon niveau pour les albums tout en ce renouvelant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sublime, 19 septembre 2011
Par 
Bordg David "Papa bordg" (Vernon, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heritage (Edition Limitée inclus DVD) (CD)
Ce nouvel opus est un met que seul akerfet peut nous pondre, pour passer un automne et hiver sous les couleurs et le ciel opethien!!! Les sons sont inspirant et inspires des belles années 70, i fell the dark, the devil orchard, heritage, magnifies par la voix et la musique d' un maître compos!!!! Cet heritage nous confère un beau voyage au sein d' un des plus grands groupes actuels différent plus rock progressif que metal avec cette touche psyché seventeen, une des grandes réussite de cette annee a coup sure, et dieu sait quelle est riche en tres grandes sorties(mastodon,machine head,iced earth etc etc)!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 un superbe album, 16 mars 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heritage (Album vinyle)
découvert sur le tard car j'étais hermétique au growl et trouvais ça insupportable. Et là surprise pas de growl et je découvre un chanteur avec une voix superbe. Une musique qui conduit dans des univers à la Tolkien, puissante et douce, juste un album fabuleux à écouter et d'une grande richesse musicale. Je suis fan de ce tournant d'Opeth hâte de voir la suite...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Heritage
Heritage de Opeth (CD - 2011)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit