undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Acheter Fire Cliquez ici Cliquez ici Jeux Vidéo cliquez_ici soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles11
4,1 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:29,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 octobre 2012
Ce film est fou, et nous ramène à l'époque om le cinéma était un art et non une industrie. Mouvements de caméra à faire palir De Palma, intrigue torturée, meurtres sanglants, le film baigne dans une ambiance de folie et de sang, dans une intrigue complexe nécessitant une deuxième vision pour bien l'assimiler.
Ce film fait partie des 4 chef d'oeuvre pour moi que sont "Frissons de l'angoisse", "Suspiria", "Phenomena" et "Tenèbres. Grazzie Dario the Great
33 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2014
Comme un autre commentateur l'a déjà signalé, ce film transcende le genre du giallo. Après ténèbres, il devint très difficile d'innover dans ce genre relativement codifié....peut-être "Tulpa" récemment arrive à naviguer dans les même eaux, mais on est encore loin....la version blu-ray de l'éditeur Wild Side est vraiment parfaite: ce film apparaît comme si il avait été tourné hier, avec une image précise, un rendu des éclairages époustouflant. Le reportage donné en bonus est très instuctif.....Plus de 30 ans après son tournage, "Ténèbres " reste toujours ce chef d' oeuvre indétrônable que l'on se plaît à regarder régulièrement ne fut ce pour se rappeler à quel point Dario Argento a été une réalisateur innovateur et talentueux.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2015
Here's some info for those people in english speaking regions who are considering this blu ray.

-the disc is region free and the movie plays fine in my Panasonic Region A player (DMP-BDT220) (I haven't checked to see if the extras play, though, or indeed if there ARE any extras on the disc)
-english language track is included and sounds good
-french subtitles are FORCED (cannot be turned off) when the english language track is selected, BUT on some blu ray players you can alter the position of the subtitles... on my Panasonic, I can moved them totally off screen, so that they cannot be seen at all during playback. Very nice! Note: even when the main subtitles are "moved" offscreen a couple of subititles show up occasionally to identify english or french signs on screen: these seem to be hard encoded into the image and cannot be removed. Perhaps these subtitles are not present in the Arrow versions of this blu ray. I only saw 2 or 3 instances of this during the Wild Side blu ray, and it is not a big deal.
-I have never seen this movie in any format before, so I have nothing to compare it to, but it looks very nice here, with lots of detail. Unlike some other people who have reviewed this Wild Side blu ray of the movie, however, I do not think that this transfer is perfect. The blacks look a little crushed to me. Also, the colors seem a little off... flesh often looks yellowish or orange-ish. Perhaps the new Arrow Steelbook version (which apparently looks similar to this one and uses the same scan as a basis for its image) fixes these problems? Overall, though, this looks great (the splashing, pouring, gushing blood looks great!) and I won't be trading for the Arrow version.
-wow! what a great movie. This one doesn't seem to get mentioned much by Argento fans, but I loved it. It's kind of like a mix of something like The Bird With the Crystal Plumage and something like Suspiria... unlike Suspiria, there are no supernatural elements to the story, but unlike Bird or Cat O Nine Tails, the story is insane and doesn't really work as a mystery or thriller. It doesn't really matter who the killer is or what their motives are... the only thing that matters is great looking people pouring blood onto beautiful European locations. The scene where the girl is chased by the crazed doberman into the killer's basement... absolutely nuts and fantastic. A+ Très bien!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2010
En 1982, Dario Argento et Lucio Fulci réalisent chacun ce qui apparait rétrospectivement comme une conclusion au genre giallo. Le premier avec Ténèbres, le second avec l'Eventreur de New-York.

Les deux films ont malgré leur différence radicale de ton et d'approche de nombreux points communs. Ce sont des films avec un arrière-contexte américain (Argento s'inspire des séries américaines, surtout Drôle de Dames, pour décrire des banlieues pavillonnaires proprettes et déshumanisée), des scènes gores paroxystiques pour le giallo, une ambiance malsaine où la folie et le vice suinte de partout, de très gros problèmes avec la censure, surtout au Royaume-Uni ou les deux films sont totalement interdits jusqu'en 2002 (avec pour Ténèbres des ennuis judiciaires puisque sous le coup du Video Recordings Act de 1984 qui le classe dans les fameux Video Nasties). Enfin, les deux films doivent faire face à certaines associations féministes et gay qui pointent leur misogynie et leur homophobie présumée, outrancière.
Le film clôt l'age d'or de la carrière de Dario Argento, initiée depuis Les Frissons de l'Angoisse, avec l'apogée que constitue (selon moi) Inferno, son film le plus beau, fou et abstrait.
Fidèle aux obsessions thématiques argentesques, Ténèbres est construit autour des flashbacks traumatisants de la jeunesse du tueur, un tueur refoulé qui assassine les "sexuellement déviants" pour tuer la mauvaise conscience qui le suit. Comme dans l'Eventreur de New-York ou Cruising de William Friedkin, le Mal et la folie semble contaminer les êtres (et les chiens!) comme une MST. Les maniaques sont partout, ils peuplent rues, jardins et maisons dans une ville impersonnelle et désertée. A ce titre, Dario Argento tourne son film dans les grandes rues désertes du quartier EUR de Rome, ancienne vitrine de l'Italie fasciste. Les rues, les squares, comme les intérieurs semblent croiser l'architecture futuriste des années 20 avec le High Tech des années 70-80.
Argento met en scène cette histoire malsaine avec une maestria technique qui surpasse celle de De Palma: le plan séquence à la Louma à travers les murs et les toits, avec la bande son tonitruante du groupe Goblin reste encore aujourd'hui dans les mémoires comme son acte de bravoure ultime.
Les acteurs principaux sont bons. Anthony Franciosa est excellent, Daria Nicolodi aussi, mais Giuliano Gemma et John Saxon cabotinent à outrance. On note la présence de l'ex-femme de Berlusconi Veronica Lario dans un petit rôle.
Le seul grand point faible de Ténèbres c'est le doublage tout pourri. Donc il est vivement conseillé de regarder Ténèbres en anglais sous titré, sous peine de se marrer sans le vouloir.

Un chef d'oeuvre absolu du cinéma de genre italien. Honnêtement je ne sais pas si un film comme ça pourrait sortir aujourd'hui..

(PS: à noter que l'année suivante Lamberto Bava donnera sa version "discount" de Ténèbres, avec le correct La Maison de la terreur).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 19 septembre 2014
Revenant, juste après son incursion dans le domaine du fantastique avec le splendide Suspiria et moins convaincant Inferno, au pur style des gialli dont il a lui-même imposé les codes, Dario Argento signe avec Tenèbres un nouveau thriller cauchemardesque à la mise en scène profondément baroque et clinquante.

Il vaut donc mieux apprécier les codes propres à ses précédents films pour profiter pleinement de cette enquête sordide et surtout de la série de meurtres sanglants qui entourent la venue d'un auteur de romans policiers à Rome.

L'intérêt de cette intrigue vient justement du parallèle à faire entre le contenu assez occulte de son nouveau livre et la nature terrifiante de ces crimes, le tout allant se conclure dans un retournemnt final assez ingénieux mais mal amené.

La scène du double meurtre des deux lesbiennes filmé en un plan-séquence fixe est la meilleure preuve de la maitrise du maestro pour accroitre le caractère horrifique de sa mise en scène, d'autant que la photographie maculée de blanc et la musique des Goblin rendent ce film, au scénario pourtant bancal, véritablement angoissant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J ai regardé pour la première fois un film Italien et c'est une grande réussite. Ce film a été réalisé en 1982 et sorti au en 2010 en Blu Ray et bien moi je dis que ce film vaut largement certains films qui sortent maintenant. Tout est sompteusement réalisé et le suspence est a son apothéose jusqu'au bout. A aucun moment je ne suis ennuyé, les scènes meutrières et sanglantes sont vraiment bien realisé. Un petit bijou du cinéma italien que je recommande fortement de voir.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2016
Ce film a mal vieilli et les doublages sont moyens. Néanmoins le scénario est intéressant. A voir quand même. Je lui donne 2 étoiles
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 août 2014
Film des année 80, beaucoup de frissons, d'intrigues et de suspense. L'histoire est sensée et très prenante. 'Je le recommande
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2011
quoi dire :
un chef d'oeuvre du gallio
un must du genre
argento (dario) c'est surpassé
beaucoup de rebondissement de gore une histoire qui tient sacrément la route
une musique de goblin exelente
bref à avoir absolument dans sa dvdthéque
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2003
Après les oeuvres fantastiques ("Profondo Rosso", "Suspiria"), Dario Argento revint au 'giallo' avec ce thriller ultra-violent, à l'esthétisme raffiné et aux scènes de meurtres sadiques et sanguinolentes à l'extrême. Le tout accompagné par la musique tonitruante des Goblins. Un grand film dans la carrière du réalisateur italien à voir absolument !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)