undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Les disques sur Satie abondent, et plus particulièrement de ses fameuses Gymnopédies et Gnossiennes, qui sont devenues sa signature... Le dépouillement des aeuvres laisse une grande marge à des interprétations pour beaucoup excellentes, mais trop souvent brillantes et superficielles... Ce n'est pas le cas des enregistrements de Reinbert de Leeuw, qui nous offrent un dialogue métaphysique rare, ou d'un silence organique, s'égrainent des notes pesées lentement, et qui rendent tout le recueillement mystique de ces musiques sans début ni fin.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Rendons hommage à Cicolini qui le premier s'est intéressé au monde parallèle de Satie et dont la parution de l'intégrale est une bénédiction.

En attendant, il existe un Ovni dans la production discographique de ces œuvres, c'est l'interprétation qu'en donne Reinbert de Leeuw, d'une infinie tendresse. les notes sous ses doigts s'égrènent lentement la pièce devient univers, une sensation plus qu'un air, une ambiance plus qu'une mélodie, et il est absolument indispensable, pour décompresser d'écouter loin de tout ces petites pièces magiques, à un rythme qui dissout le temps et rend l'œuvre intemporelle.

Reinbert De Leeuw est par ailleurs un grand chef d'orchestre hollandais et pianiste bien connu notamment dans cette interprétation superbe du Quatuor pour la fin du Temps de Messiaen
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)