undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
9
4,0 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:6,32 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 juin 2010
Meghan, bientôt seize ans, est une adolescente banale, pour ne pas dire transparente. Elle vit avec sa mère, son petit frère et son beau-père dans une ferme paumée, avec pour seul voisin, son meilleur ami, Robbie. Au lycée, Meghan a le béguin pour le beau gosse le plus populaire, Scott, qui l'ignore. Pire, il va même monter un sale coup avec sa bande de snobs pour se venger de Meghan qu'il croit responsable d'une blague douteuse lancée sur internet.

Et c'est justement le jour de son anniversaire que cela lui arrive ! Minable, elle se traîne jusque chez elle, en compagnie de Robbie qui tente de lui remonter le moral. Il est aussi très protecteur et promet à Meghan une soirée inoubliable avec champagne à gogo. A la place, c'est un autre liquide qu'elle va boire et qui lui révèlera le monde qui l'entoure - un monde peuplé de créatures féériques. Robbie lui-même décline sa véritable identité, " Call me Puck. " THE Puck.

Yes, nous y sommes. A Midsummer Night's Dream + Alice in Wonderland + Narnia Chronicles = The Iron King.

Parce que son petit frère a été kidnappé, Meghan rejoint the Nevernever aux côtés de Puck (ou Robin Goodfellow). C'est un monde divisé en deux royaumes - the Seelie Court, avec King Oberon, et the Unseelie Court, où se trouve sur le trône Queen Mab. L'été contre l'hiver. Le feu contre le froid. Régulièrement les meilleurs ennemis se retrouvent au cours de l'Elysium pour conclure un pacte de paix.

Durant cette cérémonie, Meghan fait la rencontre de Ash. C'est le plus jeune fils de la reine Mab. Il est dépeint en des termes dégoulinants de beauté suprême, de classe folle, de regard froid et déterminé, d'une arrogance innommable bien qu'irrésistible. C'est le bad boy à sa façon. Celui qu'on nous interdit d'adorer, mais pour lequel on craque inévitablement.

C'est un roman qui ne paie pas de mine, pour commencer. J'avais un doute affreux, d'abord car il est édité par Harlequin Teen (hmm) et ensuite parce que je ne suis pas hyper fan de tout ce qui touche à la faery. Heureusement le livre de Julie Kagawa est très différent et vraiment passionnant.

L'auteur a su créer un univers original et riche en allusions littéraires, on apprend à le connaître au fil des pages et des aventures trépidantes que rencontre l'héroïne. C'est vif, enlevé, bien rythmé, mené tambour battant, drôle aussi (cela ne vous rappelle pas The Mortal Instruments de Cassandra Clare ? Si, bien sûr !). Belle réussite des personnages également, c'est important. Meghan apprend à se découvrir, à s'accepter et à trouver une place où elle ne compterait pas pour des prunes. Son histoire avec Ash s'annonce bien compliquée, entre enjeux politiques et codes féériques (il ne faut jamais dire merci, ni demander de l'aide car cela implique une âpre négociation qui peut vous coûter plus que vous ne l'imaginez). Meghan Chase, fille de King Oberon, devient un pion pour les ennemis de the Seelie Court, parmi lesquels se trouve Prince Ash. Han, han. Et Puck, aussi. Impossible d'en dire plus, mais c'est juste, tout simplement, horrible de ne pas savoir.

La fin est, quelque part, frustrante car je n'avais pas du tout envie d'être mise à la porte tant je voulais rester aux côtés de Meghan. Enfin, c'est aussi rageant de ne pas savoir où son chemin la mène, c'est tellement injuste de nous laisser sur cette chute. Suite prévue : The Iron Daughter.
22 commentaires| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Alors là, je vous en supplie, lecteurs anglais, sautez sur le livre ! Enfin ce livre... Si on peut nommer cela un livre. C'est tellement plus. C'est un voyage, un pas dans un autre monde, une nouvelle dimension de la lecture fantastique. On part dans un monde féérique, mystique et magique... Quelque part entre Alice Aux Pays Des Merveilles et Le Monde De Narnia... C'est enchanteur.
Repartons au début de ce périple extraordinaire. On commence notre lecture aux côtés de Meghan, jeune lycéenne forte ( très forte même, ça change des héroïnes immatures et bonnes à gifler tant leur côté fragile et faible ressort ) et réfléchie qui va entrer dans sa seizième année de vie. Tout semble bien commencer au début sa première journée en tant que jeune femme de seize ans quand tout bascule lorsque de mystérieuses choses commencent à se produire autour d'elle. Son meilleur ami se révèle être une toute autre personne que ce qu'elle s'était imaginée... Tout comme le monde dans lequel elle vit d'ailleurs !
Suite à l'enlèvement de son frère, elle décide de se rendre dans le monde des fées. Et là... On est happé par le roman, littéralement. On est submergé par chaque ligne, au sens propre, complètement noyé dans un torrent d'émerveillement et de surprises. On vagabonde parmi différents mondes, différents lieux ayant tous leurs propres caractéristiques... Toutes aussi charmantes que dangereuses... Mais atrocement saisissantes.
L'auteure, Julie Kagawa, fait plusieurs références au livre "Le Songe D'une Nuit D'été" de William Shakespeare, ce qui donne un aspect encore plus réel au côté déjà bien "vrai" de l'ouvrage. Elle décrit si bien les lieux, les paysages surnaturels, qu'on les touche, qu'on se retrouve ancré dans ces derniers.
Une fois le livre attaqué, on ne s'arrête pas. D'ailleurs, les libraires devraient accrochés un bandeau "attention, addiction garantie" sur le livre. Tout y est excellemment bien dosé : l'humour, ( j'ai énormément ri durant toute ma lecture, chose rare ), l'ironie ( qui est juste remarquable, comme je l'aime, noire ), la peur, l'angoisse ( présente partout, on ne souffle pas une seconde, tout s'enchaîne très vite... C'est à couper le souffle ! ) et bien sûr, l'amour. Une passion prenante, profonde. Une romance vraiment belle, touchante.
En bref, je n'en dirai jamais assez sur ce roman. Un début parfait, une intrigue superbe, une fin dévorante, qui vous pousse à lire la suite comme jamais un roman ne l'a fait. D'ailleurs, il y a une belle morale à cette histoire. Il ne faut jamais perdre son imagination, sa capacité à s'émerveiller et à rêver, qu'importe l'âge, il faut savoir se laisser subjuguer par les choses.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
The Iron King est le premier tome d'une serie comportant deux autres tomes aussi publiés en anglais:
- The Iron Daughter
- The Iron Queen

J'ai lu les deux premiers tomes et je compte m'arrêter là, pas parce que la serie est mauvaise, loin de là, mais parce qu'elle est ancrée dans le monde des faeries (monde auquel je n'accroche jamais, mais on m'a prêté ces livres, autant faire l'effort de les lire) et qu'elle est focalisée sur un public très "jeunes adultes". Du coup j'ai péniblement, en me forçant, mis une semaine à lire deux tomes de 300 pages chacun, écrit gros.

L'histoire cependant, bien que classique, est très convaincante et le récit est charmant, drôle, pétillant, avec des personnages marquants très Alice au Pays des Merveilles (le chat, les gardes...). Le tout est très mignon mais dépourvu de mièvrerie.

L'héroïne, Meghan, une adolescente quelconque, impopulaire dans son lycée, vit avec sa mère, son beau-père (qui l'ignore pense-t-elle) et son petit frère. Un jour son petit frère est enlevé par les faës (qu'elle découvre plus ou moins à cette occasion) et elle va donc partir à sa recherche dans leur monde. Elle fera la découverte d'un ami très drôle et très dévoué (cachant une grande profondeur derrière ses bonnes blagues), d'un chat mystérieux à qui tout le monde ou presque doit des faveurs (un de mes personnages préférés), un prince aussi beau que glacial, les Cours d'Hiver et d'Eté et toute une palanquée de personnages plus farfelus et pittoresques les uns que les autres.

La réussite majeure de cette série, mentionnée déjà par les autres commentateurs, est l'absence de manichéisme de l'auteur. Ici ce n'est pas un vain mot: les "mauvaises" faes peuvent à l'occasion faire acte de bonté tout comme les meilleures peuvent prendre des décisions très cruelles. Laenansidhe que l'on découvre dans le deuxième tome est ainsi un des personnages les plus mystérieux et les plus réussis. Même le prince "charmant" a un comportement par moments très ambigu.

À réserver cependant aux amateurs de contes de fées...

(lu en anglais)
88 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2012
Davantage destiné à la frange pré-adolescente de la population. A la décharge de l'auteur, je dirai que peut-être le livre a été mal répertorié dans la catégorie polars, il me semblerait plus à sa place dans la librairie jeunesse, et là, je pense que les jeunes lecteurs lui trouveront un intérêt.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2014
Pour moi c'est un mélange de Twilight et de Narnia. Une histoire d'amour mais pas seulement. Beaucoup d'aventures et de rebondissements. C'est léger, drôle et entraînant. L'héroïne principale n'est pas une nunuche et c'est tant mieux. L'anglais est assez facile - au bout d'une dizaine de pages, le temps de s'habituer au style de l'auteur, on n'a même plus besoin du dico.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le thème de départ vous semblera bien familier : une jeune lycéenne, assez mal à l'aise dans sa vie, mais pas vraiment malheureuse. Une mère remariée, un père mystérieusement disparu, un beau-père assez indifférent et un petit frère mignon - mais bien trop jeune pour être un allié complice - et un seul ami, un bout-en-train protecteur et désinvolte.
Meghan est une jeune fille pragmatique, qui ne se laisse pas aller à l'auto-apitoiement, mais qui présente tout de même le profil psychologique habituel d'une adolescente (goûts, habitudes et expectatives). Elle est sympathique - mais pas parfaite, courageuse - mais pas téméraire, affectueuse - mais pas naïve.
Cet équilibre, entre le réalisme et des caractéristiques héroïques indispensable pour séduire le lecteur et animer l'intrigue, est la qualité principale de cet auteur. Ni trop ni trop peu !

Meghan se retrouve embringuée dans une aventure épique à travers le pays des fées (pas les mignonnes gentilles, bien entendu), escorté de compagnons ambigus, et animée d'un but absolument crédible (je reste dans le vague car j'ai aimé les surprises dans ce livre, qui les amène d'une façon que j'ai trouvé originale, bien que le thème ne le soit pas en soit).
L'ambivalence des motivations des personnages de ce peuple non humain est particulièrement bien mis en valeur, mais avec suffisamment d'entrain et d'humour pour éviter l'ambiance glaçante, glauque, qui accompagne souvent les récits trop bien tournés dans ce sens.
Meghan garde des réticences éclairées quand aux motivations de ses compagnons d'aventures, ce qui fait honneur à son bon sens. De même, jamais n'éprouve-t-elle de sentiment euphorique face à la beauté, bien réelle, de ce monde parallèle. Celui-ci est un monde hostile, où ses chances de survie sont infimes, et l'héroïne n'a qu'une envie : remplir sa mission à bien et rentrer chez elle !

Le lecteur profite pourtant pleinement de ce monde magique, avec les petits détails qui font la différence et qui rendent le décor vivant et crédible (le tapis en peau d'écureuil, l'appétit non assouvi par une pizza entière... non, vous ne pouvez pas comprendre, il faut le lire !)
Julie Kagawa a tout de même sa touche personnelle, à travers la création d'un autre monde parallèle, dont l'existence est justifié par une idée que j'ai trouvé très originale et très bien traitée dans le contexte de l'histoire.

Enfin, ce livre est curieusement édité dans "Harlequin teen", mais ne craignez rien : pas de mièvrerie, le thème des amours est très secondaire (mais suffisamment présent pour séduire ceux qui apprécient le développement de ce thème au sein de leurs histoires). Il apparaît nettement que l'auteur est une familière du genre "romance" et elle a su utiliser quelques "outils" avec beaucoup de subtilité, sans sombrer dans le stéréotype (équilibre souvent bien précaire et dans l'estimation dépend du seuil de tolérance du lecteur, mais ici, point d'excès).

La fin est bien construite : la mission a été menée à bien et pourtant Meghan voit se profiler de nouvelles aventures (annonce parfaitement cohérente et dramatique à souhait !).
Une très bonne lecture, à laquelle je ne mets pas 5 étoiles pour 2 raisons : Tout d'abord je me réserve de voir la suite ; ensuite il est aussi vraisemblable que mon peu d'engouement personnel pour les "faieries" ait diminué un tout petit peu mon plaisir de lecture (le sujet est un peu trop utilisé ces temps-ci, je trouve).
D'un autre côté, si ce livre m'a plu au point de lui accorder 4,5 étoiles et de lire la suite, c'est vraiment bon signe !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2011
Meghan Chase doesn't feel she has a place in her life. At home, her stepfather seems to forget her more often than not, and at school the popular kids tease her for her family's backcountry ways. Her only comforts are her one friend, Robbie, who always seems to be there when she needs him, and her little brother, Ethan, who adores her.

But on her sixteenth birthday, Ethan is stolen away, and Robbie reveals he's something far beyond a human boy. He gives Meghan the choice: forget everything out of the ordinary she's seen, or enter a world she can hardly believe is real.

Knowing she can't abandon Ethan, Meghan plunges head first into a dangerous realm of fae and magic. But the Never Never holds more frightening things than even her guide knows, and Meghan may be the key to protecting not just her brother, but the entire land.

THE IRON KING makes for a welcome addition to the crowded shelves of YA urban fantasy. Its unique take on faerie lore will make it stand out in readers' minds, and the well-paced action and suspense will keep them glued to the page. Some may find the personality of the romantic lead to be overly changeable, but just as many will feel their pulse fluttering right along with Meghan's.

The first in a trilogy, the novel wraps up its main conflicts in a satisfying way, while leaving ample room for further adventures in the sequels. Recommended to all fans of fantasy.

Reviewed by: Lynn Crow
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2012
L'histoire est bien écrite, le monde est détaillé et bien posé.
L’héroïne permet une identification facile pour les adolescentes et les jeunes adultes.
L'histoire se construit sur 6 volumes (sur kindle). Ce volume pose les bases en étant une histoire en lui même qui donne tout de suite envie de lire la suite. ça se lit vite et bien.
On s'évade même si l'histoire est assez classique dans sa trame et son développement.
Parfait comme lecture d'été sur la plage ou pour se changer les idées.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2011
Je me suis lancée dans cette aventure anglaise suite à la découverte du 1er chapitre sur le net. D'emblée je me suis sentie transportée dans ce monde féérique mais dangereux.
Malgré le niveau d'anglais assez élevé, la compréhension est facile et on est tout simplement enchanté.
L'action ne s'arrête jamais et nos sentiments sont mis à rude épreuve.
Bref ce roman est un énorme coup de coeur. Pour les lecteurs anglais, n'hésitez plus!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus