Commentaires en ligne


6 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Toujours plus !!
A l'image de la pochette qui n'est ni plus ni moins qu'un focus de la précédente celle-ci nous illustre un voyage dans l'univers musical, au coeur de la bête, une introspection jubilatoire que nous propose là David Coverdale.

Tout commence avec le tonitruant « Still your heart away » qui fleur bon un « Love hunter reissue » oui oui vous...
Publié le 31 mars 2011 par Van @lex

versus
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 PAS MAL DU TOUT.
Autant l'album précédant était décevant.Autant je trouve celui-là plaisant.
Bien sur rien de nouveau sous le soleil, la recette est la même que pour "Good to be bad", à ceci près que cette fois, ça le fait.
Comme il a été dit dans les autres commentaires,beaucoup de morceaux sont des...
Publié le 6 avril 2011 par Holydiver


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Toujours plus !!, 31 mars 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forevermore (CD)
A l'image de la pochette qui n'est ni plus ni moins qu'un focus de la précédente celle-ci nous illustre un voyage dans l'univers musical, au coeur de la bête, une introspection jubilatoire que nous propose là David Coverdale.

Tout commence avec le tonitruant « Still your heart away » qui fleur bon un « Love hunter reissue » oui oui vous avez bien lu !!!

La collaboration avec le très bon pour ne pas dire l'excellent guitariste Doug Aldrich s'avère cette fois-ci très fructueuse et l'album « Forevemore » tiens la route dans son entier.

Serais-ce l'état d'esprit du moment qui me ferait écrire cela ?!

Que néni l'opus est à mon sens mieux équilibré et ne donne pas l'impression à l'instar de « Good to be bad » d'un bref et rapide résumé, d'une compression des deux dernières décennies de la carrière de son leader charismatique.

La production est énorme, seul trait d'union avec son prédécesseur ça Groove, ça Rock avec du gros son et en l'occurrence deux morceaux « All out of luck » « Love will get you free » au solo d'enfer et avec des choeurs à la « old Whitesnake's school » !!!

Avec « I need you (shine a light) » et « Love and threat me right » l'on flirt subtilement avec les années Bluesy/Rock des seventies du groupe et l'on s'en délecte !!

Les ballades passent plutôt bien dans l'ensemble et sont placées de façon cohérente "One of these days" et « Far thee well « sont pour ma part celles qui sortent du lot.

Au fil de cet album l'on aborde agréablement et limpidement différentes périodes qui ont fait la réputation du serpent blanc, les titres sont moins stéréotypés et sonnent plus naturel que sur le précédent Lp. Même si les thèmes abordés sont toujours les mêmes (à son âge l'on ne le changera point !) la voix est toujours aussi puissante et chaleureuse !

Avec « Tell me how » et surtout « Dogs in the street » nous retrouverons l'univers « 1987 » ce qui n'est pas fait pour me déplaire avec pour cette dernière un impressionnant solo digne d'un John Sykes de cette époque !
La grande classe quoi !

« Whipping boy blues » est une réminiscence de la parenthèse Coverdale/Page en plus dopé toutefois ! La version
« Swamp mix » est plutôt sympathique et se laisse écouter avec plaisir.

Sur « My evil ways » David Coverdale nous pousse une gueulante endiablée, décuplée par une folie collective avec une intro qui n'est pas sans rappeler un morceau d'anthologie du pourpre profond.

Lors de ma critique sur « Good to be bad » j'avais omis de faire prévaloir le dernier morceau « `Til the end of time » qui à l'image de « Forevermore » sont tous deux de très bons morceaux qui transcendent leur auditeur, le transportent, vers d'infinis songes, de lointaines pensées et pour peu encore qu'on s'y laisse prendre vous donnent le frisson.

Ce titre éponyme n'est pas sans rappeler le particulier « Slip of the tongue » et l'on peut ici rendre hommage à la polyvalence du jeu de Doug Aldrich qui part ailleurs je crois bien pouvoir l'écrire en cet épilogue n'est pas étranger à la réussite de cet album qui repose à mon humble avis sur une étroite collaboration, une complicité basé d'un savant mélange d'envie, de fougue, d'enthousiasme, de plaisir et d'expérience.

Cet opus est très bon et procurera du plaisir à celui qui daignera lui porter attention....

"Forevermore kiss your past bravo!"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 PAS MAL DU TOUT., 6 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forevermore (CD)
Autant l'album précédant était décevant.Autant je trouve celui-là plaisant.
Bien sur rien de nouveau sous le soleil, la recette est la même que pour "Good to be bad", à ceci près que cette fois, ça le fait.
Comme il a été dit dans les autres commentaires,beaucoup de morceaux sont des réminiscences d'anciens titres, des recettes anciennes qui ont fait leurs preuves et qui sont là, efficaces, je n'entrerais pas dans le détail, vous pouvez vous amuser à deviner à quel autre
morceau du groupe fait penser tel ou tel titre,une chanson me fait même penser, avec ses guitares, à du George Harrison,pour le coup, c'est original!
Pour résumer, pas mal de bons titres sur cet album que vous pouvez acquérir sans risque d'être déçu.Rob Aldrich et reb Beach font le job et,cette fois, justifient leur réputation.La section rythmique a changé mais assure bien.
Quant au chanteur, le petit jeune assure lui aussi encore bien, à 60 balais, il a un peu perdu de sa superbe mais comme il a été (est?)un des plus grands chanteurs de Heavy Rock il en remontre encore à pas mal de ses collègues.
Alors 3 étoiles seulement parce que c'est du déjà entendu,mais quand on est fan du Serpent Blanc,on peut aller beaucoup plus haut.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Actuel...., 11 juin 2011
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forevermore (CD)
Mélange de bons moments (les cinq premières chansons par exemple) et de morceaux nettement plus anonymes, un peu plus remplissage.
Sans connaître tous les opus du groupe, on reconnaît en effet des "gimmicks" utilisés sur d'autres albums plus anciens (tel ce petit plan ambiance "1987").
Le son et les arrangements sont actuels. Pour la rythmique, ça ne me pose pas de problèmes. Je n'en dirais pas autant des guitares, trop grunges, trop graves, à mon goût, même si on reconnaît bien les jeux des deux allumés de service.
La voix .... je regrette un peu les tons plus graves que le Dave employait il y a quelques années mais l'artiste sait encore hurler!

En résumé, de bons moments mais l'album gagnerait à être plus court,avec deux-trois titres en moins...... à condition de ne pas enlever le dernier, "Forevermore", aux relents de "Sailing ships", ce qui est loin d'être une injure..... l'album finit donc très bien!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Belle morsure, 31 mars 2011
Par 
Walterjovi - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forevermore (CD)
Après un retour remarqué avec "Good To Be Bad", Whitesnake devait confirmer les espérances placées. David Coverdale ne rajeunissant pas, je me demandais s'il pouvait suivre encore, quarante ans après ses débuts mais le chanteur n'a rien perdu de son talent vocal. Mieux : il conserve l'une des plus belles voix du circuit!
Composé avec l'aide de Doug Aldrich, "Forevermore" m'a plus emballé que "Good To Be Bad", même si le nouvel album n'est pas sans défauts, mais rares sont les albums parfaits. Aidé par l'efficace single "Love Will Set You Free", petit hit musclé, l'album enquille quelques titres réellement efficaces ("Steal Your Heart Away", "Dogs In The Street" qui renvoie à "Bad Boys" et "Children Of The Night", "Whipping Boy Blues" ou bien encore "Forevermore"). Il y a évidemment quelques ballades dont la très réussie "Easier Said Than Done", mais dans l'ensemble, l'album ne souffre pas de la mouche tsé-tsé. C'est du Whitesnake costaud, même s'il manquera à mon goût toujours cette saveur apportée par un orgue Hammond, ce qui faisait le charme de certaines vieilles chansons. Le plaisir est là, mais ce n'est pas l'extase comme sur "Love Hunter", "Come On" ou "Walking In the Shadow Of The Blues". C'est bien fait, c'est un digne disque du serpent blanc mais je préfère quand même les vieux disques.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Pardon... j' voulais pas, j' voulais plus..., 11 novembre 2012
Par 
Ramone the Snake (France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forevermore (CD)
critiquer de disques de ce groupe (?), je ne voulais plus, et puis hier, grosse déprime, pas bien en ce moment, alors, qu'est ce qui reste ? Le Web et le site officiel de ce qui a été le plus grand groupe de hard (?) pendant ... pour Ramone. Et je tombe sur ... "WS TV", rien que çà !! avec logo genre OMTV.... interview d'un vieillard peroxydé, lifté, permaneté, au ratelier tout blanc, en costard cravatte... interview faite par une charmante bambinos, qui est ... sa petite fille !! Bon, ok , rigolo, jeu des questions-réponses programmées : "Ou t'es né grand-père ? C koi ta journée idéale ? Ou têtais tu à l'école ... ; "Et tu aimes aussi le buisness grand papa ?? on commence à s'en douter" etc etc.. ok ok, jusqu'à la question qui tue la mort... Dis papi, c koi ton préféré disque de Whitesnake ??? Hein dis moi, Papy ??? Et moi je bloque le truc, et je me dis, il va lâcher "Saint'n Sinners" "Come 'n get it"... le Live ??? et bé ... pas vraiment: c'est Forevermachin, et encore sans hésiter une seule seconde. Alors bon, vu l'état dans lequel je suis... fait un effort Ramone.... je sors, disquaire, Bac d'ocas : 7 euros. Et je me le mets directos dans la bagnole (enfin c'est une renault, un potte m'a dit que c'était pas des voitures, fallait simplement dire "renault"). Et là ... l'horreur absolue. Déjà le dernier avec sa pochette naze, son line up improbable, ses chansons aux paroles dignes des premiers Alain Chamfort, j'avais pas pu aller au bout... Ici c'est atomique, le clip (avec Madame ) parfaitement naze "Mon amour va te libérer", mais après..., d'abord on... me laissait présager du pire, mais il n'y a absolument rien dans ce CD vide et creux comme sa pochette, comme son livret, la production gâche tout une fois de plus. La voix ??? Ok les gars mais on sait tous qu'elle a été retravaillée. Les ballades ?? (punaise, avez vous écoutez "Song of yesterday" de Bonamassa, et Hughes ???, du niveau de "Ain't no love in the heart "...). Non, pas vraiment le remède qu'il me faut, j'avance les plages... même son,mêmes guitares lissées (comme la mise en plis de Dough), polies, même production, mêmes paroles débiles (faut expliquer çà à la gamine, mon vieux !). Le temps de rentrer chez moi, j'avais à peu près fait le tour, je n'ai donc même pas voulu descendre de ma renault, et je suis retourné rapidos chez mon disquaire... fermé!!! De toutes façons il reste dans la renault, impossible de le mettre à côté des autres CD d'un grand groupe dont l'orthographe est voisine. Je crois que Vince a écrit quelque part sur ce site "for ever mort"... çà c'est vraiment CA !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Antidote sans surprise au venin....., 15 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forevermore (CD)
du Snake qui nous rappelle certes à son bon souvenir mais qui assure un album bien trop "polishé".
Mais que vient faire REB BEACH dans cette galère ? Tiens, je vais me réécouter les derniers CD's de WINGER et de The MOB : Y a pas photo !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Forevermore
Forevermore de Whitesnake (CD - 2011)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit