undrgrnd Cliquez ici Toys Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles27
4,5 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:12,19 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 29 janvier 2011
`A bout portant' est un policier d'action made in France au rythme haletant, du début jusqu'à la fin. Autrement dit, on fait le plein d'adrénaline pendant 1h25.
La mise en scène est musclée et efficace : ce n'est pas la caméra qui bouge de façon intempestive, mais ce qui se passe devant ; d'autre part, les plans et les séquences ne sont pas trop courts, comme c'est le risque dans ce type de long-métrage. A ce titre, la course-poursuite dans les couloirs du métro parisien est particulièrement réussie.
Le scénario multiplie les fausses pistes et nous gratifie d'un dernier frisson à la fin.
La `french touch' de ce film est le soin apporté aux interprètes dont les qualités ne sont pas uniquement musculaires comme on a tendance à le voir dans les productions américaines du genre.
En `action hero' et dans l'un de ses premiers premier rôle, Gilles LELLOUCHE est convaincant et même touchant puisqu'il agit par amour. Le personnage de Roschdy ZEM est intéressant, en truand plus complexe qu'il n'y paraît. Enfin, Gérard LANVIN incarne un ripoux parfaitement détestable.
Rythme, suspense, efficacité, telle est la recette de ce thriller.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2011
Le réalisateur de "pour elle" revient avec un triller purement efficace mener a 100 a l'heure! Une parfaite maîtrise au niveau de la direction de ses comédiens, le tout, s'inscrivant dans la crédibilité.

Le transfert HD se révèle de haute de volé, l'encodage est maîtrisé et rend honneur a la photographie froide voir glaciale du film, tout en conservant un léger grain cinéma fort appréciable! Pas de besoin de faire un pavé pour se rendre compte qu'on est face à un master de tout 1er choix, nous montrant Full de détail.

Concernant les pistes audio, la non plus on ne passe pas par quatres chemins, direction vers la VF HD Master Audio 5.1 qui se découvre tout en finesse, précise et puissante lors des scènes de Gunfight.

Coté interactif : on dispose d'un documentaire de 50 Min sur la fabrication du film et vous retrouverez également Teaser et BA.

Au Final un Blu ray parfaitement maîtrisé
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2011
Fred Cavayé est un homme de cinéma, un vrai. Il y avait dans son premier long, le très beau Pour elle, une manière d'instiller l'émotion dans le cœur du spectateur par un traitement de la narration purement cinématographique, basé sur un agencement des séquences qui permettait au spectateur de ressentir des choses jamais exprimées à l'écran. Cette Cavayé's touch, d'autant plus grisante dans un cinéma français habitué à tout dire, à tout souligner au Stabilo pour que le spectateur ressorte de la salle édifié, on attendait avec impatience de la voir appliquée à son second film, A bout portant, que le cinéaste avait annoncé comme une course-poursuite ininterrompue, une sorte de version longue du dernier tiers de Pour elle.
Verdict : oui, cent fois oui ! Tout d'abord parce que sous ses airs de remake de Pour elle (les deux films racontent la quête désespérée d'un homme ordinaire pour sauver sa femme), A bout portant trompe son monde. Là où son prédécesseur suivait le parcours d'un héros intelligent et volontariste qui mettait en place un stratagème complexe, le nouveau Cavayé colle aux basques d'un personnage beaucoup plus primaire, un homme simple jeté dans l'action malgré lui et motivé par un besoin purement viscéral, presque animal (retrouver sa femme enceinte). Bref, un protagoniste vierge (« C'est personne », dira-t-on de lui dans le film) sur lequel le spectateur pourra se projeter sans problème. D'où une narration où héros et spectateur découvrent les informations au fur et à mesure que l'action progresse, que les rebondissements pleuvent, que les personnages s'étoffent et que l'émotion monte en crescendo. Ainsi avance le film, porté par une mise en scène aussi fluide que découpée (exit la funeste caméra secouée tellement tendance dès qu'il s'agit de filmer des poursuites), aussi soignée qu'habitée, faisant grimper la tension palier par palier tandis que quasiment chaque scène nous communique une information qui modifie la situation.
A ce rythme-là, on sort d'A bout portant essoré. Mais totalement revigoré par ce que l'on vient de voir : un authentique film d'action urbain situé dans Paris (avec notamment une poursuite d'anthologie dans le métro), qui optimise parfaitement sa fabrication plutôt modeste (50 jours de tournage et un budget d'un peu plus de 7 millions d'euros) avec de vraies idées visuelles (attendez-vous à un gros coup de pression lors d'une scène avec quelques types assis devant des écrans de contrôle), un réalisateur en pleine possession de ses moyens qui a su tirer le meilleur de ses précieux collaborateurs (parmi lesquels on distinguera l'indispensable co-scénariste Guillaume Lemans et le monteur Benjamin Weill) et un casting en béton armé - mentions spéciales à Gilles Lellouche, qui a dû beaucoup souffrir, et Gérard Lanvin, que l'on avait pas vu aussi impressionnant depuis longtemps. Cavayé vient de frapper un grand coup avec ce formidable polar à hauteur d'homme dont l'unique morale se résume à l'ambition qu'il témoigne pour son spectateur et dont la grâce évidente ne doit rien à une quelconque intervention divine mais tout à la sueur qui a présidé à sa confection. Encore quelques films de cette eau-là et le grand cinéma populaire français sera définitivement de retour.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2011
La femme enceinte d'un aide-soignant est kidnappée devant ses yeux dans leur appartement. Les ravisseurs lui donnent quelques heures pour faire évader un dangereux truand qui est soigné dans son hôpital.

On retrouve la même thématique que dans Pour Elle. Un personnage ordinaire qui dispose d'un délai très court pour sauver sa femme. Un ultimatum qui oblige le héros à transgresser sa morale et révéler sa part d'ombre.
Dans ce compte à rebours chaotique ce n'est plus l'infirmier paisible qui s'adresse à la justice, c'est la bête traquée qui protège sa femelle et sa portée contre des malfrats redoutables et des flics pourris.
Bien sûr, ce genre de film nécessite une maîtrise de la forme. Filmez-le à une cadence normale et vous avez un polar conventionnel comme on en voit à longueur d'année.
Mais Fred CAVAYÉ nous entraîne à un rythme d'enfer, environ 20 plans à la minute, caméra sur l'épaule. A cette vitesse ne cherchez pas de décryptage psychologique ; ça va beaucoup trop vite.
Et là il faut bien reconnaître une implication étonnante du spectateur. J'ai eu l'impression dans ce film de courir sans arrêt, de manquer de souffle et de sauver ma peau toutes les trois secondes. J'ai été bluffé.
Ludi
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2011
L'histoire est bonne, les acteurs sont bons, l'image est de qualité (haute définition 1920x1080 MPEG4 /AVC), malgré un tournage caméra sur épaule.
Version originale française DTS HD Master audio 5.1 et 2.0. Un très bon rendu avec le home cinéma !!
Suppléments : un commentaire audio, un making of 50' et bande annonce.
Dommage, le film est trop court !!!
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A bout de souffle, ça aurait pu être une autre idée de titre pour ce film qui ne nous laisse vraiment pas une minute de répit (et à Gilles Lelouch non plus d'ailleurs!). L'entrée en matière est très rapide et dès que le film débute, on est pris par le train d'enfer que nous impose ce long métrage qui ne nous quittera qu'à la toute fin, comme Fred Cavayé avait déjà réussi à le faire avec "Pour Elle", sur un rhytme toutefois différent. Même si le scénario n'offre rien de bien nouveau, on se prend au jeu et surtout celui des acteurs qui est tout simplement extra. Rien à redire sur Gilles Lelouch, futur papa déterminé à retrouver sa femme enceinte (mais qui ne se la joue super héros pour autant), sur Roschdy Zem impeccable en malfrat (mais pas si mauvais que ça finalement), et que dire de Gérard Lanvin magistral en flic ténébreux et ripoux si ce n'est qu'on a franchement un très bon casting, y compris les seconds rôles.
On dit toujours jamais deux sans trois, donc on peut espérer que le troisième film de Fred Cavayé soit tout aussi bon que ces prédecesseurs!!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une très bonne surprise que ce film.
Pas vraiment séduit par la bande annonce, j'ai attendu la sortie DVD et un soir de disette télé pour le regarder. Sans aucune attente, je le mets sans conviction, intrigué par les acteurs.
Et là, vraiment une belle surprise!
Le rythme est effreiné, tous les commentaires le confirment, je n'en rajouterai pas dans l'éloge sur ce thème.
Je soulignerai en revanche 2 points :
- un VRAI bon scénario, avec intrigues à tirroirs qui parvient à rester suffisament crédible pour qu'on l'apprécie.
- un excellent trio d'acteurs (Lelouche, Dizem, Lanvin), les seconds rôles sont en revanche vraiment moins bons.

Bref un très bon film à voir pour un moment chargé d'adrénaline.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bon d'accord, le cinéma américain laisse des traces et on voit bien que c'est la mode aujourd'hui de faire un film façon vidéo clip.
Mais on assiste quand meme a un bon polar made in france avec des acteurs a la hauteur.
Le coup de l'aide soignant qui fait sortir un patient de l'hôpital, est plus que moyen, j'ai travaillé trente ans dans ce milieu et je peux vous assurer que c'est quasiment impossible à faire !
Mais laissons de coté ce détail et apprécions le film pour son entier et pas pour des broutilles d'incohérence.
Encore une fois, un pauvre type se trouve embarqué dans une sale histoire et doit s'en sortir tout seul, un peu comme dans Pour Elle du meme réalisateur. Et c'est jouissif de voir avec quel acharnement il va tout faire pour y parvenir. Courses poursuite, moment bien pourris entre malfrats ou entre flics ripoux, tout y est, pas un moment de calme, ça bouge tout le temps.
Et lorsqu'on croit que ça va bien se terminer, ça repart. Fausses pistes, fausses fins, un plaisir tout le long du film .
Des acteurs parfaits, des décors adaptés, et Lanvin, égal à lui meme, toujours au top niveau.
Une réserve sur le choix de Lellouche mais bon, il ne s'en sort pas trop mal face a des pointures comme Lanvin ou Roshdy Zem qui franchement est de plus en plus crédible dans ses rôles. Et puis, il fallait un acteur genre monsieur tout le monde ! Et ça, il le fait bien.
Un très bon polar à la française à voir et meme à revoir de temps en temps.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2011
En plus d'être excellent, ce polar est made in France, certes il accumule tous les classiques du genre mais trés bien agencés dans un scénario qui tient la route, il n'en demeure pas moins un trés bon film policier qui animera avec plaisir une soirée de désert télévisuel!!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A bout Portant est un bon polar comme il y en avait tant dans les années 80 (certains ont mal vieilli mais il faut les avoir découvert à l'époque pour juger correctement)
Gilles Lellouche joue correctement et on en oublie presque son air abruti. Gerard Lanvin n'a pas l'air de croire à son rôle mais çà passe encore car il joue le rôle d'un homme assez primaire : peut-être qu'il joue bien finallement
Le scénario est assez prévisible mais l'action est bien menée. En plus, le film durant moins 1h30 nous n'avons pas trop le temps de nous ennuyer.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €
8,11 €
9,80 €
9,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)