Commentaires en ligne 


81 évaluations
5 étoiles:
 (37)
4 étoiles:
 (18)
3 étoiles:
 (12)
2 étoiles:
 (6)
1 étoiles:
 (8)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


38 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très bon Clint EASTWOOD
Faute de mieux (quel autre film méritait le déplacement cette semaine du 19 janvier ?) et malgré des critiques très mitigées parues dans la presse ou à la TV (cf. l'émission `Le cercle' par exemple), je suis allé voir `Au-delà' avec, je l'avoue, la crainte de m'ennuyer. Que nenni : une scène d'ouverture...
Publié le 29 janvier 2011 par Pulp

versus
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Du Marc Lévy - en plus fin - ou du Gonzales Inarritu - en mieux filmé
J'éprouve une immense admiration pour Clint Eastwood, le dernier des géants, qui nous offre l'exemple d'une vieillesse admirablement productive ; et j'adore son audace et son talent quand il se lance dans le mélodrame. Mais là, j'ai un peu de mal à adhérer.
La trame de ce film rappelle un peu les films du mexicain Gonzales...
Publié le 9 mars 2011 par zybine, amateur éclairé


‹ Précédent | 1 29 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

38 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très bon Clint EASTWOOD, 29 janvier 2011
Par 
Pulp "vieux motard que jamais" (métropole) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au-delà (DVD)
Faute de mieux (quel autre film méritait le déplacement cette semaine du 19 janvier ?) et malgré des critiques très mitigées parues dans la presse ou à la TV (cf. l'émission `Le cercle' par exemple), je suis allé voir `Au-delà' avec, je l'avoue, la crainte de m'ennuyer. Que nenni : une scène d'ouverture spectaculaire, Cécile de FRANCE, un médium qui communique avec les morts, et la magie opère... jusqu'à la fin.
Pour évoquer l'au-delà, le scénariste a choisi de raconter trois destins : celui d'une journaliste française qui vient de frôler la mort, celui d'un petit garçon britannique en deuil de son jumeau et celui d'un médium américain lassé de ses visions. Clint EASTWOOD sait (comme d'habitude j'ai envie de dire) nous rendre proche de ses personnages et l'on se sent concerné par leur histoire. D'autant plus que pour traiter d'un sujet comme celui-là, il prend le parti du réalisme, sobre, loin de toute scène outrageusement fantastique ou grotesque - vous me direz, ce n'est pas son genre.
Côté interprétation : mentions spéciales à Matt DAMON (impeccable) et au jeune George Mc LAREN qui, avec très peu de dialogue, parvient à exister.
Petit bémol : je trouve que la fin, en forme de comédie romantique, n'est pas très convaincante ; c'est pourquoi j'attribue en réalité 4,5 * au film, grâce auquel, je l'espère, vous passerez un excellent moment.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


45 internautes sur 50 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Être médium, un don ou une malédiction ?, 13 février 2011
Par 
G. Vachaudez "marcheur tranquille" (Bruxelles) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au-delà (DVD)
L'au-delà, un sujet inépuisable de discussions, ou de discussions inépuisables...
La mort, fin pour les uns, porte qui s'ouvre vers une suite pour d'autres. Aucune preuve possible, juste des convictions.

Mais, parlons du film avant tout. A la manière du vent qui soulève des grains de poussière pour les rassembler en un seul endroit, Clint nous promène en plusieurs lieux à la rencontre de personnes dont les routes vont converger.

George (Matt Damon) en médium désabusé, non par son don, mais plutôt par le fait que l'exploitation de ce don rende improbable toute vie sociale et une journaliste (Cécile De France) victime d'un tsunami, ne pourront pas se manquer. Le petit Marcus (George McLaren) enfin, dont le chagrin insurmontable va devenir un des moteurs de cet enchevêtrement de destins.
Beaucoup cherchent des réponses chez George, qui considérant son don comme une malédiction, ne veut plus pratiquer.

Quelques scènes sont d'une intensité émotionnelle rare. Les séances de voyance par exemple, nous montrant un Matt Damon en véritable trait d'union entre deux mondes. Quel talent pour parvenir à cette double présence, quelle finesse ! Ceux qui bénéficient de ces messages de l'au-delà semblent d'ailleurs très bouleversés et parfois soulagés.
Le petit Marcus qui ne parle presque pas, parvient à investir son personnage d'expressions et d'une présence remarquables.
La journaliste (Cécile De France) a des regards, des gestes et le ton parfaits, et ce, à des moments où les émotions sont très différentes. Impressionnante !

Une autre scène remarquable est la scène initiale, techniquement irréprochable et terrifiante...

Quant aux épisodes surnaturels, ils sont très "légers", un peu comme des fenêtres troubles ouvertes sur un au-delà qui reste vague. Leur alternance avec d'autres scènes plus sensuelles, rend le récit très réel.
Le cours de cuisine par exemple, est un moment de pur plaisir, un de ces moments où tous les sens sont sollicités et nous mènent vers un instant de bonheur.

La musique (de Clint Eastwood) est discrète et subtile. Elle souligne certains instants privilégiés, sans emplir tout le film. Les épisodes classiques, comme le 2ème Concerto de Rachmaninov et des extraits d'opéras italiens (durant les cours de cuisine du même pays bien sûr...), sont remarquablement exploités.

Au total, un film d'une intelligence très subtile. Un film qui laisse à chacun sa liberté. Il pourrait être vu comme celui de quelqu'un qui nous dirait que si la mort, c'est prendre la rue suivante, il est important également de regarder où on met les pieds dans celle-ci.
On n'arpente qu'un chemin à la fois...

(Si vous désirez approfondir le sujet, de nombreux ouvrages intéressants existent comme les livres de R. Moody (comme par exemple La vie après la vie : Ils sont revenus de l'au-delà) , d'Elisabeth Kübler-Ross ( comme par exemple Mémoires de vie, mémoires d'éternité : La mort n'existe pas), ou encore le monumental "Livre tibétain de la Vie et de la Mort" de Sogyal Rinpoché. Ce dernier, en plus de présenter des révélations et des pratiques bouddhistes séculaires, fait le pont avec certaines avancées occidentales plus récentes dans ce domaine. Laissez-vous accueillir par ce livre inestimable ! Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Thérapie ?, 27 septembre 2011
Par 
Servane L. (Midi-Pyrénées, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au-delà (DVD)
Je n'ai pas envie de faire un commentaire classique sur ce film qui n'est certainement pas la meilleure réalisation de Clint Eastwood. J'ai juste envie d'écrire que Au-Delà est un film qui fait du bien.
Grâce à son intelligence et à sa pudeur, Eastwood évoque les morts d'une manière surnaturelle et ceux qui restent -les vivants- d'une manière naturelle. Evidemment, tout cela est fort bien fait et nous nous retrouvons face à un film honnête et sincère truffé de personnages eux-mêmes honnêtes et sincères.
Je suis persuadée que ce film peut consoler et rassurer bien des personnes en deuil car il est porteur d'espoir et d'amour...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Du Marc Lévy - en plus fin - ou du Gonzales Inarritu - en mieux filmé, 9 mars 2011
Par 
zybine, amateur éclairé (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au-delà (DVD)
J'éprouve une immense admiration pour Clint Eastwood, le dernier des géants, qui nous offre l'exemple d'une vieillesse admirablement productive ; et j'adore son audace et son talent quand il se lance dans le mélodrame. Mais là, j'ai un peu de mal à adhérer.
La trame de ce film rappelle un peu les films du mexicain Gonzales Inarritu : trois personnages affectés par le deuil et la mort vont se rejoindre et trouver ensemble des raisons d'espérer. Se greffent sur cette base de longs et assez fastidieux développements sur les médiums, la vie après la mort, le contact avec les morts. A moins d'être passionné par les questions de l'au-delà, je doute qu'on prenne un intérêt extrême aux tribulations de notre médium. Et quelle scène de fin ! Franchement, impardonnable....
Ce que réussit fort bien Eastwood en revanche, ce sont quelques temps forts : admirable séquence d'ouverture avec le tsunami, brillant dialogue post-mortem entre les deux jumeaux qui m'a arraché des larmes, belles séquences de doutes et de torture de Matt Damon que seul vient tempérer son amour pour Dickens. Ce qu'il sait faire aussi, c'est poser le cadre d'existence de nos héros : le milieu ouvrier du Nord de la Californie, les quartiers pauvres de Londres, le Paris chic de la journaliste Cécile de France. Nul doute qu'Eastwood est entouré d'une brillante équipe technique... Nul doute aussi que cela reste un immense metteur en scène : les plans élégants, une magnifique photographie, un très bon casting soutiennent l'intérêt.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Y a-t-il un mort dans le public?, 22 mars 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au-delà (DVD)
Un film de Clint Eastwood est toujours un événement de quelque grandeur, de quelque magnitude. Et voilà qu'il arrive enfin avec la question primordiale : la mort et quoi donc au-delà de celle-ci. On prend un peu de Dead Zone de Stephen King et on en fait un film de fuite et recherche entre San Francisco, Londres et Paris et il fait se rencontrer trois êtres qui n'ont en commun qu'un seul point, la mort et rien d'autre. Un enfant qui a perdu son frère jumeau. Une présentatrice de télévision qui est morte et à survécu à un tsunami. Un homme qui enfant a eu un sérieux accident de santé et est mort plusieurs fois sur le billard.

Qu'y a-t-il donc au-delà de la mort ? Un au-delà que personne ne connaît et qui a rarement rendu ses visiteurs à la vie et ceux-ci sont pris pour des zombies qui délirent éveillés. Comment convaincre les gens qu'il y a vraiment quelque chose là-bas ? Clint Eastwood en fait un film d'aventure d'exploration personnelle et en même temps il règle quelques comptes avec quelques personnes qu'il porte dans son caeur intime. En premier lieu les éditeurs français aussi frigides sur les sujets un peu épineux que des vieilles filles endurcies, et il n'y a pas une seule exception.

Et pourtant ce film est un coup de poing dans la conscience assise et silencieuse des majoritaires qui ont donné leur langue au chat. Des images terrifiantes d'un tsunami, on disait raz de marée de mon temps ancien, ce qui vient bien à propos après celui du Japon. Des images terrifiantes sur la mort sous plusieurs de ses formes lamentables : la mort aux mains d'un cataclysme naturel, aux mains d'une catastrophe ferroviaire dans le métro londonien, aux mains de quelques voyous qui martyrisent un enfant plus jeune au point de causer sa mort au milieu de la rue, ou enfin aux mains de la douce et lente héroïne qui vous prend le cerveau de son galop de cheval enragé.

Le réalisme de Clint Eastwood est d'une force infernale. Et il essaie de montrer par de simples expressions de visage toute la profondeur de la peur, de l'horreur, de l'amour, de la frustration, de la bêtise aussi. Je dois dire que Jean Yves Berteloot incarne un éditeur français obtus et bête avec une brillance cruelle pour les G... et les L... et les F... et tous les autres.

Mais il pose une autre question à laquelle il ne répond pas : qu'est-ce que la vie pour quelqu'un qui a fait cette expérience de la mort et en est revenu, pour quelqu'un qui a le pouvoir d'entrer en contact avec les morts qui ne sont pas si morts que cela ? La réponse est cruelle d'une certaine façon puisque cela donne à ce médium l'enfer comme vie réelle, et pourtant Clint Eastwood tente de nous convaincre que l'amour peut aller au-delà de ce handicap ou de ce don, que le jumeau mort en sait plus sur la vie que son frère laissé derrière et que l'amour maternel est inépuisable. Mais ne sont-ce pas là des bonnes intentions dont on pave tous les jours le sol de l'enfer ?

Dr Jacques COULARDEAU
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La vie après la mort?, 18 avril 2011
Par 
Walterjovi - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au-delà (DVD)
Je n'attendais pas grand-chose de ce film, malgré une bande-annonce alléchante mais j'ai été agréablement surpris. Le gros défaut du film, à mon avis, est le découpage parfois anarchique où l'on passe d'un personnage à l'autre sans véritable cohérence scénaristique.
Il est tout de même amusant de voir que Clint Eastwood, désormais octogénaire, s'intéresse à la mort comme s'il cherchait à se rassurer sur sa propre vie tout en assumant sa condition de mortel. Son absence n'est pas un défaut pour le film car Matt damon, excellent acteur, est véritablement le moteur du film, bien plus que Cécile de France ou bien du petit garçon, bon acteur mais dont le destin n'est pas le plus palpitant des trois protagonistes principaux.
Si la partie française semble filmée tel un téléfilm français, celle avec Matt damon est franchement captivante. La réunion du médium, de la journaliste et du petit garçon semblait courue d'avance mais est amenée tout de même de manière sympathique.
Par contre, après le raz-de-marée du début, le film retombe en terme d'action, c'est même carrément plat. C'est vraiment le destin de trois personnes confrontées à la mort, chacune l'ayant vécu de manière différente. La malédiction du don est une vision très intéressante de ce que beaucoup de monde considère comme une bénédiction.
Au final, une réussite imparfaite!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Je suis resté aux portes., 28 janvier 2011
Par 
LUDI - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au-delà (DVD)
Y a-t-il quelque chose de l'autre côté de la vie ?
Trois personnages en sont convaincus.
Marie, une journaliste française, qui fait une expérience de mort imminente, emportée par les flots d'un tsunami.
George, un ouvrier américain, qui un jour s'est réveillé d'une opération chirurgicale avec des dons de médium.
Marcus, un gamin anglais, désespéré d'avoir perdu l'être le plus cher au monde.
Trois vies perturbées par ces évènements. Trois vies qui cherchent une confirmation de l'au-delà pour retrouver un équilibre et une place dans la société. Trois vies qui défilent à l'écran par étapes successives, une à une, toujours dans le même ordre. Jusqu'à la rencontre finale.

En vieillissant Clint Eastwood aborde des sujets de plus en plus sérieux. Il délaisse son réalisme traditionnel pour nous entraîner dans un voyage métaphysique, essayant de donner forme à cette abstraction qu'est la mort. Mais le chemin qu'il emprunte ne propose pas vraiment grand-chose d'original. Le choix de disperser le thème dans trois directions différentes ne fonctionne pas très bien ici. Le lien me paraît trop long à s'établir, pour arriver finalement à une conclusion rapide qui me conforte dans l'idée que le scénario manque un peu d'arguments pour défendre ses convictions.
Le film propose malgré tout quelques bons moments, notamment la partie anglaise, qui me semble la plus équilibrée et la plus chargée d'émotion. La plus bancale est malheureusement la partie française qui va même jusqu'à consacrer cinq bonnes minutes à Mitterrand, à propos d'un sujet de livre que la journaliste aimerait bien écrire ! Les américains ont du ouvrir de grands yeux.
Malgré tous mes efforts je suis resté aux portes de l'au-delà.
Ludi
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 génial, 9 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au-delà (DVD)
je l'avais vu au cinéma, je suis contente de l'avoir en dvd. Trés beau film qui ne fait pas dans le genre "mystique je prends les gens pour des benêts". Clint est un maître. La scène du tsunami est incroyable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du très bon Clint EASTWOOD..., 22 mai 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au-delà (DVD)
"Au-delà" est un thriller fantastique mais ce n'est pas un film sur le tsumani comme les premières scènes nous le montrent, ni un film catastrophe, c'est simplement une histoire d'une personne qui vit une expérience de mort imminente.
C'est aussi l'histoire de trois personnages vivant dans trois villes différentes comme Paris, Londres et San Francisco.
L'histoire débute ainsi, lors d'un voyage en Thailande, Marie, (Cécile de France) journaliste voit sa vie se bouleverser lorsque survient un tsunami, elle se retrouve noyée sous l'eau, mais elle échappe à la mort. En rentrant à Paris, elle commence à avoir des visions.
Georges (Matt Damon) est un ouvrier américain et un ancien médium. Mais en essayant d'oublier son métier de "médium", le présent le rattrape lorsqu'il va au Salon du Livre il rencontre Marie et Marcus.
Marcus (Frankie/Georges McLaren) un jeune garçon londonien habitant dans une des cités de Londres, perd subitement son frère jumeau, il a du mal à accepter la mort de son frère et en enquêtant sur le Net il va rencontrer un médium, en perdant sa casquette dans le métro, (un signe que lui envoie son frère décédé) il échappe lui aussi à la mort car ce jour-là il y a un attentat dans le métro de Londres, ses parents adoptifs l'emmène au Salon du Livre ou il va se retrouver par hasard au même endroit et au même moment que Georges et Marie. Marie est venue présenter son livre "Hereafter" et Georges est venu en visite à Londres. Ils se rencontrent tous les trois au Salon du Livre....
Il ne faut surtout pas oublier les seconds rôles qui ont également une grande importance dans cette fiction.
J'ai beaucoup aimé ce film même si je ne suis pas convaincue qu'il y a quelque chose après la mort... à suivre.
Clint Eatwood est un très bon metteur en scène.
Merci à Clint Eastwood.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un des plus beaux films que j'ai vu, 22 mai 2011
Par 
G. Bernadette (St Quentin, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au-delà [Blu-ray] (Blu-ray)
finesse remarquable des personnages, jeu subtil et profond des acteurs, des histoires bien humaines finement présentées..
l'humain : sa hauteur, sa bassesse et tout le nuancier qui va avec, ça donne un grand moment de cinéma.
ce film décoiffe les superficiels, révèle le coeur des subtils, le message est clair, seuls pigent ceux qui savent aller
en profondeur, et plus on sait aller profond et plus ce film prend en valeur car il parle au coeur, là où la vie pulse,
là où tout est vrai, pur.

comme l'intensité d'un regard à l'intérieur de soi-même, certains ne voient rien, pas plus loin que le
bout de leur nez dans le guidon, on voit ceux là aussi dans le film, leur pauvreté de coeur est finement décrite,
c'est la vraie vie quoi!
et puis, il y a les autres, ceux qu'on ne comprend pas, et de même ce film ne peut d'évidence être compris que par ceux là,
ce sont eux en ressortent remués, avec une infinité de regards ouverts sur les possibles, l'infini. Waoh!!

ce film est une vraie merveille, Clint Eastwood a su faire passer son message, comme toujours, c'est un Maitre.
Il a pris le risque et le parti à la fois du sésame ouvre toi, t'es ou t'es pas. A son niveau, il a bien raison
de ne plus perdre son temps à composer avec les "consommateurs". Bravo! c'est un régal.
Au delà, est un grand film, qui comme tout enseignement spirituel, ne s'ouvre qu'à la dimension du coeur qui le reçoit.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 29 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Au-delà [Blu-ray]
Au-delà [Blu-ray] de Clint Eastwood (Blu-ray - 2011)
EUR 7,99
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit