undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles11
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Quand on sait qu'il y a quelques temps encore il fallait dépenser quelques centaines de billets verts pour faire l'acquisition du premier album de QOTSA sur le net, la première des choses à dire à propos de cette réeddition est qu'elle était plutôt attendue par tous ceux qui n'ont pas les poches forcément pleines et encore moins des heures et des heures à perdre à fouiller dans les bacs d'occaz dans le maigre espoir de mettre la main dessus.

Pourquoi une telle escalade dans la spéculation alors ? Sans doute parce que nous sommes ici en présence d'une oeuvre charnière. Je m'explique: outre le fait qu'il s'agisse là du premier album d'un des groupes les plus emblématique et les plus talentueux des années 2000, ce coup d'essai se démarque de ses futurs successeurs dans le sens où le cordon ombilical avec le cultissime Kyuss n'est pas encore totalement coupé, surtout au niveau de la production. Son bien cracra à la Kyuss avec une voix mixé bien derrière, peut être Josh Homme n'assumait-il pas encore, à ce moment là, cette étrange voix en décallage complet avec son physique de rouquin. Donc oui, pour les habitués des albums suivants, ce premier opus risque d'être un tout petit peu surprenant, mais qu'ils se rassurent, si le son est moins poli, si certains titres peuvent paraitre moins évidents que sur Rated R, Songs for ou Lullabies, l'imagination du sieur Homme marche déja à plein, et tous les titres finissent par se révéler particulièrement addictif, à commencer par le monstrueux Avon, tube ultraplombé toujours aussi éfficace en live.

Aux cotés du split Kyuss/QOTSA (à quand une réeddition? car là aussi les prix s'envolent) cet premier album éponyme fait figure de chainon manquant, chainon qui permettra de passer d'un groupe culte lent et lourd au succès planétaire que l'on connait.

A noter que cette réeddition s'accompagne de quelques boni (enfin, on parlera de boni pour les moins complétistes d'entre les fans, car la plupart sont déja connus depuis longtemps pour qui s'interresse d'un peu près au groupe) : The Bronze, These aren't the Droids You're Looking For et Spider and Vinegaroons tous assez malinement placés au coeur même du tracklisting initial plutôt que d'être relégué en fin d'album comme c'est bien souvent le cas.

En résumé: 1/ vous avez déja l'album, vous êtes donc un fan, vous vous êtes donc déja débrouillé pour trouver les bonus qui vous manquaient, vous n'avez donc pas grand chose à attendre de cette réeddition. 2/ Ca fait des années que vous le cherchiez et enfin le Graal est à votre portée, auquel cas, n'hésitez pas une seconde, foncez dessus. 3/ Vous accrochez moyen aux autres albums, alors là...heu....comment avez vous fait pour lire jusqu'ici ?!

CREW.KOOS
22 commentaires|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2006
Qualifié par Josh Homme lui même de "Robotic rock", le premier album de QOTSA est bon, très bon. Une rythmique hypnotizante, de gras riffs bien stoner, cet album vous propulse dans un monde reposant où tout est rose, y compris les éléphants. "You would know" sent les lendemains de soirées trop arrosées, et il se dégage en général de cet album une ambiance psychédélique à souhait. Solo hasardeux mais contrôlés, un chant mélodique minimaliste mais efficace, du QOTSA dans toute sa grandeur, comme le confirmera tous leurs albums sortis par la suite. Quel groupe!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2002
Peut etre que ce titre aura frappé l'oeil avisé du Mr Bungle-maniac, c est vrai Queens of the stone age n a pas grand chose a voir avec Mr Bungle. Alors pourquoi un tel titre? Josh Homme, apres son depart de Kyuss, qualifiait cet album de rock robotique.Pourquoi pas. Les morceaux sont plus souvent hypnotiques, parfois frappadingues, mais toujours minimalistes tout en gardant un sens aigu de la petite mélodie qui tue. Josh Homme chante de maniere tres posee, tres pop dans l esprit ce qui met en valeur le coté hypnotique de la chose.
Ce CD merite, a mon avis , autant de consideration qu a pu avoir Rated R , l album qui le suit. Si ce dernier est plus foullé,plus produit, le premier est un veritable conte surnaturel ou les robots et les extra-terrestres dansent main dans la main autour du feu qui anime le rock .Les Queens vestales du rock?
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le premier album de Queens of the Stone Age, groupe fondé sur les ruines de Kyuss, est encore très marqué par le son Stoner de Kyuss. Pour cet album au titre éponyme Josh Stone (voix et guitar) va chercher Matt Cameron (ancien batteur de Pearl Jam et Soundgarden), de Van Conner à la basse (de Screaming Trees, il fera par la suite appel au premier bassiste de Kyuss Nick Oliveri qui apparait aussi sur cet album), et John McBain à la seconde guitare.

Comme sur les albums de Kyuss, le son est déporté dans le registre grave, les guitares accordées comme à l'habitude de Homme deux tons en dessous de la normale, et la production n'est pas des plus flatteuse. Si Josh Homme ne lâche pas la guitare il s'essaye désormais à la voix. Celle-ci est toujours mixée très en arrière, comme chez Kyuss, et la lourdeur des sons comme les tempos lents et psychédéliques rappellent le rock du désert. Pourtant cet album est l'un de mes préférés de QotSA, très précisément parce qu'il reprend l'affaire là où Kyuss l'avait laissée. (Il s'agit ici de la réédition du premier album devenu introuvable, et agrémentée de 3 morceaux supplémentaires, par ailleurs très bons. Mention spéciale pour le très psychédélique Those aren't the droids you're looking for)

Le son QotSA évoluera sur le second album Rated R qui bénéficie d'une meilleur production et ne fera par la suite que s'éloigner de plus en plus du Stoner original au fil des albums en ajoutant une dimension plus rock'n roll voire pop. Mais de très belles choses arrivent, notamment Songs for the Deaf (2002) et Lullabies to Paralyze (2005).
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Autant passionné par l ' écoute de hard rock des seventies , du blues et de rock psychédélic , j ' ai découvert QUOTSA, endormi , au fond d ' un bac de médiathéque .
Effectivement cet album est riche d ' influences du hard ( how to handle a rope ) , de mélodies psychédéliques , avec un zeste de musique progressiste allemande ,( hispanic impressions ) et dans la maitrise du son déstructuré ( you cant quit me baby ).
Sans renier , certains groupes anglais de la belle époque ( hawkwind ) particuliérement pour leur démesure dans la créativité , Joshua Homme a crée ce son particulier d ' un combo , ou la batterie et la basse tellement mis en avant sont entrelaçés par les riffs et solos de guitares inventifs .
Meme si la voix de Jos , peut paraitre nettement moins stoned que l ' on voudrait , QUOTSA est l ' album à découvrir pour aborder la suite de la carriére de ce groupe vraiment à part ou plutot totalement différent .
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2013
Pour ce disque, Queen Of The Stone Age a vu trois bonnes fées se pencher sur son berceau. On perçoit en effet sur cet album les bonnes ondes de Pearl Jam, Foo Fighters et Sugar, soit ce que le Rock de 90's d'après Nirvana a connu de meilleur. On écoute un rock très sec, presque aride à certains moments, d'une vivacité rare, inspiré. La qualité des compositions et celle de l'exécution sont de tout premier ordre, ce qui porte le plaisir à son paroxysme. Sur la première partie de l'album, on se laisse envahir par tous ces hits potentiels qui entrent dans nos têtes à la façon d'un boxeur puncheur. C'en est étourdissant. La seconde partie du disque est construite autour de morceaux moins facile d'accès peut être, mais d'une complexité incroyable et qui pousse encore davantage l'admiration. ce disque est intemporel, ne fait que se bonifier avec le temps, comme un vieux rhum attendant un gosier gourmand pour prendre toute sa dimension de flamme enivrante. A écouter donc jusqu'à plus soif.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2006
Cet album prouve bel et bien que l'après Kyuss est possible,quand bien même ce groupe aura été le starter de toute une génération de "stoner" et sera,de fait,rentré dans la légende.Ici,on oublie les sons lourds (faisant parfois ressembler au son des moteurs v8..)pour une guitare plus "light" et rock and roll et des rythmes en moyenne plus rapides.Josh Homme occupant à présent le role de guitariste et de chanteur,on aurait pu craindre le pire,or force est de constater qu'il assume très bien le poste mais qu'il projette,grace à sa voix et ses compositions,cette nouvelle formation dans une direction totalement nouvelle,l'autoproclamé "robot-rock" (allez savoir pourquoi...).Toutefois n'allez pas imaginer que josh Homme ne fait plus de josh Homme,l'album est plein de soli,invoquant les notes que le sieur apprécie toujours autant..;et nous aussi.Un must absolu.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Aprés avoir fait ses preuves en tant que guitariste dans le groupe génial KYUSS,josh home décide de former un nouveau groupe dans la méme veine...mais en plus lourd et plus sombre.Ce groupe"queens of the stone age" voit donc le jour avec la sortie de ce premier disque,et il faut reconnaitre que d'entré les fans de rock 60's et 70's ne peuvent étre déçus.Mais pas de réchauffé!!!!Ici l'originalité est au rendez-vous,méme si l'influence d'un certain black sabbath est au rendez-vous.Gros riffs saturés,groove doom ou accéléré selon les titres,la voie(et la gratte)de josh géniale et une ambiance parfois southern qui vous offre un grand moment d'évasion musicale.Le seul petit défaut que je trouve à cet album,c'est qu'il s'avére parfois un peu linéaire,mais c'est chipoter.Pour une premiére galette,c'est puissant,planant et en un mot:rock'n'roll!!!!à noté que méme si nick oliveri figure sur les photos de l'album,il n'a absolument pas participé à l'enregistrement,mais on le retrouve sur l'album suivant"RATED R" qui marquera l'envole de ce groupe unique.à l'instar d'un faith no more(dans un autre genre)dans les 90's,vous tenez là le premier effort d'un des groupes les plus unique et imaginatif de ces 15 derniéres années.16sur20.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2011
Cet album est incontournable pour ceux ou celles qui veulent s'initier à la musique des queens of the stone age. Il révèle plusieurs perles comme Regular john, if only,...plus des inédits par rapport à l'album sorti il y à de 4a quelques années. A écouter impérativement.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2007
J'adore cet album de Queens of the stone age mais le soucis c'est qu'il est introuvable ou alors à 120 euros...lol, pourquoi n'est-il pas réédité ????? Après on dit que les gens téléchargent illégalement mais là désolé, y'a vraiment de quoi !!!
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,24 €
6,99 €
12,27 €