Commentaires en ligne


116 évaluations
5 étoiles:
 (72)
4 étoiles:
 (30)
3 étoiles:
 (7)
2 étoiles:
 (4)
1 étoiles:
 (3)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Commentaire d'un néophyte
Bon autant être honnête direct, je ne suis pas spécialement un amateur de blues et je n'ai (avais) que rarement l'occasion d'en écouter. Ce commentaire s'adresse donc aux néophytes en matière de blues, qui pourraient être tentés par un achat sympa.

J'ai acheté ce cd par curiosité vis-à-vis de...
Publié le 10 novembre 2011 par Arnaud Lombet

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Dr House joue du blues
Un disque sympathique du à la personnalité de l'interprète, artiste complet aussi à l'aise dans les séries télé qu'à la guitare ou au piano.
Néanmoins, un style un peu trop convenu, un peu trop so british pour soirées d'étudiants prolongés.
Il manque à l'interprète...
Publié il y a 8 mois par Steinitz


‹ Précédent | 1 212 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Commentaire d'un néophyte, 10 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let Them Talk (CD)
Bon autant être honnête direct, je ne suis pas spécialement un amateur de blues et je n'ai (avais) que rarement l'occasion d'en écouter. Ce commentaire s'adresse donc aux néophytes en matière de blues, qui pourraient être tentés par un achat sympa.

J'ai acheté ce cd par curiosité vis-à-vis de l'interprète de Docteur House et après avoir écouté une de ses chansons "winin' boy blues" (je l'avais trouvé pas mal - finalement c'est celle que j'aime le moins en comparaison avec les autres).

Et bien je n'ai pas été déçu ! C'est un très chouette album qui s'écoute tout seul. A faire passer le soir pour se détendre ou comme musique d'ambiance lorsqu'on reçoit des amis, c'est parfait.

Je trouve les rythmes variés et entrainant et pour moi Hugh Laurie est vraiment impressionant (en particulier au piano), à essayer de toute urgence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


171 internautes sur 189 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UN EXCELLENT DISQUE SALUTAIRE 6*, 22 avril 2011
Par 
PHIL007 "ANACHRONIC JAZZ FAN" (france) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let Them Talk (CD)
/* Pour ceux intéressés par cet excellent CD, il existe une édition beaucoup plus intéressante, avec un DVD Bonus et 4 titres supplémentaires ici */
/* Ajout du 02/05/2012 : Amazon vient de mélanger les commentaires qui concernent l'édition simple ASIN : B004M7OLPM avec ceux qui l'édition DELUXE ASIN : B005T86J0I. Ce n'est pas toujours simple pour les chroniqueurs de suivre la politique d'Amazon surtout comme ici où il est considèré qu'un CD simple et un pack CD (avec 4 titres bonus)+DVD sont un seul et même article, avec des prix différents de surcroit. Je rajoute donc en fin de commentaire ce qui concerne l'édition DELEXE */

(N'hésitez pas à laisser des remarques, positives ou négatives, sur cette chronique afin de l'améliorer. Cela ne peut qu'être profitable à de potentiels acheteurs et va dans le sens de ce que demande Amazon, à savoir préciser "dans quelle mesure l'auteur, l'artiste ou le réalisateur a atteint son objectif et réussi ou pas à susciter une émotion particulière")
Grâce à vos remarques, je peux corriger des erreurs ou omissions dans ce com. Merci aux contributeurs et cela démontre que ces échanges peuvent marcher et être profitables à tous.

____________________ Commentaire de l'édition simple

Le jazz et le blues sont très peu médiatisés en France. Aussi, quand un artiste mondialement connu sort un disque, je suis heureux car je me dis que cela va permettre à certaines personnes de découvrir ces musiques que j'aime tant.

Hélas, le plus souvent, ces albums sont souvent pour le moins ratés.

Mais là, nous tenons l'exception qui confirme la règle.

Ce CD est en tout point excellent.

Excellent tout d'abord au point de vue musical. On va m'objecter que Hugh Laurie n'est pas le meilleur chanteur de blues du monde. C'est vrai, sa voix manque un peu de "raucité". Mais il n'en est pas moins un excellent chanteur de blues et le disque est musicalement remarquable, notamment grâce aux arrangements d'Allen Toussaint.

On va aussi me dire que ce CD va se vendre grâce au nom d'Hugh Laurie. C'est vrai, on tient là un blockbuster. Mais là encore, ça n'empêche pas la musique d'être excellente et si le nom d'Hugh Laurie permet à des personnes de découvrir le blues, c'est tant mieux et ça profitera à d'autres artistes de talent moins médiatisés.

Bref, bien que très amateur de jazz et de blues, je ne fais pas partie des esprits chagrins qui disséqueront ce disque pour y trouver des failles : je le dis clairement, je l'adore et le recommande sauf aux puristes.

Un intérêt de plus à trouver dans ce disque : beaucoup de styles de blues y sont représentés, ce qui permet d'avoir une sorte de "panorama" du blues.

J'ai donc pris un peu (rires) de temps pour essayer de mieux présenter ce disque à ceux qui seraient néophytes. J'ai fait en sorte que les liens (j'aurais aimé en mettre plus mais leur nombre est limité par l'informatique d'Amazon) pointent vers des CDs où le morceau en question est présent.

Toutes vos remarques pour améliorer ce commentaire seront les bienvenues. Merci d'avance.

"Saint James Infirmary" a été popularisé par Louis Armstrong et Cab Calloway. C'est l'histoire d'un homme qui, dans un bar "Old Joe's", raconte comment il s'est rendu à l'hôpital "Saint James Infirmary" et y a trouvé sa copine morte. L'interprétation commence par un magnifique solo de piano, mélancolique, parfois presque classique, puis Hugh prend un vocal sur un tempo beaucoup plus rythmé, avec un superbe arrangement (comme dans tout le reste du disque) d'une "légende" de la musique néo-orléanaise et du blues : Allen Toussaint

"You Don't Know My Mind" est plus un "folk-blues". Les paroles qui reviennent à chaque fin de couplet disent "tu ne connais pas mon état d'esprit, quand tu me vois rire, je ris juste pour éviter de pleurer" que l'on doit à un maitre du blues : Leadbelly : You Don'T Know My Mind
/* ajout le 15/06/2011 grâce à Laurent.R :
"You don't know my mind a été interprété en premier par Virgina Liston qui l'a co-écrit on peut acheter le mp3 sur Amazon, Leadbelly a écrit dessus des nouvelles paroles lors de son interprétation, Hugh Laurie ne chante pas les mêmes paroles que la version de Leadbelly peux t'être a t'il réécrit les paroles!." */

"Six Cold Feet" est une sorte d'archétype du blues y compris dans les paroles : "Rappelle toi juste de moi chérie quand je serai froid six pieds sous terre", "ne pleure pas bébé quand je serai parti" etc.
/* ajout le 15/06/2011 grâce à Laurent.R :
"Six Cold Feet in the ground est écrit par le grand bluesman Leroy Carr." */
Après recherches, on peut en trouver un interprétation par Leroy Carr ici

"Buddy Bolden' Blues" est le plus vieux morceau de jazz connu. Il a écrit par un cornettiste légendaire, Buddy Bolden, dont tous les musiciens de l'époque, à commencer par Louis Armstrong. On ne saura jamais comment jouait ce musicien : il n'a enregistré qu'un rouleau longtemps pisté par les musicologues avant que l'on ne retrouve une vieille dame qui se rappelait l'avoir jeté à la poubelle. Il ne subsiste de lui qu'une composition, celle-ci, dont les paroles sont dues à un autre très grand musicien de la Nouvelle-Orléans : Jelly "Roll" Morton. On retrouve, modernisé, le rythme de fanfare propre à la musique néo-orléanaise de l'époque de Buddy Bolden.

"Joshua Fit the Battle of Jericho" . Ce morceau présente une autre forme de blues, le spiritual (chant religieux) dans une version assez moderne, plus soul, et très éloignée de celle de Mahalia Jackson.

"After You've Gone" a été enregistré pour la première fois en 1918 par Marion Harris (on peut écouter l'enregistrement sur internet. Ce thème est très vide devenu un des standards du jazz. Cette interprétation est magnifiée par la présence de l'immense pianiste et chanteur de la Nouvelle Orléans, légende se son vivant, Dr John. A noter le petit clin d'oeil : la présence d'une clarinette car Benny Goodman en avait fait un des piliers de son répertoire. La version est typique d'un blues "low down".

"Swanee River", chanson qui date de 1835 et qui est devenue en 1935 la chanson officielle symbole de l'État de Floride, est très souvent interprétée sous forme de Boogie-Woogie comme c'est le cas ici. Ceux qui ont envie d'en entendre une version époustouflante (la meilleure à mon avis) pourront se procurer Fabrice EULRY : Boogie Woogie Orchestral, fantastique CD se terminant par une version époustouflante de Swanee River d'une dizaine de minutes. Un must pour les amateurs de boogie.

"The Whale Has Swallowed Me" est une composition d'une légende du blues : J. B. Lenoir, musicien engagé. L'interprétation de Hugh Laurie rend parfaitement hommage à l'engagement de ce bluesman.

"John Henry" est la seconde et dernière apparition d'Irma Thomas, sublime chanteuse de Rythm and Blues et de soul.

"Police Dog Blues" est un blues où Hugh chante accompagné de sa seule guitare. Une interprétation typique du blues de détroit, à comparer avec celle plus ancienne de Blind Blake

"Tipitina" a toujours été un de mes morceaux préférés de musique néo-orléanaise. L'interprétation donnée ici est très soul et excellente. J'aurais tendance à vous conseiller d'écouter aussi une version totalement différente, swinguante et festive, celle de Professor Longhair : Rock N Roll Gumbo. Ecoutez juste l'extrait pour vous faire une idée car Professor Longhair sera pour beaucoup une découverte.

"Winin' Boy Blues", une autre composition de Jelly "Roll" Morton, est joué comme un blues "low down". Une sacrée surprise : le solo de guitare de Hugh montre combien il a été influencé par Django Reinhardt...
/* ajout le 15/06/2011 grâce à smkemper :
"Je précise à Mr. PHIL007 que ce n'est pas Hugh Laurie qui sur "Winin' Boy Blues" a été influencé par Django Reinhardt, mais le guitariste Kevin Breit. Hugh ne sait pas jouer de la guitare aussi bien." */ J'ajouterais que cela monte le talent de Django Reinhardt qui, suite à une amputation, n'avait que trois doigts à la main.

"They're Red Hot" est un autre clin d'oeil d'Hugh. Très entrainant, plutôt country et western, un gros défaut : trop court.

"Baby Please Make A Change" a été, à l'origine, enregistré au début des années 30. Hugh est rejoint sur ce morceau par Irma Thomas et Tom Jones. Un beau blues.

"Let Them Talk" : Let's Them Play, it's fabulous.

Ont contribué à ce disque :
Jay Bellerose (drums)
David Piltch (bass)
Greg Leisz (guitare, dobro, mandoline) dobro : une forme de guitare à résonateur
Patrick Warren (claviers)
Kevin Breit (guitare, tenor, mandoline)
Arrangements d'Allen Toussaint

Artistes invités :
Dr. John
Irma Thomas
Sir Tom Jones

A noter qu'une édition vinyle (en deux disques) et une édition spéciale au format livre, avec de nombreuses photos des séances d'enregistrement et surtout contenant trois titres bonus ("Guess I'm A Fool", "It Ain't Necessarily So" et "Low Down, Worried and Blue") existent et j'ai pu les "tester".

_____________________ Ajouts spécifiques à l'édition DELUXE

____________________________________ Les 4 titres audio supplémentaires

Par rapport à la première édition, celle-ci se trouve enrichie de 4 titres sur le CD et d'un DVD contenant un documentaire musical.

"Hallelujah, I Love Her So" fait partie des hits incontournables de Ray Charles qui l'a enregistré pour la première fois 30 novembre 1955 et qui fut édité en 1957 sur son premier album pour le label Atlantic (le lien pointe directement sur l'album en question). Etant très laudatif sur ce CD d'Hugh Laurie, je me permets d'émettre quelques réserves sur cette version. La voix d'Hugh Laurie, trop douce ici, ne me paraît pas en adéquation avec celle qu'il faut pour ce morceau (surtout si on a déjà entendu une version par Ray Charles). La version d'Hugh Laurie doit certainement passer parfaitement en concert mais là elle est un peu fade. On ne joue pas un des hits les plus célèbres du Genius sans prendre le risque de ne pas être à la hauteur et Hugh Laurie a, à mon avis, visé trop haut sur ce morceau.

"Crazy Arms" est plus un morceau Country que Blues enregistré pour la première fois en 1956 par Ray Price. C'est une belle ballade, très simple harmoniquement. La version qui nous est proposée bénéficie de l'apport de Jean McCain au chant et d'un beau solo au dobro de Kevin Breit.

"Waiting For The Train" est un blues rural de Jimmie Rodgers qu'il interprète dans le court métrage "The Singing Brakeman". La version de Jimmie Rodgers est visible sur le DVD vers lequel pointe le lien que j'ai inséré. Sa version est plus rapide avec plus d'effets de voix. Celle de hugh Laurie est plus nostalgique et moins rurale (plus lowdown). Le choix d'un tempo plus lent est judicieux car correspond mieux au timbre d'Hugh Laurie.

Sur les 3 titres bonus enregistrés en studio, les deux premiers m'ont semblé un peu en deçà du reste du CD tout en restant très honorables. "Waiting For The Train" m'a paru nettement un cran au-dessus des deux autres.

"You Don't Know My Mind" est actuellement le seul titre live officiellement édité (mais s'il en circule beaucoup d'autres). Il fut enregistré lors du concert qu'Hugh Laurie donna à guichets fermés au Trianon à Paris le 11 mai 2011. On change totalement de monde. L'orchestre est stimulé par un public enthousiasme (à noter l'excellent drumming, que l'on retrouve sur le DVD, de Michael Blair), Kevin Breit est survolté (normal à la guitare électrique). Si Hugh Laurie devait sortir un autre CD et DVD, il serait judicieux que ce soit un live (dans un contexte moins intimiste que celui du DVD de cet article) et comme il y a eu de nombreuses captations, au moins audio, il y a de quoi faire.

Pour ce qui est des 3 titres dont parle un autre commentateur ("Guess I'm A Fool", "It Ain't Necessary So" et "Lowdown, Worried & Blue") ils ont été déjà été édité sur cette édition au format CD livre Let Them Talk (Collector Edition) disponible depuis début mai 2011. Ce sont les trois seuls bonus de cette édition limitée mais non numérotée... A noter que tous les morceaux déjà édités ne tiendraient pas sur un seul CD.

Les 3 titres en studio supplémentaires du CD ont été enregistrés à Los Angeles le 4 octobre 2011 par un groupe composé de :
Hugh Laurie : p, vcl
Kevin Breit : dobro, tenor guitar, lap steel, vcl
Jean McCain : vcl
Vincent Henry : ts, bar sax, cl , harm
David Piltch : b
Michael Blair : dms
plus :
Patrick Warrren : marxophones, organ sur "Waiting For The Train" et "Hallelujah, I Love Her So"
Joe Henry : vcl sur "Crazy Arms"

Le titre enregistré au Trianon à Paris l'a été le par un groupe composé de :
Hugh Laurie : p, vcl
Kevin Breit : guitar, vcl
Jean McCain : vcl
Vincent Henry : horns
Patrick Warren : keys
David Piltch : b
Michael Blair : dms

___________________________________________ Le DVD
Dans ce DVD, Hugh Laurie nous "conduit" et nous fait vivre avec lui un voyage qui représente beaucoup pour lui et tout ceci avec beaucoup d'humour. Ceci amène à quelques plans où il nous parle dans sa voiture ou même à vélo qui peuvent paraître artificiels, un peu trop "américains". Mais cela permet un "rapprochement" avec lui et ainsi nous entraine mieux au cours de son voyage.
Le DVD est construit sur la base d'un alternance de chapitres : les chapitres "documentaire" au cours duquel Hugh Laurie nous parles, où on assiste à de (trop courts) fragments de répétition ou à une interprétation informelle, au Texas, de "Copperhead Blues", alternent avec les chapitres tirés du tout premier concert de "Let Them talk", "première" qui a eu lieu dans un club minuscule de la Nouvelle Orleans, le Latrobe's, le 22 mars 2011 avec les mêmes musiciens qu'à Paris.
Même si la musique est omniprésente, seules les scènes tournées en club permettent d'entendre des morceaux dans leur intégralité et sans voix off.
Et là, il est assez fantastique de voir le plaisir des musiciens, leur sincérité et leur enthousiasme (il suffit de regarder le batteur qui fait en plus un travail extraordinaire, générant un swing assez rare). On sent un pur bonheur, une joie de vivre, que la musique c'est leur vie. Même la grande choriste Jean McCain danse lorsqu'elle ne chante pas ainsi que quelques spectateurs. Plaisir qui se fait même ressentir en nous, spectateurs devant notre télévision.

Les morceaux (qui nous sont proposés, car il y en a de nombreux autres) du concert sont les suivants :
- Swanee River
- You Don't Know My Mind
- John Henry
- Saint James Infirmary
- Buddy Bolden's Blues
- Let them Talk
- Tipitina

Ce DVD ne bénéficie d'aucun sous-titrage. Le niveau d'Anglais nécessaire pour bien comprendre est à peu près celui d'un élève de 3ème, donc plutôt faible, encore faut-il avoir étudié l'Anglais. Ceux qui n'ont pas eu cette chance seront frustrés.

Frustré, je l'ai été car un documentaire partiellement différent, "Down By The River", a été diffusé sur ITV1 HD le 15 mai 2011. Moins axé sur le concert, il présentait des scènes intéressantes que l'on ne retrouve pas dans la version (car c'est la même maison de production qui porte bien son nom : Sprout Picture) qui nous est proposée ici. On manque Hugh Laurie dansant sur une version de Professor Longhair ("Fess") de "Mardi Gras à la Nouvelle Orléans". Mais surtout le documentaire diffusé sur ITV1 HD contient de nombreux passages (souvent partiellement gâchés par du bavardage) de l'enregistrement du CD en studio. En parlant de bavardage, la version de Tipitina sur le DVD bénéficie du même traitement regrettable : c'est la fin du documentaire et on a inséré Hugh Laurie parlant en voix off par-dessus la musique. Cette excellente version de Tipitina est polluée par un bla-bla sans grand intérêt. La version concert de Tipitina ne peut être entendue en de presque (car il y a un chouïa de bla-bla) bonnes conditions que dans le documentaire ITV.
Par ailleurs, on s'aperçoit dans le documentaire ITV que de nombreuses séquence musicales ont été enregistrées et vont sans doute rester enfouies : Hugh Laurie seul en piano / vocal jouant Tipitina, un enregistrement inédit : "Unchain my Hear", l'enregistrement de nombreux morceaux du CD (sans doute tous) et, notamment, de "It Ain't Necessary So"...
Il y avait donc largement matière à faire un DVD qui aurait compris un making of de « Let them talk » et qui aurait compris l'intégralité du concert.
Enfin, il est à noter un problème non négligeable de mixage sur "You Don't Know My Mind" : la voix de la fantastique choriste Jean McClain y est presque inaudible tellement son niveau sonore est bas alors qu'on l'entend parfaitement dans le documentaire d'ITV. Et pourtant, ce sont bien bien le même concert, les mêmes images, la même captation !

Cela dit, je le répète, le DVD offert est très intéressant.

___________________________________________ Qualité technique du DVD
NTSC, non zoné 52 minutes.
Le DVD propose deux pistes son : DD 5.1 et Stéréo. Ces pistes sont de grande qualité.
J'ai été particulièrement surpris par la qualité assez bluffante des images. A tel point que j'ai cru que l'upscaler de mon Oppo faisait des merveilles. Je me suis donc rabattu sur un lecteur DVD avec un upscaler lamentable et l'image était toujours aussi bonne.
Bref un DVD de qualité technique assez exceptionnelle.

Une 6ème étoile pour tous ceux qui ont eu la patience de me lire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


69 internautes sur 76 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du vrai bon Blues comme on aime !, 20 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let Them Talk (CD)
Alors à tous ceux qui achèteraient cet album juste pour dire " regarde, j'ai un album du Dr House", passez votre chemin. Car là je parle de Mr Hugh Laurie, qui avant d'être acteur, est avant tout un magnifique Auteur compositeur et chanteur de Blues ! Pendant cette agréable période qu'a durée l'album, je n'ai pas compté les minutes puisque l'on entend du véritable Blues de la Nouvelle Orléans. D'ailleurs les minutes ne sont pas indiquées sur l'album, car contrairement à de nombreux artistes qui font dans la quantité, Mr Laurie, lui fait dans la qualité. Un timbre de voix vraiment magique, une symbiose parfaite avec son orchestre, et l'on se voit taper du pied ou claquer ses doigts instinctivement. Il n'y a plus qu'à fermer les yeux pour s'imaginer dans un petit bar de Jazz/Blues dans le bayou de la lousiane, des hommes au chapeau rond sur le parvis du bar, qui fredonnent tout naturellement des airs immortels de Jazz ou Blues. Bravo, Mr Laurie, vous m'avez transporté le temps de votre album, vers un état d'allégresse et de paresse lassive toute commune au bon interprète de Blues. Je recommande vivement au fan de Blues.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Bluesin' Down the House, 27 septembre 2014
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let Them Talk (CD)
Vous direz ce que vous voudrez, Hugh Laurie est quand même un mec énervant. Il a du charme, il est drôle, joue très correctement la comédie, de la guitare, du piano, de la voix et, si ça ne suffisait pas, il a du succès aussi bien en image qu'en musique... Franchement, il énerve, l'Hugh.

Alors quand, sortant du succès télévisuel que nous connaissons tous, il se lance dans une carrière discographique et scénique, on l'attend un peu au tournant, langue aussi aiguisées que les lames. Mais, voilà, le mec a du talent, et est suffisamment fin et intelligent, et passionné probablement, pour savoir où s'aventurer avec son organe, en l'occurrence une mixture joliment équilibrée entre blues et jazz.
Qu'on aille pas, pour autant, croire que c'est une nouvelle marotte pour l'anglais aux yeux bleus. Ceux qui connaissent son parcours pré-House savent que, déjà, il y a bien longtemps, en compagnie de son vieil ami Stephen Fry, il tâtait régulièrement de la chose musicale, penchant humoristique mais prenant toujours au sérieux la manière de faire en grand professionnel qu'il est.
Présentement, il profite simplement de l'opportunité qui lui a été offerte d'exprimer une autre facette de sa sensibilité artistique, et il a bien raison parce qu'il le fait bien, exhumant quelques vieux blues/jazz souvent méconnus, parfois classiques (St. James Infirmary ou Joe Henry sur Let Them Talk, Unchain My Heart sur Didn't it rain) dans un contexte musical qu'il a, lui-même, pensé.
Du coup, avec un vrai groupe pour le seconder, formation qui évolue sensiblement d'un album à l'autre avec un bon gros tronc commun cependant, et possédant donc le parfait véhicule pour mouvoir son art, il délivre deux galettes absolument charmantes, tout sauf illusoirement ambitieuses mais très sérieusement enregistrées, parce qu'il est comme ça, Hugh, un comique, certes, mais aussi un homme pointilleux, précautionneux quand il s'agit de proposer au monde, qui l'attend au tournant, forcément, l'expression de la musique qu'il a depuis si longtemps en lui.
Parce qu'elle est là, fondamentalement, la force de Mr. Laurie : c'est un passionné doublé d'un travailleur appliqué. Ce qu'il démontre sur ses deux albums, tous deux de belle facture, desquels on préfèrera sensiblement son premier, parce que la formule y est alors inédite et que les guest (Irma Jones, Dr. John, Tom Jones) y font de remarquées apparitions, parce qu'aussi les chansons, le choix d'icelles, y est semble plus séminal, plus essentiellement proche de l'attachement que porte Laurie à la musique qu'il a choisi de reprendre... Mais, honnêtement, les deux albums méritent le détour et l'attention de tous les amateurs de jazz/blues "à la grand-papa".

Une reconversion réussie ? Un intermède sympathique ? Quelque soit l'option que le futur révèlera, on ne peut que féliciter Hugh Laurie pour l'excellent travail accompli et recommander chaudement ses jolis Let Them Talk et Didn't It Rain, deux opus pas franchement révolutionnaires mais tellement bien troussés...

Hugh Laurie - vocals, piano, guitar, percussion
Jay Bellerose - drums, percussion
Kevin Breit - tenor & six strings guitar, mandoline, mandocello
Greg Leisz - guitar, lap-steel, Weissenborn, mandola
David Piltch - upright bass
Patrick Warren - field organ, autoharp, accordion, keyboards
&
Irma Thomas - vocals (9), backing vocals (14)
Dr. John - vocals (6)
Sir Tom Jones - vocals (14)
Craig Eastman - violin & tenor violin
Levon Henry - tenor saxophone (3)
Robby Marshall - clarinet & alto clarinet
Jean McClain - backing vocals
Gennine Jackon - backing vocals
Joe Green - handclaps (3)
- Horns:
Allen Toussaint - arrangements & direction (1, 4, 11)
Brian "Breeze" Cayolle - tenor & baritone saxophone
Tracy Griffin - trumpet
Clarence J. Johnson the 3rd - alto saxophone
"Big Sam" William - trombone
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A 12 ans je voulais être Blues Man ... Pas Docteur House !, 12 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let Them Talk (CD)
Vrai mélomane autant que faux docteur, Hugh Laurie consacre son premier album à un répertoire de blues New Orléans. Le très médiatique Dr. House ne choisit pas là un répertoire à la mode, ne tente pas d'imposer un tube, ne joue pas de sa célébrité pour envahir les ondes.

"Let Them Talk", enregistré entre Los Angeles et la Nouvelle-Orléans, se compose de titres pas forcément connus du grand public, exception faite - et encore - du "St. James Infirmary Blues" de Louis Armstrong.

Hugh Laurie fait preuve d'un bon goût évident en sélectionnant des titres de Leadbelly, Robert Johnson, J.B. Lenoir, Professor Longhair ou Sister Rosetta Tharpe, tous issus des années vingt et trente.

C'est donc à une balade entre le bayou et les sombres bistrots de la Nouvelle-Orleans que nous invite le célèbre Dr HOUSE, assurant le piano et le chant d'un album qui tient debout avec l'aide de quelques pointures. Joe Henry produit, Allen Toussaint s'occupe d'arranger les cuivres, Sir Tom Jones et Dr. John poussent la chansonnette avec le Sherlock Holmes en blouse blanche. Tous ces efforts aboutissent à un album complètement jouissif.

Hugh Laurie chante avec la voix bougonne qu'on lui connait bien, tel un pianiste de saloon avec le cigare mâchouillé au coin de la bouche. Sans posséder une grande voix, l'acteur tient sa place en s'effaçant derrière le répertoire choisi.

Album empreint d'un certain humour en plus et le choix d'un répertoire qui démontre sa connaissance réelle du blues de la Louisiane.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un Must, tout simplement., 22 janvier 2013
Par 
Court "remco" (Bagnols, france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let Them Talk - Edition Deluxe (CD+DVD) (CD)
Lorsque j'ai acheté cet album, j'ai pensé céder à un achat compulsif que le mercantilisme d'aujourd'hui m'offrait. Docteur House profiterait il de sa notoriété pour nous fourguer de la musique? Poussé par je ne sais quel pressentiment, peut être des indices des gouts musicaux de Hugh Laurie dans sa fameuse série, j'ai cédé à la tentation un peu inquiet. Dès les trois premières notes, j'ai tout de suite compris que j'avais à faire à quelque de très bon, de très très bon.
La prise de son est parfaite, ce qui est particulièrement important pour ce genre de musique. L'instrumentation est elle aussi de très haut niveau. (Le piano est particulièrement de qualité). Les musiciens dont la prestation est hors pairs.
Mais surtout l'interprétation de Hugh Laurie, en chantant, au piano, est particulièrement jouissive. L'ensemble très équilibré donne une impression de réel plaisir à faire cet album. La voix de Hugh Laurie, n'est pas exceptionnelle en soit, mais son timbre très particulier et suave, profond mais pas trop, colle parfaitement à l'interprétation. Ce disque n'est pas un chef, d'oeuvre, mais une perle, un bonbon que l'on sucerait en recherchant le goût qui réveille les papilles. Un Stoptou peut être pour ceux qui connaissent
Vraiment, chapeau bas Mr Laurie.
Je conseille la version Deluxe avec le DVD.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 House Of Blues, 5 décembre 2011
Par 
Walterjovi - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let Them Talk - Edition Deluxe (CD+DVD) (CD)
N'étant guère familier avec la musique de la Nouvelle-Orléans bien que le blues ne me soit pas totalement étranger, j'ai été très séduit par ce disque. Derrière le Dr house se cachait un musicien de blues et de jazz que j'ai eu le bonheur de découvrir avec "Let Them Talk" et que j'ai passé en boucle parfois, au point de passer certaines journées obsédantes à ne penser qu'à la longue introduction de "St James Infirmary" ou bien à l'ambiance remuante de "Swanee River". N'étant pas un puriste, j'ai découvert un bel univers musical (mais je n'ai toujours pas fait l'effort d'aller écouter les versions originales) aux sonorités riches. Là où je suis épaté, c'est que l'album a été mis sur bande en très peu de temps (même pas dix jours) alors que certains groupes de métal (mon style préféré, bien loin de ce que fait Hugh Laurie donc) mettent plus des mois à pondre dix chansons! Une belle leçon d'envie, de proximité et de plaisir pur à l'interprétation!
Afin de mieux accomplir le voyage musical proposé par Hugh Laurie, cette nouvelle édition, plus complète, vous tend les bras (et ça fera un superbe cadeau pour les béotiens comme moi pour les fêtes). L'album se trouve allongé de trois nouvelles chansons en studio enregistrées en octobre 2011 ainsi que d'une belle version live de "You Don't Know My Mind" mais il manque toujours certaines chansons bonus disséminées avec le pressage initial : "Guess I'm A Fool", "It Ain't Necessary So" et "Lowdown, Worried & Blue" manquent toujours à l'appel alors qu'elles font totalement parti de ce projet musical. Peut-être qu'un jour, une autre édition, encore plus spéciale et collector, sortira pour compléter ce manque.
Afin de se faire encore plus plaisir, il y a un DVD dans ce nouveau pressage de "Let Them Talk", une dizaine de titres enregistrés en mars 2011 dans un club qui respire le vécu avec ses murs tombant en miettes! Vraiment très bien filmé avec de nombreuses caméras, allant d'une ambiance joyeuse et sursautante sur "Tipitina" à une approche plus douce sur "Let Them Talk", ce mini-concert à la maison (car il durait sûrement plus longtemps en réalité) est le pendant idéal pour apprécier pleinement le travail de Hugh Laurie, épaulé par d'excellents invités. On sent l'acteur multi-instrumentiste particulièrement possédé par la musique, préférant s'arrêter de jouer parfois que d'ajouter les notes en trop... voir un concert si feutré (très peu de monde dans ce club) de manière si intime est un régal! Par contre, il y a quelques bribes d'images et de paroles de Hugh Laurie dans la Nouvelle-Orléans et ce n'est malheureusement pas sous-titré!
Je trouve donc que l'album se trouve plus que bonifié par ces nouveaux bonus, que ce soit visuellement ou bien juste auditif. "Let Them Talk" est une probable belle introduction à la musique de la Nouvelle-Orléans, une plongée dans un univers insoupçonné. J'espère qu'il y aura un prochain album du même niveau et si un jour Hugh Laurie se décider à devenir uniquement musicien, il jouirait probablement d'une belle carrière!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Agréable surprise, 11 juillet 2012
Par 
Lamothe Patrick "pylsd" (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let Them Talk (CD)
Bonjour
Je ne vais pas détailler l'album, ça a été fait parfaitement par d'autres ici. Je tiens à préciser que je n'ai jamais regardé la série ou cet artiste évolue, et que par conséquent, je ne suis pas influencé par ses talents ou pas d'acteur. Je le vois donc comme un chanteur plutôt que comme un acteur. On ne tient pas un chef d'œuvre dans les mains, il faut être réaliste, mais à l'heure ou la musique est de plus en plus fast-food, on se trouve face a un CD qui peut durer assez longtemps. Ça s'écoute simplement, agréablement, à la maison ou dans la voiture. Ça fait du bien d'entendre de bons titres, faits avec respect et passion.
Du bon blues, mais pas que ça. Ce gars là y a mis du cœur et ça se sent.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Exemple à ne pas suivre!!, 25 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let Them Talk (CD)
Comme tout le monde, j'ai connu Hugh Laurie par son interprétation du Docteur House... Et c'est franchement dommage (même si j'ai adoré la série!), parce que sa prestation de chanteur est excellente et, en tout cas, méritait mieux que le statut d'acteur-chanteur! Il est bon (bien meilleur que certains!!) et il faudrait inventer un nouveau mot pour le qualifier, ou alors bien scinder les deux faces de l'artiste, il est bon acteur, oui, il est bon chanteur, re-oui. Rien à voir avec un album lancé dans la foulée du succès d'un rôle de cinéma. Je n'ai pas ressenti le "packaging", le coup médiatique préparé, simplement un type qui s'est fait plaisir et qui partage ce plaisir...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


27 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une excellente surprise, 26 avril 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let Them Talk (CD)
Hugh Laurie n'est pas le premier acteur à oser sortir un album, et franchement ca n'a quasiment jamais été une réussite. Et franchement quand je l'ai vu débarqué je me suis posé des questions : une "star" du moment fait un album, ca sent la sortie commerciale à plein nez. Puis j'ai lu que c'était du Blues. J'ai cru m'étouffer.
Puis je l'ai écouté. Pour voir, pour pouvoir dire que j'ai écouté avant de dire tout le mal que j'en pensais.
Et la magie a fonctionné. Ce sont de vieux morceaux de Blues que l'on a déjà entendu par plusieurs artistes en règle générale et le docteur s'en sort très bien. Je sais par ouïe-dire qu'il a été entouré de la fine fleur du genre et ca se sent.
C'est très bluesy, juste dans l'intention et dans l'interprétation, presque novateur ("Joshua fit the battle of jerricho" semble bien plus actuel ainsi). La prestation de Laurie au piano est excellente, enjouée et énergique; reste la voix, loin de ce qu'on entend de manière générale dans cet exercice, parfois un peu juste, mais il y met du coeur et c'est ça le blues. Ca marche.
Les musiciens qui l'accompagnent font le reste et les guest fignolent le tout.
C'est un bon album de blues, pas forcément révolutionnaire, mais très agréable et puissant.

Pour ceux qui ne connaissent pas le blues, je trouve que c'est une excellente entrée en la manière tant la manière de faire est moderne et efficace.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 212 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Let Them Talk
Let Them Talk de Hugh Laurie (CD - 2011)
Cliquez pour plus d'informations
Habituellement expédié sous 1 à 3 semaines
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit