undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici ECFR_GNO_Flyout Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles4
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Réferentiel, évidemment. Mais attention aux jongleries des changements de labels. Donc, gare au douoblon. C'était déjà paru sous RCA. Y compris en double CD... lequel double aussi se retrouve maintenant (Piano Passion, avec étiquette... RTL).
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans sa collection Originals, Sony Classical nous propose à prix moyen des rééditions d'enregistrements souvent exceptionnels issus des parutions RCA Red Seal et Columbia Masterworks, en version soigneusement remastérisée. Ici, nous retrouvons un album phare de Martha Argerich (déjà maintes fois réédité, mais ici dans un nouveau remastering), enregistré en 1976, et consacré à Robert Schumann : la Fantaisie en ut majeur op.17 et les Fantasiestücke op.12.
Une plongée superbe dans l'univers schumannien, pleine de fantaisie naturelle et de caractère, dans un jeu savamment contrasté et dynamique à souhait. Avec un toucher très incisif, comme à son habitude, la pianiste argentine travaille très intensément la structure de l'oeuvre, servie par une technique souveraine et un sens rythmique parfait. Un Schumann passionné, animé et vivifiant, presque impulsif, aux antipodes de la vue contemplative ou tragique. Une version toujours indispensable, à placer aux cotés d'autres références incontournables (Horowitz ou Pollini, pour n'en citer que deux, ou encore d'excellents enregistrements plus récents, comme p.ex. Andsnes).
Les Fantasiestücke op.12 constituent un complément de choix, la lionne argentine nous proposant autant de miniatures animées et magiques, dans des tempos plutôt soutenus, mais aussi dans une atmosphère empreinte de légèreté et de grâce.
Un disque Schumann incontournable, dans un son excellent (même si légèrement métallique) et un joli packaging à prix moyen (mais aussi à minutage moyen, comme souvent pour ces séries "originales" basées sur des publications LP : 52 minutes).
33 commentaires|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2013
excellente interprêtation,
discographie idéale recommandée par le magazine diapason en 2011 (île déserte)
disque de référence
petit prix en plus!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Des interprétations magiques,caressantes,sussurées,enivrantes.
Pattes de velours et coups de griffes.
On reste suspendu et ensorcelé.
Un rendu sonore d une grande richesse harmonique(finesse des résonnances du piano),quelques duretés sur les forte sans aucune importance.
Photo de couverture à la hauteur du contenu.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)