Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une plaidoirie éclatante, 14 mars 2014
Par 
Savinien (Liège, Belgique) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bocherini : Quintettes à cordes - Quintettes avec guitare (CD)
Encore aujourd'hui mésestimé et méconnu, Luigi Boccherini fut pourtant le fer de lance italien de la musique instrumentale de son époque, produisant un nombre d'œuvre impressionnant, dans le domaine de la musique orchestrale et surtout dans le domaine de la musique de chambre. Si l'on considère volontiers Haydn comme le père du quatuor à cordes, on oublie tout aussi volontiers que Boccherini en fut à tout le moins l'oncle, en plus d'être le champion de la forme quintette. Ainsi, en plus (notamment) de 48 sonates ou duos, ou de 42 trios à cordes, Boccherini composa pas moins de 91 quatuors à cordes, et 125 quintettes à cordes (sans parler de ceux pour cordes et piano, flûte, hautbois, guitare, etc).

Une production imposante, souvent dédaigneusement étiquetée de répétitive. Ce n'est pas totalement faux, bien sûr, mais c'est là une condamnation un peu légère et pour le moins péremptoire. C'est oublier un peu vite l'expressivité, l'élégance mélodique, la solidité rythmique, et même les inventions sonores, qui sous-tendent ce corpus méditerranéen, quand bien même il se montrerait moins réputé que celui de son "frêre" germanique. Les deux albums réunis ici en font d'ailleurs brillamment la démonstration.

Le premier disque (enregistré en décembre 1999) reprend les Quintettes à cordes op.25 n°1, 4 et 6, qui utilisent une formation avec deux violoncelles (généralement privilégiée par le compositeur, lui-même violoncelliste virtuose; seuls 12 de ses quintettes réclament deux altos). En guise de bonus, l'impérissable "menuet" de Boccherini, extrait du quintette à cordes en mi majeur op.11 n°5 (une pièce presque aussi célèbre que le Printemps de Vivaldi !).

Le second album (enregistré en octobre 2002) nous donne une bouffée de ce parfum madrilène avec lequel Boccherini avait repeint ses compositions alors qu'il se trouvait au service de l'infant d'Espagne. Pour répondre à la demande (et comme on dit, faire bouillir la marmite), Boccherini recyclera d'anciennes œuvres pour en faire de nouveaux arrangements (un usage qui n'a rien de rare, ni même de répréhensible, mais que ses détracteurs ne manqueront pas de mettre en exergue). Boccherini a ainsi laissé 9 quintettes avec guitare, qui sont tous des transcriptions basées sur des œuvres antérieures.

Ainsi le Quintette en ré majeur, avec une guitare à la place de l'habituel second violoncelle, est un assemblage du Quintette à cordes op.10/6 (pour les deux premiers mouvements) et du Quintette op.40/2 (pour les deux derniers mouvements enchainés). L'œuvre se termine donc par un saisissant Fandango, d'une étonnante modernité, et qui donne à l'œuvre son surnom . Le Quintette en ut majeur est un transcription pour guitare du Quintette avec piano op.56/3, auquel Boccherini ajoute un finale issu du Quintette à cordes op.30/6, une suite de dix variations martiales aux couleurs nocturnes madrilènes ("La Ritirata di Madrid", sorte de carte postale évoquant le changement de garde d'un régiment de soldats à la tombée du jour). Intercalé entre ces deux Quintettes aux accents ouvertement ibériques, le Quatuor à cordes en sol mineur op.24/6, en trois mouvements et au ton plus sérieux, volontiers sombre et énigmatique, mais toujours empreint d'inventivité et de grâce.

Dès les premières minutes d'audition de ces enregistrements, la couleur est donnée : une habile concentration de musique classique naissante et d'ornementations baroques, d'une étonnante richesse d'écriture, à la fois virtuose et pleine d'inventivité sonore, dans une lecture avant tout fiévreuse et dynamique. Une impression générale qui ne se démentira pas tout au long de ces 132 minutes, entre danses frivoles et rythmes incandescents, entre mélodies limpides et ornementations naturelles, entre atmosphères ombrageuses et couleurs éclatantes, ce Boccherini revigoré d'un souffle insoupçonné surprend et séduit tout à la fois.

A la tête de sa formation Europa Galante réduite pour l'occasion, Fabio Biondi reprend la recette qu'il appliquait déjà à ses Vivaldi. Dans des phrasés toujours parfaitement élégants, la formation italienne excelle à promouvoir la richesse mélodique, à dessiner les contrastes, à détailler les inventions, qui rendent ces compositions décidément bien moins lisses qu'on ne le prétend généralement. Un jeu vif et bondissant, plein d'allant et d'esprit, aux sonorités parfois rudes (traitement Biondi oblige) mais débordant de subtilités et d'énergie, aux antipodes de l'ennui avec lequel on a abusivement étiqueté ce compositeur.

Citons en particulier le Fandango absolument irrésistible, dont l'empreinte rythmique espagnole est soulignée par l'ajout de castagnettes, ce qui a la faculté d'exacerber l'authenticité de cette fiévreuse danse ibérique. L'excellente prise de son rend pleinement justice à la beauté des timbres, et donne une véritable présence à ces enregistrements en tout point remarquables. Le seul vrai reproche que j'ai trouvé dans ce double album est l'effet de dynamique de la Ritarata, qui a été amplifié par la prise de son (c'est certes dans l'esprit de la composition, mais c'est à mon sens trop artificiel pour être justifié ).

Au total un double album en forme de petit bijou pour tous les amateurs de musique de chambre, et une plaidoirie éclatante pour la promotion d'un compositeur souvent négligé. A découvrir sans hésiter !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit