undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Fête des Mères


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 février 2013
Cette belle intégrale est pour moi la preuve qu'un pianiste peut se bonifier avec l'âge - voire même devenir véritablement intéressant au-delà de ces 50 ans !

Buchbinder, c'était pour moi ce pianiste probe et quelque-peu prosaique, qui avait enregistré des intégrales Beethoven et Haydn pour Warner. Un jeu solide et honnête, mais (à mon avis) trop dépourvu d'imagination et d'inspiration pour être vraiment intéressant... Or, cette récente intégrale (enregistrée en 2010-2011 en concerts publiques à Dresden) fait entendre un tout autre pianiste !

A l'aveu de Buchbinder lui-même (dans le livret informatif et fort sympathique qui accompagne cette intégrale), il n'était pas satisfait de son ancienne intégrale des sonates de Beethoven en studio, la trouvant trop anonyme et trop stérile. Pour cette raison, il a préféré pour sa deuxième intégrale des enregistrements en live, avec les risques et toutes les inégalités que cela comporte. Je trouve ce parti-pris du live éminemment sympathique: rares sont les intégrales Beethoven en live (celle de Pludermacher, honnête mais sans plus; celle de Dino Ciani, précieuse mais dans un son plus-que-primitif; celle de F.-F. Guy en devenir, très prometteuse... J'en vois pas immédiatement d'autres...). Plus important: l'écoute répétée confirme le bien-fondé et le succès de ce parti-pris certes risqué.

Car Buchbinder réussit à être novateur dans ces pièces tellement jouées, tellement connues; il apporte un souffle, un côté dramatique et théâtral, combiné avec un sens du détail qui surprendront même les mélomanes qui (comme moi) possèdent déjà des dizaines d'intégrales de ces sonates.
Car Buchbinder, dans ces enregistrements, semble tout posséder, être capable de tout: l'énergie tempestueuse (voire même agressive) dans les premières sonates, du sarcasme bourru et acerbe dans les sonates médianes, de l'enthousiasme faussement naïve dans la Pastorale ou dans les petites sonatines... Son approche n'est pas exempte de subtilité non plus: dans la célebre sonate Pathétique, il réussit à me surprendre en révélant des voix intérieures que je n'ai jamais entendu nulle part ailleurs ! (pourtant j'en ai écouté, des Pathétiques !!) Jamais à court d'idées (ni de doigts), ce diable de Buchbinder !

Ce qui frappe avant tout, dans le jeu de Buchbinder ici, c'est son côté théatral et dramatique (voire "scénique"), tel un narrateur inspiré qui
semble découvrir la beauté de ces pièces pour la première fois, et qui nous communique cette joie de découverte, nous emmènant avec lui comme un guide lumineux. On pourrait dire qu'il se rapproche ainsi, par ce souffle inspiré et dramatique, de certains de ces illustres ancêtres (Schnabel, Kempff, Backhaus viennent parfois à l'esprit). A la différence quand-même qu'ici chez Buchbinder, il y a une extrême clarté et détail: chaque note, chaque motif est audible comme illuminé à la lumière laser...

Reste à dire quelques mots sur le son, qui est fort bon et plus que satisfaisant: si ce n'était quelques très rares (et très faibles) toux et bruits externes, quelques très rares imperfections ou fausses notes, on se rendrait même pas compte qu'on écoute des enregistrements live. Pas d'applaudissements, pas de bruits gênants du public.

A découvrir et à écouter donc, cette belle et précieuse intégrale - même (et peut-être surtout) pour le mélomane le plus blasé, celui qui pense connaître son Beethoven par coeur.
11 commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2012
Je ne connaissais pas Buchbinder autrement que de nom. Il est vrai, qu'ici, il ne figure pas dans le panthéon traditionnel de l'interprétation beethovénienne.
Alors quelle surprise...
Imaginez la profondeur, le poids d'Arrau, le naturel de Kempff, la fluidité et l'idiomatisme de Serkin.
Ou...Schnabel.
Tout çà veut tout dire et surtout, rien dire. Mais voilà ce qui se passe: on retrouve ces impressions passées de mode, du genre: c'est évident, çà se joue comme çà. Des premières sonates, où l'héritage haydnien relève d'une évidence qui pourtant ne cède en rien à la démonstration, aux dernières sur des hauteurs ne cédant pour ainsi dire rien à Serkin dans son enregistrement live des trois derniers opus, nous sommes ici, et en permanence, bercés par l'évidence. Pas à la mode, l'évidence. Mais c'est celle, assumée, d'un parcours, auquel le jeu colle de la façon la plus pertinente qui soit: objectivité, droiture, intériorisation.
Une révélation.
11 commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2012
Je suis en train d'écouter cette intégrale des sonates vde LVB, il faudra le temps matériel de venir à bout de ce momument, puis de le reprendre..
D'après les CD déjà écoutés : interprétation dynamique, technique sans faille.
Buchbinder ne s'attache pas aux "ritardando" émotifs, privilégiant une vision assez directe des oeuvres, sans doute non éloignée du tempérament beethovénien (?) mais ne manque pas d'extrême délicatesse réservée aux mouvements les plus diaphanes.
Il y aurait là une volonté de marquer le virage radical de l'écriture musicale que représentent ces oeuvres, par rapport aux traditions "consacrées".
Prises de son de bonne qualité.
Une version à avoir absolument.
11 commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2013
Cela fait partie des intégrales de grands pianistes. C'est sensuel, intellectuel, varié dans le jeu. En bref, on ne sait pas trop quoi reprocher; il y a de très grands moments.
Mais cela manque de magie; c'est un peu "professoral" sans qu'on entende la leçon.. Le niveau de contrôle est tel qu'il manque quelque chose ressortissant de l'improvisation. Le mieux est d'écouter pour se faire son jugement.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

37,95 €
15,60 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)