undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

77
4,4 sur 5 étoiles
La Couleur pourpre [Blu-ray]
Format: Blu-rayModifier
Prix:8,01 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

35 sur 37 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 novembre 2003
J'avais vu ce film à sa sortie en 1985 et grace au dvd il fait maintenant partie de mes favoris et j'ai pu partagé un moment de grande émotion avec mes enfants, ce film est long mais je n'ai jamais ressenti d'ennui, tant l'histoire est envoutante, les acteurs tellement vrais que je me suis complétement investi dans l'histoire, beaucoup d'émotions, de plaisir notamment avec la chanson "sister" et des prises de vue fabuleuses. j'aimerai marcher dans ces champs au milieu de ces fleurs poupres. un moment magique à partager avec ceux que 'l'on aime
merci à tous ceux qui ont construit ce chef d'oeuvre
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
50 PREMIERS REVISEURSle 27 avril 2012
L'histoire qui se déroule dans le Sud des Etats unis entre 1908 et 1937 est celle de Celie et de sa soeur Nettie. La vie de Celie est une suite d'épreuves, de violences et d'abus de toutes sortes qui l'ont transformée en esclave entre les mains d'Albert, un mari brutal et l'ont privée de la présence de Nettie. Seule Shug Avery, une ancienne maîtresse d'Albert, lui apportera un peu de douceur et lui donnera le courage de s'émanciper.
La vie finira enfin par réunir les 2 soeurs.

Après des débuts tonitruants et un quasi sans faute (suivant comment on considère "1941", voire "Indiana Jones et le Temple Maudit"), Steven Spielberg s'est attaché à donner à sa filmographie, une tonalité plus adulte.

Cette volonté ne sera pas toujours couronnée de succès, mais en 1985, "La Couleur pourpre" est un tournant important et réussi. Et pourtant...

Cela peut sembler invraisemblable aujourd'hui, mais ce film a été accueilli assez fraîchement par le public et de manière encore plus ahurissante par certaines critiques US.
L'académie des Oscar s'est ridiculisée en cherchant à humilier celui qui a en partie renouvelé un langage cinématographique, rendu un hommage respectueux au 7ème Art et, accessoirement, sauvé financièrement des studios en panne d'idées.

Comment comprendre que ce film qui avait reçu 11 nominations aux Oscars, n'ait finalement obtenu aucune récompense ?

Pire : comment attribuer à autre chose qu'à de la perversité idéologique, à la volonté de punir le "surdoué" qu'on tente de confiner dans le pop-corn movie, le fait d'oublier la nomination qui avait le plus de sens, celle de meilleur réalisateur ?

Que penser à la lecture de certaines critiques où l'on attribue à Spielberg, un crime de lèse majesté : un juif, blanc, qui réalise un film de "femme" et de "noirs", sans effets spéciaux.

La cécité à l'origine de cette méprise est pourtant évidente : cette adaptation du roman d'Alice Walker a une portée universelle, bien au delà de la seule observation sociale ou du traitement du racisme ou du machisme des débuts du siècle. C'est l'universalité du pire et du meilleur de l'Homme au delà des frontières de toutes natures.

La couleur Pourpre est un mélodrame dans le meilleur sens du terme.

L'adaptation de ce livre principalement bâti sur les monologues de son héroïne et sur une série de lettres écrites à sa soeur, n'était pourtant pas évidente, mais Spielberg décrit de manière magistrale l'itinéraire de Celie, qui supporte bravement toutes les épreuves pour découvrir qu'on peut sourire de toutes ces dents et vivre.

Les acteurs ont toujours été essentiels dans les films de Spielberg, mais cette évidence a souvent été masquée par le côté spectaculaire et les trucages de ses films de divertissement. Ici, le talent d'une jeune Whoopi Goldberg éclate (dans tous les sens du terme d'ailleurs, parce que depuis, on en cherche un peu les morceaux), de même que celui d'Oprah Winfrey qui livre son meilleur show ou de Danny Glover (non, pas Roger) qui ne met pas de gants pour martyriser sa femme.

Les idées de mise en scène et les images sont somptueuses, d'une naïveté assumée et d'un esthétisme qui ne jure jamais avec la noirceur de certaines scènes. 154' de bonheur (alors que Sylvie Vartan et Carlos, n'en offraient chichement que 2'35) !

Si ce n'est pas une leçon de cinéma, on en est proche, à mon sens.

Pour un tel film, un support à la hauteur est un plus appréciable.
De ce point de vue, le Blu-ray n'est pas totalement convaincant au plan de l'image qui n'a pas toujours le piqué voulu. Le son est quant à lui, tout à fait réjouissant en VO (je n'ai pas testé la VF).

Les bonus sont connus puisqu'ils reprennent ceux du DVD "Edition Collector" avec notamment 2 documentaires en VOST (dont l'intéressant "Conversation avec les ancêtres" du livre à l'écran).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 juillet 2002
Sous couleur d'esclavagisme misogyne inter-black, machisme, l'histoire d'une femme qui toute sa vie durant est sous la coupe d'un homme brutal et pourtant très vulnérable, mais qui garde toujours espoir de découvrir sa liberté. Magnifiquement interprêté par W. Goldberg, prodigieuse dans ce rôle, accompagnée d'excellents seconds rôles, un hymne au respect et à la liberté de l'individu, emprunt de beaucoup d'émotion, de fraternité et de sensibilité, sans pour autant tomber dans du pathétique à l'amerloque. A voir absolument! Et à revoir!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 août 2010
Si je pouvais mettre six étoiles, je les mettrais.
Que dire de ce film, sinon qu'il est absolument merveilleux! Un véritable chef d'oeuvre, à mon gout!
Un hymne à la vie!
Il semble que l'on soit témoin d'une grande prière, une prière pour la liberté individuelle de penser, d'agir, de vivre sa vie, une prière contre tous les préjugés rétrogrades, une prière afin que les combats que chaque être humain, traité en esclave, pour être libéré afin de recouvrer une dignité, ne soient pas vains.
Amistad est d'ailleurs une suite logique et pourtant son histoire est antérieure à celle de "La Couleur Pourpre".
Mais, ce qui est définissable dans ce dernier, c'est que c'est la lutte d'une femme et non d'un homme, qui est mis à l'honneur.
Il semble en fait, que ce genre de guerre contre l'autoritarisme masculin dans certains pays (et même dans le nôtre) heureusement perdure.
Woopie Goldberg, pour son premier rôle au cinéma, est extraordinaire de vérité, de tendresse, de passion...
Merci à Spielberg de signer des films qui portent en eux à la fois la lisibilité et la profondeur humaine et sociale, divertissants tout en étant réalistes, et de nous faire connaître des comédiens et comédiennes méconnus ou mal employés.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 20 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 mars 2005
si vous aimeriez devenir metteur en scene ou acteur, vous ne pourriez trouver meilleur exemple que la couleur pourpre. C'est le film le plus vrai jamais realise, beau et dur a la fois mais toujours reel.
Spielberg est le realiseur le plus amazing.
Ne parlons meme pas de Whoopi Goldberg, je n'ai jamais vu une actrice aussi superbe, c'est de plus son premier role.
Quand a Danny Glover, c'est impossible de penser que c'est le meme acteur qui joue dans l'arme fatale, j'ai eu du mal a le reconnaitre.
C'est un film a voir et a revoir.
5 etoiles!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 février 2013
Films magnifique sur la condition des noirs en Amérique à une certaine époque. La couleur poupre est un film émouvant dans lequel vous retrouverez "Danny Glover" et la non moins célèbre "Whoopy Goldberg" dans registre bien différent de ce que l'on a l'habitude de voir. Drame pationnel à voir et à revoir!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 février 2013
Ce film, nominé plusieurs fois aux oscars, est un CHEF D'OEUVRE absolu.
Prévoir des mouchoirs car c'est poignant. Whoopi Goldberg joue le rôle de sa vie.
Bien entendu je conseil ce film qui DOIT être vu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 novembre 2010
La couleur pourpre est un film poignant et très émotionnel. Les personnages sont magnifiquement interprétés par des acteurs très justes dans leur rôle. Basée sur un roman écrit par Alice Walker où elle décrit la société américaine des années 1900-1930, mais surtout du parcours de vie d'une jeune fille noire devenue femme trop tôt, abusée par "son père" Qui vend ses 2 enfants puis une fois mariée, séparée de sa soeur, la seule personne qui comptait à ses yeux... à partir de ce moment, Celie nous narre sa vie de femme humiliée, rabaissé, maltraitée mais aussi de ses très rares moments de bonheur.
Un film mené de main de maitre par un très grand Steven Spielberg dirigeant notamment Whoopi Goldberg (pour sa première apparition à l'écran) dans le rôle de Celie, Danny Glover et Oprah Winfrey.
Un film à voir où à revoir car il a bien vieillit.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 novembre 2013
Je pense que ce film fait vraiment partie des incontournables à avoir dans sa filmothèque...
Je ne reviendrai ni sur l'intrigue ni sur la réalisation, qui sont extrêmement bien décrits dans les commentaires précédents.
Un seul bémol concernant ce DVD : c'est un double-face, et il faut donc le retourner à la moitié du film. Quand on croise ce type de DVD pour la première fois, ça surprend !!! D'autant que cette précision n'apparaît qu'en tout petit sur la jaquette, et que pour ma part j'ai mis un certain temps avant de trouver le "truc" :/.
Peut-être serait-il bon de préciser ce détail dans les caractéristiques du produit ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 janvier 2002
Je conseille vivement ce film à tous les amateurs de chef d'oeuvre qui met vos émotions à fleur de peau.Un sénario qui met en scène une histoire simple et passionante des personnages au combien attachant et surout une qualité d'interprétation à couper le souffle.On se retrouve vite passionner par le destin de ces deux soeur et on ne peut s'empécher de se dire à la fin du film que les 11 oscars lui ont été volés.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La couleur des sentiments [Blu-ray]
La couleur des sentiments [Blu-ray] de Jessica Chastain (Blu-ray - 2012)
EUR 10,99

Amistad [Blu-ray]
Amistad [Blu-ray] de Morgan Freeman (Blu-ray - 2014)
EUR 10,99

Le Terminal [Blu-ray]
Le Terminal [Blu-ray] de Tom Hanks (Blu-ray - 2014)
EUR 10,99