undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_PhotoM16 cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
47
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Un bijou de la littérature française au charme total.

En le lisant, on est tous provençal, on aime amoureusement ce pays, ses animaux et ses personnages. Monsieur Seguin, maître Cornille, l'Arlésienne, le curé de Cucugnan, ...

Humour, tendresse, tragédie, poésie, Daudet avec une langue simple et efficace nous donne toutes les émotions. 24 histoires qui se boivent comme un bon verre au soleil.

C'est un classique au même titre que les Contes de Perrault et les Fables de La Fontaine.Ne pas aimer ce livre, c'est tout simplement ne pas aimer la littérature.
0Commentaire| 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Lettres de mon moulin/Alphonse Daudet 1840-1897)
Rappelez-vous « La Chèvre de M. Seguin » cette brève nouvelle ou « lettre » dont nous avons tous appris par cœur les passages les plus poétiques ! Ou bien encore « Le Secret de Maître Cornille » ou « l’Arlesienne ». Des lignes inoubliables !
Le recueil des « Lettres de mon Moulin » publié en 1869 comporte 28 « lettres », de courtes nouvelles qui pour la plupart font partie des grands classiques qui ont bercé notre adolescence et celle de nos parents et grands parents, et qui relatent des souvenirs et des impressions, des émotions ou des rêves , des anecdotes ou des légendes provençales, l’auteur mêlant parfois la réalité du passé avec la fiction.
Le décor est le plus souvent la Provence, parfois la Corse (Le phare des Sanguinaires) ou l’Algérie (Milianah) et ces paysages ont inspiré le poète qu’était Daudet.
Le premier recueil publié par Daudet en 1858 fut une suite de poèmes intitulés « Les Amoureuses ». Il écrivit ensuite des contes fantaisistes, des pièces de théâtre et découvre le succès avec le roman « Le petit Chose » publié en 1868, un récit autobiographique de sa jeunesse. Puis après « Les Lettres de mon Moulin », ce fut « Tartarin de Tarascon » et les « Contes du Lundi ». Une dizaine de romans suivront.
Ce qui frappe à la lecture des ces « Lettres », c’est le style poétique teinté d’humour et d’émotion. (En Camargue). La sensibilité extrême de l’auteur prenant le lecteur à témoin rend ces récits inoubliables. Daudet est un fin observateur du réel et son ironie amusée et sa sympathie créent l’émotion. Les bons sentiments refont presque toujours surface et cela nous réconcilie avec la vie. Chacune de ces lettres, comme un tableau vivant des travers de la société, a quelque chose à nous dire avec subtilité ou nous apprendre et qui nous touche, comme une sorte de leçon de vie.
On a dit de Daudet qu’il était un « marchand de bonheur ».
À lire et relire.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne me souvenais plus de toutes ces histoires !
J'ai pris plaisir à les relire et pour certaines nouvelles à les découvrir !
dire que je les étudiais en classe en 6 ème : je me demande comment à l'époque on pouvait tout comprendre !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2015
L'opportunité de relire, sur un support adapté au temps du déplacement incessant, un ouvrage classique de sa jeunesse mérite d'être saisie. Le commentaire vaut pour la plupart des ouvrages repris dans cette remarquable série de retour aux sources de notre éveil à la culture.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2010
C'est un livre clair avec de jolis dessins qui intéresse autant les enfants que les parents.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Les lettres de mon moulin" (1er édition datant de 1869) d'Alphonse Daudet (1840-1897) est un recueil à la senteur, l'ambiance, la magie et parfois la tristesse de la Provence du XIXe siècle (et d'aujourd'hui) ; même s'il est dit qu'Alphonse Daudet ne les écrivit pas dans son moulin (plus proche de la légende).

Je me souviens avoir découvert cet auteur lors de mon bac français où le texte à commenter était l'une des nouvelles "La Légende de l'homme à la cervelle d'or " (assez sombre nouvelle et très métaphorique de quoi faire une belle dissertation), cependant je conseille aussi de lire la très joyeuse nouvelle "Le Poète Mistral" qui raconte une après-midi heureuse, dans le sud, en compagnie du fameux poète Frédéric Mistral.

Les lettres (nouvelles) sont parfois moralisantes, tristes, mélancoliques, joyeuses ou encore rigolotes ; et l'on ne se lasse pas de s'en relire une de temps à autre.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2015
L'écriture est belle, et le charme de l'époque, de la région, du regard opère dès les premiers instants. Ce pays-là semble désormais bien loin. Mais il y a aussi certainement des changements dans l'écriture. Celle-ci est belle, sobre, un peu lisse. Or, les manières d'écrire ont évolué avec les époques. Mais il y a un goût et un plaisir de la langue que l'amateur appréciera.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2015
J'ai décidé d'acquérir ce livre pour lire les nouvelles à mon petit-fils et je n'ai pas été déçue. Outre qu'il s'agit du texte original, l'ouvrage est illustré de magnifiques dessins aux couleurs très "provençales". Textes et images ont été très appréciés.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2001
Ce livre est un recueil de petites lettres courtes imaginaires et qui portent sur un thème précis : la Provence, région très chère à l'auteur. Certaines des petites histoires sont très émouvantes. A lire.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 août 2015
Je suis presque gênée de donner mon avis sur un livre aussi parfait, aussi unique. Tant d'autres l'ont fait avant moi qui étaient des professionnels de la critique.
Mais comme nous sommes en 2015 et qu'Alphonse Daudet doit se faire de plus en plus rare au programme de littérature, je vais insister sur le fait qu'il s'agit là d'un classique que tout adolescent doit avoir lu et que tous les amoureux de la Provence doivent lire quel que soit leur âge par ailleurs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus