undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles60
4,2 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:10,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

« Numéro Quatre » de D.J. Caruso est un film bien réalisé, mais réellement sans grandes surprises, ni bonnes ni mauvaises d’ailleurs.

Le scénario se situe dans un univers proche de celui de la série TV « Roswell » : les Mogadoriens (des aliens au look gothique) poursuivent sur Terre les 9 derniers survivants d'une planète qu'ils ont déjà conquise pour les éliminer, dans l'ordre de leur numéro. Le film s'ouvre sur l'assassinat de Numéro Trois. Numéro Quatre (Alex Pettyfer) et son garde du corps (l'excellent Timothy Olyphant) qui se fait passer pour son père se réfugie dans l'anonymat de la petite ville de Paradise, Ohio dans le but d'y dissimuler dans la plus grande discrétion ses superpouvoirs. Mais la rencontre, au collège, de Numéro Quatre avec la jeune et belle Sarah vient perturber la vie du fugitif. Pour se sortir de ce pétrin, Numéro Quatre va néanmoins pouvoir compter sur l'étrange souffre douleur du lycée, sur son chien (sic) et sur l'arrivée opportune de Numéro Six (la très lumineuse Teresa Palmer).

Si le rythme du film et ses qualités visuelles (très bien mises en valeur par la version Blu-ray) en font un bon divertissement, il lui manque un petit quelque chose pour sortir du lot. On sent par ailleurs trop nettement la volonté de la production de laisser la porte ouverte à toute une série de suites.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce commentaire concerne l'édition américaine, multi-régions, incluant une VF que je suppose canadienne.

Le film : Un extraterrestre exilé sur la terre depuis son plus jeune âge est poursuivi par d'autres extraterrestres prédateurs qui sont obligés de tuer ceux de son espèce dans un certain ordre pour remonter leur piste. Il découvre ses pouvoirs tout en faisant le choix de s'attacher à des humains ordinaires, contre l'avis du soldat qui le garde.

C'est un croisement entre les séries télévisées Roswell et Buffy contre les vampires dérivés de romans pour la jeunesse - à noter parmi les scénaristes crédités Marti Noxon de chez Buffy. Se laisse regarder malgré des invraisemblances, provenant possiblement des romans, mais également dus à des choix de production infantiles (comme les tatouages étoilés ou la couleur des armes rouge pour les méchants et bleu pour les gentils, le poignard au manche lumineux du genre "visez dans cette direction à l'arme lourde") et des acteurs plutôt sympathiques, mais qu'on a peine à prendre pour leurs personnages, exception faite pour Callan McAuliffe, avec lequel le héros sympathise à son arrivée à l'école. On retrouve des têtes télégéniques connues comme Dianna Agron de chez Glee et Jake Abel de Supernatural.

Le public : il y a plusieurs scènes inutilement dérangeantes pour les moins de 12 ans, pour cause de violence sanglante ou d'idée dérangeante. C'est dommage, car c'était presque tout public et le scénario n'est pas adulte.

L'image : après des scènes d'ouvertures assez curieuses (la jungle possiblement en nuit américaine (?) où tout est noir et bleu et laid, puis la plage avec un ciel plus ou moins bruité selon le téléviseur ou le lecteur), le film est plaisant à regarder.

Le son (VO) : Excellent, me semble-t-il.

Les bonus : un making of (Becoming Number Four / devenir le numéro quatre), les bloopers (les scènes ratées plus ou moins drôles, correct), une piste audio-descriptive en anglais qui peut être intéressante pour parfaire son vocabulaire.

Conclusion : meilleur que je ne le pensais, agréable à regarder sans être non plus foudroyant, si j'ose dire.
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On passe un bon moment devant Numéro Quatre, petit film de SF sympathique et sans prétentions. Certes, c'est plein de clichés (la fille qui part en marchant au ralenti avec la maison qui explose derrière elle...), les images de synthèse sont parfois un peu cheap (la transformation du chien), les maquillages (des méchants) sont assez laids et peu crédibles, mais malgré cela on sent le sérieux et l'application de D.J. Caruso, le réal de Paranoïak, pour nous livrer un spectacle distrayant et quasiment tous publics (pas trop jeunes, quand même, il y a quelques moments de frayeurs déconseillés aux moins de 6-8 ans)

Alex Pettyfer, dans la fin de sa période de films d'ados (Alex Rider - Stormbreaker,Tormented,Sortilège) porte bien le film sur ses épaules, et est bien secondé par Timothy Olyphant (Die hard 4,Scream 2,Girl next door) et Callan McAuliffe (Flipped). Teresa Palmer, elle, n'est utilisée ici que comme belle plante, mais on pourra la retrouver dans un rôle bien plus intéressant avec Warm bodies.

C'est sans prétentions et ça se regarde avec plaisir. Dommage, peut-être que la production n'ait pas justement osé avoir plus de prétentions, car ce Numéro 4 est le début d'une série de romans et il y avait du potentiel pour faire beaucoup plus, s'ils avaient osé croire un peu plus au projet.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 août 2011
Ce film est effectivement assez moyen.

Car non seulement il ne tient pas ses promesses de divertissement spectaculaire (il faudra attendre la dernière demi-heure pour profiter réellement des effets spéciaux et d'un peu d'action), mais en plus le casting n'est pas vraiment à la hauteur. Les acteurs ne sont pas mauvais mais sont complètement transparents et manquent de charisme.

En plus, le scénario est ultra-convenu, et ne présente aucune originalité. Les méchants sont caricaturaux, et franchement le rythme du film n'est pas au point parce qu'on s'ennuie assez rapidement.

Dommage, car il y'avait visiblement un budget conséquent. Avec Alfred Gough/Miles Millar (Smallville) au scénario, DJ Caruso (L'oeil du mal, Paranoiak) à la réalisation et Michael Bay (Transformers, The Rock, Bad Boys) à la production, on pouvait s'attendre à beaucoup mieux.

Le blu-ray propose en revanche une image plein cadre d'excellent facture, et une piste son en DTS-HD à la hauteur. En bonus, des scènes coupées, une featurette sur un des personnages du film (numéro 6), et un bétisier. C'est très léger.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2011
The intro or trailer tells the whole story. Good aliens fight bad aliens on Earth. The aliens good or bad get intertwined with earthlings. Evidently they did not hear Carl Sagan's warning that making love with an alien is like making love with a petunia.

There is a little valence and car chasing but no profanity, nudity, or blood. There is no number two.

I wonder if the same people will be in the TV series should this take place. I guess this presentation was tied to the book series do they could not really wrap it up in the end.

The DVD extras include deleted scenes. Becoming number six. After years Blu-ray and 60" TV's there is no need to tout the visuals and audio.

Actual quote "I think the chance of a man mating with a petunia is much greater than the chance of him being able to mate, much less produce offspring, with an inhabitant of another planet."
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 janvier 2012
Je pense que Numéro 4 est un film à voir, d'accord c'est du déjà vu mais c'est selon moi un film vraiment bien fait et si on aime les histoires de super hero on ne s'en lasse jamais et on s'attend toujours à une trame identique à tous les films de ce genre, c'est pasu ne surprise!! C'est vrai que le plus gros de l'action se déroule à la fin mais ça vaut le coup d'attendre et je ne me suis pas ennuyée pour autant. Je ne comprend pas les commentaires précédents où beaucoup disent qu'on ne comprend pas la moitié et qu'on n'a pas toutes les réponses. Je suis quelqu'un qui comprend jamais rien à la plupart des films et qui pose pleins de question mais là j'ai tout compris à l'histoire donc rien à redire.

Je conseille à tous le monde de le voir, je pense qu'il y a beaucoup de films qui ont fait beaucoup plus de bruit et qui n'étaient pas forcement meilleurs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2011
Le film n'est pas si mauvais. Dans le genre, il est très similaire à Jumper : un jeune avec des pouvoirs poursuivi par les méchants. Bien sûr c'est très convenu, mais le design des extra terrestres est très sympa, l'actrice faire-valoir est tout bonnement magnifique (Diana Agron) avec son sourire enjôleur.

Number four ne nous épargne pas les poncifs du film pour ado mais sans temps mort, avec pas mal de gags. Parfait film pour une soirée pizza !
22 commentaires|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bon OK. Ca tourne. Il y a un extra-terrestre humanoïde sexy qui drague les filles et des très méchants qui courent après. Et après ? Ben... on apprend qu'il y aura d'autres numéros. Ca peut être un peu sympa, sans plus. Moi je passe mon chemin
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« I'm number four » traduit simplement en français par « Numéro 4 » est l'adaptation cinématographique d'une série de romans dont les suites sont en cours d'écriture de Jobie Hughes et James Frey (répondant au pseudo de Pittacus Lore). Le public cible du roman et vraisemblablement de ceux à suivre est un public plutôt ado mais qui peut s'avérer un peu plus large en fonction des affinités littéraires. Pour l'adaptation cinématographique c'est du très lourd : DJ CARUSO aux commandes qui avait déjà officié sur les thrillers d'action efficaces « L'oeil du mal » et « Paranoïak » sait y faire en la matière épaulé par Michael Bay à la production et puis il y a SPIELBERG qui parraine tout cela et qui se joint à la conception scénaristique. On saupoudre tout cela d'un budget relativement confortable (même si modeste par rapport aux grosses productions déjà "franchisées")et on tient là un beau gros potentiel pour faire frémir le box office d'autant que cet épisode est censé être le premier d'une franchise que les studios souhaitent lucrative. Le film met en scène de jeunes acteurs plus vraiment ados, disons plutôt de jeunes adultes bien campés par des acteurs qui ont de la présence et un certain charisme. Le pitch : Un alien (à l'apparence bien humaine) a trouvé refuge sur terre. Il fait partie d'une lignée de protecteurs, neuf au total. Il est le quatrième. Les trois premiers ont été tués par des prédateurs aliens nommés Mogadorians. Il est le suivant sur la liste. Il fuit de villes en villes jusqu'à ce qu'il trouve l'amour auprès d'une jeune fille du lycée... Le parallèle avec une série comme Twilight est vite établi, il y a entre ces franchises des similitudes certes mais également des spécificités. Le film commence par une scène d'action réjouissante, quelques minutes de SF d'action qui semblent donner le ton puis c'est le calme. Pour l'amateur d'action, l'attente est longue, l'amateur de SF pure et dure pourrait même fortement s'impatienter : 50 minutes pour découvrir les personnages, pour que le jeune héros puisse entamer une relation amicale au lycée et une autre amoureuse qui prend pas mal de place dans l'intrigue et enfin découvrir progressivement ses pouvoirs grandissants car il s'agit bien d'un film de SF. Pendant ce temps, les poursuivants se rappellent à notre bon souvenir par l'entremise de quelques plans, histoire de faire patienter le spectateur. 50 minutes, c'est le temps pour mettre en place une scène d'action disons, très soft et assez avare en effets. Jusque là, le film peut paraître un peu lent et lisse sur l'air d'une BO à la mode style rock balade cool. Evitons le spoiler et ne précisons rien de plus. Sachez tout de même que les trente grosses dernières minutes s'emballent méchamment, fini la romance, place à l'action. L'attente a été longue mais cela en valait la peine. Enfin, on voit où est passée une bonne partie du budget. Des combats parfaitement orchestrés, des cascades... le tout soutenu par des SFX de très très bonne facture, du tout bon. Une mise en scène académique mais finalement efficace. Pari gagnant pour l'équipe car on a bigrement envie de connaître la suite, cet épisode s'apparentant au final à une introduction à d'autres aventures qu'on espère mouvementées du début à la fin cette fois. C'est là que réside le secret de fabrication maison... Ce n'est pas un seul film qui doit combler le spectateur, c'est l'intégralité d'une série. Devinez pourquoi... On ne va pas s'en plaindre et vivement la suite.
44 commentaires|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2013
Le film est sympa, plutôt orienté adolescent, mais ce n'est pas forcément un défaut. Certains personnages sont un peu stéréotypés (comme le bon copain, 1er de la classe et souffre-douleur du "beau gosse" sportif, populaire ayant un QI de bulot ! Mais on passe un bon moment, les effets spéciaux sont top et bien que l'intrigue soit un peu tirée par les cheveux, on se laisse embarquer dans cette histoire de héros extraterrestre traqué par des vilains, méchants, pas beaux... heureusement, l'amitié et l'amour vont lui permettre de mener sa mission à bien...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,15 €