Commentaires en ligne


3 évaluations

4 étoiles
0

3 étoiles
0

2 étoiles
0

1 étoiles
0

 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très vieux mais très jeune et bien joli roman..., 30 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Daddy-Long-Legs (English Edition) (Format Kindle)
Que voilà un joli petit roman !

C'est en fait un roman tout à fait respectable par son âge (un bon siècle d'existence, il a été publié en 1912), mais son ton frais et léger ne trahit pas cette ancienneté. Quelques notations tout au plus pourraient surprendre ou gêner le lecteur contemporain (le terme de "negro" qualifiant des serveurs, par exemple), mais tout le reste est parfaitement accessible, sans rappeler l'époque d'écriture.

A l'exception du prologue, qui va mettre en scène et en situation le personnage principal, il s'agit d'un roman épistolaire. Eh oui, espèce dangereusement menacée d’extinction aujourd'hui...
La jeune Jerusha Abbott (18 ans) a passé toute sa vie dans un orphelinat, dont elle doit s'occuper à présent des plus jeunes. Un jour, elle apprend qu'un mécène qui souhaite rester anonyme lui offre les frais de scolarité et une petite pension mensuelle qui lui permettront d'accéder à l'université (on est quand même en 1912 !). En échange, il n'exige qu'une seule chose : une lettre mensuelle qui raconte la vie quotidienne de la jeune fille. Le roman est constitué des lettres de Jerusha (prénom à coucher dehors, qu'elle s'empressera d'abandonner, heureusement pour elle !) exclusivement, le mécène en question se refusant catégoriquement à répondre. Le titre un peu étonnant du roman est le surnom qu'elle va donner à son bienfaiteur, aperçu une seule fois de loin et de dos, si grand et maigre qu'il évoque pour elle un "faucheux" à longues pattes maladroites - et lui permettra de lui donner du "daddy" (c'est une orpheline, désespérément en quête d'affection, et qui a parfois des lignes très émouvantes pour lui demander d'"incarner" toute une famille).

Dès sa première lettre, on découvre une demoiselle à l'imagination débordante, pleine de fraîcheur, un style remarquable, et surtout un ton étonnant. C'est une toute jeune fille, qui découvre un monde inconnu (ah, la riche Julia Pendleton et ses bas de soie...), dans lequel elle commet quelques gaffes, mais elle a l'esprit vif, l’œil acéré - y compris pour ses propres erreurs, ce qui la rend plus attachante encore -, et un humour phénoménal. Elle est capable de changer de style d'une lettre à l'autre, s'amusant parfois à écrire une "vraie" lettre de demoiselle bien élevée - et quel contraste !!
On suit son évolution au cours des 4 années qu'elle va passer à l'université, et on ne peut s'empêcher de l'aimer très vite au fil de la lecture. Je me demandais constamment comment son mécène pouvait réagir - ou ne pas réagir, d'ailleurs !! - à de telles lettres !

Il y a en plus la découverte du sentiment amoureux, mais là, on est bien (et c'est tant mieux) dans un roman du début du XXème siècle : on nous laisse deviner, tout est dans l'art délicat et magistralement mené de la suggestion, et que c'est agréable, après tout ce que la littérature "sentimentale" contemporaine nous assène !

Bref, un très bon moment de lecture, pour lectrices sensibles à de jolis petits romans, et ce, dès l'adolescence (l'édition française, Papa-Longues-Jambes est chez Folio Junior).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Délicieux, 14 juin 2013
Par 
Lady Lama (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Daddy-Long-Legs (English Edition) (Format Kindle)
Ce roman à la fois désuet (publié en 1912) et moderne (pour l'émancipation des femmes et pour les avancées sociales) fait moins de 200 pages. L'écriture est merveilleuse, l'histoire simple mais accrocheuse (entre le roman d'apprentissage, la chronique sociale et une touche de romance), le personnage principal enthousiasmant et le roman est gratuit en Kindle. Bref, si vous êtes une fervente admiratrice de Jane Austen/des 4 Filles du Docteur March/des Enid Blyton etc., cliquez et lisez, vous ne pourrez qu'adorer! J'avoue regretter de ne pas avoir eu la possibilité d'étudier ce roman à l'école, j'aurais alors adoré l'anglais.

C'est l'histoire d'une orpheline élevée dans un institut de charité, et qui se distingue de ses condisciples par son intelligence, sa vivacité, son imagination et son impertinence. Et physiquement, elle est tout à fait charmante. Elle se démarque et un mystérieux donateur, qui jusque là n'aidait que de jeunes garçons, lui octroie une bourse pour étudier à l'université. La seule contrepartie: qu'elle lui écrive une lettre par mois pour lui raconter son quotidien.

Ne connaissant pas son généreux bienfaiteur sinon par une silhouette aperçue de loin, elle va le surnommer "Daddy-long-leg", en référence aux seuls éléments qu'elle connaît/imagine de lui:
"There are just three things that I know:
I. You are tall,
II. You are rich,
III. You hate girls,
I suppose I might call you dear Mr. Girl-Hater. Only that's rather insulting to me. Or Dear Mr Rich-Man, but that's insulting to you, as though money was the only important thing about you. Besides, being rich is such a very external quality. Maybe you won't stay rich all your life; lots of very clever men get smashed up in Wall Street. But at least you will stay tall all your life! So I've decided to call you Dear Daddy-Long-Legs. I hope you won't mind. It's just a private pet name, we won't tell [the others]."

Alors que la majorité du roman va décrire un quotidien qui peut sembler d'une affligeante banalité, son esprit en fait une épopée drôle et intense. Par exemple:
" And now I suppose you've been waiting very impatiently to hear what I am Learning?
I. Latin: Second Punic war. Hannibal and his forces pitched camp at Lake Trasimenus last night. They prepared an ambuscade for the Romans, and a battle took place at the fourth Watch this morning. Romans in retreat.
II. French: 24 pages of the Three Musketeers and third conjugaison, irregular verbs.
...
V. Physiology: Reached the digestive system. Bile and the pancreas next time.
Yours, on the way to being educated,
Jerusha Abbott
PS. I hope you never touch alcohol, Daddy? It does dreadful things to your liver."

Chaque lettre est rédigée dans un style différent, la plupart du temps c'est éblouissant, une fois ou deux j'ai trouvé cela un peu plus douteux (notamment la lettre mélangeant le français et l'anglais).

Cherry on the cake, l'histoire est une "feel good story", où le bien et l'amour triomphent. J'ai trouvé tout de suite qui était Daddy Long Legs, mais comme le dit une autre commentatrice Amazon, très justement, c'est délibéré et rend la lecture plus délicieuse encore.

A consommer sans modération.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 c'est un anglais très agréable à lire! On peut recommander cette lecture au collège!, 17 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Daddy-Long-Legs (Broché)
Le ton du livre est amusant et nous plonge rapidement dans l'univers de cette petite orpheline, dans un style très british! C'est super!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Daddy-Long-Legs (English Edition)
EUR 0,00
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit