undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

31 sur 33 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Les interpétations de Vivaldi qui m''avaient particulièrement intéréssé ces dernières années étaient, d''une part, celles de Giuliano Carmignola (les disques Divox avec les Sonatori, dont des Quatre saisons Vivaldi: Les Quatre saisons , Concertos Op. 8; Concerto for violins & strings in Fqui peuvent suffire à mon bonheur) et d''autre part celles de Viktoria Mullova (si alerte dans son disque OnyxVivaldi : Violin Concertos). Il y avait donc de quoi se laisser tenter par le résultat de leur rencontre. L''accroche publicitaire du disque dit : « deux des plus grands violonistes d''aujourd''hui », et ceci est à mon avis tout à fait exact. Carmignola, qui a travaillé avec Milstein et Szeryng, est un soliste aussi fin qu''inspiré et complet (consultons sa biographie : créateur en Italie du concerto de Dutilleux, il n''est pas le spécialiste d''une période qu''on croit, et je ferais l''hypothèse que ce n''est pas sans rapport avec le résultat). Viktoria Mullova, formée à la dure école du violon soviétique, et à qui on doit depuis tant de belles choses, ne peut être taxée d''opportunisme depuis qu''elle a adopté les cordes en boyau pour ce type de répertoire. Ils sont ici des partenaires complices (en concert, ils ont aussi joué ensemble Bartok et Prokofiev). D''autre part, le programme est fait d''œuvres moins fréquentées que d''autres, séduisantes (des mouvements lents des concertos en ré mineur, en si bémol majeur, et en ut mineur particulièrement captivants). On sera frappé par l''aisance, mais aussi la délicatesse du jeu des solistes, qui évitent tous les effets appuyés si communs dans ce répertoire. Ils sont rejoints sur ce terrain, jusqu''à un certain point au moins, par l''orchestre qu''emmène Andrea Marcon.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La musique d'Antonio Vivaldi n'en finira jamais e nous séduire et la méchante remarque de Stravinsky selon laquelle Vivaldi n'aurait composé qu'un unique concerto pour violon duplique à l'infini s'infirme à chaque parution d'un nouvel album du violoniste Giuliano Carmignola. Dans cet album, le prodige italien est accompagné de la violoniste russe Viktoria Mullova qui ne m'avait guère emballé dasn ses interprétations de concertos issus de "L'estro armonico" op.3.
1. Les deux violonistes possèdent un jeu superlatif. À la différence d'autres versions qui chargent le trait jusqu'à la caricarure, isl ne "roulent pas des mécaniques" et nous offrent une éloquence virtuose : un archet préc!s qui nous livre un legato de rève, efficace, riche de timbres et de couleurs nuancées. C'est ce dernier aspect qui fait de cet enregistrement une référence : les allegros sont de vrais allegros (l'Allegro Molto du RV 511 franchement pyrotechnique) et les mouvements lents sont restitués avec la poésie qui leur est due (quel dialogue dans l'Andante du RV 509 ou l'Adagio franchement lugubre du RV 514).
2. Le Venice Baroque orchestra accompagne les solistes avec naturel et souplesse (on est loin de l'interprétation trop sage d'I Solisti Veneti de 1972 ou des exhubérances d'un Fabio Biondi en 1992. Il n'a y a pas que la virtuosité dans l'oeuvre de Vivaldi : le lyrisme et la mélancolie y tiennent une place essentielle).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il y a peu d'enregistrements des concertos pour deux violons de Vivaldi.
En 1995, Christophe Coin avec I Giardino armonico enregistrait une version assez sympathique, ne comprenant que deux de ces concertos. En 1998, ce fût le brillant double album d'Europa galante sous la baguette de Fabio Biondi qui s'attaqua à ce registre très particulier du répertoire vivaldien.
Disons le tout net, cette version avec G Carmignola et V. Mullova dépasse les autres enregistrements.
La complicité entre les deux violonistes est parfaite et la partie orchestrale conduite par Andrea Marcon avec le Venice Baroque Orchestra met bien en valeur les deux solistes sans jamais les étouffer.
Ce qu'il y a de spécial dans ces pièces, c'est la nouvelle approche du violon dans l'univers de Vivaldi. L'auditeur risque d'être désorienté par uN style très différent du violon soliste dans les quatre saisonS ou même dans les concertos pour violon seul. Ici les deux instruments agissent un peu comme des chanteurs lyriques dont le chant se répond en une volte continue. Ainsi les deux violons , dans ces partitions, entament un dialogue vif et léger caractérisé par des exercices de virtuosité de la part des solistes rendant ces pièces très difficiles et rarement interprétées.
Donc une grande réussite, avec sur le plan technique une prise de son superbe.
Vraiment un très bon CD à recommander chaudement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 octobre 2011
Un duo de rêve. De quoi secouer le prêtre roux dans sa tombe. Mais n'attendez pas des solos de la Mullova. Elle et Carmignola se fondent et s'embrassent (et s'embrasent) dans un flux continuel de musique tout simplement céleste.
Vous détestez la musique baroque ? Précipitez-vous sur ce disque-là, et vous en sortirez tout bonnement retourné. Parce que Carmignola et Mullova font plus que servir (admirablement) un génie. Ils renversent la vapeur. Ils en extraient une lave, un flux tantôt incendiaire, tantôt mélancolique. On n'est pas loin, parfois, du tango d'Astor Piazzola. Jamais Vivaldi n'a sonné si romantique, ni si moderne. Une pure merveille.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 avril 2012
Oui,je le suis car sans être particulièrement amateur,on ne peut qu'admirer la technique de ces 2 prodiges du violon et pour qui aime la musique baroque,alors là....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 mars 2013
les violons vous parlent c'est super! très beau duo plein de sensibilité et d'adresse qui vous transporte dans le monde de Vivaldi.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 juillet 2009
Deux grands musiciens pour une collaboration réussie !Carmignola et Mullova, deux violonistes pour lesquels nous allons bientôt manquer de superlatifs !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 10 octobre 2014
Il me semble que j'ai déjà donné mon évaluation concernant ce CD. Je le trouve excellent, enlevé, maîtrisé; bref tout ce que j'aime chez Vivaldi, bien servi ici. Admiration pour les interprètes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 août 2015
trés bel enregistrement par de grands virtuoses tous deux en parfaite symbiose
à recommander à tous les amoureux de Vivaldi
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 septembre 2009
Margnfique interprétation de chefs-d'oeuvre qui restent méconnus et font vibrer l'auditeur de bout en bout
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus