Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du très grand jazz avec David et ses amis, 8 février 2014
Par 
L. Pierre "pedro73" (Chambery) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Octets (CD)
Après avoir redécouvert les albums de David MURRAY gravés en petite formation pour Black Saint (cf David Murray/7 Albums), je me suis remémoré avec nostalgie ses CD gravés en octet pour le même label, écoutés dans les années 80 à la médiathèque de CHAMBERY. Aussi c'est avec beaucoup de plaisir que j’ai vu ressortir récemment l’intégralité de ces albums en un coffret enfin accessible…

Passons en revue chacun des CD ainsi disponibles :

1) MING : 4 étoiles (39 min 32)
Enregistré en juillet 1980 avec Henri THREADGILL (as), Olu DARA (tp), Lawrence BUTCH MORRIS (cornet), George LEWIS (tb), Anthony DAVIS (p), Wilbur MORRIS (b) et Steve Mc CALL (perc), c’est l’album le plus explosif de la série, notamment par ses deux premiers airs : « Fast life » (8 min 54) d'abord où, sur un rythme très rapide imposé par le percussionniste et le pianiste, on a droit à un feu d’artifice déroutant assez free, puis « The Hill » (10 min 39), morceau plus lent où le trompettiste passe le relais à David qui nous gratifie d'un beau solo free à la clarinette basse (avec le renfort du bassiste), puis ça part dans toutes les directions au bout d’à peine 5 min : ne pas éviter de zapper si nécessaire !
La suite est heureusement nettement plus audible avec « Ming », beau morceau plus lent, mais un peu court (4 min 28), « Jasvan » (8 min 51), composition à mon avis la plus réussie, mêlant avec brio les interventions des différents membres de l’octet, pour terminer avec « Dewey’s circle » (6 min 36), autre belle réussite très rythmée avec un beau solo de David au ténor.

2) HOME : 5 étoiles (38 min 35)
Enregistré fin 1981 avec le même personnel que pour le précedent, cet album est l’un des plus beaux enregistrés par David en octet. « Home », le premier morceau (5 min 58) est un petit bijou où Henri THREADGILL intervient longuement à la flûte basse. « Santa Barbara and crenshaw follies » (7 min 30), l’air suivant, est plus énergique avec les solos inspirés du trompettiste, puis du ténor, brodant sur le rythme imposé par le batteur-percussioniste ; « Choctow blues » (7 min 20) est un air fascinant et inoubliable enregistré par David à la clarinette basse ; « Last of the hipmen » (9 min 12) est un air hors du commun avec un fabuleux solo d’Henri THREADGILL à l’alto, puis d’Olo DARA et enfin de David. Enfin « 3-D Family », morceau dynamique et swinguant (8 min 35), clôt en beauté ce CD où chaque artiste donne libre cours à son inspiration.

3) MURRAY’S STEPS : 5 étoiles (39 min 45)
Enregistré en juillet 1982 avec Henri THREADGILL (as), Bobby BRADFORD (tp), Lawrence BUTCH MORRIS (cornet), George LEWIS (tb), Curtis CLARK (p), Wilbur MORRIS (b) et Steve Mc CALL (perc), c’est également un grand album où l’on ne s’ennuie pas une seconde…
« Murray’s steps » (12 min 25) est une splendide composition où les solo se succèdent sur un rythme très rapide imposé par Steve Mc CALL. « Sweet lovely » (8 min), « Sing song » (9 min 40) et « Flowers for Albert » (9 min 40) sont les autres compositions qui illuminent ce merveilleux album, peut-être l’œuvre la plus collective du lot avec de grands solos d’Henri THREADGILL à la flûte, de Bobby BRADFORD à la trompette ainsi qu'un travail monumental de Steve Mc CALL à la batterie et aux percussions.

4) NEW LIFE : 5 étoiles (39 min 47)
Enregistré en octobre 1985 avec Hugh RAGIN, Baikida CARROLL (tp), Craig HARRIS (tb), John PURCELL (as), Adegoke Steve COLSON (p), Wilbur MORRIS (b) et Ralph PETERSON Jr (dr), l'album commence par « Train whistle » (11 min 49), une composition très originale, au cours de laquelle David intervient successivement à la clarinette basse, puis au ténor avec les autres cuivres pour une longue chevauchée à travers les étendues du nouveau monde : un morceau génial qui enfonce bien des groupes actuels par sa modernité et son exubérance. On peut être un peu déçu par la longue et quelque peu confuse version de « Morning song » (10 min 09) qui vient ensuite. Heureusement le CD se termine, après un excellent « New life » un peu court (6 min 35), par un « Blues in the pocket » (11 min 14) très réussi.

5) HOPE SCOPE : 4 étoiles (43 min 28)
Enregistré en mai 1987 avec Hugh RAGIN, Rasul SIDDIK (tp), Craig HARRIS (tb), James SPAULDING (as), Dave BURRELL (p), Wilbur MORRIS (b) et Ralph PETERSON Jr (dr), cet album comporte deux airs dédiés à ses ainés : « Ben » d'une part (7 min 41) et « Lester » d'autre part (8 min 27)(ce dernier étant bien supérieur au premier). Deux compositions assez free font le lien entre les 2 titres précédents (« Same places, new faces » (9 min 03) et « Hope scope » ( 8 min 23), qui vont probablement perturber votre confort musical avant que l’album ne trouve en « Thabo » (9 min 54) une conclusion plus sage et harmonieuse…
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Octets
Octets de David Murray (CD - 2011)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit