undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles25
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
23
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 novembre 2005
The Dreaming, qui est le quatrième album de Kate Bush et date de 1982, marque une profonde rupture par rapport à ses prédécesseurs. Forte du succès du disque précédent Never for Ever et de ses singles («Babooshka», «Army Dreamers» …), la chanteuse dispose pour la première fois d’une liberté totale et elle va en profiter pour créer une œuvre profondément originale, sans se soucier le moins du monde de produire de nouveaux hits. Outre quelques membres de son groupe d’origine, elle s’entoure d’artistes d’horizon très divers (David Gilmour, Geoff Downes, clavier des Buggles, le bassiste de hard rock Jimmy Bain, le jazzman Eberhard Weber…) qui vont enrichir sa palette sonore. Les univers sont très variés : cabaret berlinois pour «There Goes a Tenner», aborigène australien pour «The Dreaming», folklore irlandais pour «Night of the Swallow»… mais l’ensemble demeure fondamentalement homogène et unitaire, ce qui constitue un véritable tour de force. Par ailleurs, Kate Bush atteint probablement ici la plénitude de ses capacités vocales et le travail sur les voix, dédoublées, mixées, chantées, susurrées ou chuchotées est véritablement époustouflant. Même la pochette, illustrant la chanson «Houdini», est magnifique. Aucune faiblesse notable sur cet album et des mentions spéciales pour «Pull out the Pin», le dynamique «Suspended in Gaffa», «Get out of my House» où Kate nous hurle de sortir de chez elle et surtout le somptueux «All the Love». Ce disque, probablement le plus difficile d’accès de l’artiste, n’est pas à conseiller à une personne souhaitant découvrir Kate Bush mais il constitue un jalon essentiel de la pop musique de ces trente dernières années. Grand.
11 commentaire13 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
À l'époque où il est sorti, on pouvait lire entre autre, dans la presse spécialisée, que "The Dreaming" était l'enfant de "Sergent Pepper's Lonely Hearts Club band" et de "Dark side of the moon" : du disque des Beatles, cet album de Kate Bush a hérité de la même folle inventivité mélodique ; de l'album des Pink Floyd, il a la même impressionnante maîtrise technique. En avance sur son temps (ce qui explique peut-être ses ventes médiocres à l'époque), "The Dreaming" reste, aujourd'hui encore, une oeuvre inégalée, une tour de Babel où tout sidère, de la voix unique de Kate Bush, aux arrangements vertigineux, en passant par des textes d'une beauté impardonnable ! Il suffit d'une écoute pour comprendre à quel point des titres comme "Suspended in Gaffa", "Houdini" ou "Night of the Swallow" (les points d'orgue de l'album) sont intemporels : près de trente ans après sa sortie, ce disque magique et miraculeux en a encore vingt d'avance !!! Avec son ouverture en fanfare (la tribale et irrésistible "Sat In Your Lap") et sa conclusion terrifiante (la claustrophobique "Get Out Of My House"), en passant par l'inquiétante "Leave It Open", la faussement calme "Pull Out The Pin", la cinématographique "There Goes A Tenner", l'iconoclaste "The Dreaming" (qui anticipe la mode World Music avec quasiment 10 ans d'avance), ou la surnaturelle "All the Love", "The Dreaming" révèle, à chaque nouvelle écoute, une nouvelle découverte. Véritable cathédrale sonore ciselée comme de la dentelle et portée de bout en bout par une Kate Bush désormais seule maîtresse à bord, "The Dreaming" a tout du chef-d'oeuvre indémodable (puisque déjà hors mode et hors norme au moment de sa sortie). Notre Belle au bois dormant d'outre-tombe, au zénith de sa beauté et au sommet de son art, frappe donc un grand coup, avec ce disque certes pas facile d'accès, au premier abord, mais qui livre peu à peu toutes ses richesses au fil des écoutes... C'est que "The Dreaming" se mérite ! On a beau chercher : il n'y a rien à jeter dans ce diamant noir... Et si c'était ça, la perfection ?
Une chose est sûre, en tout cas : jamais musique n'aura eu à ce point l'allure d'une oeuvre d'art.
11 commentaire28 sur 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2002
Cet album me rappelle l'émotion de ma découverte d'une artiste qui me suit depuis plus de 10 ans : quelle émotion, lancinante puis convaincante, d'avoir découvert ces rythmes, ces phrasés que je n'avais jamais entendus et que je n'ai jamais ré-entendus depuis. Que quelqu'un me dise s'il connait aujourd'hui en 2003 un-une artiste capable d'une telle fantasmagorie extravertie, sensuelle, douce-amère, des orchestrations, bruits, atmosphères inoubliables : mystère de "gaffa", frémissement de "Pull out" (et l'inoubliable feulement "i love lifffe !!!"), surréalisme du titre éponyme, nostalgie de "all the love", et géniale dramaturgie de" Get out", un chef-d'oeuvre sur la rupture amoureuse, mon morceau préféré de tous. Inoubliable. A couper le souffle.
11 commentaire12 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voici sans aucun doute l'album de Kate Bush le plus riche et le plus original de sa carrière: arrangements, textes, voix et ambiances sont surprenants. Un disque qui en devient intemporel, 1982? qui l'aurait cru... Le meilleur opus de la chanteuse dans les années 80 avec "Hounds of Love", loin des clichés pop de son époque. Ici rien est évident, l'auditeur doit sentir, entrer dans cet original monde sonore. Ecoute après écoute, on est ému, et l'on sait que l'on a entre les mains une oeuvre ... d'art.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 octobre 2004
En 1982, Kate Bush a 24 ans. Et à 24 ans, Kate Bush est un génie. Ce disque est intemporel. Oui, ce disque peut être considéré, à juste titre, comme son meilleur album. Son 4ème opus mais le 1er autoproduit, il a pourtant désorienté nombre de ses fans de la 1ère heure, nos voisins anglais les premiers, d'où son accueil mitigé outre Manche. Mais cet album est un véritable bijou, un trésor digne de figurer parmi les richesses de la caverne d'Ali Baba. Le talent de Kate Bush pour l'écriture et la composition nous explose littéralement à la figure. Album particulièrement dense, riche, novateur, expérimental, hors-norme, il nécessite de nombreuses écoutes attentives pour en savourer toutes les subtilités. Laissez-vous transporter, envoûter par le voyage onirique que nous propose Kate Bush : vous participerez à un hold-up raté, crapahuterez dans la jungle vietnamienne, ferez le plein de connaissances, perdrez vos repères, confondrez les aborigènes avec les arbres, pousserez votre dernier soupir entouré de vos amis, participerez à la magie d'Houdini....Et si votre retour sur terre est difficile, refaites un autre voyage, et un autre, à l'infini. Un seul regret : la mauvaise qualité de l'enregistrement cd écrase le relief sonore de cet album. Une remasterisation s'impose d'urgence !! Mais tout le monde sait que l'urgence et Kate Bush ne font pas bon ménage...(soupir)
0Commentaire16 sur 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2002
Des sons du digeridu australien en passant par le tempo de la musique d'un polar noir des années 40... Kate Bush donne le meilleur d'elle même dans cet album éblouissant et riche. Chaque morceau est comme un petit film au scénario bien huilé qui défile devant vous. Une réussite sublime. Tout est réussi, meme la splendide pochette illustrant le theme d'houdini. with a kiss, I pass the key... Avec un baiser, je transmets la clef... On est sous le charme...
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2005
Le diamant noir de cette musicienne de génie.Une originalité inouie, de nombreuses écoutes sont nécéssaires pour en saisir toutes les subtilités.Une oeuvre avant gardiste et intemporelle..;Peut-être la quintessence de son art.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A l'époque où il est sorti, on pouvait lire entre autre, dans les journaux spécialisés, que "The Dreaming" était l'enfant de "Sergent Pepper's Lonely Hearts Club band" et de "Dark side of the moon" : du disque des Beatles, "The Dreaming" a hérité de la même impressionante inventivité mélodique; de l'album des Pink Floyd, il a la même impressionante inventivité technique. Sans doute légèrement en avance sur son temps (ce qui explique peut-être ses ventes médiocres à l'époque), "The Dreaming" reste, aujourd'hui encore, une oeuvre inégalée, une tour de Babel où tout frôle la perfection, de la voix unique de Kate Bush, aux arrangements vertigineux, en passant par des textes d'une beauté impardonnable ! Il suffit d'une écoute pour comprendre à quel point des titres comme "Suspended in Gaffa", "Houdini" ou "Night of the swallow" sont intemporels : près de vingt ans après sa sortie, ce disque magique et miraculeux en a encore vingt d'avance !!! Chaque nouvelle écoute est une nouvelle découverte. Chef-d'oeuvre absolu, cathédrale incontournable portée de bout en bout par une Kate Bush seule maîtresse à bord, Notre-Dame du Rock, Belle au bois dormant d'outre-tombe au zénith de sa beauté et au sommet de son art, on a beau chercher : il n'y a rien à jeter dans ce diamant noir. La perfection et la beauté incarnées. Le génie à l'état pur... Décidément, comme j'envie ceux à qui il reste encore à découvrir "The Dreaming".Que dire d'autre ? ...Jamais musique n'aura eu à ce point l'allure d'une oeuvre d'art.
0Commentaire6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 février 2010
Dans les années 80, deux albums en particulier ont fais mon éducation musicale, Siouxsie & the banshees avec l'album "kiss in a dreamhouse" et Kate Bush avec celui-ci. avec The Dreaming, on a l'impression de redécouvrir la musique, des sonorités inconnues, une voix sans pareil, des rythmes venant de on ne sait où, on est désorientés, déstabilisés, et même je dirais plus: choqués!!! "The dreaming" est un album ou l'imaginaire et la magie se mélangent. Près de 30 années plus tard, il reste l'album qui m'a fais aimer la musique. Après l'avoir écouté, vous aurez découvert l'émotion a l'état pure. Attention, ce n'est pas un album facile, il faut savoir l'apprivoisé, le connaitre, l'écouter encore et encore pour en découvrir toutes les subtilités. Et après et seulement après, vous aurez la curiosité de voir que Kate Bush a enfluencé énormément d'artistes, que ce soit tori Amos, Alanis Morissette, Bjork et tant d'autre. Bien sur je ne l'écoute plus autant que dans mon adolescence mais si je ne devais garder qu'un seul album de ma discothèque, ça serait sans ambiguité celui-ci.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2014
Avec The Kick Inside et Never For Ever, The Dreaming vient rejoindre, selon moi, ce triptyque d'anthologie. Sur la pochette de l'album, Kate (la femme du prestidigitateur Houdini) a sur la langue la clé qui permettra à son mari de se défaire de ses chaines lors de son show. Les textes sont très travaillés, les musiques très originales et pas mal d'innovations au programme. A écouter d'urgence !
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €