Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre essentiel, 25 avril 2014
Par 
RAS - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Le livre de Patrick Moore est d'abord le récit des années fondatrices de Greenpeace. Une bande de beatniks achète un vieux bateau de pêche et part sur les océans à la lutte contre les essais nucléaires, les pêches à la baleine, le massacre des bébés phoques ou la pollution des mers. Avec bientôt un immense soutien au niveau mondial. Cette partie autobiographique est très touchante et montre comment l'organisation à ses débuts était bien différente de ce qu'elle est devenue. Déjà on assiste aux premières tensions entre les fondamentalistes radicaux et les pragmatiques. Patrick Moore insistait déjà à l'époque sur une bonne connaissance du dossier scientifique avant de sortir des mots d'ordre, ce qui lui valut le sobriquet de Mister Truth.
Nous assistons à la progressive transformation de Greenpeace en un lobby qui organise ses campagnes en partie selon les rentrées financières qu'elles promettent. De plus en plus, c'est la mobilisation médiatique contre des ennemis qui est à l'avant-plan, au détriment de la recherche de solutions. En 1986, il quitte l'organisation. Depuis lors, il s'engage dans une voie de consultant et de propagandiste qui cherche des solutions faisables plutôt que de mobiliser contre des ennemis diabolisés et pour des idées irréalisables. Par exemple, Moore montre que Greenpeace ne soutien que les formes d'énergie, (surtout le solaire et les éoliennes), qui représentent 0,8% des sources actuellement utilisées. Une perspective peu réaliste pour arriver à fournir de l'énergie à tous, pays pauvres compris.
Dans la seconde partie, Patrick Moore passe en revue un certain nombre de thématiques qui sont régulièrement évoquées par les mouvements environnementalistes. Il montre que, basé sur les recherches scientifiques et non des projections émotionnelles, des solutions plus réalistes et plus efficaces pour l'environnement peuvent être trouvées. Les fondamentalistes, par leurs oppositions stériles mais influentes, bloquent les solutions qui justement résoudraient les principaux problèmes environnementaux. Par exemple:
- Il faudrait faire pousser plus d'arbres, ce qui ne peut se réaliser que s'il y a une demande importante de bois, notamment dans la construction. Les arbres constituent la meilleure des ressources renouvelables, mais les propriétaires ne les plantent que si le bois se vend. Alors que pour les environnementalistes radicaux, utiliser du bois est une sorte de péché.
- Il n'y a pas de problèmes à inonder des vallées par la construction de barrages, les lacs artificiels créés ont beaucoup d'avantages écologiques et la production d'électricité peut être importante.
- L'énergie nucléaire est actuellement la source d'énergie la plus efficace, la plus propre et la plus sure. Sur 400 centrales en fonctionnement, il y a eu trois accidents. Three Mile Island, zéro mort, zéro blessé. Chernobyl, un accident dû plus à l'incompétence du régime soviétique qu'à la technique en soi, 56 morts. Fukushima, aucun mort du à la radiation, les décès sont dus au tsunami (les commentateurs se plaisent souvent à maintenir la confusion). Alors que 500 ouvriers meurent dans les centrales au charbon chaque année. En empêchant le développement du nucléaire, on promeut le recours à des moyens plus polluants ou moins efficaces. Par exemple, l'électricité produite par les panneaux solaires coute dix fois plus.
- Pas de raison de s'alarmer du changement climatique, le climat a toujours changé, et s'il y a réchauffement, il y a plus d'avantages que de désavantages.
Dans son introduction, l'auteur clarifie également de façon convaincante les termes régulièrement utilisés dans le débat, comme durable, renouvelable, vert, principe de précaution, environnementaliste. En conclusion, un livre essentiel, qui devrait être traduit en français.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un autre son de cloche!, 29 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce livre commence par l'histoire passionnante d'une des plus grandes ONG mondiale. Le récit des combats du débuts se lit comme un excellent roman historique.
Ensuite, l'auteur met beaucoup de bon sens dans ses propos et base ses réflexions sur le point de vue scientifique au lieu de s'en tenir à des principes "établis une fois pour toutes".
Même pour des lecteurs qui seraient ardents défenseurs des activistes purs et durs, ce livre peut constituer une base de réflexion et forcer à se poser les bonnes questions.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit