Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un grand Tristan
Wagner aurait été heureux de cette somptuosité sonore qui nous emporte au coeur d'un des mythes de l'Europe du nord. Karajan est déchainé et ça marche.
Les voix sont à la hauteur de l'orchestre notamment Helga Dernesch, très critiquée: Ah Nillson, Modl, Flagstad ou Varnay... Mais je préfère...
Publié le 1 avril 2012 par Antoine Martin

versus
3 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sécheresse
Une oeuvre qui ne convient guère à monsieur Karajan...Certes le son est beau mais cela ne suffit pas;l'interprétation est raide,les sons polis mais secs;le fameux duo du 2° acte manque de ferveur et d'érotisme. A mon avis ,il faut préférer Fürtwangler ou Böhm.
Publié le 1 août 2012 par cacoton


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un grand Tristan, 1 avril 2012
Par 
Antoine Martin (Saint Brieuc, Bretagne) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Tristan und Isolde (CD)
Wagner aurait été heureux de cette somptuosité sonore qui nous emporte au coeur d'un des mythes de l'Europe du nord. Karajan est déchainé et ça marche.
Les voix sont à la hauteur de l'orchestre notamment Helga Dernesch, très critiquée: Ah Nillson, Modl, Flagstad ou Varnay... Mais je préfère Dernesch à la voix juvénile et charnelle. Certes les roles trop lourds (Brunhilde notamment) qu'elle a alors abordé lui ont ensuite beaucoup nui et elle n'a finalement pas fait la carrière que l'on pouvait attendre à cette époque. Mais une jeune chanteuse autrichienne pouvait elle refuser quelque chose à Herbert von Karajan?
Jon Vickers est somptueux: crooner à la large voix virile sans limitations du souffle. le reste de la distribution est interessant meme si on aurait préféré Dietrich Fischer Dieskau à Walter Berry, un peu prosaique ! Karl Ridderbusch, Christa Ludwig c'était pas si mal les années 70!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un Tristan qui vaut mieux que sa réputation, 29 octobre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Tristan und Isolde (CD)
Ce n'est surement pas la meilleuure version de Tristan; pourtant, je trouve personnellement qu'elle vaut bien mieux que ce qu'on en dit le plus souvent.
Certes, le Karajan des années 70 est bien loin de celui de 1952 quans il portait l'oeuvre à incandescence à Bayreuth avec le concours de Mödl et Vinay, Isolde et Tristan exceptionnels d'engagement. En 72, Karajan privilégie le beau son et nous gâte avec un Berliner Philharmoniker somptueux.
La distribution est du meilleur niveau avec Christa Ludwig et Karl Ridderbusch qui étaient alors les références dans Brangäne et Marke. Walter Berry, baryton un peu éclipsé par les Fischer-Dieskau, Prey ou Wächter, ne démérite pas en Kurwenal un peu fruste. On nous offre même le luxe d'avoir Peter Schreier dans 2 petits rôles.
Reste les deux rôles titres dévolus à l'immense ténor canadien Jon Vickers et à Helga Dernesch qui gagna petit à petit ses galons de chanteuse wagnérienne en interprétant d'abord les "petits rôles" mais qui n'atteignit jamais la notoriété de ses ainées, les Mödl, Varnay ou encore Nilsson.
Personnellement, même si je trouve la voix un peu fragile pour ce rôle écrasant, je la trouve belle et s'intégrant finalement bien dans la conception de Karajan.
Vickers lui, déborde de cette conception un peu trop lisse et nous livre un Tristan magnifique, déchiré et déchirant surtout à partir de la fin de l'acte 2. Comme avec tous les rôles qu'il aborde, Vickers investit entièrement son personnage; il l'habite jusque dans la démesure et tant pis s'il n'a pas tout à fait la voix d'un Heldentenor wagnérien, il arrive à nous faire croire qu'il est Tristan !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 ENCORE UNE BONNE INTERPRETATION, 5 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Tristan und Isolde (CD)
CETTE VERSION DU DEBUT DES ANNEES 70 EST ASSEZ MAGIQUE CAR NOUS AVONS QUATRE TRES BONS PROTAGONISTES(JON VICKERS D'un coté et HELGA DERNSCH de l'autre sont de vrais chanteurs wagnériens). ON VA ENSUITE ENTRER JUSQU'A MI -90 DANS UN DESERT DU CHANT WAGNERIEN. C'EST EN TOUT CAS MON AVIS. DONC IL FAUT CONNAITRE CET ENREGISTEMENT.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sécheresse, 1 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Tristan und Isolde (CD)
Une oeuvre qui ne convient guère à monsieur Karajan...Certes le son est beau mais cela ne suffit pas;l'interprétation est raide,les sons polis mais secs;le fameux duo du 2° acte manque de ferveur et d'érotisme. A mon avis ,il faut préférer Fürtwangler ou Böhm.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Wagner : Tristan und Isolde
Wagner : Tristan und Isolde de Richard Wagner (CD - 2011)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit