undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles72
4,3 sur 5 étoiles
Plateforme: PC|Edition: Standard|Modifier
Prix:6,19 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ooouuufff… quelle Expérience !!!
Oui une Expérience, car en finissant on a moins l’impression d’avoir fini un jeu que d’avoir vécu une Expérience.
En réalité j’ai beaucoup hésité avant de me décider à poster un commentaire sur ce jeu, tellement est grand le sentiment que les mots n’arriveront pas à lui rendre justice. D’autant plus qu’on a beaucoup de mal à remettre tous les éléments en place tant l’expérience a été intense et vécue comme un tout.

Au départ j’arrive très sceptique. Changer le monde sous-marin très réussi des 2 premiers Bioshocks, et le propulser carrément au-dessus des nuages, je pressentais le crash et l’écrasement tout plat…
Si vous pensiez comme moi, eh bien cela va être l’un des rares moments de votre vie ou vous allez ressentir des millions papillons virevolter à l’intérieur de votre poitrine de savoir que vous vous êtes si impérialement trompé. Car non seulement ce nouveau Bioshock ne se plante pas, mais se permet aussi de grandement surpasser ses 2 ainés. Et pour ceux qui ont joué aux 2 premiers cette dernière phrase n’est pas vaine.

Bioshock Infinite est un shooter avec Narration…Le scenario où se mêle amour, racisme, sexisme, patriotisme, religion… est construit sur une infinité de chutes vertigineuses nimbées d’un très épais voile de mystère. Et ce dernier ne se lève que partiellement et très progressivement au fur et à mesure de l’exploration et de la progression (un tantinet linaire quand même).
Pour mieux comprendre l’effet que tout cela produit sur vous, imaginez-vous embarqués sur les pires Montagnes Russes, par une journée d’affreux brouillard avec une visibilité inférieure à 1m. Surprises et prises aux tripes garanties.

Les décors très Art Déco, sont uniques et somptueux, aucun recyclage de texture ou d’aucun autre élément nulle part. Vous allez surprendre des gens qui discutent de vous, voir des magasins s’ouvrir ou se fermer selon leur horaires d’ouverture… La ville céleste grouille de vie et vous aspire par sa force d’immersion et son atmosphère.

Le gameplay quant à lui, dans les grandes lignes reste le même comparé à celui des 2 premiers, donc cela demeure un FPS avec de la magie (l’ADAM des précédents opus est remplacé ici par des élixirs).
Les armes sont relativement peu variées comparés à d’autres FPS, mais elles restent très en cohérence avec l’univers Rétro Science-Fiction du jeu. Et l’action, souvent épique, à mon avis se doit d’être jouée en Hard pour rester au niveau de l’ensemble, avec une IA très agressive à défaut d’être très futée.

Après une vingtaine d’heures de jeu arrive le final…eh bien ce dernier est un VRAI Final…(je vous laisse découvrir).

Bioshock Infinite, c’est clair, est destiné à marquer une époque comme l’avait fait avant lui un certain « Half-Life », pour ceux qui l’ont connu à sa sortie en 1998.

Pour finir, l’éditeur a eu le bon goût et je dirai même l’intelligence d’éviter tous les derniers DRM à la mode (connexion obligatoire et continue, installations limitées…qui a dit EA, UBISOFT, Warner...???), et se contente d’une simple activation sur Steam. Et DRM pour DRM, à choisir, je préfère ces derniers. Donc une activation unique lors de la 1ere installation et le jeu est éternellement associé à votre compte.
Exit donc les GFW et autre SecuROM qui etaient pénibles, contre-productifs, et surtout lamentablement inutiles.

A noter aussi l’absence d’un multi joueur, souvent peu inspiré et boiteux, habituellement ajouté pour masquer une partie solo anémique. Donc rien de tout ça.

Ne reste plus qu'une chose:

Respect! au tandem Développeurs / Editeur
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2013
Pour les distraits, comme moi, notez que ce jeu nécessite obligatoirement un compte STEAM et un système d'exploitation permettant de faire tourner DirectX11... donc Windows XP ne permet pas d'y jouer ! Autrement, achetez-le ;o)
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2013
J'ai bien aimé ce jeu, en effet, même si il reste linéaire l'histoire qu'il nous raconte est plaisante et pleine de rebondissement, si l'on y joue comme on consommerai un film, c'est à dire qu'une fois fini on en reste là alors c'est un bon jeu sinon beaucoup vont être déçu de la linéarité, du vide malgré les PNJ qui ne sont que du décors et du fait que les choix qu'on nous demande ne sont que des faux choix.

J'y ai joué trois fois, trois fois pour finir la totalité des succès et tous voir ou faire, et la troisième fois en mode 1999 qui malgré la promesse d'une difficulté très élevé ne m'a pas paru a ce point la difficile. Surtout quand a la troisième fois on a compris comment l'IA fonctionne et où se trouve les ennemi et quand se déclenche les scriptes (oui car le jeux est ultra scripté), on peux même zappé des séquence si on saute ou passe là où on n'aurait pas du et donc ne passe pas sur la zone au sol qui déclenche le scripte.

Il est sinon beau mais seulement si vous avez une configuration PC bien robuste sinon pas mal d'effet qui rend les decors sublime disparaissent ou sont tellement peu visible que cela peu semblé bien loin des dires sur le fait que ce jeux allait être le blockbuster de 2013... je n'en suis toujours pas convaincu.

Mais je le redis, le jeux est bien, l'histoire est vraiment prenante et Elizabeth a été très bien réalisé, elle nous apporte une vrai aide et vient apporter un peu de vie là ou les PNJ reste stoïque et immobile.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2013
Je livre à mon tour mon (très positif) avis sur le jeu après l’avoir terminé :

POINTS POSITIFS :

- Le scénario est assez extraordinaire. Il ne tombe pas dans une vision facilement manichéenne des choses, et propose une certaine réflexion sur la religion, le pouvoir, l'orgueil d'un peuple et l'emprise que quelques tours de forces d'un "prophète" peuvent avoir sur des individus. Certains critiques ont soulevés le côté presque obsessionnel des thèmes du racisme et de la religion : j'ai pour ma part trouvé que le ton était pertinent, puisque cela amène une atmosphère reflétant un réel "lavage de cerveau" constant que les habitants de Columbia doivent subir.
Et la fin est - sans vous la spoiler - superbe, merveilleusement imprévisible et bien tordue.

- L'univers graphique : on peut presque parler d'une création artistique. Les graphismes en eux-mêmes ne sont pas forcément du tonnerre (malgré ce que j'ai pu lire, et sachant que je joue avec tout en Ultra...), mais il y a vraiment cette sensation d'immersion dans un autre monde un peu à la Jules Verne. . L'atmosphère irréelle de Columbia, faussement paradisiaque est très bien rentransmise, et le reste des niveaux montrent une conception menant à une vision plus sombre mais tout aussi intéressante.
Les personnages, en particulier les ennemies qu'on affronte, sont à la fois visuellement bien réalisés mais aussi variés comme il faut.

- Elisabeth qui a un rôle très important et bien pensé : plus qu'une alliée, c'est vraiment un soutient. Elle nous permet d'ouvrir des portes ou des coffres, de faire apparaitre des objets (tourelles défensives, armes, soins, etc...), de nous fournir des munitions ou de l'argent qu'elle trouve de temps en temps
De plus, elle a des attitudes vraiment réalistes : elle s'appuie contre les murs, vous attends à la porte des toilettes pour hommes, etc...
Et, à noter : elle n'est pas dans nos pattes, elle ne nous bloque jamais dans l'aventure, et ça c'est agréable.
Franchement, pour résumer : Elisabeth prend une bonne partie de l'intérêt qu'on peut porter au jeu.

- Le système de tonique est aussi une excellente idée : on les débloque au fur et à mesure du jeu, et ils apportent un peu de "fun" au gameplay, de par leurs fonctionnalités variées.

- Bande son : d'une part, les musiques font réellement "musiques d'époque" avec la touche déjantée et un peu décalée qu'il faut, et d'autre part les doublages français sont bien faits. J'ai trouvé au début que les doublages français n'allaient pas très bien avec ce qu'on voyait à l'écran, comme une sensation de décalage... Mais je pense finalement que c'est quelque chose de voulu par les développeurs, pour donner une ambiance un peu irréelle, ce qui est judicieux.

POINTS NEGATIFS :

- Certaines textures sont vraiment très moches. En particulier les fruits, ou certaines portes : honnêtement, c'est vraiment laid, et ça jure avec le reste.

- Le jeu est organisé en couloir : honnêtement, ce n'est vraiment que ça. Des couloirs, des couloirs et... ah non, encore un couloir. Dans certaines pièces, vous avez un peu plus de places, mais les environnements restent quand même très dirigistes et resserrés dans l'ensemble.

Pour la durée de vie : j'ai terminé pour ma part le jeu en 13H en mode difficile, sachant que j'ai relativement pris mon temps mais que je n'ai trouvé qu'environ la moitié des objets à trouver. Donc si on veut tout chercher, je pense qu'on peut monter à 15-20H sans trop de difficulté.

--

Finalement, j'ai trouvé que, oui, Bioshock Infinite comporte des défauts non négligeables. Mais, dans l'ensemble, l'impression générale qui en ressort est celle d'une expérience à la fois vidéo-ludique, audiovisuelle et artistique qui dépasse largement le cadre d'un simple FPS. Je ne fais pas souvent mon fanboy kikoo utilisant les superlatifs pour n'importe quoi mais là, pour le coup, je n'en suis pas avare puisque je pense que le jeu le mérite entièrement!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2013
Après les deux premiers opus, j'ai un peu souri quand on m'a parlé de ville qui volante et bien au bout de quelques minutes, on y croit vraiment. "Dream Come True !" en citant Ray Holbrook, employé chez Irrational Games.

Artistiquement, Bioshock Infinite met la barre encore plus haut et différemment. L'altitude remplace l'eau. Les décors, les sons, les musiques, les couleurs, les rues, les gens, les maisons, les villes, le ciel, tout est magnifique, vivant et original. En même temps, l'univers raciste et totalitaire est inquiétant. On y croit vraiment et il est extrêmement difficile de quitter le jeu pour se coucher (très tard). On suit aussi l'histoire avec intérêt parce qu'il y a une vraie histoire. Je referai le jeu au moins 4 ou 5 fois. Les combats dans l'air sont absolument uniques et bluffants !
Bioshock Infinite reste pour moi LA référence 2013 (artistique et technique) sur laquelle tout jeu vidéo sérieux devrait se mesurer avant de décréter qu'il est "de qualité".

Ensuite, au niveau technique, Irrational Games a réalisé un vrai jeu pour PC, parfaitement beau et jouable sur une machine ordinaire d'il y a 4 ans avec une carte graphique correcte à 100 euros.
Les graphismes sont ternes sur les veilles consoles qui peinent par moment à rendre 30 images par seconde.

Finissons par quelques défauts : quelques textures ici et là un peu plates, malgré l'addition d'extensions Directx 11, le moteur graphique vieillit. Semble mal fonctionner sur une carte vidéo nVidia (énormément de saccades) mais ça devrait être corrigé bientôt. C'était pour pinailler un peu.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2013
Après les bandes annonces alléchantes, j'attendais beaucoup du jeu. Et finalement, j'ai été très impressionné. L'univers, dans les nuages, est magnifique, les combats sont dynamiques, même si l'IA n'est pas folichonne; les pouvoirs sont très fun à utiliser... On regrettera juste certaines quêtes un peu longuettes.

Mais ce qui est vraiment marquant est l’histoire, la mise en scène. Nous découvrons ce monde, ses règles et son histoire avec le héros, et les trésors cachés (phonographes, affiches...) tout au long du jeu. Ce monde est très riche, et passionnant à découvrir si on prend son temps. Dans cet univers beau mais dangereux, Booker doit protéger Elizabeth, une jeune fille aux pouvoirs surprenant, et terriblement attachante.
Les dialogues entre les personnages, les retours dans le passé, et le passage entre les dimensions apportent une grande immersion et une aventure extraordinaire.

Ce jeu déjà excellent avec tout cela, devient culte avec son final, intelligent et surprenant. Pour une fois, on ne prend pas le joueur pour un débile, et cela fait plaisir. Merci !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2013
Bioshock Infinite est le jeu vidéo qui vous fait aimer le jeu vidéo. Cette oeuvre est une expérience hors du commun qui vous donnera un nouveau regard sur le jeu vidéo.
La première et la dernière heure de jeu resteront dans une partie de moi-même car elles ont su donner à un genre très (trop) classique, le fps, une dimension nouvelle où l'ambiance et le scénario sont au coeur du jeu et non le gameplay. Je dois avouer que c'est la première "vraie" fois que j'ai été émerveillé par des décors dans un jeu vidéo. On peut en effet donner quelques reproches au moteur graphique qui se fait un peu vieux, mais l'aspect artistique est absolument EXCEPTIONNEL. Quant à l'histoire, qui est absolument prodigieuse (mais je n'ai pas envie d'en parler pour ne pas spoil), elle permet une rejouabilité certaine car en finissant le jeu, on désire le relancer pour en comprendre les moindres détails.
Bref, un true gamer doit posséder ce jeu ! c'est une obligation. Ne pas avoir ce jeu dans sa ludothèque est comme être un cinéphile et ne pas avoir vu de Kubrick.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2013
Voilà le digne successeur de Bioshock. Ne vous méprenez pas, ce n'est pas une suite bête et méchante où seul l'univers est changé (même si cela à lui seul pourrait justifier l'achat tant l'univers est riche). Dans Infinite les mécanique de combat sont bien différentes de celle de son grand frère, plus vif et action, ce Bioshock ne vous laissera pas le temps de souffler de skyline en skyline pour aborder un vaisseau ennemie et après ouvrir une faille pour faire apparaitre une tourelle en soutient quand un patriote motorisé fait son apparition, voilà ce à quoi ressemble les combats d'Infinite. L'histoire n'est pas en reste avec un univers foisonnant de vie et d'histoire que l'on peut ressentir dans la ville elle même. A mon goût Infinite est bien le successeur de Bioshock et nous offre une nouvelle expérience dans l'inconnu, cependant l'univers me semble moins approfondi que dans le Bioshock premier du nom. Je ne met donc "que" 4 étoiles à ce jeu pourtant excellent car Bioshock premier du nom reste le détenteur de la cinquième étoile.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2013
Ayant adoré Bioshock 1 et 2 je n'ai pas hésité à acheter Infinite, et je n'ai pas été déçu !
C'est un vrai plaisir de découvrir l'univers de Columbia, j'y ai retrouvé plus ou moins l'effet de Rapture "ville merveilleuse avec un fond sombre"... L'histoire et les sujets qu'elle aborde sont intéressants et poussent à s'y impliquer. Et la relation entre notre personnage, Booker Dewitt et Elizabeth est sympathique et vraiment bien faite.
Les combats offrent du challenge du début à la fin du jeu.

Globalement le jeu offre une super ambiance dès le menu principal. Il est très agréable à jouer (simplicité des menus, pas de connexion permanente, rareté des bugs...)
Je le recommande à tous les amateurs des deux premiers Bioshock et plus largement à ceux qui cherchent un bon jeu d'action original !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2013
On est vite pris par le scenario, l'environne fourmille de détails, c'est coloré et animé l'univers est vraiment magnifique.

Le jeu tourne a fond chez moi en 1920 par 1200 avec un i7 2600k - geforce gtx 570 et 8 giga de RAM ( 60 FPS en moyenne ça peut descendre a 30 FPS si bcp d effet et d ennemis à l'écran mais c'est tres rare.

Points positifs:

Esprit BioShock intact
Univers coloré fourmillant de détails.
Nerveux
Tres bon scenario
Bonne rejouabilité
Faussement gentillet :)

Points négatifs :

Trop prenant pourrait-être une cause de divorce :)
Je penses qu'il faut une assez bonne config pour profiter de l'univers qui nous est offert a 100℅
Rien d'autre vraiment.

Mon conseil jouer y en difficile sinon c'est gâché !!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous des questions ? Obtenez des réponses rapides d'autres clients.

Veuillez vous assurer que vous avez saisi une question valable. Vous pouvez publier votre question directement ou la modifier par la suite.
Veuillez vous assurer que vous avez saisi une donnée valide.
Voir 1 question avec réponse

Les client ont également visualisé ces articles

10,99 €
6,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)