Commentaires en ligne 


28 évaluations
5 étoiles:
 (17)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (3)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


70 internautes sur 71 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Demo et merveilles
Bon, je ne m'aventurerai pas à faire une énième critique de cet album, mais seulement parler de cette remastérisation et de son CD bonus. Alors tout d'abord ce "The Wall" je l'ai eu sur trente six supports différents (j'exagère à peine). En vinyle (magnifique double album que j'ai toujours, avec ses craquements et sa...
Publié le 1 mars 2012 par Paul B'

versus
2.0 étoiles sur 5 Trop de remplissage et un Roger Waters insupportable
The Wall est sans doute l'album des Pink Floyd que j'apprécie le moins. L'album démarre très mal avec un "In The Flesh?" dont le riff ultra basique est répété sans fin... mais quelle idée! Globalement les bons morceaux sont éparpillés au début de l'album et sur la toute fin, entre les deux c'est...
Publié il y a 13 jours par Evilmarmotte


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

70 internautes sur 71 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Demo et merveilles, 1 mars 2012
Par 
Paul B' (Charentes Maritimes) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Wall (Experience Edition - 3 CD) (CD)
Bon, je ne m'aventurerai pas à faire une énième critique de cet album, mais seulement parler de cette remastérisation et de son CD bonus. Alors tout d'abord ce "The Wall" je l'ai eu sur trente six supports différents (j'exagère à peine). En vinyle (magnifique double album que j'ai toujours, avec ses craquements et sa pochette toute jaunie), en cassette (que mon autoradio a avalé et recraché dans un dernier souffle qui lui fût fatal), puis en CD, puis encore en CD (version EMI remastérisée de 94). Donc, j'en connais les coins et les recoins et je prend toujours plaisir à l'écouter. J'avais lu les nombreuses critiques (et déceptions) concernant cette ré-édition 2012, remasterisée par James Guthrie (c'est étrange, plus personne ne parle de Bob Ezrin depuis cette remastérisation). Alors parlons "son". Il y a bien eu remastérisation : les différences les plus notoires ne sont pas dans la suppression du souffle (il était peu perceptible à l'origine) ou du gain en dynamique (c'était déjà fait en 94) mais dans une légère amélioration de la spacialisation du son (le remaster de 94 est un poil en dessous) et un travail sur les médiums haut, qui sont ici moins aggressifs, mais c'est quand même très leger. Ne vous torturez pas, si vous écoutez ça dans votre voiture sur un vieux Tokai, vous ne verrez pas la différence. On peut donc féliciter EMI qui n'a pas succombé à la mode de l'hyper-loudnessisation ou de la mega-compression dont les jeunes sont fans (on "faisait" pas le même son en 1979 qu'aujourd'hui et c'est très bien ainsi). Donc parlons à présent de ce troisième CD de démos. On sait que The Wall est l'oeuvre de Roger Waters et on imagine bien l'artiste en proie à ses démons et ses délires noircir des pages et des pages, pour donner vie à cet album-concept. On retrouve donc ici une succession de petits bouts et/ou de démo (plus ou moins crasseuses au niveau du son) de la totalité de l'album qui curieusement prend une couleur très Rock Progressif...et très soporifique il faut bien l'avouer. Certains titres épurés ou non-orchestrés sont sympa, mais on décroche très vite parce-que la comparaison avec l'original est inévitable. Les seuls vrais morceaux que l'on pourrait qualifier de "Bonus Tracks" (inédits donc) sont trop pauvres pour retenir l'attention ("Sexual Revolution"). La démo de "Young Lust" à la rigueur (le chant de Gilmour est sympa et sa guitare très inspirée). En conclusion on peut jouer à se faire peur en se disant que si l'album était resté ainsi, il serait surement oublié aujourd'hui. On comprend donc là, toute l'importance du travail du groupe et des ingé-producteurs (et oui, y'avais bien Ezrin avec Guthrie). Pour finir, je sais que certains grincent des dents concernant la solidité du nouveau packaging de cette édition, mais je le trouve pour ma part très réussi. Et le livret de plus de 30 pages est génial.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A redécouvrir, 6 avril 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Wall (Experience Edition - 3 CD) (CD)
Impressionnant, même si l'on sait que les remastering sont souvent repris des masters cd. Le Job des ingé son est très bien fait.

Je connais par coeur la version originale, et là je redécouvre des sons, un dynamique, un grand plaisir. Plus besoin de jouer avec les équaliseurs, juste le son brut du Cd.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Another Brick In The World, 8 mars 2012
Par 
Bruce Tringale (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Wall (Experience Edition - 3 CD) (CD)
A bien des égards , la grande oeuvre de Roger Waters ( avec Tommy ) peut être considérée comme le premier support multimédia du Rock : Un disque pharaonique , des concerts révolutionnaires , un film synthétisant la violence et le désespoir d'un homme et de son époque .
Alors que l'on pensait avoir fait le tour de la propriété depuis longtemps , les coffrets Immersion et Expérience proposent en plus d'une version remastérisée du double blanc du Floyd , des démos du groupe . J'avoue avoir été peu enthousiaste à l'annonce de ce projet . The Wall est un disque que je me suis totalement approprié et qu'il m'est difficile de partager avec le tout venant . Ces démos ,voici des années que je me les suis procurées , souvent à prix d'or , en écumant les conventions et les marchés .
Et Pourtant ... je capitule ...;Car sur la dizaine de démos qui circulaient , en voici une bonne quarantaine jamais entendues ailleurs .
C'est bien sûr sur le coffret Immersion que le panorama est le plus complet : Demos personnelles de Roger Waters et de David Gilmour, Demos du groupe ; c'est ainsi que le collectionneur pourra entendre pas moins de 4 versions respectives de "Another Brick In The Wall" et de "Confortably Numb" .
On peut déplorer toutefois que le coffret Immersion pour ce prix n'aille pas jusqu'au bout de ses ambitions : les démos de Waters jettent en vrac les grandes idées et dénotent de l'influence folk du bassiste : Vous pourrez ainsi écouter Another Brick In The Wall jouée façon Working Class Hero .

Malheureusement pour une raison incompréhensible autre que les lois du marketing , les Demos du Reg' durent 2O secondes chacune et sont présentées en version sampler . De plus , il est inadmissible que les concerts filmés de l'époque de qualité honorable circulant également sous le manteau ne soient pas inclus dans un coffret à 100 € ! Enfin , il est déjà acquis que le disque sortira bientôt en version 5.1.

Nous nous concentrerons donc sur l'édition démocratique qui propose les démos vraiment intéressantes . Faut il souligner l'omniprésence de Waters au chant ? , sachant que pour reprendre la formule de Bob Ezrin , The Wall est un disque de Roger , pour Roger parlant de Roger. Les versions de "The Trial" et de "Confortably Numb" attireront plus particulièrement l'attention avec des orchestrations épurées et très loin du résultat final .

"Numb" dont le mixage durera plus d'une semaine avec prise de Bec entre Waters et Gilmour propose des paroles différentes et sans les solos déchirants . Tour à tour Waters et Gilmour interprètent le couplet . On peut clairement entendre les collages avec le refrain qui restera inchangé . On peut une nouvelle fois admirer le talent de Waters qui n'aura pas son pareil pour trouver les mots adaptés à la mélodie .

"The Trial" est joué grossièrement sur ce qui semble être un orgue Botempi.

"Outside The Wall" est joué à l'harmonica avec les voix des enfants mixées plus en avant. La fin de chanson très optimiste sera impitoyablement amputée .On peut apprécier également des versions élaborée de "Thin Ice" qui devait clôturer l'album .

On trouvera également Sexual Revolution qui échouera finalement sur The Pros and Cons of Hitch Hikingde Waters ainsi qu'une Ébauche de The Gunners Dream recyclé sur The Final Cut .

Sur "One of My Turns" Waters prend sa meilleure voix de Groupie et interprète seul le refrain avec son clavier Botempi.

Ces demos révèlent encore une fois a quel point la vision de Waters était claire , certains bruitages sont ébauchés mais rendent également justice à la production de Bob Ezrin qui transforma ce conte horriblement brouillon et pessimiste en Blocbuster . Il n'est pas sûr en effet , que sans ses arrangements démentiels , ses bruitages , ses enchaînements et ce son si puissant , The Wall aurait connu ce succès . Les fans de Rick Wright eux auront la confirmation que sa participation à cet album fut insignifiante .

Pour conclure voici quelques anecdotes sur le making of du disque :

Le premier titre enregistré fut "The show must go on ". Les Beach Boys au complet devaient chanter , finalement ils ne seront que deux à le faire.

C'est Bob Ezrin qui a eu l'idée de faire chanter les enfants sur Another Brick In The Wall 2 . Il s'est rappelé l'avoir déjà fait avec Alice Cooper sur School's out et Lou Reed sur Berlin.

C'est toujours Bob Ezrin qui a demandé à Gilmour de jouer la rythmique de la chanson façon disco ( Chic enregistrait dans un studio voisin ). Celle ci a été enregistré à l'insu de Waters .

Bob Ezrin a du supplier Roger Waters de sortir la chanson en Single.

Bob Geldof au moment de jouer dans le film detestait Pink Floyd

Le refrain de confortably numb est inspiré d'un concert ou Waters etait trop malade pour jouer. Il souffrait d'une hêpatite et tout le monde pensait que les cris de douleur qu'il poussait étaient volontaire. Un docteur lui injecta un calmant qui lui donna l'impression que ses mains avaient doublé de volume.

Durant l'enregistrement en France , c'est Waters qui raccompagnait Gilmour en voiture . Celui ci se rappelle que systématiquement son frère ennemi lui rappelait à quel point il était fier de lui .

Vous trouverez bien d'autres anecdotes dans le Livre Pink Floyd : Comfortably Numb: The Inside Story of Pink Floyd de Mark Blake en vente sur Amazon .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Indispensable, 11 mai 2013
Par 
Y-DRU Jean-Marc (Pont saint Esprit, Gard, Languedoc Roussillon, FRANCE) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Wall (Experience Edition - 3 CD) (CD)
c'est le premier disque que je me suis payé, avec un album de neil young. Comme une personne le dit plus haut, je l'ai aussi sur toutes sorte de supports, vinyl, K7, CD, mini disc, plus le film en VHS, laserdisc et DVD, les versions de waters (c'est d'ailleurs avec celle du mur de Berlin) que j'ai compris pourquoi je lui en voulais. C'est donc un disque à avoir. Bien sur cela peut sembler long, surtout si on ne comprend pas l'anglais. Mais je ne peux m empêcher de l'écouter au moins une fois par semaine. Et une envie de révolte monte en moi. ;-)

J'ai puisé bcp de force dans cet album, c'est con je sais, mais il m'a fait bcp de bien et il continue a me faire bcp de bien. "Harvest" de Neil Young me fait aussi cet effet là, pas un hasard, car c'est le disque que j'avais acheté avec "The Wall".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 RAS, 9 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Wall (Discovery Edition) (CD)
Offert à une quinqua qui est retombée dans son adolescence. Parfait comme cadeau et groupe transgénérationnelle. Ma fille l'a, je l'ai et maintenant ma belle maman.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Incontournable, 3 novembre 2012
Par 
sylcabs "sylcabs" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Wall (Experience Edition - 3 CD) (CD)
À avoir ne serait ce que pour la culture musicale. Tant de souvenir me sont revenus sur cet album écouté encore et encore à une époque de ma vie basée sur mon ouverture au monde. 5 étoiles par nostalgie mais pas que.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 C'est Pink Floyd , c'est The Wall !.. :0), 12 avril 2014
Par 
Laurent Nimsgern "Ti2" (Centre , France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Wall (Discovery Edition) (CD)
Rien à redire , surtout lorsque l'on connaît , sinon à découvrir absolument ( et voir le film ! ) . Seul tout petit bémol ,c'est que je ne m'attendais pas à une pochette cartonnée . Mais petit livret relatant le film dedans assez bien . Très heureux de pouvoir à nouveau écouter cet album .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un double LP sur l'aliénation + bonus, 18 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Wall (Experience Edition - 3 CD) (CD)
Voici l'oeuvre de Roger Water et PINK FLOYD. J'ai eu un coup de blues et de nostalgie car j'ai découvert ce double dès sa sortie version vinyle.Beaucoup de groupes de la scène rock y font référence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 The Wall, enfin !, 1 octobre 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Wall (Discovery Edition) (CD)
Le packaging est certes fragile, mais la seule remastérisation justifie l'achat tant le son a été amélioré sur cette version. Un régal de son massif, profond et détaillé. Un must !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Trop de remplissage et un Roger Waters insupportable, 20 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Wall (Discovery Edition) (CD)
The Wall est sans doute l'album des Pink Floyd que j'apprécie le moins. L'album démarre très mal avec un "In The Flesh?" dont le riff ultra basique est répété sans fin... mais quelle idée! Globalement les bons morceaux sont éparpillés au début de l'album et sur la toute fin, entre les deux c'est le désert. Roger Waters passe des titres entiers à geindre comme un gosse, mais n'arrive que rarement à faire passer des émotions (à l'exception du très touchant "Don't Leave Me Now").
Le manque global d'inspiration est vraiment flagrant par rapport au reste de la discographie du groupe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit