undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles59
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 août 2010
Les Coen sont les Mozart de notre cinéma contemporain.Pour moi Fargo est à ce jour leur chef d'oeuvre car contrairement à l'encensé "Barton Fink" à réserver aux intelligences supérieures...il ne prend pas la tête, et est accessible à un maximum de spectateurs pas forcément débiles.1heure37 d'oubli total,une sorte de coma dans cette histoire folle,formidablement maitrisée.C'est rarissime...
Genie évident des Coen,bourrés d'humour de fantasmes et d'humanité,sachant diriger et motiver les meilleurs acteurs et techniciens pour un résultat impeccable.Pour ceux qui partageraient cet enthousiasme non retenu,je conseille de jeter un oeil dans l'ordre à: No country for an old man,simply blood,Arizona junior,The barber...
22 commentaires|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
NB: Amazon met souvent sur la même page "Produit" des commentaires de Films en mêlant les éditions DVD et Blu-Ray sans tenir compte des différences de contenu et de support de ces différentes éditions. Difficile de comprendre les raisons de ce mélange...

Un modeste vendeur de voiture du Minnesota, Jerry Lundegaard, engage deux petits voyous aussi rustres que violents pour enlever sa femme afin d'obtenir que son richissime beau-père verse la rançon pour faire libérer celle-ci. Mais la combine va tourner au carnage car rien ne se passe comme prévu. Une fois que les morts commencent à tomber l'affaire est confiée au chef de la police, Marge, femme joviale et enceinte jusqu'au cou. Elle fera tout pour retrouver le ou les coupables.

Au début du Film, il est indiqué que le Film s'inspire d'une histoire vraie, que seuls les noms ont été changés. C'est bien ainsi que les Frères Coen présentèrent le Film, à la Presse comme au Public. Un fait divers bien réel qui s'avérera être une véritable invention des Frères Coen. Ce qui est terrible avec "Fargo" c'est que l'humour est omniprésent et qu'on ne peut s'empêcher de rire tout le long de ce Film Noir où les cadavres s'amoncellent et ou les pires sentiments des uns côtoient les meilleurs sentiments des autres.

Le Master très propre est encodé en AVC - 1080p. L'image présente une belle définition. La gestion des contrastes apporte un niveau de détail des plus satisfaisant, les contours sont bien nets. La gestion des Noirs est bonne. L'image reste nette et détaillée tant dans les scènes de jour que de nuit, et dans les scènes en clairs-obscurs. La palette colorimétrique délivre une large gamme de couleurs tout en préservant les teintes naturelles originales du Film. Le grain Cinéma d'origine est présent mais se fait assez discret. On peut cependant regretter la présence de fourmillements dans certaines scènes, et dans des arrières plans, les fourmillements très prononcés durant le générique se font heureusement beaucoup plus discret par la suite. L'aspect tridimensionnel propre au support HD est bien présent. L'image n'est pas exempte de défauts de compression mais ce Blu-Ray nous offre l'occasion de découvrir cette merveille d'humour noir des Frères Coen comme ça n'avait pour l'instant jamais été possible.

(Captures d'écran sur mon Blog: L'avis des Bêtes)

Deux Pistes Son Anglais sont présentes, l'une en DTS-HD Master Audio 5.1, l'autre en Dolby Digital 2.0. La Piste Audio Français est en DTS 5.1., cette Piste Audio Français se montrant un peu étouffée.

Pour les Bonus, un partie de ceux présents sur l'édition DVD a disparu. On trouve donc:

"Commentaire Audio du Chef Opérateur Roger Deakins." Sous-Titré.

"Minnesota Nice: Documentaire." Sous-Titré. (27 mn 47 s)

"Galerie de Photos."

"Bande-Annonce Cinéma." (2 mn)

"Spot TV."
1818 commentaires|30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2003
Fargo parvient à divertir le public avec une accumulation d'actes criminels.
Le Minnesota, état du grand froid et de l'extrême politesse, devient ici un théâtre sanglant hilarant.
Le décalage entre la banalité des personnages et leurs odieux desseins attise l'aspect comique des situations.
De plus, En raison du minimalisme de la mise en scène, Fargo repose énormément sur la performance de ses acteurs: William H. Macy, Frances McDormand, Steve Buscemi : tous assurent une prestation qui tient du génie.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2009
Fargo raconte l'histoire d'un homme sans envergure qui demande à deux malfrats minables de kidnapper sa femme, l'astuce étant que son odieux beau-père est plein aux as. Bien entendu, rien ne se déroule comme prévu.

C'est un film très étrange où le grotesque et l'absurde deviennent fascinants. Les personnages sont tous plus idiots les uns que les autres, mais de manière à la fois très réaliste et plutôt étonnante. Ils sont parfois si ridicules qu'on se demande s'il faut en rire, et si l'on se le demande, c'est parce que l'histoire, elle, est sordide.

Ainsi, les réalisateurs brouillent nos perceptions, ou les redéfinissent. Oui, il y a des moments farfelus ou idiots, même dans les histoires les plus sombres. Parfois, elles sont même constituées que de cela.
44 commentaires|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2013
Même si "No Country For Old Men" est un concurrent sérieux, on peut désormais parier que "Fargo" sera bel et bien le sommet indépassable de l'oeuvre désormais conséquente des Frères Coen, que plus personne ne considère encore aujourd'hui comme deux petits rigolos, comme c'était encore le cas à la sortie du film. "Fargo" avait été alors soupçonné d'être une - bonne - blague de potaches, qui plus est aggravée par un mépris surplombant envers des personnages de l'Amérique Profonde au comportement quasi "alien", vu de notre monde "civilisé". Bien sûr, "Fargo" n'est rien de tout cela, et il a aujourd'hui une franche gueule de tragédie classique, à peine tempérée par cet humour dont on sait qu'il est la "politesse du désespoir". Et on sait en outre que derrière la description des rituels comiquement absurdes de la vie de "gens ordinaires" aux prises avec un environnement particulièrement inhospitalier (le froid et l'absence de lumière sont extraordinairement rendus dans "Fargo", sans d'ailleurs en faire tout un plat !), il y a de la part de Joel et Ethan Coen une tendresse sincère, mais aussi un souci de "réalisme fantastique" peu usuel dans le film de genre hollywoodien. L'interprétation aussi minimaliste que drôlatique du casting - excellent dans son ensemble -, et la précision d'une mise en scène toute en suggestion, décuplent l'impact des quelques scènes - mémorables certes - de violence aveugle qui parsèment le film jusqu'à sa conclusion, aussi logique que finalement dédramatisée. Le tout fait finalement reconsidérer a posteriori les ambitions philosophiques et morales de "No Country for Old Men", qui paraissent en comparaison manquer de subtilité : dans "Fargo", film déceptif aux allures bien innocentes, le lent -mais irrémédiable - engourdissement de toute humanité et l'émergence incompréhensible du pire sont finalement encore mieux illustrées.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec le fabuleux "Big Lebowsky" les frères Coen réalisent un superbe film d'un tout autre genre. Frances Mc Dormand est tout simplement épatante dans un rôle qui rappelle Columbo, un flic efficace et tranquille.
Les dialogues sont finement ciselés et l'ambiance du film surprenante. L'humour ... noir est largement présent dans ce film qui serait tiré d'une histoire vraie.
Un film à voir, et à revoir, absolument.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2015
Une pépite des frères COHEN, l'action se déroule en 1987 dans ces villes froides du nord des Etats Unis. Des personnages simples, l'histoire d'un looser qui met au point l'enlèvement de sa femme pour essayer d'extorquer de l'argent à son beau père. Steve BUSCEMI assure son rôle à merveille et William H MACY incarne bien l'homme faible. Sorti en 1996 le film se regarde toujours bien.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2004
L'etat de grace semble avoir atteint les freres Cohen avec ce film qui donne ses lettres de noblesses au polar americain.Comme toujours chez eux le scenario est tres travaillé, le choix des acteurs est plus que judicieux, l'image magnifique,et les dialogues savoureux.Un film qui se rapproche de leur premier film "blood simple".
Impossible de passer à coté.
22 commentaires|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Jerry est vendeur de voitures dans une bourgade du Minnesota. Il est également marié et c'est l'heureux papa d'un grand benêt accordéoniste. Son beau-père est riche et le méprise ouvertement car Jerry est un vrai looser : un vrai de vrai ! Il est faible, couard, nigaud et j'en passe et des meilleures.
Mais Jerry a un projet... et pour le mener à bien, il a besoin de beaucoup d'argent. De manière tout à fait logique, il décide donc de faire kidnapper sa femme par deux bras-cassés complètement dingues et de demander une rançon au père de sa femme.
Évidemment, rien ne se déroulera comme prévu, le kidnapping va mal se passer et d'une manière générale, toute cette machination va dégénérer et basculer dans le sordide.

Alors évidemment, on rit beaucoup (et c'est un euphémisme) parce que c'est un film des excellentissimes frères Coen. Les acteurs sont très bons avec une mention spéciale à Frances McDormand qui interprète la shérif nonchalante, très enceinte mais néanmoins très efficace.

On découvre également à travers le malfrat peroxydé et limite autiste interprété par Peter Stormare l'ébauche du tueur à la bouteille d'oxygène incarné par Javier Barden dans No Country for Old Men.

Ce film est un chef d'oeuvre mais c'est aussi une fable avec une fin plutôt morale malgré les quelques dégâts collatéraux...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2014
Possédant déjà l'édition précédente, j'hésitais quelque peu à me racheter le film, mais au vu des excellentes critiques sur l'image et le son de cette nouvelle édition j'ai finis par me laisser tenter.
Et j'ai eu raison, il y a un net gain dans les deux cas et on redécouvre le film avec bonheur et ce dans de meilleures conditions. Les blancs surtout, très importants dans ce film ou la neige est un élément clef sont restitués à la perfection. Les couleurs, la netteté, tout à été restauré de la meilleure des façon, le son n'est pas en traine et c'est un pur bonheur de constater toute l'ampleur de la dynamique de celui-ci...
L'ancienne édition n'était pas mauvaise mais ce n'était pas vraiment un digne représentant de ce que peut apporter le format Blu-ray par rapport au format dvd comme beaucoup d'éditions trop rapidement arrivées et mal compressées...
On sent que les éditeurs possèdent une maîtrise toute différente maintenant et qu'ils peuvent faire des miracles quand ils prennent la peine de respecter l'oeuvre d'origine...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)